AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

 Balance-moi un savon [Alexis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Étudiante en danse/Dealeuse de drogue
|statut civil| : Quelqu'un cogne à la porte
|âge du perso| : 20

You terrify me, cause you're a man, you're not a boy You got some power, and I can't treat you like a toy You're the road less travelled by a little girl You disregard the mess while I try to control the world Don't leave me, stay here and frighten me Don't leave me, come now enlighten me So go and challenge me, take the reins and see
Watch me squirm baby, but you are just what I need And I've never played a fair game I've always had the upper hand But what good is intellect and airplay If I can't respect any man Oh I want to play a fair game You got too close and I pushed and pushed hoping you'd bite So I could run, run and that I did but through the dust You saw those teeth marks, they weren't all yours So go on shake me, shake until I give it up


If I got locked away And we lost it all today Tell me honestly Would you still love me the same? If I showed you my flaws If I couldn't be strong Tell me honestly Would you still love me the same?

As life goes on I'm starting to learn more and more about responsibility I realize everything I do is affecting the people around me So I want to take this time out to apologize for things that I've done And things that haven't occurred yet I'm sorry for the things that I did not say I understand that there are some problems And I am not too blind to know All the pain you kept inside you Even though you might not show I’m sorry that I grew up way too fast I wish I would’ve listened and not be so bad

I don't know how you convince them and get them, boy I don't know what you do, it's unbelievable I don't know how you get over, get over Someone as dangerous, tainted and flawed as you One for the money, and Two for the show You're screwed up and brilliant, You look like a million dollar man You got that world baby but at what price Something so strange, hard to define I'd follow you down down down


MES PETITS SUJETS ! MIAM !
ALEXIS DAVID STELLA DYLAN OLIVIER
ALEXIS-JACKSON SEAN
MORGANE STEPHAN SUJET COMMUN HANNAH
|célébrité| : Chloe Moretz
|crédits| : Carole71
|pseudo/prénom| : Mya
|dcs| : Le fou & La douce [Daniel , Taïla]
|nombre de messages| : 421


MessageSujet: Balance-moi un savon [Alexis]   Mar 1 Mar - 6:28




Balance-moi un savon






Ce matin-là à l'école , j'ai eu une matinée plutôt tranquille. J'ai échangé quelques mots avec mes camarades de classe , juste le nécéssaire pour maintenir un coté sociale correcte. Je me suis étirée puis pratiquée quelques mouvements avant que le cours commence. Tout était normale. Il y avait pourtant quelque chose qui avait changé. Le jeune Thorens ne venait plus me voir pour une quelconque raison. Me posant quelques questions , je suis mise à l'observer pendant notre cours. Il ne me regardait presque pas. Ah bon ? Il avait peut-être changé. Tant mieux pour lui , tant mieux pour moi. Un sourire victorieux sur les lèvres , j'ai poursuivis ma leçon dans le bonheur absolu. Je ne désirais pas plus qu'il fallait recevoir de l'attention du jeune châtain , même que j'avais déjà tout oublié à la fin du cours. J'étais donc assise là sur le bord de la fenêtre à détacher mes souliers lorsque je vis à l'extérieur , mon collègue de classe avec une fille. Ils ne se disaient pas grand chose mais la petite expression qu'avait Alexis en disait long. N'étant nullement une experte en la matière , je ne pouvais dire si c'était de l'angoisse , de la joie ou de la gêne mais une chose était certaine  : C'était de l'amour. J'arrête alors tout mouvement pour guetter patiemment ce phénomène qui me touche tout en me laissant de marbre en même temps. Ma curiosité est indescriptible. À force de chercher à comprendre , j'y prend plaisir. Il n'est donc pas venu me voir parce qu'il est amoureux ? Ou croit-il l'être ? Mon visage doux se durcit peu à peu suite à mes réflexions. Il se croit donc amoureux. Se croit-il si bon ? Si vaillant ? Si humain ? Parce que tout d'un coup, il croit ressentir ce que l'on voit dans les films ? Et mon regard dur qui faisait déjà peur à voir se transforma en quelque chose d'encore plus horrible : Ce visage froid laissa apparaitre un sourire. Un sourire qui n'avait rien de joyeux. Un sourire qui avait soif : Soif de chaos.  J'étais désormais prise d'une curiosité diabolique. Je voulais désormais voir de quoi était fait les humains. De quoi était fait le nouveau et vaillant Alexis Thorens.

Suite à ces dangereuses pensées , j'ai rangée tranquillement mes choses tout en complotant un plan qui assouvirait ma soif. Plusieurs scénarios me sont venus à l'esprit mais rien de comparable à ce qui s'est produit le jour suivant. On nous annonce en classe que notre école va participer à un concours contre d'autres écoles. Le voyage allait par contre engendrer des frais. Il nous fallait donc vendre des savons naturels aux habitants , soit en sollicitant les marchés ou cogner de maisons en maisons. Voilà une belle occasion de se rapprocher de ce pauvre jeune homme en quête de loyauté. L'enseignante désigne les équipes et évidemment le hasard ne joue pas en ma faveur.....Évidemment. J'allais donc convaincre le hasard qu'il faisait une grave erreur. La veille de la rencontre des équipes , j'ai proposé à celle qui devait se mettre avec Alexis de venir avec moi au parc. Prendre soin de parler avec tout le monde avant chaque cours me procurait une aisance avec toutes les personnes de ma classe. Nous avons marchée tant et tellement qu'elle a finit par avoir faim. Elle propose de s'arrêter au fast-food juste devant nous. Je l'ai regardée de haut en bas et j'ai fais une moue.


-  Heum .... Ce serais déplacé mais ....  
- Quoi ?
- Ce n'est pas avec du fast-food que tu va réussir ta figure d'élévation finale.


Elle me dévisage , blessée. Je pose une main devant ma bouche, faussement désolée.


- Je m'excuse , je n'aurais pas dû dire ça
- Non ... Non ... C'est vrai que je le râte toujours .... Il vont finir par donner le morceau à quelqu'un d'autre.


Je pose un sourire réconfortant sur mes lèvres et je soulève son menton pour qu'elle me regarde


- Hey , ne t'en fais pas. Tient je te donne ma recette.


Je sors de mon sac une pomme verte que j'ai couverte d'herbe à gratter et de toute les saletés de mauvaises herbes que j'ai trouver dans le boisé ce matin. Cette pauvre fille m'a crue et elle a mordue dedans. Triste mais vrai. Donc , le lendemain , l'enseignante nous distribue nos boites tout en dictant nos noms et nos équipes. Elle a beau appeler , la pauvre ne répond pas. Une amie à elle répond alors qu'elle a fait une réaction allergique et qu'elle ne pourra pas se présenter. J'ai un faible sourire mesquin au visage. Une allergie ? Je ne m'attendais pas à tant ! Je pensais juste à des boutons sur son visage , de quoi lui donner honte de se présenter. L'enseignante soupire et se penche vers Alexis.


- Pour aujourd'hui , tu devras faire cavalier seul


Prenant une voix honteuse , je m'avance vers eux.


- Madame , je suis seule moi aussi.
- Oh , mais comment se fait-il ? Peu importe , vous pouvez vendre ensemble , c'est mieux que tout seul.


Je prend le temps de regarder Alexis en tentant de masquer la joie que me procurait le succès de mon plan. Mes plans ne marchaient pas toujours mais quand c'était le cas , c'était toujours un puissant bonheur. Je m'avance avec lui , me dirigeant déjà vers le marché aux puces puis je m'arrête en le voyant prendre une autre direction. Je m'étais attendue à ce qu'il me propose de laisser tomber les savons pour qu'on se barre quelque part tout les deux mais non. Il avait prit une autre direction. Je le regarde les yeux ronds.


- Tu va où ? Attend , qu'est-ce que tu as en tête ?


Je prend un petit sourire niais et je m'avance vers lui, tenant cette lourde boite avec mes deux mains.


- Moi je connais un moyen rapide de se débarrasser de ces boites. On fais ça et ensuite on peux se barrer n'importe où , où tu veux.


Je me mord ensuite la lèvre inférieur et je lui souris pour lui montrer que j'ai une très bonne idée.


- Ou un moyen de faire plus d'argent. On pourrais avoir une suite luxueuse à l'hotel pendant que les autres auront les petites chambres bas étages pendant le concours.



Whatever it is
I've been ignoring this big lump in my throat I'm stronger now, or so I say, But something's missing And he just happened to come at the right time And I just wanna scream What now? I just can't figure it out What now? I guess I'll just wait it out
© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Derniène année en danse / Barman au Steak-Tease
|statut civil| : cogne plus fort, je suis sourd ♥
|âge du perso| : 25

I fell in love with you cause you made me feel I fell in love with you cause you kept it real Man, you done changed up on me, you changed your flow Now I been hating on you everywhere I go No, I ain't too flawless and no, I ain't the best And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect But I am the man, I am the man

Mes sujets:
Jackson Marya Mattou Marya+Jackson Noah Daniel
|célébrité| : Josh HOTcherson
|crédits| : vercors + Prying.Monkey
|pseudo/prénom| : Moomins
|dcs| : Un imposant/Une timide/Un menteur (Stephan/Valéry/Lukas)
|nombre de messages| : 6633


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Jeu 10 Mar - 5:39





Si jamais je le reçois derrière la tête, tu pourrais bien le recevoir ailleurs...
   


- Et si je fais le ménage de ta chambre durant toute la semaine, tu vas vouloir en acheter? - C'était le maximum que je pouvais lui proposer. Pas question de lui donner de l'argent, de faire ses devoirs, de laver son linge sale ou plus encore, comme de lui faire un massage de pied. Avec ma soeur, c'était toujours ainsi. Pour avoir quelque chose, il fallait payer cher. Comme présentement, je devais vendre des sacrés savons pour une histoire d'hôtel à l'étranger et d'un concours complètement inutile. Comme si le fait de faire un peu de danse, nous donnait le droit de vendre des savons naturelles qui sentaient le pipi de chat. Selon moi, c'était même fait avec, uniquement pour enrager les chiens qui voulaient s'en servir. La grande classe quoi! - Ne me regarde pas comme ça, je suis sérieux. J'ai essayé d'en vendre à Jackson, à Margaux, à Matteo et même à Thomas. Toute la famille y a passé, t'as pas idée. Personne ne veut m'acheter ça... Et même moi, je suis gêné de me promener avec, avec un sourire niais au visage, espérant ne pas me faire reconnaitre. - Le mot savon et Thorens n'ont jamais fait bonne figure ensemble. Pas à cause de l'odeur que les Thorens dégage, au contraire, mais bien à cause que ce mot n'est pas quelque chose de cruel, brutal ou de bien méchant. Vient, je vais te laver avec un savon... Ça n'a jamais fait grand peur à quelqu'un. Quoi que... Vient, je vais te le faire manger, c'est toujours mieux que rien. Coralyne, ma soeur, me fit de grands yeux, avant de disparaitre. Pourquoi ne veut-elle jamais montrer qu'elle est ma soeur devant les autres? Parce qu'elle a honte? Oui, certainement. Moi aussi, j'aurais honte de me montrer la face, si j'étais elle. Elle est d'une nulité complète, sans sentiments pour personne et surtout, une peau de vache. Un peu comme la majorité des personnes dans mon cours de danse. Comme la charmante blondinette qui a le regard dirigé vers la fenêtre, entrain de me regarder. Depuis qu'elle est dans mon cours, je ne sais que penser de Marya Lambert. Une bonté divine, une sublime jeune femme, mais toujours prête à passer à l'action, toujours sur la limite du possible. C'est enrageant des fois de la voir faire, de la voir gâcher son avenir de la sorte. À sa place, j'aurais déjà sauté en bas d'un pont. Mieux que le savon, non?

Assis dans mon cours de danse, je pense tranquillement à ma soeur et aux yeux meurtriers qu'elle m'a fait, lorsque je lui ai dit subtilement qu'elle en aurait bien besoin, de savon. Elle passe tout son temps avec ses amies de filles, ne s'occupe nullement de ses deux grands frères et elle est bête comme ses pieds. Une vraie peste qui ne pense qu'à elle! Mais où va la jeunesse de nos jours? Lorsque la professeure décide de nous parler et de faire mine de nous trouver intéressants, c'est uniquement pour me dire que je vais devoir travailler seul, ce qui me fait sourire. Je n'avais pas l'intention de passer mes journées à entendre jacasser Jacinthe, Pamela, Martine ou je ne sais qui. Les filles, avec du savon, devienne de vrai nullité sur deux pattes. Pas capable d'aligner deux mots sans se mettre à rire, à baver ou à vouloir faire une démonstration de comment utiliser ce petit objet savonneux. Ridicule. Mais lorsqu'une voix que je connais bien décide de couper la conversation, je me racle la gorge, espérant que personne ne l'ai entendu. Passer une après-midi avec Marya Lambert, c'est comme... vouloir sa propre mort. Elle est gentille, mais uniquement lorsqu'elle le veut bien. Ce qui n'arrive pas souvent, si vous voulez mon avis. J'avoue avoir déjà eut des vues sur cette dernière, mais c'était avant de savoir qui était réellement son frère, ses parents et tout le reste. Et surtout, avant de savoir que mon amour de jeunesse, une fille un peu plus vieille que moi, voulait probablement me laisser une nouvelle chance. C'était trop beau pour être vrai, pas question de continuer avec une petite jeunotte sans cervelle. La soeur de mon meilleur ami voulait me laisser une nouvelle chance, pas question de la laisser tomber.

Sans parler, espérant qu'elle puisse déjà avoir oublié, j'ai pris la décision de m'éclipser tranquillement, espérant perdre Marya dans la brume. Faire cavalier seul, comme à mon habitude pour bien des situations, ne m'a jamais fait défaut. C'est même ainsi que j'ai eu les plus belles notes de ma vie. Un gros 0... Si c'est pas beau tout ça! Ou bien un F, pour fabuleux. J'ai toujours pensé que c'était les plus belles notes, surtout pour le présenter à des parents. Montrer qu'on a quelque chose dans le cerveau et que l'école, c'est beaucoup plus que du caca en boite. J'entends la voix de Marya dans mon dos, j'essaie de ne pas y penser, de continuer mon chemin et surtout, de croiser Matteo, mon ami, pour essayer de lui refiler un savon, à nouveau. Pas question que je me laisse faire par une voix douce qui, surtout, essaie de me conduire au vice. J'ai changé, je dois l'avouer. Avant, je m'aurais comporté comme un vrai salaud, ne voulant rien savoir des savons, ne voulant que les utiliser dans un bain, avec l'une des danseuses du groupe. Mais plus maintenant. En fait, j'essaie de me changer les idées, de montrer que je suis beaucoup plus mature que ça, que j'ai changé pour le mieux. Chose qui est de plus en plus difficile en ce moment même. Surtout en penser. Par contre, dès que j'entends qu'il y a mieux pour vendre ses stupides savons, mes pas s'arrêtent, mon regard devient doux. Un peu plus, et je pourrais roucouler. Sans problème, même. Le seul problème, se sont les mots de Marya. ON peut aller n'importe où, ON peut se barrer. Pourquoi ON? Pourquoi se ON si appuyé, si présent dans sa phrase? Lentement, mon regard se promène sur Marya, qui a une lourde boite dans ses mains. La galanterie dirait d'aider la demoiselle, de lui porter secours et de toujours se montrer fort devant l'une d'entre elle. Marya se mord la lèvre, espérant peut-être que ceci peut me séduire, ce qui n'ose pas d'arriver. Enfin, je l'espère tout bas. J'envoie des ondes à mon cerveau pour que ce dernier ne puisse rien ressentir. Ou tout simplement rester vide, comme la plupart du temps. Encore des mots de la part de Marya, encore se ON dans sa phrase. - Attends une seconde, je t'arrête. Pourquoi ON? Tu crois vraiment qu'on va faire équipe tout les deux? - Sentant qu'une connerie va bientôt sortir de ma bouche, je prend le temps d'avaler ma salive, ne voulant pas brusquer les choses. - Ce que je veux dire... Ce n'est pas le fait de faire plus d'argent que je veux ou même, avoir une chambre au dernier étage qui m'intéresse, mais uniquement une manière de me débarrasser de ses foutus savons. J'ai même essayé d'en DONNER à ma soeur tout à l'heure, elle ne veut rien savoir. De toute manière, je pense bien que tu l'as vu, vu que tu m'observais. - Est-ce que je lui plait? Si oui, méchant moment pour me le montrer. J'ai comme envie de lui dire: Tu as loupé la coche, chérie. Meilleure chance la prochaine fois... Mais dommage, il n'y aura aucune prochaine fois. - Si tu as une manière de te débarrasser de ses foutus savons, tu me le dis, point barre. Pas d'équipe, pas de meilleur que l'autre, pas de ''oui, mais'' - Et puis quoi encore?
made by pandora.


Just tell me you love me Even though you don't love me
Let me see you dance I love to watch you prance Take you down another level And get you dancing with the devil Take a shot of this But I'm warning you I'm on that sh*t that you can't smell baby So put down your perfume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Étudiante en danse/Dealeuse de drogue
|statut civil| : Quelqu'un cogne à la porte
|âge du perso| : 20

You terrify me, cause you're a man, you're not a boy You got some power, and I can't treat you like a toy You're the road less travelled by a little girl You disregard the mess while I try to control the world Don't leave me, stay here and frighten me Don't leave me, come now enlighten me So go and challenge me, take the reins and see
Watch me squirm baby, but you are just what I need And I've never played a fair game I've always had the upper hand But what good is intellect and airplay If I can't respect any man Oh I want to play a fair game You got too close and I pushed and pushed hoping you'd bite So I could run, run and that I did but through the dust You saw those teeth marks, they weren't all yours So go on shake me, shake until I give it up


If I got locked away And we lost it all today Tell me honestly Would you still love me the same? If I showed you my flaws If I couldn't be strong Tell me honestly Would you still love me the same?

As life goes on I'm starting to learn more and more about responsibility I realize everything I do is affecting the people around me So I want to take this time out to apologize for things that I've done And things that haven't occurred yet I'm sorry for the things that I did not say I understand that there are some problems And I am not too blind to know All the pain you kept inside you Even though you might not show I’m sorry that I grew up way too fast I wish I would’ve listened and not be so bad

I don't know how you convince them and get them, boy I don't know what you do, it's unbelievable I don't know how you get over, get over Someone as dangerous, tainted and flawed as you One for the money, and Two for the show You're screwed up and brilliant, You look like a million dollar man You got that world baby but at what price Something so strange, hard to define I'd follow you down down down


MES PETITS SUJETS ! MIAM !
ALEXIS DAVID STELLA DYLAN OLIVIER
ALEXIS-JACKSON SEAN
MORGANE STEPHAN SUJET COMMUN HANNAH
|célébrité| : Chloe Moretz
|crédits| : Carole71
|pseudo/prénom| : Mya
|dcs| : Le fou & La douce [Daniel , Taïla]
|nombre de messages| : 421


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Jeu 10 Mar - 6:27






Pour vous dire franchement , je ne m'attendais pas à ce que ma proposition charme Alexis au point de le freiner. Je ne pouvais m'empêcher d'exclamer une sourire vainqueur quand il s'arrêta net pour se retourner vers moi. Nous partagions évidemment le même supplice : Vendre des savons sauf que moi j'avais déjà la solution à mon problème. Ce petit chaton égaré avait juste à prendre les bonnes décisions et tout irait bien pour lui , autrement , une bien lourde tâche l'attendait. "Attends une seconde, je t'arrête. Pourquoi ON? Tu crois vraiment qu'on va faire équipe tout les deux?" Je me pince les lèvres surprise. Oh , Alexis Thorens le solitaire. Je suis pourtant une si bonne coéquipière .... Quand je ne plante pas des couteaux dans le dos. Ce n'est pas que je prend plaisir aux malheurs des autres , c'est seulement que certaines personnes se mettent au travers de mon chemin. La désignée coéquipière du jeune châtain était dans mon chemin. Alexis n'avait rien à craindre de ma part à ce niveau là excepté que , il pensera tendrement à moi lorsque j'aurai une chambre luxueuse à l'hotel et que lui devra partager l'eau chaude avec toute la classe. " Ce que je veux dire... Ce n'est pas le fait de faire plus d'argent que je veux ou même, avoir une chambre au dernier étage qui m'intéresse, mais uniquement une manière de me débarrasser de ses foutus savons. J'ai même essayé d'en DONNER à ma soeur tout à l'heure, elle ne veut rien savoir. De toute manière, je pense bien que tu l'as vu, vu que tu m'observais. " Je m'arrête soudainement. Quoi ?! Sa soeur ?! Il n'est donc pas amoureux ?! Ce petit scélérat !!!! J'ai fais tout ça pour rien ?!??! M*rde ! Non mais ! Non mais ! J'ai presque empoisonné l'autre fille nom de dieu !!! Alexis !!! Il était donc encore le même Alexis Thorens qu'avant ??!?! Et je me suis mise dans son équipe ?!?! Ok ..... Tu as raison Alexis , il n'y plus de ON. Ce sera toi et moi. J'ai la solution pour ces savons mais je travaille seule. Je parais agacée. Peut-être croira t-il m'avoir découvert. Peut-être pensera t-il que je suis outrée qu'il m'ai démasquée tandis que je l'observais la veille mais c'est plus qu'il ignore toute la confusion et la rage qui bouille en moi. Je me tourne un peu prête à faire demi-tour. Attend Marya !!!! Attend ..... Regarde-le. Il a refusé la chambre luxueuse ....... Il vient de décliner poliment notre duo. MMmmmm non. Il y a anguille sous roche. Tu est arrivée si loin. Fais-le craquer. Fais-le payer si tu ne trouve rien. S'il ne redeviens pas le Alexis Thorens qui te déplait tant, alors tu auras eu raison de lui. "Si tu as une manière de te débarrasser de ses foutus savons, tu me le dis, point barre. Pas d'équipe, pas de meilleur que l'autre, pas de ''oui, mais" Je lui souris de façon maligne et je fais face à lui. Je pose délicatement la boite de savon au sol et je la contourne sagement pour m'avancer vers mon coéquipier. Avec l'allure que j'avais je devais l'intimider parce que je dois l'avouer , j'étais un peu trop sure de mon coup. Je m'arrête devant lui et je prend la peine de le regarder un moment avec un air qui disait : Ok Alexis , négocions.


- Pas de ON tu dis ? C'est dommage vois-tu car dans ce cas-là je dirais plutôt que J'AI un excellent moyen de se débarrasser de ces savons. JE vais donc prendre ma boite , JE vais vendre mes savons , JE vais faire le double du prix et JE vais me trémousser dans les couverture d'une chambre cinq étoile.

Je prend une pause pour le regarder et mon sourire deviens plus doux et plus tendre. Quel dommage qu'il ne soit peut-être pas amoureux , il me plait bien quand il est inaccessible. Quand on le regarde de si près , on réalise que des yeux expressif comme les siens sont rares , vu de loin. Je deviens alors un peu déçue et je dis à voix basse.


- Dis comme ça , le ON me parait plus agréable n'est-ce pas ?



Whatever it is
I've been ignoring this big lump in my throat I'm stronger now, or so I say, But something's missing And he just happened to come at the right time And I just wanna scream What now? I just can't figure it out What now? I guess I'll just wait it out
© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Derniène année en danse / Barman au Steak-Tease
|statut civil| : cogne plus fort, je suis sourd ♥
|âge du perso| : 25

I fell in love with you cause you made me feel I fell in love with you cause you kept it real Man, you done changed up on me, you changed your flow Now I been hating on you everywhere I go No, I ain't too flawless and no, I ain't the best And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect But I am the man, I am the man

Mes sujets:
Jackson Marya Mattou Marya+Jackson Noah Daniel
|célébrité| : Josh HOTcherson
|crédits| : vercors + Prying.Monkey
|pseudo/prénom| : Moomins
|dcs| : Un imposant/Une timide/Un menteur (Stephan/Valéry/Lukas)
|nombre de messages| : 6633


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Sam 19 Mar - 18:17





Si jamais je le reçois derrière la tête, tu pourrais bien le recevoir ailleurs...
   


- Te trémousser? - J'avais le sourire bien encré au coin des lèvres. Se trémousser... Je la voyais entrain de se débattre sous la couette, ne voulant pas mourir étouffée. C'était tout elle ça, complètement tarrée, espérant que je puisse accepter ses conneries de bas étage. Mais tout au fond de moi, je voulais pouvoir m'en sortir, vendre ces stupides savons et penser à autre chose ensuite. Ce n'était pas mon genre de m'allier avec quelqu'un d'autre, surtout avec une débile totale, mais je n'avais pas trop le choix. Quoi que... Je pouvais toujours faire comme si tout allait bien, comme si j'avais trouvé toutes les solutions possibles et ensuite, me sauver en courant. L'épier, comme elle le faisait si bien avec moi, et faire comme elle ensuite. - Tu veux vendre ton corps? Si c'est le cas, tu devrais faire un deux pour un pour les savons, vu que ça fonctionnera pas vraiment. Tu devrais te promener avec une pancarte autour du cou, proposant d'en offrir gratuitement aussi, ça aura beaucoup plus de succès. - Lentement, je lui ai tourné le dos, je ne voulais pas lui montrer que je voulais tout savoir sur ses idées farfelues. J'aurais fait n'importe quoi pour pouvoir me débarrasser de ces stupides savons. Même les balancer dans la fontaine à souhaits et... Et rien du tout. Je venais d'avoir une idée, quelque chose de génial, selon moi. Et pas question détaller ma vie privée comme ça, devant tout le monde. - Allez, balance là, ton idée! Si tu ne veux pas me le dire, ça fait rien. Ça prouve juste que tu avais rien en tête, ou dans la tête, et que tu comptais essayer de me faire marcher, que tu voulais avoir mes idées pour t'en tirer. Et bien pas question. - Si j'avais croisé les bras? Non, ce n'était pas mon genre. Par contre, si je l'aurais pu, je m'aurais couché par terre pour faire une crise. Faire le bacon, comme on dit très bien chez moi. - J'ai aucune idée de comment me débarrasser de tous ces foutus savons, si tu veux tout savoir. Enfin, oui, j'ai une idée, mais c'est pas pour tout de suite. - Comment me débarrasser d'elle désormais? Marya allait certainement vouloir tout savoir ce que moi, je ne souhaitais pas. Je voulais garder mes secrets et surtout, pouvoir les utiliser lorsque je le désirais. Et ce n'était pas le moment approprié. Ce ne serait probablement jamais le bon moment, non plus. Prenant mon courage à deux mains, j'ai décidé de contourner Marya, lui tournant ainsi le dos. J'espérais qu'elle puisse me suivre et commencer à me poser des questions. Je voulais devenir son centre d'intérêt, sans vraiment avoir l'air de le vouloir. Bref, j'avais l'air stupide, je pouvais l'avouer. Un peu plus, et je me mentais à siffler pour montrer que tout allait bien... sauf que j'avais toujours une boite de savon entre les mains et personne à qui les vendre. Et si l'idée de Marya pouvait faire des miracles? Et si tout était super avec elle, que tout pourrait se vendre en moins de 15 secondes? J'avais encore merdé, j'aurais peut-être dût accepter son offre. Allais-je devoir plier bagages et espérer qu'elle puisse m'accepter dans son équipe à nouveau? Ceci ne me ressemblait pas, mais j'avais réellement envie de vendre ces savons. Pas pour une jolie chambre d'hôtel, mais bien pour autre chose. J'avais quelque chose à me prouver, à prouver aux autres également. Je ne voulais pas devenir la risée de la classe, le seul à ne rien avoir vendu.
made by pandora.


Just tell me you love me Even though you don't love me
Let me see you dance I love to watch you prance Take you down another level And get you dancing with the devil Take a shot of this But I'm warning you I'm on that sh*t that you can't smell baby So put down your perfume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Étudiante en danse/Dealeuse de drogue
|statut civil| : Quelqu'un cogne à la porte
|âge du perso| : 20

You terrify me, cause you're a man, you're not a boy You got some power, and I can't treat you like a toy You're the road less travelled by a little girl You disregard the mess while I try to control the world Don't leave me, stay here and frighten me Don't leave me, come now enlighten me So go and challenge me, take the reins and see
Watch me squirm baby, but you are just what I need And I've never played a fair game I've always had the upper hand But what good is intellect and airplay If I can't respect any man Oh I want to play a fair game You got too close and I pushed and pushed hoping you'd bite So I could run, run and that I did but through the dust You saw those teeth marks, they weren't all yours So go on shake me, shake until I give it up


If I got locked away And we lost it all today Tell me honestly Would you still love me the same? If I showed you my flaws If I couldn't be strong Tell me honestly Would you still love me the same?

As life goes on I'm starting to learn more and more about responsibility I realize everything I do is affecting the people around me So I want to take this time out to apologize for things that I've done And things that haven't occurred yet I'm sorry for the things that I did not say I understand that there are some problems And I am not too blind to know All the pain you kept inside you Even though you might not show I’m sorry that I grew up way too fast I wish I would’ve listened and not be so bad

I don't know how you convince them and get them, boy I don't know what you do, it's unbelievable I don't know how you get over, get over Someone as dangerous, tainted and flawed as you One for the money, and Two for the show You're screwed up and brilliant, You look like a million dollar man You got that world baby but at what price Something so strange, hard to define I'd follow you down down down


MES PETITS SUJETS ! MIAM !
ALEXIS DAVID STELLA DYLAN OLIVIER
ALEXIS-JACKSON SEAN
MORGANE STEPHAN SUJET COMMUN HANNAH
|célébrité| : Chloe Moretz
|crédits| : Carole71
|pseudo/prénom| : Mya
|dcs| : Le fou & La douce [Daniel , Taïla]
|nombre de messages| : 421


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Sam 19 Mar - 19:22






Te trémousser? Oui et tu aimerais ça en plus. Je m'étais pincée les lèvres un court instant suite à sa réponse. J'ai vraiment cru pendant un moment que je l'avais tenté. Il souriait stupidement comme s'il allait accepter mais non. Il tenait réellement à faire cavalier seul. Aurait-il fait la même crise s'il avait été en équipe avec l'autre allergique ? Mmmmm c'était peut-être moi le problème. Avait-il vu claire dans mon petit jeu ? Dans le fond, il n'y avait peut-être jamais eu de petite amourettes pour Alexis , il avait peut-être juste été témoin d'un de mes tours de magie et s'était mis à me détester pour ça. Dommage.   Tu veux vendre ton corps? Si c'est le cas, tu devrais faire un deux pour un pour les savons, vu que ça fonctionnera pas vraiment. Tu devrais te promener avec une pancarte autour du cou, proposant d'en offrir gratuitement aussi, ça aura beaucoup plus de succès. J'ai haussé les sourcils , surprise de sa réplique. Alexis l'irrespectueux. J'ai baissé la tête pour me regarder moi-même. Est-ce qu'il insinue que j'étais laide ? Va savoir pourquoi , son idée m'inspira tout d'un coup. C'était comme s'il me défiait. Non je n'allais pas vendre mon corps mais j'allais user de mon statut social par contre. Il verra bien.


- Oh , si c'est ça ta meilleure idée , tu as raison , nous ferions mieux de nous séparer.

Il m'a tourné le dos et il a commencé à marcher. Je me suis croisé les bras sévèrement, pas trop certaine du courant qu'il prenait. Je le regardais faire quelque pas , la tête haute comme s'il avait remporté une bataille. Allez, balance là, ton idée! Si tu ne veux pas me le dire, ça fait rien. Ça prouve juste que tu avais rien en tête, ou dans la tête, et que tu comptais essayer de me faire marcher, que tu voulais avoir mes idées pour t'en tirer. Et bien pas question Est-ce qu'il devenait parano ? Il était convaincu que je faisais des plans pour jouer avec son esprit. Quelle idée. C'est là que j'ai souris en coin. Aaaahh d'accord , je m'en doutais bien qu'il n'allait pas se jeter dans le gouffre comme ça. J'allais peut-être continuer de martyriser ce petit chaton finalement , il m'amusait bien. Il était là , tout orgueilleux , ne voulant pas céder à mes caprices. Ça m'amusait. Puisqu'il ne me regardait pas , j'en profite pour changer d'air. Je prend une mine blessée.  


- Rien dans la tête ? C'est ce que tu pense de moi alors ?


Je soupire puis je baisse la tête vers mes mains que je tortillais. Je gardais le même ton. Celui de la jeune fille blessée.  


- Est-ce que c'est parce que tu n'aime pas travailler en équipe ou c'est à cause moi ?


Je lève les yeux vers lui pour le regarder sérieusement. Ça va lui apprendre. Moi je lui propose de nous allier et lui fait la grosse tête. Il était têtu , orgeuilleux mais il n'était pas sans coeur non plus. Je regarde le sol et je passe mon pied dessus , repliée sur moi-même.


- C'est quoi ton idée ? Tu peux bien me le dire , puisque moi je n'ai rien dans la tête.

Maintenant je jouais avec lui.



Whatever it is
I've been ignoring this big lump in my throat I'm stronger now, or so I say, But something's missing And he just happened to come at the right time And I just wanna scream What now? I just can't figure it out What now? I guess I'll just wait it out
© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Derniène année en danse / Barman au Steak-Tease
|statut civil| : cogne plus fort, je suis sourd ♥
|âge du perso| : 25

I fell in love with you cause you made me feel I fell in love with you cause you kept it real Man, you done changed up on me, you changed your flow Now I been hating on you everywhere I go No, I ain't too flawless and no, I ain't the best And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect But I am the man, I am the man

Mes sujets:
Jackson Marya Mattou Marya+Jackson Noah Daniel
|célébrité| : Josh HOTcherson
|crédits| : vercors + Prying.Monkey
|pseudo/prénom| : Moomins
|dcs| : Un imposant/Une timide/Un menteur (Stephan/Valéry/Lukas)
|nombre de messages| : 6633


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Dim 27 Mar - 4:12





Si jamais je le reçois derrière la tête, tu pourrais bien le recevoir ailleurs...
   


Et voilà! Marya venait de dire que j'avais raison. En d'autres mots, ce qu'elle voulait réellement dire, c'était que j'avais toujours raison. Que je dise n'importe quoi, que je fasse n'importe quoi, j'avais toujours raison, point barre. Pas question de dire le contraire, pas question d'espérer autre choses non plus. C'était moi qui avait raison et c'était tout. Et si jamais Marya n'était pas contente, elle voulait très bien aller se faire cuire un oeuf. Je l'imaginais très mal derrière un fourneau entrain de cuisiner, mais bon. Peut-être voulait-elle empoisonner quelqu'un en même temps. Et, avec un peu de chance, elle pouvait très bien y gouter, à son plat préparé. À ses paroles, j'ai préféré passer outre. Pas question de m'attarder là-dessus. Elle voulait que je reste avec elle, probablement parce qu'elle se sentait très seule et moi, la solitude, je n'en avais rien à faire. J'ai toujours été un loup solitaire, ne voulant pas de meute près de moi. Alors bon... Lorsque la professeur avait noté que j'allais faire cavalier seul, j'étais aux anges. Mais par malheur, j'avais maintenant une bestiole à mes pieds et accrochée, à ne plus finir. Mais oui, comme toute personne censée, j'avais envie de savoir ce que cette bestiole avait à me dire. Je ne tenais plus en place, mais je ne savais pas trop comment le lui faire comprendre. Curieux, moi? Oui et beaucoup. Je me dandinais d'une jambe à l'autre, je voulais tout savoir et maintenant. Mais la réponse de Marya ne me fit pas plaisir. Elle s’obstinait, elle ne voulait pas me dire ce qu'elle avait en tête pour se débarrasser de ses foutus savons. Et moi qui ne voulait que ça... que faire? - Pas de toi, toi... mais des filles en général. - Pas question de dire qu'une fille en question était à part des autres sinon, je savais bien que j'allais devenir complètement fou avec ses questions. Elle était curieuse elle aussi, je devais l'admette. - Tu sais, les garçons trouvent que toutes les filles sont connes. C'est pas juste moi, c'est une lois non écrite. - Aucune idée si ceci allait passer, mais je devais tout de même essayer pour le mieux. Et au diable si jamais elle se mettait à pleurer pour quelques mots mal compris. Et encore une autre question... Pourquoi les filles ne font que ça, poser des questions? Pourquoi ici, pourquoi là... Pourquoi moi, pourquoi pas une autre... pourquoi ne m'aimes-tu pas, pourquoi agis-tu comme un vrai troue du... Peut importe. - C'est pas toi le problème. - Non, je n'allais pas dire que c'était moi la cause du soucis, puisque ce n'était pas vrai. Pas la peine de dire que je ne m'en voulais pas de tout ça, puisque c'était assez visible sur mon visage. La dernière question de Marya, j'ai préféré passer par-dessus. Je n'avais pas vraiment d'idée, je jouais la comédie et en plus, j'avais réellement envie de faire autre chose de ma journée. Le travail de fin d'année était arrivé et j'avais encore des tonnes de choses à préparer pour ce projet. Je n'avais pas d'idée pour ça non plus. Pas d'idée, pas de chanson, pas de thème. Je sentais la mort arriver tranquillement vers moi. - Pourquoi joues-tu toujours à la petite victime? Je ne t'ai jamais dit que je ne t'aimais pas. Tu es une fille avec qui j'ai des cours, t'as un grand frère complètement nul et en plus, j'ai aucune idée de ce que tu penses présentement de moi. Alors bon... Pas la peine de pleurer tranquillement, de faire couler des larmes de crocrodiles et de te coucher par terre pour taper ensuite de tout ton corps, tu auras l'air nulle complètement. - Non merci, pas de gentillesse. Elle n'était pas prête à m'aider réellement alors, pourquoi voudrais-je être gentil avec elle? Ce n'était pas mon genre. Je n'avais jamais oublié la manière qu'elle m'avait rejeté, lorsque j'avais décidé de la trouver importante et jolie, quelques temps auparavant. Maintenant, c'était à moi de jouer avec elle et non le contraire. Au diable son idée si elle ne voulait rien me dire. J'allais moi-même vendre ses savons et ensuite, récolter les mérites. Et probablement lui nuire au passage, comme seul un Thorens savait si bien faire.
made by pandora.


Just tell me you love me Even though you don't love me
Let me see you dance I love to watch you prance Take you down another level And get you dancing with the devil Take a shot of this But I'm warning you I'm on that sh*t that you can't smell baby So put down your perfume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Étudiante en danse/Dealeuse de drogue
|statut civil| : Quelqu'un cogne à la porte
|âge du perso| : 20

You terrify me, cause you're a man, you're not a boy You got some power, and I can't treat you like a toy You're the road less travelled by a little girl You disregard the mess while I try to control the world Don't leave me, stay here and frighten me Don't leave me, come now enlighten me So go and challenge me, take the reins and see
Watch me squirm baby, but you are just what I need And I've never played a fair game I've always had the upper hand But what good is intellect and airplay If I can't respect any man Oh I want to play a fair game You got too close and I pushed and pushed hoping you'd bite So I could run, run and that I did but through the dust You saw those teeth marks, they weren't all yours So go on shake me, shake until I give it up


If I got locked away And we lost it all today Tell me honestly Would you still love me the same? If I showed you my flaws If I couldn't be strong Tell me honestly Would you still love me the same?

As life goes on I'm starting to learn more and more about responsibility I realize everything I do is affecting the people around me So I want to take this time out to apologize for things that I've done And things that haven't occurred yet I'm sorry for the things that I did not say I understand that there are some problems And I am not too blind to know All the pain you kept inside you Even though you might not show I’m sorry that I grew up way too fast I wish I would’ve listened and not be so bad

I don't know how you convince them and get them, boy I don't know what you do, it's unbelievable I don't know how you get over, get over Someone as dangerous, tainted and flawed as you One for the money, and Two for the show You're screwed up and brilliant, You look like a million dollar man You got that world baby but at what price Something so strange, hard to define I'd follow you down down down


MES PETITS SUJETS ! MIAM !
ALEXIS DAVID STELLA DYLAN OLIVIER
ALEXIS-JACKSON SEAN
MORGANE STEPHAN SUJET COMMUN HANNAH
|célébrité| : Chloe Moretz
|crédits| : Carole71
|pseudo/prénom| : Mya
|dcs| : Le fou & La douce [Daniel , Taïla]
|nombre de messages| : 421


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Dim 27 Mar - 15:12






Je prenais toujours mon air triste espérant vraiment le toucher. Cette tête de mule n'allait quand même pas s'apitoyer sur cette petite tête blonde tout de même ? "Pas de toi, toi... mais des filles en général" J'ai froncé les sourcils. Il n'aime pas les filles ? Ah ! Elle était bien bonne. Alexis le misogyne. Je crois plus qu'il aime leur courir après et non l'inverse.  "Tu sais, les garçons trouvent que toutes les filles sont connes. C'est pas juste moi, c'est une lois non écrite" Non c'est juste toi mon cher. Je dois avouer qu'étrangement , les garçons , même les plus coriaces , s'inclinent devant une fille blessée. Je ne sais pas , ce dois être leur instinct de super héros. Lorsque je vois des gros durs qui me cherche des problèmes , je fais une moue. Je m'avance vers eux et je leur demande en pleurant ce qui cloche chez eux. Ça ne marche pas toujours , certains sont juste stupides , mais en général ils cèdent. Ils détestent les filles de loin mais ils ne les déteste pas réellement. Ceux qui les détestent réellement ont probablement été rejetés dans leurs jeunesse ou ils ont subit des représailles immatures de gamine. Je considère Alexis. Était-ce son cas ? Est-ce qu'il s'est fait rejeté étant plus jeune ? Ceci expliquerais bien cette tête de mule. Moi je l'ai rejeté. Ce n'était pas contre lui , je n'aime juste personne en général. Accepter de sortir avec quelqu'un ce serait m'enchainer à un être humain. Non merci. Je dirais comme les garçons : Je les aimes mais de loin. J'esquissai alors un petit sourire touchée quand il me dit que je n'étais pas le problème et qu'il n'avait rien contre moi. Vous voyez bien qu'il a cédé. Je vous l'avais dit. Pourquoi joues-tu toujours à la petite victime? Je ne t'ai jamais dit que je ne t'aimais pas. Tu es une fille avec qui j'ai des cours, t'as un grand frère complètement nul et en plus, j'ai aucune idée de ce que tu penses présentement de moi. Alors bon... Pas la peine de pleurer tranquillement, de faire couler des larmes de crocodiles et de te coucher par terre pour taper ensuite de tout ton corps, tu auras l'air nulle complètement. Grrrr je me trompe toujours sur Alexis. Il fait toujours ça ! Il fais semblant de me donner ce que je veux et puis BAM il attaque avec une attitude qui le fait couler ! Inutile de vous dire que mon sourire a disparu d'un seul coup. Je suis devenue plus bête que jamais. J'avais l'intention de lui dire mon plan avant qu'il traite mon frère de nul. Sérieusement , je suis capable de me contrôler en général mais je dois avouer que j'ai bien du mal quand on s'attaque à mes reproches. Sur quoi se base t-il pour parler de mon frère de cette façon ? Mon frère est la personne la plus admirable que je connaisse. Il a toujours tout pris à ma place. Il a volé pendant des années pour subvenir à nos besoins et encore aujourd'hui , il se lie avec une fille qu'il n'aime pas réellement pour continuer de rapporter de l'argent. Mon frère ferait tout pour les gens qu'il aime. Alexis devrait lui lever son chapeau au lieu de l'insulter de la sorte. Est-ce que c'est ce que les gens de Quertal pense des Lamberts ? Ils pensent ça de nous ? Nous avons eu une vie de merde et on s'en tire mais ca reste nous les nuls ? Aucun compréhension , aucune compassion. Je déteste les gens mais là tout de suite je viens de me souvenir pourquoi. Je regardais Alexis avec sa petite tête châtaine. Je ne voulais plus l'aider. À vrai dire je voulais lui sauter dessus et le frapper jusqu'à ce qu'il retire ce qu'il vient de dire. Je suis restée silencieuse pendant plusieurs secondes. Je ne faisais que le regarder. Je me retenais de lui crier toutes les saletés que j'avais en tête mais je me disais que j'avais déjà en main une autre façon de le faire payer. Je finis par lever le menton et m'approcher de lui. Tout à l'heure , je faisais semblant d'être triste , maintenant je l'étais pour vrai. J'étais désormais convaincue que c'était la rumeur qui circulait à Quertal à propos des Lamberts


- Tu devrais faire attention à ce que tu dis Alex. Mon frère n'est pas nul ... C'est quelqu'un de bien ..... Mais ça tu l'ignore car tu ne le connais même pas.

Je souris un peu , à peine perceptible tout en le regardant. Depuis le début j'avais l'impression qu'il faisait exprès de se caler lui-même mais meme si je jouais avec lui dans l'intention de faire équipe , au final , j'étais déçue. J'étais déçue de lui car il avait , au bout du compte, parfaitement réussi son coup. Il s'était calé tout seul et maintenant , je n'allais pas lui dire mon idée. Il ne méritais pas autant de considération de ma part, même si le but étant de le nuire.

- Tu as gagné. Tu t'est démené pour faire cavalier seul , hé bien tu as réussi.

Je regarde mes pieds un moment puis je le regarde de nouveau.


- J'ai été bête de vouloir me mettre en équipe avec toi. J'ai été bête de penser que nous aurions pu nous amuser tout les deux à cette sortie. T'est qu'une tête de mule Alex.
Je retourne chercher ma boite de savon qui trainait par terre puis je le regarde une dernière fois avant de lui lancer
- Bonne chance avec tes savons.

Et j'étais partie. Moi pour ma part , j'allais mettre mon plan à exécution qu'Alexis soit là ou non. Je devais tout même avouer que de le faire seule était une défaite en soit. Mon but dans toute cette histoire était de détruire sa vie amoureuse mais bien franchement , je n'étais même pas certaine qu'il en avait réellement une. Je me dirige donc vers le premier garage que je vois. Je m'arrête à une certaine distance pour déposer ma boite et faire quelques retouches. Je détache ma veste et je l'attache autours de ma taille pour découvrir un T-shirt blanc. Je le descend un peu pour laisser voir un peu plus mon décolleté, quoi qu'à mon âge il n'était pas si appétissant que ça. Je roule un peu ma jupe histoire de la remonter. Je mord sévèrement mes lèvres pour les rendre un peu plus rouges puisque je n'avais pas de rouge à lèvre sur moi. Il manquait plus que le chewing gum et le tour était joué. Je reprend ma boite et je me dirige vers le garage. J'entrai avec un grand sourire de petite écolière et je pose la boite sur le comptoir.  J'y pose mes coudes afin de m'accoter sur le comptoir. Je pris la peine de pousser mes jambes plus loin pour donner un meilleur angle de cette belle jupe.

- Bonjour mon beau monsieur , j'ai des savons à vendre
- Ah non ma ptite , on est pas interessés.


Je me relève en prenant ma boite. Je savais que les employés du garage nous observais. Je me disait que peut-être qu'ils se permettront d'interférer mais je n'y comptais pas trop non plus.

- Dommage , je vais devoir trouver un autre endroit pour faire un car wash avec mes copines

Si les employés étaient simplement interessés au départ , maintenant ils y étaient accrochés. Pourtant le patron était un vieil homme sévère. Il n'a pas mordu à l'hamecon. Lorsque je repris ma boite pour repartir , un employé lâcha un petit : " Mais patron .... " Et le vieil homme lui fis signe que non de la tête. Je repartie. Je m'attaquai à un second garage avec la même technique qui ne me semblait pas tout à fait mauvaise et cette fois ça a marché. Je ne pouvais par contre par faire un car wash à moi toute seule. J'ai donc écrit un message sur les réseaux sociaux s'adressant à mes collègues de danse : "Vous en avez marre de vendre vos savons ? Car Wash public , les savons vont se vendre tout seul !" Elles ont mordus à l'hameçon. Les gens de la communauté étaient aussi invités à laver leur voiture mais ils devaient acheter des savons pour ça. J'avais parlé avec le garagiste concernant le fait de laver les voitures avec du savon et il m'a dit que la plupart lavait les leur avec du savon à vaisselle alors il ne voyait aucun inconvénient. Ce n'était certes pas l'idéal mais ce n'était pas catastrophique non plus. Donc une partie des filles étaient venues. Je leur ai fait croire que l'argent du car wash était pour une fondation supportée par le garage et elles ont gobés. En vérité , l'argent du car wash me revenait. Elles , elles vendaient leur savon mais l'argent de leur effort , il était à moi. C'est mon idée non ?  Au bout d,un moment, je finis par voir Alexis passer dans la rue. J'allai vers lui et je m'arrêta pour le regarder. Je tortille ma serviette dans mes mains et je me mord un peu la lèvre inférieur.

- Tu en a vendu combien ?

Lui demandai-je n'osant pas revenir sur ce qu'il avait dit sur mon frère.



Whatever it is
I've been ignoring this big lump in my throat I'm stronger now, or so I say, But something's missing And he just happened to come at the right time And I just wanna scream What now? I just can't figure it out What now? I guess I'll just wait it out
© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Derniène année en danse / Barman au Steak-Tease
|statut civil| : cogne plus fort, je suis sourd ♥
|âge du perso| : 25

I fell in love with you cause you made me feel I fell in love with you cause you kept it real Man, you done changed up on me, you changed your flow Now I been hating on you everywhere I go No, I ain't too flawless and no, I ain't the best And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect But I am the man, I am the man

Mes sujets:
Jackson Marya Mattou Marya+Jackson Noah Daniel
|célébrité| : Josh HOTcherson
|crédits| : vercors + Prying.Monkey
|pseudo/prénom| : Moomins
|dcs| : Un imposant/Une timide/Un menteur (Stephan/Valéry/Lukas)
|nombre de messages| : 6633


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Mer 30 Mar - 6:20





Si jamais je le reçois derrière la tête, tu pourrais bien le recevoir ailleurs...
   


Vouloir blesser Marya? Non, du tout. Je voulais juste l'empêcher de pleurer, c'est tout. Car si jamais elle décidait de se mettre à pleurer et à taper du pied, j'allais certainement la laisser là et passer pour un vrai salaud. Loin de moi l'idée de l'être encore, une nouvelle fois. Bien des fois, je l'avais été et désormais, j'essayais de rester loin de mes idées, loin de mes convictions. Je voulais devenir une autre personne que moi-même et espérer le rester. Étrange? Oui, oh que oui. Et pour ce qui était de trouver les filles connes, c'était vrai. Citez un homme qui ne trouve pas les femmes connes? Allez... Personne? Et bien voilà! Soudainement, Marya passa du ''pauvre petit chaton tout triste qui vient de prendre l'eau'', à ''une vraie vache qui va probablement se mettre à crier''. En d'autres mots, le fille douce et gentille qui avait la lèvre inférieur tremblante, n'était plus la même. Elle venait de changer en quelques secondes, suite à mes mots. Pour ma part, je ne disais que ce que je pensais, voilà tout. Pas la peine de tourner en rond, je n'ai jamais été réputé pour ça. Plutôt pour quelqu'un de franc, qui dit toujours tout haut ce qui ne va pas et surtout, qui n'a pas peur de faire pleurer la dame en face de lui. Si jamais Marya me cherchait, elle allait me trouver assez rapidement. - Tu crois que je ne connais pas ton frère? C'est vrai, je ne l'ai jamais vu. Par contre, je connais sa maitresse, Céline. Crois-moi, c'est loin d'être une partie de plaisir. - Je connaissais l'histoire d'Olivier et de Céline par coeur. Celle-ci m'en avait parlé, il y avait de cela un peu plus de deux ans. Elle n'aimait pas un homme, son mari. Elle cherchait quelqu'un pour la sauver de son mariage. Elle avait été un peu colleuse, me demandant de la sauver, en quelque sorte. Elle m'avait même attaqué dans une salle d'essayage, dans un magasin de lingerie. Ensuite, après un refus de ma part, plus rien. Soudainement, des nouvelles! Elle était amoureuse d'un homme, Olivier, qui était avec une autre. Bref, loin d'être une partie de plaisir avec elle. Et avec toute la famille Lambert, un coup parti. Lorsque l'on connait un peu la famille, on se demande bien pourquoi elle continue d'habiter dans le coin. Et pour une fois, la blondinette compris le message. Elle décida de prendre sa boite, de me souhaiter bonne chance et de partir plus loin. Pas la peine de courir derrière elle pour lui demander de l'aide, je n'en avais pas besoin. Pas question de me battre, pas question de lui donner raison. Une satisfaction qu'elle pourrait aimer au final, quelque chose qui pourrait la faire sourire plus qu'à son habitude. Peut-être a t-elle besoin de se sentir intéressante avec son petit monde autour d'elle, mais pas avec moi. Tout était terminé. Pas question de tout laisser tomber.

Prenant ma boite, j'ai fini par me retourner, direction mon domicile. Je ne voulais rien savoir de ces foutus savons. Foutus, pour ne pas dire autre chose. J'en avais par-dessus la tête de cette histoire, j'étais persuadé d'en faire des cauchemars pendant des années. Et encore plus, si jamais la malchance arrivait à bout. Je m'imaginais déjà, avec des enfants, leur expliquant l'histoire des savons. Un triste souvenir, quelque chose d'interminable en devenir. Quelque chose qui allait hanter mes nuits, ma vie, mon avenir et mes soirées froides d'hiver. Quelque chose pour vous empêcher de dormir pour le restant de votre vie. Quelque chose qui allait se vendre très facilement, finalement. En seulement quelques minutes, je m'étais retrouvé, à nouveau, dans la rue, mais avec un regard interrogateur. J'étais passé devant la place où, quelques minutes avant, Marya et moi, nous nous parlions. Elle était toujours là, mais complètement différente. Elle s'avança vers moi, serviette à la main. Elle paraissait comme... comme... - Je peux savoir pourquoi tu as la jupe en-dessous des bras et pourquoi tu as fait par exprès pour faire accroire que tu as des boules toi? - Je n'avais pas répondu à sa question tout de suite, ne sachant pas trop comment interpréter la chose. Elle était là, devant moi, habillée d'une manière assez explicite. Un peu plus, et j'aurais souri bêtement. Espérant pouvoir continuer à la regarder dans les yeux, j'ai fini par lui répondre, espérant rester le plus calme possible. - J'ai tout vendu, pourquoi? Tu veux de l'aide, je pari? - Croisant les bras, je me suis permis de regarder derrière elle. Il y avait une voiture, un garage... Il ne manquait que quelques filles et surtout, une chance pas croyable et on aurait presque dit... - T'as pas l'intention de laver des voitures, si? - J'avais peur de sa réponse, j'avais réellement peur de ce qu'elle allait dire... Mais son idée n'était vraiment pas mauvaise. - Si c'est le cas, ça te prends plus que ça. De la musique, et de la bonne. Pas des tounes de petite fille qui paie ses cours avec l'argent de la copine de son frérot, Capitch? - Je savais bien que c'était vraiment méchant, mais je voulais toute son attention et pas uniquement la moitié. J'en savais beaucoup plus qu'elle ne pensait sur sa vie, et pas uniquement un tout petit peu. Céline Julliard m'avait parlé, j'avais aussi parlé avec Julien Brandt, un ami de cette fille. J'avais rencontré Stella Hennigs, un soir de semaine. Elle m'avait parût triste, sans couleur, assise seule à une table d'un banal restaurant. Les yeux remplis de larmes, elle paraissait complètement anéantis. Je savais bien ce qui se passait entre eux et si jamais personne ne réglait cette histoire, j'avais peur de devoir m'en mêler un jour ou l'autre. - Pas de Justin Bieber, One Direction ou je sais pas trop ce qui joue dans ton iphone ce mois-ci. Je t'aides, mais uniquement si tu me laisses faire cette partie là. Et surtout, SURTOUT, va t'habiller. J'ai réellement de la difficulté à te regarder dans les yeux et puis... ça me fait mal au coeur présentement, tu ne sais pas comment. - Je ne voulais pas dire que ça me donnait mal au coeur, mais que mon coeur saignait abondamment. Combien de fois avais-je espéré voir Marya ainsi, devant moi, le regard complètement en feu? Trop souvent à mon goût.
made by pandora.


Just tell me you love me Even though you don't love me
Let me see you dance I love to watch you prance Take you down another level And get you dancing with the devil Take a shot of this But I'm warning you I'm on that sh*t that you can't smell baby So put down your perfume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Étudiante en danse/Dealeuse de drogue
|statut civil| : Quelqu'un cogne à la porte
|âge du perso| : 20

You terrify me, cause you're a man, you're not a boy You got some power, and I can't treat you like a toy You're the road less travelled by a little girl You disregard the mess while I try to control the world Don't leave me, stay here and frighten me Don't leave me, come now enlighten me So go and challenge me, take the reins and see
Watch me squirm baby, but you are just what I need And I've never played a fair game I've always had the upper hand But what good is intellect and airplay If I can't respect any man Oh I want to play a fair game You got too close and I pushed and pushed hoping you'd bite So I could run, run and that I did but through the dust You saw those teeth marks, they weren't all yours So go on shake me, shake until I give it up


If I got locked away And we lost it all today Tell me honestly Would you still love me the same? If I showed you my flaws If I couldn't be strong Tell me honestly Would you still love me the same?

As life goes on I'm starting to learn more and more about responsibility I realize everything I do is affecting the people around me So I want to take this time out to apologize for things that I've done And things that haven't occurred yet I'm sorry for the things that I did not say I understand that there are some problems And I am not too blind to know All the pain you kept inside you Even though you might not show I’m sorry that I grew up way too fast I wish I would’ve listened and not be so bad

I don't know how you convince them and get them, boy I don't know what you do, it's unbelievable I don't know how you get over, get over Someone as dangerous, tainted and flawed as you One for the money, and Two for the show You're screwed up and brilliant, You look like a million dollar man You got that world baby but at what price Something so strange, hard to define I'd follow you down down down


MES PETITS SUJETS ! MIAM !
ALEXIS DAVID STELLA DYLAN OLIVIER
ALEXIS-JACKSON SEAN
MORGANE STEPHAN SUJET COMMUN HANNAH
|célébrité| : Chloe Moretz
|crédits| : Carole71
|pseudo/prénom| : Mya
|dcs| : Le fou & La douce [Daniel , Taïla]
|nombre de messages| : 421


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Sam 2 Avr - 0:15


Balance-moi un savon




J'étais tellement en colère contre lui sur le moment que je n'ai pas bien entendu ce qu'il avait dit. Je suis littéralement passée par-dessus le fait qu'il ai mentionné la maitresse de mon frère pourtant , les mots s'étaient rendus à mes oreilles. Le cerveau mettait juste du temps à rassembler le casse-tête. Ce fut lorsque je suis passée à coté du jeune châtain que je me suis stoppée. C'était comme si le contact de la voiture venait de se faire. J'ai figée. Attends ..... Est-ce qu'Alex a bien dit qu'il connaissait Céline ? Je me suis retournée vers lui mais il partait déjà dans sa direction. Ah et puis merde ..... Si ça se trouve , j'ai halluciné. Je suis partie mettre mon plan à exécution. J'avais beau me marmonner à moi même que j'avais pas besoin de ce guignol , que j'allais me marrer quand même mais plus le temps avançait et plus je me rendais compte que c'était faux. Je lavais les voitures , j'amassais les pourboires mais je ne m'amusais pas tant. Vous vous rendez compte ? J'ai monté tout ce plan pour saccager la vie amoureuse de ce satané Thorens et lui .... Lui ! Ah ! Le plaisir n'était pas de monter des plans, ça c'était bien trop facile pour que ça m'amuse. Le plaisir c'était de monter des plans pour corrompre les âmes innocentes ! Les âmes comme foutu Thorens ! Il pouvait pas se laisser faire un peu ? J'étais donc là , à amasser le fruit de mes efforts toute seule pour pouvoir dépenser cet argent dans une chambre de luxe .... toute seule .... Vite comme ça , la suite de luxe ne me tentait plus tellement. Imaginez donc la joie , refoulée bien sûr , quand j'ai vu le guignol repasser dans la rue. J'ai couru vers lui avec un grand sourire mais quand je me suis arrêtée , je me suis empressée de le faire disparaitre. Il avait quand même dit du mal de mon frère, je lui dois une gifle pour ça. Je remarque son air en voyant le car wash derrière moi. Sa réaction valait chère. Le plaisir me revenait. J'espérait fortement qu'il regrette d'avoir craché sur notre duo. J'espérais qu'il comprenne qu'il valait mieux ne pas me dire non. « Je peux savoir pourquoi tu as la jupe en-dessous des bras et pourquoi tu as fait par exprès pour faire accroire que tu as des boules toi?  » Je prend le temps de me regarder moi-même. La réponse était simple : Le plan a marché. Qui sait combien de garage j'aurais dû visiter si je n'avais pas mis cette petite touche personnelle. Décidément, Thorens ne s'y connaissait pas en plan machiavélique. La petite touche , c'est ça qui fait la différence. J'aurais certes pu me rhabiller par la suite mais je ne pouvais tout de même pas cracher sur des pourboires faciles ! Bien que les raisons étaient claires dans ma tête , sa réponse m'avait tellement surprise que je parvenais simplement à bégayer :

- Heum .... Je ... Hé bien ....

Et il est revenu à la charge de sorte à couper court mon discours. « J'ai tout vendu, pourquoi? Tu veux de l'aide, je pari? » J'ai ouvert la bouche et plissée des yeux insultée. Attends ... Il est revenu pour se vanter ? C'est plus fort que lui. Foutu Thorens. Vous savez quoi ? Je suis convaincue qu'il n'en a pas vendu un seul.

- Tu te fou de moi là ? Tu m'a bien regardée ? J'ai l'air d'avoir besoin d'aide ? Je vais l'avoir ma suite de luxe Thorens pendant que toi , tu vas partager l'eau chaude avec les autres. Je t'ai proposé mon aide et tu as craché dessus.

Sur le coup , j'avais l'impression qu'on était chat et chien. Quand il veux de moi , je veux pas de lui. Quand je veux de lui , il veut pas de moi. Oui bon ..... Je le voulais mais pas pour les bonnes raisons. Thorens était juste coriace en fait. Il se laissait pas faire et c'est ça qui me faisait chier. C'est rare que les gens se méfie de moi mais lui c'est juste .... Sa tête d'orgueilleux qui faisait des siennes. T'as pas l'intention de laver des voitures, si? Il avait presque l'air d'avoir peur de ma réponse. Il y avait aussi chez lui un petit inconfort que je ne saurais expliquer. Je doute que ce soit mon habillement puisque Thorens courant à gauche et à droite , il doit avoir vu des tonnes de fille beaucoup moins habillée que ça. Moi pour ma part , je me changeais sans gêne dans les vestiaires ou les coulisses et d'autres faisaient pareil. Je n'avais aucune pudeur pour ma part. J'ignorais tout de la torture que subissait mon adversaire chien. Devant sa question, je prends un sourire large. Un air de victoire. Je me croise lentement les bras.

- Je t'avais dit que j'avais une très bonne idée.

« Si c'est le cas, ça te prends plus que ça. De la musique, et de la bonne. Pas des tounes de petite fille qui paie ses cours avec l'argent de la copine de son frérot, Capitch? » Quoi vraiment ? Alexis Thorens va m'aider ? Thorens ? J'étais sûre qu'il allait faire demi-tour , plus orgueilleux que jamais. Malgré le fait qu'il continuait de parler, je restais abasourdie. Et puis bon , c'était plus fort que lui , il attaque avec une touche personnelle. Je serre les dents.

- Espèce de petit merd......


Mais décidément , Thorens n'avait pas le temps de m'entendre piquer ma crise , il continuait : Pas de Justin Bieber, One Direction ou je sais pas trop ce qui joue dans ton iphone ce mois-ci. Je t'aides, mais uniquement si tu me laisses faire cette partie là. Et surtout, SURTOUT, va t'habiller. J'ai réellement de la difficulté à te regarder dans les yeux et puis... ça me fait mal au coeur présentement, tu ne sais pas comment. Bon ok .... Il voulait m'aider. WOW ... Ok c'est bon je le crois. Il veut faire le DJ , on va lui faire plaisir. Pourtant , il insère ses conditions. M'habiller ? Quoi ? Il rigole ? Je suis pas si désagréable à regarder. Avec les pourboires que j'ai eu , il ne me fera pas croire le contraire. Au départ j'avais compris dans le sens d'un haut le coeur mais en pensant aux airs des monsieur dans leur voiture je me rend compte qu'il y avait peut-être un autre sens. J'échappe un petit sourire de victoire. Peut-être que je le tenais cette fois. Va falloir mettre un peu du mien. D'un air de défi , je roule une seconde fois ma jupe et je descend mon chandail en tirant un petit coup sans le lâcher des yeux. Pourtant je ne souriais pas , je restais sérieuse.

- Et cracher sur du pourboire facile ? Il n'en est pas question.

Je penche la tête sur le coté et je souris un peu en ayant une idée

- Ok ... À condition qu'on refasse équipe toi et moi.




Whatever it is
I've been ignoring this big lump in my throat I'm stronger now, or so I say, But something's missing And he just happened to come at the right time And I just wanna scream What now? I just can't figure it out What now? I guess I'll just wait it out
© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Derniène année en danse / Barman au Steak-Tease
|statut civil| : cogne plus fort, je suis sourd ♥
|âge du perso| : 25

I fell in love with you cause you made me feel I fell in love with you cause you kept it real Man, you done changed up on me, you changed your flow Now I been hating on you everywhere I go No, I ain't too flawless and no, I ain't the best And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect But I am the man, I am the man

Mes sujets:
Jackson Marya Mattou Marya+Jackson Noah Daniel
|célébrité| : Josh HOTcherson
|crédits| : vercors + Prying.Monkey
|pseudo/prénom| : Moomins
|dcs| : Un imposant/Une timide/Un menteur (Stephan/Valéry/Lukas)
|nombre de messages| : 6633


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Ven 8 Avr - 6:29


Balance-moi un savon



Si j'étais en furie contre elle? Oui, un peu. Mais pas beaucoup. Je savais bien qu'elle finirait par me donner raison et qu'en plus, elle finirait par partir d'elle-même. Je ne voulais pas lui donner le beau rôle, baisser la tête et m'avouer vaincu. Pas comme ça. Jamais, je n'avais agis de la sorte et ce n'était pas maintenant que ceci allait tout changer. Quoi que... Je continuais de penser aux paroles de Jackson, celles qui m'avaient dit hier soir. Je n'étais pas certain de rien, au final. Comme un con, j'avais bêtement accepté tout ce qu'il m'avait dit. Chalet, bois, intimité, pas de cellulaire, pas d'internet. Coupés de toute civilisation, venir ici, petite amie. C'était compliqué, mais j'avais fait une grave erreur. J'avais accepté son invitation et maintenant, je me trouvais piégé entre deux. Pourquoi inviter quelqu'un? Pourquoi emmener ma petite amie? QUELLE PETITE AMIE??? J'avais bien des sentiments pour une brunette, mais c'était de plus en plus compliqué entre elle et moi. À vrai dire, si j'aurais pu sortir avec son frère, tout aurait été beaucoup plus simple sur cette ligne. Surtout que ce dernier est plutôt mec... Bref, tout en regardant Marya commencé à bouillonner probablement de rage, je me suis rappeler les paroles de mon père. Marya... Elle était une fille aussi, non? Peut-être pas aussi belle et aussi coquète que bien des dames, mais elle pouvait toujours bien faire l'affaire. Mon seul problème, réussir à la faire accepter mon offre... Et ce n'était pas en insultant son frère, sa maitresse et le gagne pain de la famille que j'allais arriver à quelque chose! Et tout en voyant l'expression de Marya, je me suis dit que rester dans les parages n'était vraiment pas une bonne chose. Surtout pour lui demander de m'accompagner quelques jours dans les bois. C'était vraiment stupide de ma part, je n'avais aucune excuse pour agir de la sorte.

Prenant mon courage à deux mains et ces dernières bien enfoncées dans mes poches de pantalon, je cherchais une manière de me rattraper. Des filles, j'en connaissais des centaines. Des filles avec qui je n'avais pas eu d'aventure, j'en connaissais quelqu'unes. Des filles avec qui je n'avais pas eu d'aventure et qui pouvait bien paraitre devant Jackson? Je n'avais pas le choix, je devais inviter Marya. C'était ça ou... ou les problèmes, tiens! Depuis le départ, Jackson ne m'a jamais cru. Il a toujours pensé que j'allais finir ma vie seul et plus que le temps avance, les jours se ressemblent trop. J'ai l'impression qu'un jour ou l'autre, ce dernier va finir par gagner et ça, ça me fait flipper. Je ne veux pas voir de sourire sur son visage rempli de rides, lorsqu'il comprendra ce qui se passe vraiment dans ma vie. Soit, pas grand chose. Lui montrer qu'il a toujours raison, que ma vie ressemble à la sienne, ne me plait guère. Et j'espère sincèrement pouvoir corriger le tir. Lorsque mon plan a commencé à germer tout doucement dans mon esprit, reprenant mon courage à deux mains, j'ai refait mon apparition devant Marya, espérant qu'elle puisse accepter mon offre... Chose que je n'étais pas prêt à lui dire, vu l'acceuil qu'elle me réserva. Wow, pour ne pas dire... Ok elle, je ne peux pas l'emmener chez Jackson, il va lui sauter dessus... C'était clair, les choses venaient de changer. Elle avait l'air d'une petite étudiante aguicheuse, le genre de bien des hommes. J'avais déjà entendu parler de ce genre de fille changeante d'humeur, lorsque les choses tourne mal. Et là, je voyais bien que Marya jouait ses dernières cartes, espérant réussir à vendre les savons. Chose que j'avais fait en un temps record, tout à l'heure. Ma réponse parût peut-être assez banal au départ, mais à voir l'expression de Marya, on pouvait bien deviner qu'elle ne s'attendait pas à ça. Elle voulait quoi, au juste? Que je lui redemande d'aller s'habiller? Jamais de la vie. Depuis des mois, ce genre de vision, je n'en avais eu aucune. Depuis la dernière nuit avec Naomi, je vaguais tel une âme en peine, ne sachant pas quoi faire de ma vie, de mes nuits, de ma peau. Et à voir Marya comme ça, plusieurs idées m'étais venues à l'esprit. Une chance pour moi, elle avait repris la parole. - Oui, tu as l'air d'avoir besoin d'aide pour te trouver un bon styliste... - Les mots étaient sortis seuls et j'espérais avoir réussis à parler assez bas pour n'avoir aucun commentaire de sa part. Sinon, je n'allais jamais réussir à l'invité pour ce weekend. UN WEEKEND PRIS AVEC ELLE... Non mais... Et puis quoi encore? Ma question parut un peu idiote, vu tout ce qui se passait derrière présentement. Le problème, il était de taille. Il commençait par un M et finissait par ARYA. - Je t'avais dit que j'avais une très bonne idée. - Je n'ai jamais dit le contraire. Félicitation. - Quoi dire de plus? Va t'habiller, tu ressembles à ce genre de fille que, dans le passé, j'aimais bien ramener à la maison? Non, trop visible. Je ne voulais pas la décevoir mais ainsi, elle devait certainement décevoir son cher frère. Est-ce qu'Olivier était au courant que sa soeur se faisait de l'argent sur le dos de pauvre petits vieux? Encore des mots de sa part, encore des mots de ma part. Impossible pour moi de la laisser parler. Je voulais absolument avoir le dernier mot, pas question qu'elle puisse m'embêter par la suite. Je voulais tout savoir, tout avoir aussi. Et maintenant. Pas demain, pas la semaine prochaine et surtout pas le weekend prochain. Maintenant ou jamais. - Et je suis pas un merdeux d'accord? - Je tenais à bien me faire comprendre. Son petit caractère, c'était quelque chose. Mais en plus, avec ses yeux méchants, c'était encore pire. Elle me faisait... aller savoir pourquoi... de l'effet. Si je n'aurais pas été plus gentil, je l'aurais certainement embrassé pour moins... Ouais oki... Je devais absolument changer les choses et lui dire d'aller se rhabiller. La dernière fois que j'avais embrassé une fille? Naomi Shreiber, le 7 novembre 2015, à 18 heures 43. Je savais tout ça, aller savoir pourquoi. Elle avait été la seule et l'unique. Je n'avais jamais embrassé une autre fille dans le passé et vraiment, ceci me faisait peur. Pourquoi Marya et pourquoi maintenant? Probablement parce qu'elle jouait avec moi. C'était simple, comme raisonnement.

- Et équipe pour faire quoi? - C'était plus fort que moi, je n'y pouvais rien. Encore une fois, Marya Lambert allait gagner. Elle était l'une des rares personnes à pouvoir se vanter de m'avoir dans ses filets. Et pour une raison inconnue, je courais littéralement derrière, espérant pouvoir me faire regarder par elle. Pathétique et complètement écoeurant. Amoureux? Jamais de la vie... J'étais tout, sauf près à me rabaisser à ce faible niveau. L'amour, c'est pour les autres, pour les personnes faibles, pour celles qui ne sont pas capable de faire face à la musique. Je lui avais proposer un peu de musique, et puisque tout était tranquille dans son coin, je voulais faire lever le ton de son lave-auto. Tandis qu'elle continuait de rouler sa jupe, j'ai fini par regarder ailleurs, cherchant quelque chose dans mon iphone, espérant qu'elle puisse arrêter d'agir de la sorte. C'était... rendu... enfin quoi! - Si tu veux de l'aide, ma chère, ça va me faire plaisir. Mais équipe, je ne sais pas... À moins que... À moins que tu ne m'accompagnes à une soirée, le weekend prochain. De l'alcool, une ambiance d'enfer. C'est le bar où je travaille qui paie la note. Tout ce que tu as à faire, c'est d'emmener un petit bagage pour deux jours. Tu sais, pyjama, vêtement de rechange, ce genre de truc. Je passerai même te chercher Vendredi, si tu le souhaites. Je vais vouloir te présenter quelqu'un, par la même occasion. - Et voilà, l'invitation était lancé. Seul problème... mon géniteur allait être de la partie, nous serons confronté à la nature pure et simple et elle serait prise avec moi... non, désolé... j'allais être pris avec elle.




Just tell me you love me Even though you don't love me
Let me see you dance I love to watch you prance Take you down another level And get you dancing with the devil Take a shot of this But I'm warning you I'm on that sh*t that you can't smell baby So put down your perfume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Étudiante en danse/Dealeuse de drogue
|statut civil| : Quelqu'un cogne à la porte
|âge du perso| : 20

You terrify me, cause you're a man, you're not a boy You got some power, and I can't treat you like a toy You're the road less travelled by a little girl You disregard the mess while I try to control the world Don't leave me, stay here and frighten me Don't leave me, come now enlighten me So go and challenge me, take the reins and see
Watch me squirm baby, but you are just what I need And I've never played a fair game I've always had the upper hand But what good is intellect and airplay If I can't respect any man Oh I want to play a fair game You got too close and I pushed and pushed hoping you'd bite So I could run, run and that I did but through the dust You saw those teeth marks, they weren't all yours So go on shake me, shake until I give it up


If I got locked away And we lost it all today Tell me honestly Would you still love me the same? If I showed you my flaws If I couldn't be strong Tell me honestly Would you still love me the same?

As life goes on I'm starting to learn more and more about responsibility I realize everything I do is affecting the people around me So I want to take this time out to apologize for things that I've done And things that haven't occurred yet I'm sorry for the things that I did not say I understand that there are some problems And I am not too blind to know All the pain you kept inside you Even though you might not show I’m sorry that I grew up way too fast I wish I would’ve listened and not be so bad

I don't know how you convince them and get them, boy I don't know what you do, it's unbelievable I don't know how you get over, get over Someone as dangerous, tainted and flawed as you One for the money, and Two for the show You're screwed up and brilliant, You look like a million dollar man You got that world baby but at what price Something so strange, hard to define I'd follow you down down down


MES PETITS SUJETS ! MIAM !
ALEXIS DAVID STELLA DYLAN OLIVIER
ALEXIS-JACKSON SEAN
MORGANE STEPHAN SUJET COMMUN HANNAH
|célébrité| : Chloe Moretz
|crédits| : Carole71
|pseudo/prénom| : Mya
|dcs| : Le fou & La douce [Daniel , Taïla]
|nombre de messages| : 421


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Sam 9 Avr - 6:58


Balance-moi un savon




Alors que j'étais en furie contre lui , j'entends comme un marmonnement mais je ne saurais dire quoi. Qu'est-ce qu'il a dit ? Si il parle encore de mon frère je vais .... je sais pas ce que je vais faire. Je sais pas pourquoi je suis là à penser toute sorte de méchanceté à son sujet alors que j'essayais de le tenter. Pour briser son couple , il fallait qu'il me laisse le tenter et pour ça , il doit parvenir à m'apprécier un tant soit peu. Ce n'est pas en piquant des crises que je vais réussir à me faire aimer. Il me laissera jamais l'approcher de cette façon. Dans mon subconscient, je vois apparaître une petite Marya miniature, déguisée en ballerine. Elle s'assoit sur mon épaule et me donne une gifle miniature sur ma joue : '' Voyons Marya ! Laisse-le pas te tenir tête ! Tu est douée pourtant avec les gens ! Qu'est-ce qui se passe ? '' À vrai dire , je ne savais pas quoi répondre à ma petite ballerine. C'est vrai que je suis douée avec les gens mais Thorens .... Il est dur à cerner. Je ne suis pas aussi douée avec lui. C'est un véritable défi ce type ....... J'aime les défis. Je crois que même si je découvre qu'en fin de compte , il n'est pas amoureux, je vais continuer le jeu juste par question de principe. Alors que je songe à tout cela , j'entends des mots provenants d'une contrée lointaine , peut-être même imaginaire : Je n'ai jamais dit le contraire. Félicitation. je le regarde les yeux ronds, comme s'il venait de dire quelque chose d'insensé. C'était bien le cas , il m'avait donné raison.

- Félicitation ?

Je le regarde suspicieuse. MMmmm ok .... Qu'est-ce qu'il veut ? Ça sent le rossi. Il va me demander de vendre ses savons à sa place ou encore de partager l'argent avec lui. Ne t'en fais pas Thorens , tu n'auras pas l'argent mais au moins tu aura une belle chambre d'hotel , si ta tête de mule ne fais pas des siennes. Alors que je me plaignais et que je voulais le traiter de merdeux , il me corrige d'un coup. Je me raidis , bouche-bée , les yeux ronds. Et là , j'attendais enfin son verdict. Quand il me demande en quoi consiste cette équipe, je prend un petit sourire. Oui je n'ai pas vraiment élaboré mon idée. C'était un test. Je cherchais un moyen de l'apprivoiser. J'essayais de voir , si je ne donnais pas trop de détails , si ça attisais sa curiosité ou si ça le calmais. Je croyais que oui suite à sa question. Je préférais le prendre dans son point positif. Dns ma tête , il demandait des précision mais il a continué .... et c'est là que j'ai compris que mon test 1 avait échoué. Tandis que j'entamais la phase 2 , je reste muette suite à son invitation. Alexis Thorens m'invite à une fête ? Qu'est-ce que ça cache ? Est-ce qu'il compte m'abandonner dans les bois ??? Il serait capable. Me faire croire qu'il m'emmène quelque part et me menacer de m'abandonner sur la route si je ne le proclame pas gagnant. Je plisse des yeux, sceptique. Je me croise lentement les bras , analysant comme il faut sa demande.

- Une fête tu dis ? Tu me veux moi , à ta fête .... Ok j'ai compris ..... Tu veux me présenter à un de tes amis boutonneux , obèse ou je ne sais quoi c'est ça ?




Whatever it is
I've been ignoring this big lump in my throat I'm stronger now, or so I say, But something's missing And he just happened to come at the right time And I just wanna scream What now? I just can't figure it out What now? I guess I'll just wait it out
© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Derniène année en danse / Barman au Steak-Tease
|statut civil| : cogne plus fort, je suis sourd ♥
|âge du perso| : 25

I fell in love with you cause you made me feel I fell in love with you cause you kept it real Man, you done changed up on me, you changed your flow Now I been hating on you everywhere I go No, I ain't too flawless and no, I ain't the best And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect But I am the man, I am the man

Mes sujets:
Jackson Marya Mattou Marya+Jackson Noah Daniel
|célébrité| : Josh HOTcherson
|crédits| : vercors + Prying.Monkey
|pseudo/prénom| : Moomins
|dcs| : Un imposant/Une timide/Un menteur (Stephan/Valéry/Lukas)
|nombre de messages| : 6633


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Sam 9 Avr - 15:32


Balance-moi un savon



Pourquoi la féliciter? Aucune idée. Si elle veut penser qu'elle pourra m'avoir ainsi, et bien, qu'elle le prenne pour elle, personnellement. Jamais je n'allais revenir sur mes mots, c'est certain. Pas question pour moi de lui redire qu'elle a raison, qu'elle peut applaudir de satisfaction maintenant. Puisque non, pour moi, Marya Lambert restera toujours la petite créature qui a besoin de se sentir aimer. Et ce n'est pas comme ça que tout pourra s'arranger. Je continue de la regarder de la tête aux pieds, des idées pleins la tête. J'ai envie de l'inviter pour ce weekend, mais pas non plus qu'elle puisse rire de moi avec cette invitation. Surtout, je ne veux pas qu'elle puisse croire qu'elle est indispensable, que j'ai besoin d'elle à ce point. Ou même, qu'elle puisse prétendre que c'est une sortie d'amoureux, un rencard ou quelque chose du genre. Puisque c'est vraiment loin d'être le cas. Si ça aurait été le cas, j'aurais choisis un autre endroit que le chalet de Jackson et en plus, j'aurais choisis quelqu'un que Marya. Je veux uniquement qu'elle me sauve la mise, qu'elle puisse faire un petit quelque chose pour moi et moi, en échange, je vais l'aider avec ses savons non vendus. Puisque oui, les miens, je ne les ai plus. Ça m'a pris un petit moment avant de comprendre comment faire pour ne plus en garder un seul et soudainement, tout m'a paru aussi clair, aussi facile qu'un jeu d'enfant. Maintenant, je n'ai plus aucun soucis à me faire, puisque je n'ai plus aucun savon en ma possession. Et voir Marya essayer de se débarrasser des siens est assez amusant en sommes. Surtout de la manière qu'elle a l'intention de venir à ses fins. Et tandis que ma tête bouillonne de n'importe quoi en ce moment même, mes paroles décident d'agir autrement, allant jusqu'à inviter Marya a cette fameuse soirée inventée. J'aurais tellement dut inviter quelqu'un d'autre, comme Stacey, la petite blonde nunuche du groupe, celle qui s'avance vers nous, sourire aux lèvres, une boite dans les mains. - Prend ça comme tu veux, mais pas comme une invitation à sortir. J'ai pas l'intention de t'emmener faire les boutiques, d'aller manger un morceau avec toi au restaurant ou même de te tenir la main. C'est uniquement pour que tu puisses t'amuser et moi, pour pouvoir rire de toi lorsque tu seras trop saoule pour marcher toute seule. - J'espère que ça pourra faire l'affaire car si ce n'est pas le cas, je ne sais malheureusement pas quoi dire de plus... Sauf peut-être la rassurer pour mon ami? - Tu sais, je n'ai pas 150 amis et surtout pas de sexe masculin. Je sais pas pourquoi, mais les gars ne m'aime pas particulièrement... Mes amis, tu les connais. Donc, tu sais peut-être pas de qui je veux parler, mais tu sais d'avance que jamais je ne vais me lier d'amitié avec un boutonneux chauve, frôlant les 700 livres. Un mec bien, ça, c'est sur... - Oki, je vais arrêter d'en mettre, elle ne va jamais me croire si je continue sur cette lancée assez affreuse. - Il est pas si bien que ça finalement, il lui manque trois dents, il bave constamment aussi. - Ok, stop, fini, arrête. Et tandis que je regrette mes derniers mots pour décrire cet ami imaginaire, Stacey se rapproche toujours, espérant pouvoir aller parler à Marya. Et lorsque je comprend exactement ce qu'elle tient dans les mains, j'essaie de trouver une chanson sur mon téléphone, espérant pouvoir passer sur les paroles de la jeune fille. Mais ne voyant rien d'intéressant, je décide donc de continuer de parler de la soirée, espérant que Stacey puisse comprendre qu'elle était de trop dans la conversation. - Marya, est-ce que tu as vu ce... - - Je te jure, tout ira bien. Il y aura des potes à moi, des filles très gentilles et même les danseurs qui bossent le samedi seront là. - - J'ai acheté... - - Si j'ai bien compris ce qu'ils avaient en tête, ça va être mortel, tu ne peux absolument pas passer à côté de ça. - - Si tu veux qu'on... - - Tu vois pas que tu déranges? - Stacey me regardera un petit moment, l'air perdu, avant de repartir, boite en main. - Non mais quelle plaie tout de même! Même pas capable de comprendre qu'on est pas intéressés par ses conneries, pffff.  Alors, je peux avoir une réponse? C'est juste que... Je dois réserver donc, si je peux avoir une réponse de ta part tout de suite, ça pourrait vraiment m'aider. - Soudainement, comme dans un cris, Stacey, qui est rendue à l'autre bout du garage, se mit à crier. - Merci Alexis de m'avoir vendu tes savons. Comme ça, je vais jamais en manquer. D'accord, c'était le triple du prix et j'ai du piger dans la petite caisse ici pour les payer, mais ça en vaut la peine pour ne pas en manquer! -




Just tell me you love me Even though you don't love me
Let me see you dance I love to watch you prance Take you down another level And get you dancing with the devil Take a shot of this But I'm warning you I'm on that sh*t that you can't smell baby So put down your perfume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Étudiante en danse/Dealeuse de drogue
|statut civil| : Quelqu'un cogne à la porte
|âge du perso| : 20

You terrify me, cause you're a man, you're not a boy You got some power, and I can't treat you like a toy You're the road less travelled by a little girl You disregard the mess while I try to control the world Don't leave me, stay here and frighten me Don't leave me, come now enlighten me So go and challenge me, take the reins and see
Watch me squirm baby, but you are just what I need And I've never played a fair game I've always had the upper hand But what good is intellect and airplay If I can't respect any man Oh I want to play a fair game You got too close and I pushed and pushed hoping you'd bite So I could run, run and that I did but through the dust You saw those teeth marks, they weren't all yours So go on shake me, shake until I give it up


If I got locked away And we lost it all today Tell me honestly Would you still love me the same? If I showed you my flaws If I couldn't be strong Tell me honestly Would you still love me the same?

As life goes on I'm starting to learn more and more about responsibility I realize everything I do is affecting the people around me So I want to take this time out to apologize for things that I've done And things that haven't occurred yet I'm sorry for the things that I did not say I understand that there are some problems And I am not too blind to know All the pain you kept inside you Even though you might not show I’m sorry that I grew up way too fast I wish I would’ve listened and not be so bad

I don't know how you convince them and get them, boy I don't know what you do, it's unbelievable I don't know how you get over, get over Someone as dangerous, tainted and flawed as you One for the money, and Two for the show You're screwed up and brilliant, You look like a million dollar man You got that world baby but at what price Something so strange, hard to define I'd follow you down down down


MES PETITS SUJETS ! MIAM !
ALEXIS DAVID STELLA DYLAN OLIVIER
ALEXIS-JACKSON SEAN
MORGANE STEPHAN SUJET COMMUN HANNAH
|célébrité| : Chloe Moretz
|crédits| : Carole71
|pseudo/prénom| : Mya
|dcs| : Le fou & La douce [Daniel , Taïla]
|nombre de messages| : 421


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Dim 10 Avr - 3:36


Balance-moi un savon




Ce n'est donc pas une invitation à sortir. Bien qu'il ait arrêté de me tourner autours , j'aurais pu croire à une nouvelle tentative. Ça serait tout à fait logique étant donné que je lui montre de l'intéret maintenant. Je n'y aurais pas pensé s'il ne m'en avais pas parlé. Maintenant qu'il le dis, j'ai peur que cela en soit un. Une nouvelle ruse du chien pour attraper le chat. En y pensant , j'ai envie de refuser. Je le connais , il est têtu. C'est clairement un rencard masqué. Il ne m'invite pas parce que je l'intéresse , depuis le temps , il voit bien qu'on ne s'entend pas bien. Non il m'invite peut-être juste par orgueil. Le fait que je lui dise non , ça nourrit l'orgueil. Je le sais , je suis pareil. Ok , j'ai une bonne idée. Même si c'est un rencard, je vais accepter , pour soigner son orgueil. Après il me laissera tranquille. Je le vois énumérer les choses qu'il ne ferait absolument pas. Je souris moqueuse. Est-ce que je lui ai demandé toutes ces choses ? Je ne crois pas non. Est-ce qu'il les énumère parce qu'en fait, ce ont des choses qu'il voudrait bien. Étrange ce Thorens. Il confirme alors mes doutes quand il me dit qu'il veut juste me voir m'amuser. Ahhhh !!! Le beau mensonge Thorens ! Cette phrase sonnait faux ! Thorens n'en a rien à foutre que je m'amuse ou non. Je penche la tête , n'y croyant pas du tout, les bras toujours croisés.

- Ah ... Bien sûr oui, contente de voir que mon amusement te préoccupe à ce point.

Je vois Stacey du coin de l'oeil qui s'approche comme une souris. Le chat est maintenant distrait. J'essaie d'écouter ce que me dit Alexis mais je suis distraite par elle à coté qui a l'air de vouloir on ne sait trop quoi. Je la surveille quelques fois du coin de l'oeil. Pendant ce temps, Thorens essayait de me faire croire qu'il voulait me présenter quelqu'un de bien. Pffff oui bien sûr. Je roule des yeux et je le coupe sèchement.

- Tu vois bien que je ne te crois pas. Crache-le morceau

Il m'avoue alors que son ami n'est pas si bien que ça. Je roule des yeux exaspérée. Je le savais bien. Bon , je ne vais quand même pas cracher sur une opportunité de faire la fête. Son ami, je peux bien le laisser tomber ou juste, ne jamais le rencontrer. Alexis aurait dû choisir une fille plus polie. Il sait bien que je serais capable de juste tourner le dos à son boutonneux et aller voir ailleurs sans demander mon reste. Stacey me parle. Je tourne la tête vers elle comme pour écouter ce qu'elle me dit mais Alexis se met alors à parler par-dessus elle. Stacey me parle de sa boite, lui de la fête. Je choisis d'écouter le châtain puisque la fête m'intéresse plus que les savons de cette fille. Je ne l'écoute pas mais elle semble continuer. Mon visage arbore quelques pincements agacée. Je continue de la toiser mais je finis bien par lui faire comprendre. Je lui disais donc calmement :

- Attends Stacey .... À t'entendre parler , ce monde-là tu les as trouvés dans le monde des calinours ....On parle .... Mmmm mmm je te crois .... Plus tard Stacey ... Fou le camp !

C'était vraiment un discours confus tout ça. Nos trois voix s'entremêlait, on se parlait tous l'un par-dessus l'autre. Personne ne comprenait l'autre. À la fin , moi et Alex nous nous sommes tournés tout les deux vers la petite blonde pour lui dire qu'elle était de trop. Je lui dis de foutre le camp en même temps qu'Alex lui fait remarquer qu'elle dérange. Elle part. Il était temps. Je me tourne vers Alex avec de grands yeux exaspérée.

- Seigneur , qu'est-ce qui lui faut pour comprendre ? Bon , tu disais ?

Il me demande une réponse et j'arrive pour lui donner ce qu'il veut mais j'entends Stacey de nouveau. Quelle ne fut pas ma surprise quand je l'entends déclarer qu'elle a pris MON argent pour payer les foutus savons d'Alex. Je fait de grands yeux. Mon visage est déformé par l'horreur et la colère qui s'empare de moi. Argh !!! Quelle idiote cette Stacey !!! J'arrive pour faire un pas dans sa direction histoire de lui demander de me redonner mon argent mais je m'arrête en réalisant que techniquement, c'est Alexis qui l'a. Je tourne la tête vers lui. Pour de vrai, avec l'air que j'avais, je faisais peur. J'empoigne sa veste et je m'approche de lui. Je lui répond sèchement.

- Redonne-moi mon argent. C'est pas vrai que j'ai fais tout ça pour rien.




Whatever it is
I've been ignoring this big lump in my throat I'm stronger now, or so I say, But something's missing And he just happened to come at the right time And I just wanna scream What now? I just can't figure it out What now? I guess I'll just wait it out
© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Derniène année en danse / Barman au Steak-Tease
|statut civil| : cogne plus fort, je suis sourd ♥
|âge du perso| : 25

I fell in love with you cause you made me feel I fell in love with you cause you kept it real Man, you done changed up on me, you changed your flow Now I been hating on you everywhere I go No, I ain't too flawless and no, I ain't the best And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect But I am the man, I am the man

Mes sujets:
Jackson Marya Mattou Marya+Jackson Noah Daniel
|célébrité| : Josh HOTcherson
|crédits| : vercors + Prying.Monkey
|pseudo/prénom| : Moomins
|dcs| : Un imposant/Une timide/Un menteur (Stephan/Valéry/Lukas)
|nombre de messages| : 6633


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Jeu 14 Avr - 4:18


Balance-moi un savon



Dire n'importe quoi me ressemble beaucoup, beaucoup. Et surtout en ce moment. Espérer tout bas qu'elle puisse accepter et surtout, ne pas poser de questions. Mais c'est peine perdu. Dès que j'ai la bouche fermée, Marya a la sienne ouverte, prête à dire n'importe quoi, uniquement pour avoir raison, à son tour. Et c'est exactement ce qui se produit en ce moment. Elle sait que je lui ment et depuis quelques minutes en plus. Mais question de tout laisser tomber. De toute manière, de quoi aurais-je l'air si je lui dis que ce n'était que pour rire, qu'elle est affreuse et qu'elle peut bien mourir dans son trou? Un salaud. Finalement, c'est tentant de le lui dire, puisqu'elle me prend justement pour ça. - Je sais que tu ne me crois pas, pas la peine de le dire. Ton visage exprime tout très bien tout seul. - Bon sang... Avec elle, c'est blanc ou noir, pas la peine d'avoir un peu de gris. Elle veut tout savoir ou bien, aller chez le diable. Et j'ai bien envie de lui dire que je ne suis pas intéressé d'aller chez elle... Et encore, elle m'énerve trop pour embarquer dans son manège. Sans les chevaux, le manège aussi. Stacey approche dangereusement de nous et je sens une envie de crier me ravager la tête. Pourquoi ne peut-elle pas passer son temps ailleurs, comme... en prison, dans une tombe et bien enterrée au loin? Je vois bien que Marya ne me croit pas et dès que j'essaie de me défendre, je me cale complètement. Elle pourrait bien rire, ceci ferait la même affaire, juste à voir son expression. Un boutonneux? Ben oui... Et maintenant, elle va me suivre, j'en suis certain. Je peux rire moi aussi de mes conneries? Et lorsque Stacey décide d'ouvrir la bouche, c'est un véritable calvaire. Je n'ai jamais aimé la bagarre, mais pour elle, uniquement pour qu'elle se taise, je ferais n'importe quoi. Et Marya n'a pas l'air de l'apprécier non plus. Est-ce que la meurtre est maintenant légal? Ne serait-ce que pour trente toutes petites secondes car au fond, je sais bien ce que Stacey a envie de me dire. Puisque c'est à moi qu'elle veut parler en premier, mais voyant que je ne suis pas intéressé, elle décide de passer à la suivante, soit Marya. Et mes craintes sont de plus en plus puissantes. Elle essaie de parler, je fais n'importe quoi uniquement pour qu'elle puisse changer de sujet, qu'elle disparaisse. Au pire des cas, c'est moi qui l'enterre, les quatre fers en l'air. Et avec beaucoup de terre, pour être certain qu'elle reste bien où elle se trouve. Pas la peine de faire n'importe quoi, elle peut bien y rester pour le restant de sa vie. Et puis, je me demande même comment elle fait pour être ici encore... Je suis certain qu'elle a déjà fait nuire bien des gens et la voir encore vie me fait de la peine. De la peine pour toutes les personnes qui l'ont croisé jusqu'à maintenant. Par contre, j'ai rendez-vous avec Stacey ce soir même, pour un petit quelque chose. Le travail personnel de fin d'année, rien que ça, promis juré. Un travail que je sais, elle ne finira pas. Et contrairement à moi, il lui reste une année d'étude ensuite. Pour ma part, terminé, plus rien à faire ensuite de ça. J'ai donc pensé pouvoir l'aider à réussir son année, perdant mon projet pour m'occuper du sien. Après, les gens pourront dire que je n'ai aucun coeur. Les choses changent avec le temps et j'espère enfin pouvoir réussir à dormir un jour. Enfin, c'est ce que la psy m'a dit. De continuer de faire des bonnes actions, comme passer du temps avec Jackson, et les choses pourraient s'arranger par elles-mêmes. Je l'espère vraiment. J'ai envie de vivre une vie normale et prendre le temps pour respirer calmement.

Stacey finit par partir, penaude. Elle veut parler et je sais qu'elle y arrivera. J'ai juste peur de ce quand... Lorsqu'elle le fera, j'espère être rendu très loin pour ne pas entendre Marya crier des injures en mon endroit. Je sais que ça ne sera pas simple pour elle de tout apprendre, mais chaque chose en ce temps. - Je pense qu'elle t'aime bien, c'est pour ça. À ta place, je tenterais le diable. - Sourire aux lèvres, j'espère qu'elle prendra la petite blague. Quoi que bon, si elle voulait Stacey, qui étais-je pour l'en empêcher? Une chance pour moi que je n'avais jamais rien tenté de vraiment déplacé avec elle, sinon, gare à la claque, si elle préfère largement Stacey au reste du club. Ça peut donner un indice pour le restant des filles dans le groupe, mettons. Marya finit par ouvrir la bouche et j'espère que c'est pour enfin me dire ce qu'elle a décidé. Je ne dois avertir personne, mais si elle refuse, je vais simplement décliner l'invitation de Jackson. Je ne me vois pas arriver là avec quelqu'un d'autre ou même seul. Bonjour les emmerdes qu'il me donnerait.

Stacey reprend parole, ce qui me fait littéralement enragé. D'un seul coup, elle balance tout, comme si tout est son idée. J'ai presque envie de lui dire que le mérite me reviens, mais à voir le regard de Marya, je finis par refermer la bouche, espérant qu'elle puisse m'oublier. Chose qu'elle ne fait pas, évident. - T'as dit toi-même qu'on faisait équipe, non? Donc, j'ai vendu mes savons et toi, tu as participé en les achetant. Une équipe soudée, comme on dit. - Je sais qu'elle ne me lâchera pas facilement et j'ai aucune envie de lui donner raison. J'ai juste envie de rire d'elle, en ce moment même. Elle qui pensait pouvoir gagner, louer une jolie chambre d'hôtel avec ces savons. - Oh écoute, je vais la louer moi-même cette chambre en haut complètement de l'édifice. Si tu veux, tu pourras me regarder montrer dans l’ascenseur qui me rendra là, ça te vas? - Je sais bien qu'en continuant ainsi, elle finira pas refuser la petite soirée. Si ce n'est pas déjà fait dans sa tête. - C'est bon, c'est bon. Je te laisserai monter, mais uniquement si tu prends l'escalier. Je veux vraiment voir ta tête lorsque tu arriveras en haut épuisée. -






Just tell me you love me Even though you don't love me
Let me see you dance I love to watch you prance Take you down another level And get you dancing with the devil Take a shot of this But I'm warning you I'm on that sh*t that you can't smell baby So put down your perfume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Étudiante en danse/Dealeuse de drogue
|statut civil| : Quelqu'un cogne à la porte
|âge du perso| : 20

You terrify me, cause you're a man, you're not a boy You got some power, and I can't treat you like a toy You're the road less travelled by a little girl You disregard the mess while I try to control the world Don't leave me, stay here and frighten me Don't leave me, come now enlighten me So go and challenge me, take the reins and see
Watch me squirm baby, but you are just what I need And I've never played a fair game I've always had the upper hand But what good is intellect and airplay If I can't respect any man Oh I want to play a fair game You got too close and I pushed and pushed hoping you'd bite So I could run, run and that I did but through the dust You saw those teeth marks, they weren't all yours So go on shake me, shake until I give it up


If I got locked away And we lost it all today Tell me honestly Would you still love me the same? If I showed you my flaws If I couldn't be strong Tell me honestly Would you still love me the same?

As life goes on I'm starting to learn more and more about responsibility I realize everything I do is affecting the people around me So I want to take this time out to apologize for things that I've done And things that haven't occurred yet I'm sorry for the things that I did not say I understand that there are some problems And I am not too blind to know All the pain you kept inside you Even though you might not show I’m sorry that I grew up way too fast I wish I would’ve listened and not be so bad

I don't know how you convince them and get them, boy I don't know what you do, it's unbelievable I don't know how you get over, get over Someone as dangerous, tainted and flawed as you One for the money, and Two for the show You're screwed up and brilliant, You look like a million dollar man You got that world baby but at what price Something so strange, hard to define I'd follow you down down down


MES PETITS SUJETS ! MIAM !
ALEXIS DAVID STELLA DYLAN OLIVIER
ALEXIS-JACKSON SEAN
MORGANE STEPHAN SUJET COMMUN HANNAH
|célébrité| : Chloe Moretz
|crédits| : Carole71
|pseudo/prénom| : Mya
|dcs| : Le fou & La douce [Daniel , Taïla]
|nombre de messages| : 421


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Jeu 5 Mai - 2:05


Balance-moi un savon




Le cauchemar , l'horreur , la colère , les envies de meurtres et Thorens qui sourit stupidement devant moi. Je ne pouvais pas croire que je torchais des voitures depuis tout à l'heure juste pour .... Pour ce misérable petit châtain ! Thorens, je vais en faire de la bouillie et Stacey, je la prendrai comme dessert. La blonde a toujours été stupide mais là c'est le comble , qui lui as dit quelle pouvait prendre l'argent de MA vente de savon ? Pire ! Qui lui a dit qu'il fallait le donner à Thorens ?!?!? Thorens bordel !!!! Je tenais toujours férocement sa veste d'une main, pas prête de la laisser partir tandis qu'il se moque de moi. T'as dit toi-même qu'on faisait équipe, non? Donc, j'ai vendu mes savons et toi, tu as participé en les achetant. Une équipe soudée, comme on dit. Je plisse des yeux et je le secoue un coup comme pour lui remettre les idées en place.

- Non , moi je connais la définition d'équipe , pas toi. On ne vole pas l'argent de sa coéquipière !

J'aurai ma vengeance , oh pour sûr que je l'aurai. J'avais déjà l'intention de pourrir sa vie avant ca en démolissant sa vie de couple mais là ..... La motivation venait de quadrupler. Détruire son couple , prendre sa copine et passer dessus avec un bulldozer tient ! Comme si ce n'était pas assez , il continuait de se foutre de moi : «Oh écoute, je vais la louer moi-même cette chambre en haut complètement de l'édifice. Si tu veux, tu pourras me regarder monter dans l’ascenseur qui me rendra là, ça te vas?» Je suis insultée. Il parle donc de prendre MON argent et ne pas le partager ? Il parle de m'abandonner et de prendre MON idée ? Je vais le tuer. Le massacrer. Le torturer. Et laisser Stacey manger ses restes ensuite. Je serre les dents et je hausse le ton , tirant plus fort sur sa veste pour lui parler oeil pour oeil

- C'est pas vrai que je torche des voitures pour quedale ! Je parlais de partager avec toi et toi tu parle de m'abandonner là ?

Et tandis que je haussais le ton , Stacey est arrivée à coté de nous. Elle prononce le nom d'Alexis, je le lâche aussitôt. Qu'est-ce qui m'a pris de m'énerver de la sorte ? Marya la douce ne devait pas s'énerver contre les gens. Marya la douce ne connait pas la violence, elle n'a pas non plus des envies de meurtre à l'encontre de certains petit châtains ...... Thorens m'avait tellement énervée que pendant quelques minutes j'ai oubliée que toute ma classe était à coté de moi. Je retire donc subitement mes mains de la veste d'Alexis. Elle demande alors : « Alexis , on se voit pour la pratique tout à l'heure d'accord ? Et oh , Marya, je fais une fête chez moi pour célébrer le financement du concours , tu viens ? » j'hausse les sourcils suite à la proposition de Stacey. Attends , tu vole mon argent et tu m'invite innocemment à aller à ta fête ? Bonjour la futée. Je me pince les lèvres pour ne pas crier et je tourne la tête vers Alexis qui se tient juste devant moi. Je souris peu à peu , un sourire qui n'avait rien de joyeux. Je replace gentiment sa veste comme pour l'empêcher de se fripper. Je déclare presque défieuse.

- Oh ... Tient donc , une fête .... C'est gentil de m'inviter Stacey.

Dis-je comme pour lui rappeler que c'était la deuxième fois qu'on m'invitais à une fête. Le hasard voulait que la deuxième personne qui m'invite , je la détestais elle aussi. Tout comme Alexis Thorens.



Whatever it is
I've been ignoring this big lump in my throat I'm stronger now, or so I say, But something's missing And he just happened to come at the right time And I just wanna scream What now? I just can't figure it out What now? I guess I'll just wait it out
© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Derniène année en danse / Barman au Steak-Tease
|statut civil| : cogne plus fort, je suis sourd ♥
|âge du perso| : 25

I fell in love with you cause you made me feel I fell in love with you cause you kept it real Man, you done changed up on me, you changed your flow Now I been hating on you everywhere I go No, I ain't too flawless and no, I ain't the best And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect But I am the man, I am the man

Mes sujets:
Jackson Marya Mattou Marya+Jackson Noah Daniel
|célébrité| : Josh HOTcherson
|crédits| : vercors + Prying.Monkey
|pseudo/prénom| : Moomins
|dcs| : Un imposant/Une timide/Un menteur (Stephan/Valéry/Lukas)
|nombre de messages| : 6633


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Dim 8 Mai - 2:42


Balance-moi un savon



Bon d'accord, je continue de sourire comme un imbécile, mais c'est uniquement pour une bonne cause. Et cette cause, elle est devant moi, complètement furax. Et ça me fait rire, vraiment rire. Présentement, je m'amuse comme un petit fou. Je souri, je ris, je suis heureux avec Marya. Pour la première fois de ma vie, je peux dire que je suis heureux... Étrange, tout de même! - Être une équipe... d'accord. Que tu sois ma coéquipière... jamais. Je suis pas suicidaire. J'ai pas envie d'attraper tes microbes non plus. - Ses microbes et plus, si affinités. Quoi que... Marya est jolie. Mais bon, pas la peine de paniquer avec ça. Quoi que... Peut-être un peu de panique ne peut pas faire de mal et mentionner à Marya que je vais louer cette chambre pour moi, SEUL, est trop tentant. Déjà, dès mes mots dits, je ne les regrettes pas. Marya les mérite amplement. Depuis la première fois où mon regard a croisé le sien, j'ai sut qu'elle était le diable en personne et qu'un jour, j'allais devoir l'apprivoiser. Pour l'heure, je n'ai qu'à lui proposer un petit quelque chose, soit de ne pas partager la chambre et déjà, le petit chien a la rage. - J'ai jamais dit que j'allais t'abandonner. Lorsque tu seras en haut, dans ma chambre, je te ferai connaitre le 7 ème ciel. - Elle doit savoir ce que j'ai en tête en ce moment et, la regardant de la tête aux pieds, avec un sourire beaucoup plus que satisfait, j'espère seulement qu'elle finira par lâcher ma veste. Pas que je tienne à ma réputation, mais cette veste, je l'ai tout de même acheté avec mon argent. Quoi que bon... Avec le restant de l'argent de ma vente des savons, je peu toujours m'acheter un nouveau survêtement. Et tandis que mon regard en dit long sur ce que j'ai envie de faire à cette petite blondinette, Stacey est de retour, espérant se faire de nouveaux amis. Stacey. Elle croit certainement m'être venu en aide. Si seulement elle savait. En un seul mot, elle vient de tout gâcher. Marya lâche son emprise, ce qui me fit faire la moue un petit moment. Elle a peut-être lâché ma veste, mais être pris à la sorte par une fille, c'est assez nouveau pour moi. Quelque chose qui peut peut-être devenir intéressant prochainement. Habituellement, c'est toujours moi qui a le rôle du méchant. Le salaud, le traite, le pervers. Être de l'autre côté, pendant uniquement quelques secondes, a été une vraie libération. Stacey, petite sotte. Si seulement elle savait qu'une ampoule de 2 watts est beaucoup plus brillante... - Oui, sans aucun problème. - Avoir rendez-vous avec Stacey, ça n'a rien de comique. Par contre, je tiens à tenir mes promesses. Je n'ai jamais manqué une promesse, jamais. Lorsque j'en fais une, je ne fais pas le contraire. Je tiens toujours ce que je dis, c'est primordial dans mon cas.

Une fête? Rien que ça? Et puis quoi encore... Elle va faire sa fête au McDonald? C'est bien possible avec elle, uniquement pour aller jouer dans les jeux pour enfants. Je vois le tableau d'ici et le tout me fait rigoler pendant une seconde. Si je savais déjà qu'elle organisait une fête? Non, pas du tout. Et je ne comprend même pas pourquoi elle veut en faire une, vue l'ampleur des dégâts. J'ai tout saccagé, volé l'argent de la cueillette et il n'est pas question pour moi de le rendre. Moi aussi, j'ai travaillé fort pour trouver une bonne idée. Pas question d'aller fêter mon expertise de la sorte. J'ai envie de fêter ça en privé, Marya et moi seulement. Au diable la bouteille de vin, les roses et l'amour en canne. Pas question d'entrer ce genre de trucs dans mon appartement. Il n'y est jamais entré et ce n'est pas maintenant que ceci arrivera. Je ne veux rien savoir et jamais de ma vie. Même pas pour Matteo. Pas question. Mais tandis que Marya fait semblant de jouer à la gentille petite fille douce et tranquille, qu'elle replace un moment ma veste, espérant que tout puisse paraitre pour un simple geste amical, je me surprend à fermer les yeux une petite seconde, tandis que ses mains me frôle. Un simple sourire ce dessine tranquillement sur mes lèvres, comme si tout va bien. N'importe quoi. La voix de Marya me ramène à la raison et, de mon côté, je n'ajoute rien. Je n'ai qu'une seule envie, de retourner à mon appartement. Marya possède un petit quelque chose de spécial, quelque chose qui ne me convient pas. Ce petit quelque chose finira bien par me faire devenir complètement chèvre un jour. Ou fou bien avant, c'est possible aussi. - T'as pas réellement l'intention de faire une fête chez toi? - Je pose cette question vers Stacey, sachant parfaitement qu'elle n'habite que dans un petit 1 et demi. À peine meublé aussi. La dernière fois où j'ai posé mes pieds chez elle, nous avions terminé la soirée chez moi, à pratiquer pour l'examen final. Je la vois mal faire une fête chez elle, sachant l'emplacement de son domicile. - Je crois qu'il serait mieux pour tout le monde de le faire chez Marya. Comme elle était entrain de me le dire, si gentiment, elle a un endroit bien éclairé pour faire la fête. Et en plus, elle paie toutes les boissons. Tu peux inviter qui tu veux, tout le monde est invité. - Heureuse comme jamais, Stacey tourna les talons, se dirigeant vers un petit groupe de filles de la classe, sourire large aux lèvres. - Je ne te savais pas aussi généreuse, Marya. Pas la peine de me remercier avec des mots. T'auras qu'à te laisser faire durant la soirée, on pourra dire ensuite qu'on est quitte. -




Just tell me you love me Even though you don't love me
Let me see you dance I love to watch you prance Take you down another level And get you dancing with the devil Take a shot of this But I'm warning you I'm on that sh*t that you can't smell baby So put down your perfume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Étudiante en danse/Dealeuse de drogue
|statut civil| : Quelqu'un cogne à la porte
|âge du perso| : 20

You terrify me, cause you're a man, you're not a boy You got some power, and I can't treat you like a toy You're the road less travelled by a little girl You disregard the mess while I try to control the world Don't leave me, stay here and frighten me Don't leave me, come now enlighten me So go and challenge me, take the reins and see
Watch me squirm baby, but you are just what I need And I've never played a fair game I've always had the upper hand But what good is intellect and airplay If I can't respect any man Oh I want to play a fair game You got too close and I pushed and pushed hoping you'd bite So I could run, run and that I did but through the dust You saw those teeth marks, they weren't all yours So go on shake me, shake until I give it up


If I got locked away And we lost it all today Tell me honestly Would you still love me the same? If I showed you my flaws If I couldn't be strong Tell me honestly Would you still love me the same?

As life goes on I'm starting to learn more and more about responsibility I realize everything I do is affecting the people around me So I want to take this time out to apologize for things that I've done And things that haven't occurred yet I'm sorry for the things that I did not say I understand that there are some problems And I am not too blind to know All the pain you kept inside you Even though you might not show I’m sorry that I grew up way too fast I wish I would’ve listened and not be so bad

I don't know how you convince them and get them, boy I don't know what you do, it's unbelievable I don't know how you get over, get over Someone as dangerous, tainted and flawed as you One for the money, and Two for the show You're screwed up and brilliant, You look like a million dollar man You got that world baby but at what price Something so strange, hard to define I'd follow you down down down


MES PETITS SUJETS ! MIAM !
ALEXIS DAVID STELLA DYLAN OLIVIER
ALEXIS-JACKSON SEAN
MORGANE STEPHAN SUJET COMMUN HANNAH
|célébrité| : Chloe Moretz
|crédits| : Carole71
|pseudo/prénom| : Mya
|dcs| : Le fou & La douce [Daniel , Taïla]
|nombre de messages| : 421


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Dim 8 Mai - 5:57


Balance-moi un savon




Je le maintenais toujours par la veste. Il faisait son malin ce sale Thorens. Il ne veut pas attraper de microbes ? Il voulait rire c'est ça ? D'accord, rions petit scélérat. Tandis qu'il parle, un sourire machiavélique se dessine au coin de mes lèvres. Je l'attire vers moi , toujours par sa veste et je lui lèche sa joue droite. J'échappe un petit rire amusée.

- Dommage pour les microbes, te voilà contaminé petit malin.

Mon but n'était pas qu'il apprécie le geste. Au contraire je voulais lui donner une leçon. Il allait faire plus attention aux conneries qu'il dit à présent. Quoi que ..... J'en doute fortement. J'ai l'impression qu'Alexis, c'est le genre de gars que , peu importe le nombre de claque que tu lui donne , il restera le même. Lui donner des claques là tout de suite, je ne m'en priverais pas si on était pas à la vue de tout le monde. Le tabasser , le passer au broyeur et en faire des tartelette. Distribuer mes belles tartelettes à l'hospice de vieux où je fais du bénévolat. Voir des vieillards déguster mes Thorens-tartelette sans dentier. Quelle joie ce serait. « J'ai jamais dit que j'allais t'abandonner. Lorsque tu seras en haut, dans ma chambre, je te ferai connaitre le 7 ème ciel. » Ok , j'ai pas pu m'empêcher de rire. Thorens veut jouer c'est ça ? Moi aussi j'aime les jeux. À vrai dire, je sais pas pourquoi mais tout d'un coup , je me rend compte qu'il est peut-être sérieux. Il me regarde de haut en bas, les yeux désireux. Je me regarde aussi et je réalise la tenue dans laquelle je me tiens. Je lève la tête vers lui et je plisse des yeux avec un petit sourire. Un sourire qui aime le jeux mais qui n'est pas prêt de capituler avec lui. Je veux détruire sa vie, pas lui faire plaisir. Sa copine elle est où d'abord ? Je vous le dit, dès qu'elle apparait celle-là , Alexis verra à quel point je peux être agréable quand je veux faire du mal à quelqu'un. Ses yeux là , ils seront plus que satisfait , avant de sombrer dans le gouffre. Mais pour l'heure, aucune copine à l'horizon donc pas question de lui faire plaisir inutilement. Un sourire malicieux sur les lèvres , je parle à voix basse sachant qu'il allait m'entendre.

- Vraiment ? Ça a l'air bien intéressant tout ça mais je ne monterai pas tout ces escaliers pour si peu.

Ces paroles pouvaient paraitre blessante mais avec le sourire que j'avais c'était beaucoup plus un non masqué. Dans ma tête, c'était un non catégorique puisque je m'imaginais encore en train de l'attacher sur un rail de chemin de fer pour m'avoir volé mon argent. Stacey serait attachée sur le devant du train. Malgré tout, une partie de moi voulait jouer. Alors que j'avais mes yeux ancrés dans les siens , faussement intéressée et bouillonante de colère, Stacey est arrivée. Tandis que je replace la veste d'Alexis , gênée de mon attitude, je remarque l'air qu'il a. J'arrête l'espace d'une seconde pour le toiser un moment. J'ai envie de le frapper. Décidément, ça ne lui fais pas cette histoire de Car Wash, c'est trop pour lui je crois bien. Hé bien , je sais déjà comment détruire son couple dans ce cas. Ce sera un jeu d'enfant. La différence entre Thorens et les autres messieurs de l'endroit c'est que eux, ils m'ont donné du pourboire, Alex lui , m'a volé mon argent. Je crois que la situation résume en tout point mon faux coéquipier. À quel point il est toujours à l'envers des autres.

Je n'avais pas l'intention d'aller à la fête de Stacey. C'est pourquoi je n'écoutais pas vraiment. Je regardais voir comment se passait le Car wash derrière nous en espérant que de nouveaux fonds entre rapidement. C'est alors que j'ai entendu le petit châtain prononcer mon nom futilement. Je tourne subitement la tête vers lui et Stacey cherchant à comprendre de quoi il s'agit. Qu'est-ce qu'il raconte lui encore ? « Je crois qu'il serait mieux pour tout le monde de le faire chez Marya. » Je fais de grands yeux insultée. Quoi ?!???! Mais qu'est-ce que ... !??!? Qu'est-ce qu'il fabrique nom de dieu !!!!!! Je voulais déjà le tuer ça lui suffit pas !??!? Il veut vraiment que je tue toute sa famille avec c'est ça ??? « [...] Et en plus, elle paie toutes les boissons. [...] »Que je prenne en otage son chat et que j'envoie une touffe de fourrure à chaque semaine ?!??!? Le sale porc ! Petit vermisseau pourrit de sa race !!!! Le sale chien !!! L'ordure ! Je vais le tuer je vais le tuer je vais le tuer je vais le tuer.

- Hein ?! Quoi ?! Qu'est-ce ... Qu'est-ce que tu raconte .... ?

Je vois Stacey qui pars de son coté. La panique me prend. Non non non non non non non non non c'est un cauchemar cette histoire !

- Non Stacey reviens ! Écoute-le pas ! Stacey !

Je vais le tuer je vais le tuer je vais le tuer je vais le tuer. Le torturer , le frapper , l'écraser , le réduire en miette. Les dents serrés , je regarde la petite blonde qui commence à tout raconter à tout le monde. Je serre les poings. Le volcan venait d'exploser et pourtant, je ne bougeais pas. C'est alors que j'entends la voix de Thorens. Ah oui .... c'est vrai ... Il est encore vivant celui-là. Non c'est que , avec les milles et une façon dont je me suis imaginée le tuer, je pensais sérieusement qu'il était mort. Je tourne lentement la tête vers lui avec un air à faire peur. « Je ne te savais pas aussi généreuse, Marya. Pas la peine de me remercier avec des mots. T'auras qu'à te laisser faire durant la soirée, on pourra dire ensuite qu'on est quitte. » C'en est trop. Je me retourne vers lui et je le pousse contre le mur d'un dépanneur à coté de nous. Je m'approche de lui et j'empoigne son menton d'une main. Je me glisse doucement près de lui pour aller lui parler à l'oreille.

- Quel plan génial Thorens, dommage que tu ne sois pas invité à cette fête. Si tu te présente chez moi, je te réduis en miette c'est clair ?

Je me recule un peu et j'affiche un faible sourire moqueur

- Et en passant , si tu veux me passer dessus , tu devras me tuer avant

Dis-je pour lui faire comprendre que je n'étais pas prête à capituler après son sale coup. Dommage , il aurait été bien gâté celui-là s'il m'avait laissé partager la chambre comme prévu





Whatever it is
I've been ignoring this big lump in my throat I'm stronger now, or so I say, But something's missing And he just happened to come at the right time And I just wanna scream What now? I just can't figure it out What now? I guess I'll just wait it out
© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Derniène année en danse / Barman au Steak-Tease
|statut civil| : cogne plus fort, je suis sourd ♥
|âge du perso| : 25

I fell in love with you cause you made me feel I fell in love with you cause you kept it real Man, you done changed up on me, you changed your flow Now I been hating on you everywhere I go No, I ain't too flawless and no, I ain't the best And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect But I am the man, I am the man

Mes sujets:
Jackson Marya Mattou Marya+Jackson Noah Daniel
|célébrité| : Josh HOTcherson
|crédits| : vercors + Prying.Monkey
|pseudo/prénom| : Moomins
|dcs| : Un imposant/Une timide/Un menteur (Stephan/Valéry/Lukas)
|nombre de messages| : 6633


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Jeu 12 Mai - 5:37


Balance-moi un savon



- Tu es vraiment répugnante. - Pendant un cours instant, j'ai cru qu'elle aurait compris et qu'elle aurait lâché prise. N'importe quoi, comme si cette fille peut réellement comprendre quelque chose. Petit un, c'est une fille... Une fille, ça ne comprend jamais rien. Preuve à l'appuie, j'ai une soeur, je comprend parfaitement ce qui se passa dans sa tête, vu qu'elle n'en a aucune. Et c'est loin d'être une expression idiote, elle n'a vraiment rien dans la tête. Toujours entrain de se plaindre, de demander un pourquoi sans cesse, elle ne réfléchis à rien. Un peu comme Marya. Avec son stupide geste, elle vient de m'ouvrir une porte. Une petite place, mais tout de même, elle est ouverte. Elle n'est pas grande, cette place, mais assez pour la comprendre et pour me perdre complètement. Je joue peut-être les imbéciles depuis des années avec elle, mais plus que les jours passent, plus je me perds mentalement avec toute cette histoire. Et pendant qu'elle est fière de ce petit geste si répugnant sur ma joue, je souris inconscient à tout ce qui se passe. Elle, elle ne comprend certainement pas ce petit sourire puisque moi-même, je ne comprend strictement rien à mon sourire. Comme si tout va bien, comme si rien ne se passe présentement. Comme si la vie est belle en ce moment même, comme si ce stupide geste déplacé est le plus merveilleux du monde.

- C'est toi qui le dis, mais c'est toi la pire aussi. Quoi que tu dises, tu pourras jamais être sûre de rien. - Je fais allusion à mon invitation d'il y a quelques secondes et à sa petite réplique qui se voulait blessante, mais non blessante pour moi. Ce genre de réplique, je l'ai déjà reçu avant... et je dois dire que la personne qui me la servis s'en mord présentement les doigts. Je n'ai jamais été l'amant idéal et loin de là. Par contre, je n'ai jamais entendu quelqu'un s'en plaindre. Habituellement, c'est donnant - donnant, pas question de laisser passer une occasion et prendre seulement son propre plaisir. Je n'ai pas vraiment d'attachement avec mes partenaires, je dois l'admette, mais je ne suis tout de même pas un salaud premier. En deuxième oui, mais pas en premier. - Écoute, c'est toi la pire dans cette histoire là, t'auras qu'à demander à ton frère ce que tu as manqué et c'est tout. - Bon... parler d'Olivier dans ce genre de situation, ce n'est strictement rien à mon avantage, mais je ne peux pas faire mieux. J'ai tout de même une réputation à garder et, j'espère la conserver pendant encore quelques mois, voir années. Marya sourit, pose ses yeux dans les miens, j'ai comme l'envie de m'approcher un peu, de connaitre la vraie version de ce qu'elle en pense en ce moment. Je suis même entrain de me demander si l'embrasser là, tout de suite, pourrait arranger les choses et la faire monter à l'étage, le moment venu. N'importe quoi! Embrasser une fille? Non merci. Jamais plus... surtout pas Marya. J'ai tellement mieux à faire que m'amouracher à cette conasse de bas étage. De bas étage dans un hôtel, tandis que moi, je serai en haut. Le bonheur extrême, quoi! Stacey s'approche un moment, ne nous laissant aucun moment de répits. Elle a bien l'intention de nous gâcher le restant de l'après-midi, tâche comme elle est. Lentement, je continue de poser mon regard sur Marya, me demandant vraiment ce qui m'attire sur cette fausse blonde. Probablement sa mini-jupe et son caractère d'enrager. Elle me fait penser à une chienne en chaleur présentement et la comparaison ne me laisse pas indifférent. Stacey nous parle donc d'une soirée, d'une sorte de fête, voulant certainement s'excuser de son agissement pour la vente des savons. Ou plutôt, pour s'excuser d'avoir si mal pris soin de l'argent récolté. Une jolie invitation, rien de moins et une occasion en or pour me payer la tête de Marya une bonne fois pour toute. Elle est peut-être jolie placée ainsi, avec ses petits sourires en coin et ses regards de pauvre élève d'école en détresse. Peut-être a-t-elle réussis à avoir l'argent du directeur de l'université de Bienne, mais elle n'aura jamais ce qu'elle désire le plus au monde. Je le vois bien au fond de ses yeux, ce qui l'intéresse vraiment. Et c'est loin de laver des voitures. Glisser le prénom de Marya dans une phrase, suivit de fête, boisson gratuite et tout ça... C'est le pied. Voir détaller Stacey comme une grande, le regard bien en l'air, le sourire fendu jusqu'aux oreilles, c'est trop beau pour être vrai. Au départ, j'aurais cru que rien n'aurait fonctionné, que Stacey m'aurait supplié de laisser tomber la fête de Marya et d'aller à la sienne. Mais non, tout fonctionne et vraiment mieux que prévu, à voir le regard de l'intéressée. La même qui me pousse au mur d'une bâtisse et qui essaie de faire peur. La pauvre fille... Si elle savait ce qui se passe présentement dans ma tête lorsque je pose mes yeux sur elle. Ce n'est pas de la peur, loin de là. Ni de la pitié. Un autre sentiment, beaucoup plus intense que tout ça. - J'ai jamais dit que je voulais y aller, à ta stupide fête. Des fêtes d'attardés mentaux, c'est pas mon truc. Si tu veux, je peux te refiler bien des numéros de téléphone par contre. - Mes mots, je les ais dit en repoussant la main de Marya. Fini, c'est assez. Elle peut bien passer des heures à me regarder de la tête aux pieds, mais c'est terminer les caresses, les doigts sur mon visage, l’empoignade de veste. Si elle veut jouer à ce jeu, elle sera ravie au prochain tournois. Si un jour il m'arrive de passer quelques minutes seul avec elle, comme... enfermés dans un endroit ou bien, dans une voiture, par exemple, elle pourra bien comprendre ce que c'est, faire exprès pour provoquer quelqu'un et tout faire pour que cette personne puisse en redemander, en retour. - Te passer dessus... Je pense que je suis assez clair sur ce sujet depuis des lustres, non? Que ce soit à l'hôtel ou même ici, derrière la bâtisse, j'y voyais aucun inconvénient.... - Laisse faire l'histoire de meurtre Marya... Laisse ça derrière toi. - De toute manière, ton temps est écoulé. Tu te fais vieille, ma pauvre. Je veux pas te blesser, mais des laiderons, c'est vraiment pas mon style. - Laissant Marya de côté, je me suis mis à avancer, la contournant, espérant pouvoir parler un peu à Stacey avant que cette dernière puisse inviter vraiment tout le monde à la fête improvisée. - Stacey, laisse tomber, Marya s'est dégonflée. Par contre, si tu veux, on peut le faire chez Andrew. Lui, il sera d'accord pour n'importe quoi, juste pour avoir quelques minutes d'attention. -




Just tell me you love me Even though you don't love me
Let me see you dance I love to watch you prance Take you down another level And get you dancing with the devil Take a shot of this But I'm warning you I'm on that sh*t that you can't smell baby So put down your perfume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Étudiante en danse/Dealeuse de drogue
|statut civil| : Quelqu'un cogne à la porte
|âge du perso| : 20

You terrify me, cause you're a man, you're not a boy You got some power, and I can't treat you like a toy You're the road less travelled by a little girl You disregard the mess while I try to control the world Don't leave me, stay here and frighten me Don't leave me, come now enlighten me So go and challenge me, take the reins and see
Watch me squirm baby, but you are just what I need And I've never played a fair game I've always had the upper hand But what good is intellect and airplay If I can't respect any man Oh I want to play a fair game You got too close and I pushed and pushed hoping you'd bite So I could run, run and that I did but through the dust You saw those teeth marks, they weren't all yours So go on shake me, shake until I give it up


If I got locked away And we lost it all today Tell me honestly Would you still love me the same? If I showed you my flaws If I couldn't be strong Tell me honestly Would you still love me the same?

As life goes on I'm starting to learn more and more about responsibility I realize everything I do is affecting the people around me So I want to take this time out to apologize for things that I've done And things that haven't occurred yet I'm sorry for the things that I did not say I understand that there are some problems And I am not too blind to know All the pain you kept inside you Even though you might not show I’m sorry that I grew up way too fast I wish I would’ve listened and not be so bad

I don't know how you convince them and get them, boy I don't know what you do, it's unbelievable I don't know how you get over, get over Someone as dangerous, tainted and flawed as you One for the money, and Two for the show You're screwed up and brilliant, You look like a million dollar man You got that world baby but at what price Something so strange, hard to define I'd follow you down down down


MES PETITS SUJETS ! MIAM !
ALEXIS DAVID STELLA DYLAN OLIVIER
ALEXIS-JACKSON SEAN
MORGANE STEPHAN SUJET COMMUN HANNAH
|célébrité| : Chloe Moretz
|crédits| : Carole71
|pseudo/prénom| : Mya
|dcs| : Le fou & La douce [Daniel , Taïla]
|nombre de messages| : 421


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Sam 14 Mai - 5:28


Balance-moi un savon




Quand il me déclara que j'étais répugnante, j'ai éclaté de rire fière de mon coup. Je riais un peu de mon audace mais surtout de sa réaction. Et tandis que mes rires s'estompaient peu à peu , j'attendais le dédain ou même l'abandon. Je m'attendais à le voir me tourner le dos pour aller bouder plus loin mais non ... Je n'avais rien gagné du tout. Mon sourire disparaissait peu à peu , au fur et à mesure qu'il apparaissait innocemment sur le visage d'Alex. Au bout d'un moment , je l'observais curieuse, sans mot. Pourquoi il sourit comme ça ? Comme si tout allait bien. Il voit pas que je veux l'étriper ? Je me redresse un peu , ne comprenant toujours pas sa joie. J'en oubliais le fait que mon rire avait laissé une mince trace , une petite parcelle d'un sourire sur le coin de mes lèvres. Comme si on se marrait là en ce moment. Comme si c'était possible entre nous. Les événements ont tourné et je me suis souvenue que je lui en voulais pour ses conneries. Oui parce durant quelques secondes , j'ai oublié nos positions sur le jeu d'échec. Pendant quelques secondes nous avions l'air d'être de bons amis qui se taquinait.

Nullement touché par mes paroles presque méchante , il poursuis en me disant que je ne serai jamais sûre de rien si je n'ai pas testé. Un intéret soudain se dessine dans mes yeux. Le lit d'Alexis Thorens n'est pas un secret bien gardé. Je pourrais toujours demander aux autres ce qu'il en est et me nourrir de rumeurs. Pourquoi je me nourrirais de rumeurs ? Pourquoi je voudrais savoir ? Je secoue un peu la tête embêtée par mes pensées un peu floues concernant celui dont je me suis longtemps tenue loin. Je m'arrête et je reprend mon sourire.

- Tu as raison je ne peux pas savoir mais je peux toujours demander aux autres ce qu'il en est. Je pari que je pourrais dégoter un bon dossier sur le sujet. Toi par contre , tu voudrais bien savoir ce qui se passe dans mes draps, oui tu voudrais mais tu ne peux pas ... Et tu peux demander à qui tu veux mais il n'y aura AUCUN moyen pour que tu le sache. Aucun.

Et je met l'emphase sur mon dernier mot pour lui faire comprendre que le mystère dépendait de mon bon vouloir à son encontre. Je me mord la lèvre amusée à la suite de mes mots juste à penser à ce que je lui ferais. Thorens serait peut-être du genre à embarquer dans mes jeux. Je ne parle pas nécessairement d'une grande expérience mais j'avais l'imagination fertile et me désirs pouvaient surprendre certains. Et alors que j'avais des pensées tordues qui m'arrivait, Thorens a parlé de mon frère. De quoi détruire tout ce qui venait de se construire en quelques secondes. Je fronce les sourcils. L'art de gâcher le jeu. Un bon jeu en plus. Si seulement il savait que pendant quelques secondes, je l'avais considéré comme quelque chose d'appétissant. Maintenant c'était peine perdu.

- Oui oui Thorens va-y , venge-toi sur mon frère. Il sait même pas que tu existe.

Je roule des yeux. Plus sérieusement , je détestais qu'on ne mêle mon frère ou qu'on s'en prenne à lui. Que ce soit en disant des conneries ou en lançant des rumeurs minables. Je ne le supportais tout simplement pas. Pour moi c'était comme si Olivier en avait assez pris dans sa vie et qu'à présent , il ne méritait plus aucune attaque. Il ne devait plus rien à personne non plus. Alex sortait le nom de mon frère gratuitement comme ça, pou gagner , se venger ou même se défouler. Des raisons qui ne veulent rien dire. Je ne pouvais donc pas accepter que l'on sorte le nom de la personne que j'aimais le plus en ce monde pour des raisons aussi minables.

Désormais furax , le tenant fermement contre un mur , Alex retire ma main de sur son visage pour me déballer que la fête ne l'intéresse pas. Je le lâche, satisfaite. Dans ma tête, j'avais obtenu satisfaction , il ne sera pas présent pour ces conneries ..... Non il sera présent je le sais. Comme s'il allait résister à l'envie d'assister à sa propre création. D'accord , je l'attendrai avec une pelle. Je pense ça dans ma tête mais une partie de moi me dit que je ne pourrais pas lui faire de mal. Autant que je le prétend en tout cas. Il continue son manège en me disant que de me sauter n'importe où ça lui irait. Je préfère passer par-dessus parce que je n'avais nullement l'intention de dire oui mais je me gardais une porte ouverte. C'est toujours utile et ce , pour toutes sortes de raisons. Je prends un sourire agacé quand il poursuit en me traitant de laideron. Je me souviens de son air de tout à l'heure et je comprend très vite que je n'était pas un laideron à ses yeux. C'est là que sans un mot, je m'approche dangereusement de lui. Je m'approche encore , mon corps collé contre le sien , mon visage séparé de quelques centimètres. Je m'arrête et j'échappe un petit rire moqueur.

- Un laideron , bien sûr

Déclarai-je avant de me reculer trois secondes après. Je voulais lui prouver que je n'étais pas ce qu'il prétendais. Je voulais lui montrer que ses yeux ne m'avais pas échappé tout à l'heure et que cette attaque ne m'atteignais donc pas. J'avais beau être fière de cette petite provocation. il me contourne désormais pour aller voir Stacey. Moi je marche pour retourner au lavage de voiture mais je m'arrête quand je le vois s'en prendre maintenant à Andrew. Je m'arrête et je tourne la tête vers Alex découragée. Non mais , on pouvait pas le laisser en liberté celui-là ? Connerie après connerie il est pas arrêtable bordel ! J,aurais pu protester et ire à Stacey que c'est une erreur mais pour vous dire franchement si une fête devait se faire , si le châtiment devait s'abattre sur quelqu'un , je préférais que ce soit sur Andrew. Moi j'ai ma mère dépressive , je ne peux pas inviter des gens chez moi comme ça. Lui ses parents sont toujours partis. Andrew est toujours tout seul donc , son châtiment est bien tombé.

Quelques heures plus tard, nous étions chez Andrew, moi et Lou. Je suis allée lui acheter de la glace que nous avons mis dans le bain avec toutes les boissons qu'on a pu ramener. Moi et Lou on verrouillait les portes des chambres pour éviter que certains n'y aille faire des saletés. Lou me montra une clé qu'elle garda avec elle me disant qu'elle se gardait l'exclusivité d'une chambre  pour moi et elle. Cette chère Lou , toujours des sous-entendus. Je sais qu'elle ne me voulait pas vraiment, qu'on était juste amies ... Enfin je crois. Lorsque nous sommes descendues , Andrew nous attendait avec de la glace qu'il gardait derrière son dos. Il nous a lancé un glacon dessus et Lou s'est mise à hurler comme une folle comme si elle allait mourir. Je m'empresse d'attraper le glacon et de courir derrière Andrew. Lou me crie de mettre la main dessus ce que je fis en peu de temps puisqu'il a raté son élan. Par terre, Andrew se débattait tandis que j'étais sur lui à tenter de le maintenir. Lou me rejoint et s'assoit sur lui , on lui soulève son chandail et on lui passe son fameux glacon dans le dos. Le pauvre il se débat. Décidément , cette soirée a bien débuté. Quand les gens sont arrivés , je me suis moins amusée , je restais précieusement avec Lori. Les filles de la classe sont venues nous parler un moment. Je m'arrête alors en voyant Stacey arriver suivit d'Alexis. Je me redresse et je fonce presque sur eux. Andrew me devance pour aller acceuillir ses deux invités. « Alex, Stacey, content que vous soyez venus. Les boissons sont dans le bain en haut, il y a la piscine derrière et certains ont commencé un barbecue. » il se retourne vers moi et me jette un regard sévère vers moi. Nous marchons vers Lou pour aller la rejoindre. Je glisse alors à mon ami

- Je peux pas croire que tu l'ai invité Andrew , c'est de sa faute si tu est dans ce pétrin
- Offff un pétrin , mes parents sont pas là et moi je m'emmerde. Essaie juste ... De relaxer ok ? C'est une fête , pas la fin du monde


Et Alexis Thorens est un garçon normal et non le diable en personne c'est ça ? Je me croise les bras boudeuse et après quelques secondes je me décide à rejoindre Lou. Les filles salues Stacey qui venait de faire son arrivé et puis déjà ca commence à parler de Thorens et de cette pratique. Je lève les yeux dans les airs agacée que le châtain soit présent sans l'être. Les filles riait en insinuant qu'ils n'avaient pas vraiment pratiqué. Je regarde le plafond. Stacey totalement innocente continue en disant que c'est quelqu'un de gentil et que oui , ils ont pratiqués. Un autre rire de la part des filles.

- Alors Stacey, tu travaille sur ton projet finale ? Tu as des idées ?

« Mais oui puisqu'elle a commencé les pratiques » Avec Thorens - s'exclame une seconde. C'est reparti. Je fixe le plancher avant de trancher ce sujet de conversation interminable par un simple :

- Lou , tu veux que je t'embrasse avec la langue ?

Les filles se turent toutes en même temps. Elles ont toutes regardé Lori qui s'est étouffée avec sa gorgée. Elle nous tourne le dos pour reprendre son air. Stacey nous propose donc de jouer à vérité-conséquence. Toutes les filles de la bande approuve et parte de leur coté. Je me retourne vers Lori et je pose une main dans son dos ne pouvant rien faire d'autre pour l'aider. Elle se redresse et me fais signe qu'elle est correcte. Des sa voix à demi-étranglée , elle me propose de rejoindre les filles pour le jeu, je la suis. Les petites conséquences ont commencé puis plus l'alcool tombait à flot , plus les conséquences devenaient corsés bref on s'est bien marré. D'autres personnes se sont joint. Jusqu'à ce qu'un type se fasse donner comme conséquence de se jeter dans la piscine nu. Oui bon, il s'est déshabillé devant nous. Je pose une main devant mes yeux moqueuse pour ne pas regarder mais voila qu'il m'a soulevé et qu'il a couru vers la piscine creusée avec moi dans ses bras pour se jeter dedans. J'en sors en riant. Andrew était dehors, il s'approche du rebord pour m'aider à sortir. Je m'accroche à son bras et je le tire lui aussi dans l'eau avant de sortir moi-même. Il me rejoins complètement trempé et m'arrête avant que je n'entre dans la maison. « Non non , fais sécher tes trucs , tu va mettre de l'eau partout. » je fronce les sourcils et je soupire agacée. Je commence à retirer mes vêtements ne gardant que mes soutifs, on va pas exagérer quand même. Andrew fais pareil. Nous sommes donc tous les deux dehors en sous-vêtement. Nous entrons dans la maison et Andrew me dit de l'attendre, il va m'emmener quelques vêtements. Ok je l'attends. Oui je l'attends mais entre-temps , on vient me parler. Des petits commentaires par-ci par-là et malgré mes répliques de « dégage , va te pendre , regarde ailleurs » les choses ne s'améliorait pas. Et Andrew n'arrivait pas. Ok , plan B. Je prend un type au hasard et je lui demande son chandail. À peine ouvre t-il la bouche pour faire un sous-entendu minable ou pour me proposer un échange, je lui fou mon poing sur la figure. L'auto-défense avec Sean Reid faut bien que ca serve à autre chose qu'à me faire démolir le visage. Je regarde son ami à coté de lui et je lui demande son chandail. Il me le donne. J'arrive pour l'enfiler mais une odeur désagréable s'en dégage, de la sueur , de la bière renversé et encore de la sueur. Je retrousse le nez et je le laisse tomber par terre. Je lui tourne le dos et je marche un peu à travers la foule. Je m'arrête derrière un gars qui me tourne le dos, je prend la peine de le sentir discrètement puis sans lui demander, je commence à soulever son chandail quand il se retourne, je retire mes mains instantanément en voyant que c'est Alexis Thorens.

- Merde Alex ! C'est pas .... J'ai besoin de ton chandail voilà. Donne-le moi sans faire d'histoire




Whatever it is
I've been ignoring this big lump in my throat I'm stronger now, or so I say, But something's missing And he just happened to come at the right time And I just wanna scream What now? I just can't figure it out What now? I guess I'll just wait it out
© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Derniène année en danse / Barman au Steak-Tease
|statut civil| : cogne plus fort, je suis sourd ♥
|âge du perso| : 25

I fell in love with you cause you made me feel I fell in love with you cause you kept it real Man, you done changed up on me, you changed your flow Now I been hating on you everywhere I go No, I ain't too flawless and no, I ain't the best And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect But I am the man, I am the man

Mes sujets:
Jackson Marya Mattou Marya+Jackson Noah Daniel
|célébrité| : Josh HOTcherson
|crédits| : vercors + Prying.Monkey
|pseudo/prénom| : Moomins
|dcs| : Un imposant/Une timide/Un menteur (Stephan/Valéry/Lukas)
|nombre de messages| : 6633


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Lun 16 Mai - 2:53


Balance-moi un savon



Marya n'a rien d'une jeune femme répugnante car si c'était le cas, jamais je ne l'aurais regardé de la sorte. Une manière étrange, extrêmement près du désir. Même si c'est réellement une peau de vache à tout moment, elle ne reste pas moins qu'une fille et ça, les gens pourront dire ce qu'ils voudront sur ce sujet, je ne peux pas gagner à ce niveau. Par contre, son agissement, c'est comme de trop. Jamais, au grand jamais, je n'ai été assez intime avec une personne pour permettre certaines choses. Tout le monde a sa limite, tout le monde ne veut pas se retrouver dans certaines positions. Et ça, ça en faisait partie. Beaucoup d'autres aussi, tout aussi répugnant ou autre, dans mon cas. Tout le monde possède également ses fantasmes et, pendant un cours instant, je me suis demandé celui de Marya. Avec sa gueule à faire peur et ses petits yeux qui pourraient mettre le feu à n'importe quoi, quelque chose de grave, sans doute. Quelque chose brûlant l'interdit, aussi. Quelque chose que j'aimerais bien pouvoir savoir. Comme beaucoup de trucs venant de sa part. Elle est toujours là, me regardant comme si je suis je ne sais quoi, quelque chose qu'elle aimerait bien pouvoir détruire et ça, en ce moment même, me fait sourire. Jouer ce genre de jeux, j'ai toujours adoré. Par contre, ce n'est pas avec quelqu'un que je dois le faire, mais bien avec le diable en personne. Et ce diable, je l'ai trouvé depuis des années. C'est le même qui me fait perdre la tête depuis des jours. Et des jours. Et des jours. Qui me fait tourner en rond depuis trop longtemps et qui s'intéresse désormais à ce qui se passe dans ma chambre à coucher. Elle ne l'a pas dit directement, mais ses paroles veulent le dire. Et moi? Je veux savoir ce qui se passe dans la sienne? - Ha non t'as raison... Il ne se passe rien. Rien d'intéressant, tu as raison. - Mes paroles sont neutres, sans arrières pensées. Je ne veux rien savoir de ce qu'il se passe sous ses draps. - Les oui-dire, ça ne m'intéresse pas du tout. Le concret, si. - Je sais bien que je ne l'ai certainement pas bouché, puisqu'elle aura toujours quelque chose de nouveau à m'envoyer. Et je m'attends toujours à quelque chose de sa part et c'est probablement pour cette raison que j'enchaine immédiatement, ne voulant pas qu'elle puisse ajouter quelque chose. Je ne le souhaite pas, point barre. Car je sais qu'en parlant trop, on relevé souvent trop de chose d'une simple petite phrase. Parler d'Olivier me semble judicieux. Un prénom banal, mais avec une vie assez intéressante pour que Marya puisse changer de sujet aussi. Son frère ne m'intéresse pas du tout et contrairement à ce que Marya pense, ce dernier me connait peut-être. Peut-être un peu trop, aussi, je n'en sais rien. Je ne lui ai jamais parlé, je ne l'ai jamais rencontré. Je connais uniquement son histoire et sa maitresse, c'est tout. Par contre, j'ai son numéro de cellulaire dans ma liste de connaissance, au cas où. Une journée, Céline avait oublié le sien, chez moi, après avoir essayé de me parler et de s'excuser sur sa vision des choses. Après l'avoir envoyé balader, j'avais copié le numéro d'Olivier, espérant m'en servir si jamais cette dernière revenait à l’assaut. Une sorte de barrière, d'aide, si besoin. Mais jamais je ne l'avais utilisé. Au grand jamais. - Ton frère ne m'intéresse vraiment pas. J'ai beaucoup trop de plaisir avec sa soeur en ce moment, tu vois. - Elle peut voir ce qu'elle désire, je n'ai pas de problème avec ça.

Soudainement, Marya s'intéresse à ce que Stacey raconte. Pour ma part, je continue de l'observer, me posant de nombreuses questions. Je ne sais pas pourquoi, par contre, elle me fascine autant. Pas Stacey... Elle, je sais exactement ce qu'elle est. Une véritable cruche. Une espèce de mongole aussi. Je pense plutôt à la folle qui se tient à côté d'elle, celle qui porte le prénom que je viens de donner à Stacey, espérant la faire sortir de ses gonds, pour une stupide fête. Pour quelques minutes d'attention de sa part, je peux faire n'importe quoi! N'importe quoi, pour Marya. Et ça fonctionne à merveille. Elle me parle comme si je suis important, comme si elle aimerait bien pouvoir avoir une vraie discussion avec moi. N'importe quoi, lorsque l'on nous connait un peu, tout les deux. Toujours entrain d'avoir le dessus sur l'autre, toujours espérer pouvoir faire tomber l'autre. Mais pas cette fois, j'ai une meilleure idée, puisque je sais parfaitement que jamais, je ne vais réussir à aller chez Marya. En plus, sa mère, je n'en ai rien à faire. Ce n'est pas elle que je veux, mais bien sa fille et ce, depuis trop longtemps déjà. Emmener Andrew dans la conversation, me parait parfait. En plus, Andrew et moi, nous partageons un joli petit secret depuis quelques temps. Et il me doit bien ça. Et beaucoup d'autre chose, aussi. Voyant que même Andrew ne fait la tête et préfère ne rien dire au sujet de la fête, je crois bien que tout le monde sera invité. Oui Marya, Alexis Thorens y sera aussi. Et avec plaisir.

J'ai passé le restant de la journée avec Stacey, pour répéter... Et lui dire sans arrêt qu'elle me marche sur les pieds. C'est fou comme cette fille est assez lente mentalement. J'ai passé de nombreuses minutes à lui expliquer de tourner vers la droite, après avoir levé la jambe, pour lui dire ensuite de baisser la jambe, avant de se mettre à tourner. Ridicule. Elle, elle a passé son temps sur les fesses, à tomber, et à me dire qu'elle n'était bonne en rien. Un peu plus, et je l'aurais frappé pour qu'elle puisse se retenir et revenir à elle-même. Je n'ai jamais frappé une fille et ce n'est pas maintenant que je vais le faire. Pas question. Mais ce n'était pas l'envie qui m'a manqué, surtout lorsqu'elle s'est assise par terre et commencé à se plaindre de sa vie. Pour que je la prenne en pitié? Pour que je la prenne dans mes bras et que je la console un peu? Au final, je lui ai simplement dit de lever ses grosses fesses du sol et d'arrêter de se plaindre pour rien. Elle a fini par m'écouter, après avoir fait perdre vingt minutes de mon temps. Le restant de la journée a été beaucoup plus que merdique, sur tous les points de vues. L'envie de frapper n'a pu eu lieu... mais bien l'envie de mettre fin à ses jours. Pourquoi si? Pourquoi ça? Pourquoi c'est si compliqué? Pourquoi ne pas prendre mon idée de départ, j'aimais bien les poulets! Laisser couler l'eau chaude sur ma peau, prenant une douche avant d'aller à la soirée, m'a parût le meilleur moment de la journée. Même lorsque j'ai entendu les petits coups donnés par Stacey, de l'autre côté de la porte. L'intimité, elle connait? Certainement pas... Je n'ai nullement envie de me rendre à cette fête, mais c'est uniquement pour faire plaisir à Stacey. Elle a besoin d'un allié là-bas, quelqu'un à qui faire confiance. Et je n'ai pas l'intention de la laisser tomber. Déjà, elle n'aime pas particulièrement les gens qui peuvent s'y trouver, comme Marya. Nous sommes donc deux à y aller à reculons, mais nous ne voulons rien manquer pour tout l'or du monde. Nous savons bien que si nous décidons de faire l'école buissonnière à cette fête, que quelque chose va s'y passer d'intéressant. Et cette même chose va se répéter sans cesse dans notre dos. Pas question de passé à côté d'une chance aussi merveilleuse.

N'ayant aucun permis de conduire, Stacey et moi, nous y sommes allés en taxi. Elle voulait conduire, je lui ai dit que non, pas question. Si elle conduisait comme elle agissait en cours, j'allais mourir dans moins de 15 secondes. 15 secondes... Pas assez de temps pour voir le visage de Marya lorsque j'allais arriver à cette fête. Probablement une petite moue, un regard triste ou même, une crise de nerfs. Faire la fête chez Andrew a été, vraiment, une idée de génie. Et finalement, à voir la réaction de Marya, lorsque Stacey et moi arrivons, vaux beaucoup plus que ce que j'aurais espéré. Elle a l'air anéantis, un mélange de rage et de panique. Comme si je peux détruire quelque chose ce soir. Peut-être... Peut-être pas. Par contre, me connaissant, je penche plus pour le peut-être ou bien, pour le certainement. Dommage que, tout en écoutant les filles discuter, je comprend que la seule personne possédant une clef pour les chambres, soit Lou. Triste nouvelle. Un jeu est si vite arrivé, surtout lorsqu'il est question d'une soirée bien arrosée. Je vois Marya se retirer plus loin, allant vers de ses connaissances. Pendant quelques secondes, je la suis des yeux, le regard bien dirigé dans sa démarche. Je ne sais pas pourquoi, j'ai toujours été attiré par les brunettes au regard tendre et surtout, avec la timidité bien visible. Marya, c'est le contraire, mais tout m'intéresse d'elle. Aucune façon de savoir le pourquoi de tout ça, ce qui me trouble vraiment beaucoup. Et Stacey me laisse en plan pour se diriger vers Marya et un groupe de filles. Pour ma part, je reste avec mon téléphone, essayant de texter Thomas, mon grand frère. Ce dernier m'a laissé un message, il y a quelques heures et je n'ai malheureusement pas eut le temps de lui répondre. Chose que je n'ai pas fait dans l'immédiat, vu les rires qui ont lieu dans le groupe de Marya. Des rires, un étouffement de la part de Lou. Aucune idée de ce qui se passe, mais les choses ont l'air de bien se passer dans ce secteur. J'ai le temps de sortir dehors quelques secondes, espérant pouvoir passer un appel à mon frère, puisque ce dernier le souhaite.

Il me parle pendant assez longtemps pour que je puisse ne plus rien comprendre des situations d'ici. Lorsque je reviens à l'intérieur, Andrew est en sous-vêtement, paniquant après Loïc qui, lui, est complètement nu et souriant. Les choses ne peuvent pas plus mal allées. Tout en regardant ce ''petit couple'' étrange se promener dans la maison, je sens des doigts me frôler dans le dos, comme si ça se voulait discret. Ce qui n'est pas le cas puisque, d'un seul coup, je me retourne, faisant face à Marya, en sous-vêtement. Finalement, les choses peuvent aller en pire, j'avais tort tout à l'heure. Cette dernière m'explique, avec aucun mot explication en passant, le pourquoi elle a besoin de mon chandail. Au final, elle ne dit rien de tout ça. Elle explique rien du tout. Elle veut mon chandail, point barre. Lui demander la raison serait trop ridicule alors, d'un seul mouvement, je l'empoigne par le bras, l'emmenant avec moi. - Pas d'histoire? D'accord. Je vais te faire un roman, dans ce cas. - Tandis que j'emmène Marya vers l'étage du haut, j'attrape Lou au passage, espérant qu'elle ne puisse rien faire, ne rien dire. Promenant mes doigts dans les poches de Lou, j'attrape les clefs de l'étage, regardant cette dernière avec un sourire coquin, designant son amie du menton. Lou? Elle peut bien penser ce qu'elle souhaite, je n'en ai rien à faire, pour rester poli. Marya? Je l'entraine vers l'étage avec force, ou pas, c'est comme elle le désire. Arrivé à destination choisie, je déverrouille la porte devant nous, poussant Marya dans la pièce, m'y enfermant ensuite. Seul, avec elle. Rien que nous deux. Verrouillant la porte à la suite, je pousse un léger soupir dans la direction de ma dernière victime. - T'as vraiment le bon goût pour te mettre dans la merde toute seule, hum? Au lieu de me voler mon linge, t'as qu'à regarder dans les tiroirs de la commode de la mère à Andrew, elle a certainement un truc qui peut te faire. - Pourquoi lui venir en aide? Peut-être parce que Coralyne, ma petite soeur, a son âge. C'est probablement pour cette raison. Peut-être pour autre chose aussi, espérant allumer des rumeurs au sous-sol sinon, pourquoi avoir décroché un sourire en coin à Lou et, par la même occasion, regardé un peu partout pour être certain que certaines personnes puissent nous voir ensemble? J'ai certainement beaucoup trop d'idées en tête en ce moment même et, les choses n'aidant pas, Marya en fait parti. Remettant les clefs dans ma poche arrière de mon jeans, j’attends que Marya puisse faire son choix. Trouver quelque chose qui peut lui faire comme vêtement ou bien, rester ainsi pour le restant de la soirée. Rester dans la même pièce que moi, seul à seul, ou partir en courant, espérant pouvoir m'échapper.




Spoiler:
 


Just tell me you love me Even though you don't love me
Let me see you dance I love to watch you prance Take you down another level And get you dancing with the devil Take a shot of this But I'm warning you I'm on that sh*t that you can't smell baby So put down your perfume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Étudiante en danse/Dealeuse de drogue
|statut civil| : Quelqu'un cogne à la porte
|âge du perso| : 20

You terrify me, cause you're a man, you're not a boy You got some power, and I can't treat you like a toy You're the road less travelled by a little girl You disregard the mess while I try to control the world Don't leave me, stay here and frighten me Don't leave me, come now enlighten me So go and challenge me, take the reins and see
Watch me squirm baby, but you are just what I need And I've never played a fair game I've always had the upper hand But what good is intellect and airplay If I can't respect any man Oh I want to play a fair game You got too close and I pushed and pushed hoping you'd bite So I could run, run and that I did but through the dust You saw those teeth marks, they weren't all yours So go on shake me, shake until I give it up


If I got locked away And we lost it all today Tell me honestly Would you still love me the same? If I showed you my flaws If I couldn't be strong Tell me honestly Would you still love me the same?

As life goes on I'm starting to learn more and more about responsibility I realize everything I do is affecting the people around me So I want to take this time out to apologize for things that I've done And things that haven't occurred yet I'm sorry for the things that I did not say I understand that there are some problems And I am not too blind to know All the pain you kept inside you Even though you might not show I’m sorry that I grew up way too fast I wish I would’ve listened and not be so bad

I don't know how you convince them and get them, boy I don't know what you do, it's unbelievable I don't know how you get over, get over Someone as dangerous, tainted and flawed as you One for the money, and Two for the show You're screwed up and brilliant, You look like a million dollar man You got that world baby but at what price Something so strange, hard to define I'd follow you down down down


MES PETITS SUJETS ! MIAM !
ALEXIS DAVID STELLA DYLAN OLIVIER
ALEXIS-JACKSON SEAN
MORGANE STEPHAN SUJET COMMUN HANNAH
|célébrité| : Chloe Moretz
|crédits| : Carole71
|pseudo/prénom| : Mya
|dcs| : Le fou & La douce [Daniel , Taïla]
|nombre de messages| : 421


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Jeu 19 Mai - 0:12


Balance-moi un savon




Nous étions encore au car wash et je me faisais prendre d'assaut par les sous-entendus de Thorens. Décidément, ce garçon me trouble. Je croyais qu'il ne s'intéressait plus à moi. Je croyais qu'il avait abandonné la chasse. Il fallait croire qu'il revenait à l'assaut. Le jeu reprenait. J'aimais jouer mais juste quand c'était moi qui dirigeait la partie. Je n'aimais pas qu'on essaie de me tenter et encore moins lorsque cela me rend curieuse. Il valait mieux laisser tomber. Les yeux envieux d'Alexis Thorens avait créer chez moi un besoin de m'éloigner. C'est pour cette raison que je me suis tenue loin de lui à la fête. Pour la même raison que je ne tenais pas à en entendre parler non plus. Pour ma part, les choses reprenait leur cours. Thorens qui m'agace et moi qui lève le menton. Dommage, puisque j'aime jouer avec lui.
Reprenons l'histoire où nous en étions c'est-à-dire, lorsque je lui demande son chandail. Je ne m'attendais pas à grand chose de Thorens, probablement un commentaire stupide , commentaire qui se mériterais un châtiment semblable à l'autre type. Peut-être un regard idiot qui lui mériterais la même conséquence que la précédente. Et dans le pire des cas , je m'attendais à ce qu'il me dise non. J'aurais préféré cette réponse à vrai dire, c'était la bonne. Je n'aurais pas accepté son refus évidemment et je lui aurais enlevé son chandail moi-même. Oui oui , je pourrais demander à quelqu'un d'autre mais puisque je suis tombée sur le châtain et que cette fête est de sa faute et qu'il me doit de l'argent, me refuser un chandail me mettrais trop en rogne. Au lieu de tout ça , il m'empoigne le bras et me tire avec lui ce qui a pour effet de me déstabiliser un peu. Moi qui était déjà prête à lui sauter dessus pour lui voler son vêtement, je marchais derrière lui sans trop comprendre ce qui se passait.

- C'est pas vrai Thorens , je veux juste ton chandail. Un misérable chandail , c'est pas la lune que je te demande. Tu va où encore ?

Je m'aperçois qu'il est devant Lou , celle-ci se demande ce qu'il lui veut mais lorsqu'elle sent les doigts d'Alex dans les poches de ses shorts, elle sursaute« Mais qu'est-ce que ... ?! Rend-moi ça ! » quand il me désigne du menton, ma meilleure amie fais de grands yeux comme si elle venait de voir des cochons roses voler. Elle tourne la tête vers moi et tandis qu'Alex me tire parmi tout les gens autours de nous , Lou n,a le temps que de poser quelques mains sur moi dans une tentative de me retenir avec elle. « Qu'est-ce qui se passe ? Il t'a droguée ? » bafouilla t-elle parmi tout le bruit. Comme si c'était impensable pour elle que j'aille me prendre une chambre avec Alexis Thorens. Elle me connait bien. Elle sait que malgré mes multiples provocations, je ne me lance pas réellement à l'eau avec n'importe qui. Moi , je ne faisais déjà plus attention à Alex,  j'essayais de répondre à Lori mais d'un seul coup , on me pousse dans une chambre et la porte se referme. Ce n'est qu'une fois dans la pièce que je réalise réellement ce qui se passe. Je me retourne vers Alex et je me croise les bras. Je ne l'ai jamais cru violent mais je vous avoue que pendant un instant je ne me sentais plus tellement en sécurité. Je le regarde sérieusement attendant de voir ce qu'il avait à dire pour sa défense. Ce qu'il avait à dire suite à son petit manège. « T'as vraiment le bon goût pour te mettre dans la merde toute seule, hum? Au lieu de me voler mon linge, t'as qu'à regarder dans les tiroirs de la commode de la mère à Andrew, elle a certainement un truc qui peut te faire » Alors que j'étais sur la défensive, je me calme un peu en voyant qu'il essayait ..... De m'aider ? Je fronce les sourcils ne comprenant vraiment plus ce qui se passait. Sans le lâcher des yeux , je marche vers le garde-robe des parents d'Andrew. Ma tête devait valoir de l'or, plus confuse que moi ça existe pas. Il me semblait que rien ne fonctionnait dans cette scène. Moi en sous-vêtement , Alex qui m'aide à me rhabiller après m'avoir sauvagement enfermée dans une chambre. Je le lâche des yeux quelques secondes pour tirer des pantalons de femme. Je les enfiles puis , me tenant la ceinture, je vais me placer devant le miroir. MMmmm c'était bien large tout ça. Je lâche les pantalons et ceux-ci tombent tout seul par terre. Je prend la peine de répondre à Alexis sans le regarder.

- Je n'étais pas dans la merde et je n'avais pas non plus besoin qu'on me sauve Thorens. Tu voulais qu'il m'arrive quoi ? Qu'un sauvage me kidnappe et m'entraine dans une chambre ? Hé bien, c'est déjà fait.

Je prend les pantalons et je les lances sur le lit. D'une voix basse je déclare quand même

- Mais merci de l'aide quand même

Tandis que je me retourne vers le garde-robe, j'entends Lori qui cogne à la porte en appelant mon nom. Je m'arrête intriguée puis je me dirige vers celle-ci pour essayer de lui ouvrir mais décidément la poignée était verrouillée. Je fronce les sourcils et je regarde Alex sérieusement un moment.

- Tout va bien Lou dis-je quand même pour qu'elle arrête de s'en faire.

Je me retourne complètement vers Alexis Thorens et je prend peu à peu un petit sourire agacée.

- Tu m'explique pourquoi tu as verrouillé la porte ? Pour m'aider j'imagine. Oui oui .... là je te reconnais

Je m'avance vers lui , les bras croisés. Il me semblait aussi que rien ne collait dans cette scène tout à l'heure. Avec les yeux qu'il me faisait au Car wash , je devais bien me douter qu'il ne louperais pas une chance pareil. Et pourtant , j'ignorais ce qui se tramais derrière la porte. Tout le monde avait vu comment Alexis avait trainée la sale blonde de la classe vers cette chambre. Les gens ne parlait que de ça, de comment Alexis Thorens avait eu le dessus sur Marya Lambert. Il fallait dire que c'était un évènement peu probable étant donné qu'on ne s'aimait pas trop tout les deux. Lou descend les escaliers puis elle finit par croiser Andrew , toujours en sous-vêtement , un verre à la main. « Donne-moi une clé Andrew , Alexis s'est enfermé avec Marya » Mon ami lâche un rire devant l'air de Lori. Celle-ci fronce les sourcils en le voyant complètement serein. « Qu'est-ce qui te faire rire ? » Toujours aussi désinvolte, Andrew prend une bonne gorgée de son verre avant de déclarer moqueur. « À ta place je m'inquieterais plus pour Alexis. T'en fais pas, on va voir un des deux sortir par une fenêtre d'ici quelques minutes » Lori lui donne une claque ce qui le fait marrer. Moi et Andrew sommes amis mais pour vous dire franchement , il trouve que je suis une sale garce. Lui , c'est pour Lou qu'il m'endure. C'est elle sa véritable amie , pas moi. Donc évidemment, jamais Andrew ne prendra ma défense dans cette vie et donc, jamais il ne va donner une clé à mon amie pour qu'elle ne vole à mon secours.

Moi pendant ce temps, je m'étais approchée de mon adversaire avec un léger sourire. Le sourire qui veut jouer. Pour moi , il venait de lancer une partie.

- Et tu crois qu'il va se passer quoi Thorens ?

J'enroule mes bras autours de son cou tout en le regardant.

- Moi je sais .... Je sais ce qu'il pourrait se passer mais , je n'ai peut-être pas assez bu pour ça. Et si tu nous ramène quelques bouteilles ?  

Oui bon, c'était ma façon de me sortir de ce mauvais pas. Je me disais qu'il allait sûrement devoir déverrouiller la porte pour aller chercher des bouteilles d'alcool. Et dès que la porte s'ouvre, moi je fou le camp des bras d'Alexis Thorens. Non non , le jeu ne me plaisais pas. Je n'avais pas le contrôle sur cette partie et je n'aimais pas ça.




Whatever it is
I've been ignoring this big lump in my throat I'm stronger now, or so I say, But something's missing And he just happened to come at the right time And I just wanna scream What now? I just can't figure it out What now? I guess I'll just wait it out
© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Derniène année en danse / Barman au Steak-Tease
|statut civil| : cogne plus fort, je suis sourd ♥
|âge du perso| : 25

I fell in love with you cause you made me feel I fell in love with you cause you kept it real Man, you done changed up on me, you changed your flow Now I been hating on you everywhere I go No, I ain't too flawless and no, I ain't the best And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect But I am the man, I am the man

Mes sujets:
Jackson Marya Mattou Marya+Jackson Noah Daniel
|célébrité| : Josh HOTcherson
|crédits| : vercors + Prying.Monkey
|pseudo/prénom| : Moomins
|dcs| : Un imposant/Une timide/Un menteur (Stephan/Valéry/Lukas)
|nombre de messages| : 6633


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Dim 29 Mai - 17:01


Balance-moi un savon



À voir l'habillement de Marya, j'avais envie de partir très loin avec elle, uniquement pour que cette dernière puisse se montrer en sous-vêtements à tout les gens de la fête... et plus, si besoin. Partir un peu, passer quelques coins de rue et la laisser là, au centre-ville de Quertal, près de la fontaine, où les gens se trouvent les soirs de semaine pour parler et prendre un café. C'était ça, que j'avais envie, mais je ne voulais pas nuire à la pollution visuelle. Pas question d'avoir la mort de gens sur la conscience, encore une fois. Attrapant le bras de Marya, j'avais eu une autre idée, soit de faire parler les gens à la fête. Je voyais clairement Stacey entrain de parler avec les filles du groupe. J’espérais que cette dernière ne révèle rien sur ce qui se passait entre nous en ce moment sinon, tous mes espoirs seraient terminés. Mais je pouvais quand même compter sur elle, sachant bien qu'elle faisait le bien autour d'elle. Une amie, en quelque sorte, c'était ce qu'elle était devenue avec le temps. Chose que les autres personnes autour ne pouvaient certainement pas comprendre en ce moment même. Thorens, avoir des amies? Oui, mais uniquement elle, point barre. Pas personne d'autre. Des garçons, ça ne doit pas avoir d'amies, avec un E à la fin. C'est contre la lois de la nature, quelque chose comme ça. J'entendais très bien les paroles de Marya, celles de Lou aussi. Les regards puissants dirigés vers la blonde qui, contre son gré, me suit à l'étage. Je n'avais aucune mauvaise intention, j'avais seulement une réputation à garder. Pas question de me faire regarder croche à nouveau. Depuis des semaines, dès que je posais le pied dehors mon appartement, je voyais les gens me regarder, me juger. C'était terminé. Il était grand temps que je retourne au travail, façon de parler.

Refermant la porte derrière moi, posant le regard sur Marya, je ne veux pas parler d'avantage. Je veux seulement qu'elle prenne ce qu'elle a besoin et ensuite, qu'elle quitte la chambre, pas la peine de faire toute une scène. Malgré ce que les gens peuvent penser de moi, je ne suis pas un salaud. Enfin, juste un peu moins que ce que les gens pensent. Je le suis, je ne suis pas gêné de le dire, mais beaucoup moins, c'est tout. Ou peut-être pas non plus. Ça dépend seulement de qui se trouve devant moi. - Non mais vas'y, traite moi de n'importe quoi, un coup parti! - Oui, je suis un peu furieux contre Marya. J'ai uniquement voulu l'aider, lui prouver que je ne suis peut-être pas aussi merdique qu'elle ne le pense et elle, elle préfère me dire que je suis un sauvage, l'attaquant au passage. - La prochaine fois, je te laisse devant les gars du lycée, ceux qui bavent devant n'importe qui... Tu vas voir, c'est très valorisant pour les jolies filles comme toi. - Comme toi? - Très valorisant pour les connasses comme toi, si tu préfères. - J'ai préféré ne pas relevé mon erreur ou même, son remerciement. Pas la peine, Marya n'en vaut pas la peine. Tandis que la blonde se dirige vers le garde-robe espérant trouver quelque chose à se mettre sur le dos, la voix de Lou se fait entendre. Ne peut-elle pas comprendre que son amie est peut-être heureuse, en ce moment même? Marya laisse tout tomber, se rapprochant de la porte, qu'elle ne peut ouvrir pour l'instant. Elle se tourne vers moi, m'accusant au passage. - J'ai rien verrouillé du tout, moi! Arrête de prendre tes fantasmes pour la réalité! - Non mais et puis quoi encore? Elle va m'accuser de viol ensuite? Me dire que je suis coupable de la couleur de ses sous-vêtements aussi? Sous-vêtements que j'essaie, depuis le début, de ne pas regarder. J'essaie de rester de marbre devant elle, ne voulant pas qu'elle remarque l'effet qu'elle me fait en ce moment même. - Je te le répète, j'ai rien fait. - Pas question qu'elle me mette quelque chose sur le dos, surtout si je suis innocent. Je n'ai rien fait à Marya et je ne vois pas pourquoi je lui mentirais.

« À ta place je m'inquieterais plus pour Alexis. T'en fais pas, on va voir un des deux sortir par une fenêtre d'ici quelques minutes » - Je m'inquièterais aussi pour Marya, Alexis n'est pas le genre de gars à se laisser faire. - Stacey, cette charmante et jolie Stacey. Toujours là où il ne faut pas qu'elle soit. - C'est un gars gentil lorsqu'il le veut bien, mais lorsqu'il souhaite les problèmes, il ne donne pas sa place. Vous saviez qu'il avait déjà risqué la prison parce qu'il avait tué un homme? - Elle lève les bras dans les airs, heureuse de l'effet qu'elle a en ce moment. C'est assez rare qu'elle a autant d'attention sur elle, elle sourit, heureuse.

- Et tu crois qu'il va se passer quoi Thorens ? Je la laisse s'approcher, préférant ne pas bouger, la regardant dans les yeux. Elle enroule ses bras autour de moi, espérant peut-être me faire tomber. Mais c'est son sourire qui me dérange le plus. - Moi je sais .... Je sais ce qu'il pourrait se passer mais , je n'ai peut-être pas assez bu pour ça. Et si tu nous ramène quelques bouteilles ? Elle n'a rien compris, absolument rien. - Lorsque ça arrivera, ma chère, ne t'inquiètes pas. Tu seras à jeun... - La poussant calmement vers l'arrière, je ne veux pas qu'elle me touche. Pas comme ça, pas ici. Au départ, l'envie de la faire mienne avait été très présente, mais plus maintenant. La porte verrouillée, certainement coincée, je ne l'aime pas du tout. Sortant la clé de la poche arrière, j'essaie de déverrouiller la porte, mais ceci ne fonctionne pas du tout. La clé n'entre même pas dans la serrure... Comme si j'avais pris la mauvaise clé... - Contente maintenant? Tu as la preuve que je n'y suis pour rien, ce n'est même pas la bonne clé. Quelqu'un a dut nous enfermer à l'intérieur... - Lentement, je me tourne vers Marya, sourire aux lèvres. - Minute madame... Ce n'est pas toi qui a fermé toutes les portes avec Lou, tout à l'heure? Et si tu avais fait par exprès? Et si c'était un petit jeu de ta part? Tu n'as pas honte? Si tu penses que je vais te toucher, tu peux bien te licher la patte... Désolé, mais je ne couche pas avec des conasses... Ta mère a été une exception et je m'en veux un peu pour ça. - Me retournant à nouveau vers la porte, j'essaie de découvrir une manière de sortir d'ici. Nous sommes au deuxième étage, tout au fond de la maison... Qui a bien pu nous laisser là, tous les deux? Qui était assez cinglés pour nous enfermer dans la même pièce? Regardant la fenêtre dans le coin de la pièce, je me demande si c'est possible que je puisse pousser Marya assez fort pour qu'elle tombe de la fenêtre, qu'elle puisse ne pas trop mourir en tombant, et qu'elle puisse venir déverrouiller la porte ensuite. Mais bon... Qui me dit qu'elle me laissera sortir ensuite? Trop risqué.




Just tell me you love me Even though you don't love me
Let me see you dance I love to watch you prance Take you down another level And get you dancing with the devil Take a shot of this But I'm warning you I'm on that sh*t that you can't smell baby So put down your perfume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Étudiante en danse/Dealeuse de drogue
|statut civil| : Quelqu'un cogne à la porte
|âge du perso| : 20

You terrify me, cause you're a man, you're not a boy You got some power, and I can't treat you like a toy You're the road less travelled by a little girl You disregard the mess while I try to control the world Don't leave me, stay here and frighten me Don't leave me, come now enlighten me So go and challenge me, take the reins and see
Watch me squirm baby, but you are just what I need And I've never played a fair game I've always had the upper hand But what good is intellect and airplay If I can't respect any man Oh I want to play a fair game You got too close and I pushed and pushed hoping you'd bite So I could run, run and that I did but through the dust You saw those teeth marks, they weren't all yours So go on shake me, shake until I give it up


If I got locked away And we lost it all today Tell me honestly Would you still love me the same? If I showed you my flaws If I couldn't be strong Tell me honestly Would you still love me the same?

As life goes on I'm starting to learn more and more about responsibility I realize everything I do is affecting the people around me So I want to take this time out to apologize for things that I've done And things that haven't occurred yet I'm sorry for the things that I did not say I understand that there are some problems And I am not too blind to know All the pain you kept inside you Even though you might not show I’m sorry that I grew up way too fast I wish I would’ve listened and not be so bad

I don't know how you convince them and get them, boy I don't know what you do, it's unbelievable I don't know how you get over, get over Someone as dangerous, tainted and flawed as you One for the money, and Two for the show You're screwed up and brilliant, You look like a million dollar man You got that world baby but at what price Something so strange, hard to define I'd follow you down down down


MES PETITS SUJETS ! MIAM !
ALEXIS DAVID STELLA DYLAN OLIVIER
ALEXIS-JACKSON SEAN
MORGANE STEPHAN SUJET COMMUN HANNAH
|célébrité| : Chloe Moretz
|crédits| : Carole71
|pseudo/prénom| : Mya
|dcs| : Le fou & La douce [Daniel , Taïla]
|nombre de messages| : 421


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Jeu 2 Juin - 2:59


Balance-moi un savon




Je continue ma fouille dans le garde-robe des parents d'Andrew pendant que mon faux amant de l'heure faisait une crise : « Non mais vas'y, traite moi de n'importe quoi, un coup parti! » Je ne le regarde même pas. Je passe ma main entre les morceaux espérant trouver quelque chose de passable pour cette fête. Je ne comptais pas faire un défilé de mode non plus mais disons que les jeans qui tombe tout seul , c'est pas le top. Thorens poursuis son discours tandis que je continue ma fouille sereine. « [...] Tu vas voir, c'est très valorisant pour les jolies filles comme toi. » Je tourne la tête vers lui à ce moment-là et je l'observe curieusement tenant un chandail entre mes mains. « Très valorisant pour les connasses comme toi, si tu préfères. » Il me semblait aussi que j'avais entendu un truc bizarre. Voilà qui est beaucoup mieux. Je ne l'avais par contre pas lâché des yeux. Cette fois, je prend un petit sourire amusée par lui. Bien essayé Thorens mais je t'ai vu.

- Parfait je note. La prochaine fois que je me retrouve en soutif , je me tiens loin de toi.

J'avais malgré tout compris le message. Je savais ce qu'il essayait de me dire. Vêtue de cette façon , je n'aurais pas été en paix d'autant plus que c'était juste assez pour donner des idées à certain. Je ne suis pas venue pour ça. Je n'était même pas supposée être à cette fête il y a quelques heures. Alex me sauvait la mise d'une certaine façon ce qui est assez perturbant. Je veux dire , on ne va pas se mentir , je suis un peu la garce de la classe, j'aurais mérité une bonne leçon. Alex aurait été le genre à vouloir venger mes pauvres victimes. Il aurait juste pu rire ou encore prendre un vidéo et le diffuser. De quoi détruire ma réputation de fille parfaite. Alex est exactement le genre de gars qui aurait dû me détester au lieu de voler à mon secours. L'observant du coin de l'oeil , je songeais à tout cela, refusant d'adhérer à la vérité. Je préférais me dire qu'il cachait sûrement un sale coup. Il en serait bien capable.

Et puis Lou s'est inquiétée. Elle tournait la poignée à son tour mais sans succès. J'étais désormais debout devant la porte , attendant une explication de mon amant imaginaire. « J'ai rien verrouillé du tout, moi! Arrête de prendre tes fantasmes pour la réalité! » et là j'ai échappé un grand rire sarcastique. Attendez, qui est dans le fantasme de qui , je veux bien le savoir !

- AH AH AH oui oui Alex ! Tu m'a démasquée ! Mon fantasme est bel et bien de m'enfermer dans la chambre des parents d'Andrew avec toi ! Allez viens , on va rouler ensemble dans des vêtements 2XL

J'en perds mon sourire subitement. Je le regarde de manière sérieuse pour lui montrer le ridicule de la chose mais surtout pour lui faire comprendre que non , je n'y étais pour rien moi non plus.

- Et puis si on étais dans MON fantasme, tu n'aurais pas tes vêtements sur toi

Suite à ma conclusion , je prend la peine de le regarder de haut en bas, les bras croisés. Mouais , à moi , on fais pas plaisir décidément. D'autant plus que , revenant d'une piscine, j'étais trempée. Bonjour le fantasme général ! Et là je me suis demandée si au contraire, on étais pas plutôt dans le sien. J'avais bien du mal à croire qu'il n'y était pour rien. Encore une supercherie du chien pour attraper le chat sans doute. Je fronce légèrement les sourcils perplexe , me demandant quel serait le fantasme d'Alexis Thorens. À vrai dire, avec son passé de Don juan , je suis convaincue qu'il l'a déjà vécu et que désormais , plus rien ne l'impressionne. Pas même une petite blonde trempée en soutif. Mes idées farfelues lui paraîtrait donc sûrement banale. Intriguant. La voix d'Alexis Thorens me tire de ma rêverie. « Je te le répète, j'ai rien fait. » Je sursaute. Hou là , j'étais ailleurs moi. Je fronce un peu les sourcils, embêtée par le sujet de mon absence. Si bien que je lui ai répondue passivement

- Oui oui si tu le dis Thorens.

Pendant ce temps, mes deux amis étaient dans une impasse. Lori qui ne voulait pas me laisser enjoliver la réputation d'Alexis Thorens et Andrew qui n'en avait rien à battre. Stacey arriva alors entre eux : « Je m'inquièterais aussi pour Marya, Alexis n'est pas le genre de gars à se laisser faire. [...] Vous saviez qu'il avait déjà risqué la prison parce qu'il avait tué un homme? » Andrew en avait la mâchoire qui tombait par terre, Lori était paralysée. Soudain mon amie se réveille. Elle s'avance vers Stacey avec une voix grave. « Il a tué quelqu'un ?! Bon ca y est, maintenant plus rien n'allait empêcher Lori de défoncer cette porte. Ma pauvre amie n'en demandait pas des tonnes avant de sauter aux conclusions. Elle n'avait jamais rien eu contre Alexis mais elle ne l'appréciait pas tellement non plus. Elle le trouvait étrange et même si elle ne me l'a jamais avoué , ca ne lui plaisait pas tellement non plus qu'il me court après à une certaine époque. Suite à la révélation de Stacey, Andrew ferme les yeux et pousse un soupire exaspéré. Lui contrairement à Lou appréciait Alexis Thorens et ca l'énervait de savoir que son invité allait être dérangé pour ce qui semble être une simple rumeur. Lori se met alors à marteler son ami de petits coups s'exclamant entre chaques « Tu-as-lai-sser mon amie entre-les-mains d'un malade ! J'en ai assez entendu , donne-moi les clés » Andrew avait beau ne pas croire à cette histoire, il céda tout de même. Lui il se doutait bien qu'elle se cherchait une excuse depuis le début pour m'enlever de cette chambre. Une petite jalouse ma Lou. Andrew fais signe aux filles de le suivre ce qu'elle firent. « Ok c'est bon, j'ai laissé les clés dans mes jeans elles .... » en arrivant dans la cour, Andrew s'interrompt en se rendant compte que ses vêtements ne sont plus là où il les as laissés, ni les miens d'ailleurs.

« Lorsque ça arrivera, ma chère, ne t'inquiètes pas. Tu seras à jeun...» ''Lorsque'' je ne comprend pas trop. Attends, il va essayer de me faire croire qu'il n'a pas envie que ça arrive ? Il est malade ou quoi ? Décidément, il doit avoir une copine, quelque chose comme ça. Ou être tombé amoureux, comme je le pensais ce matin. Il me pousse doucement, rien de brusque. Je me laisse faire, encore préoccupée par son comportement. Je le suis des yeux tandis qu'il me contourne. Je finis par me retourner pour le voir qui essaie de déverrouiller la porte. Bon au moins mon voeu est exaucé. Je prend un sourire vainqueur tandis que je le vois sortir la clé pour essayer de déverrouiller la porte. Je ne bouge pas , je reste où je suis et je l'observe de loin attendant que la porte s'ouvre mais ça n'arrive pas. Je hausse les sourcils, attendant son verdict. « Contente maintenant? Tu as la preuve que je n'y suis pour rien, ce n'est même pas la bonne clé. Quelqu'un a dut nous enfermer à l'intérieur...» Je lui fais signe que non.

- Mais non , pousse-toi

Je m'avance rapidement vers lui et je lui enlève sa clé des mains pour essayer d'ouvrir la porte moi-même mais évidemment, ça ne fonctionne pas. Frustrée de mon échec, je tape un coup sur la porte, décue. Je tourne la tête vers lui. Ok il a raison , elle est verrouillée. Peut-être que c'était Lou tout à l'heure qui a brisée la poignée en la tournant. Je fronce les sourcils pas trop certaine en voyant un sourire apparaître sur son visage. Bon , qu'est-ce qu'il va me sortir encore : « Minute madame... Ce n'est pas toi qui a fermé toutes les portes avec Lou, tout à l'heure? Et si tu avais fait par exprès? Et si c'était un petit jeu de ta part? » Je lui fais des petits signes négatifs de la tête. Non non .... Il allait pas commencer à inventer des conneries lui là là.

- Moi ? Non c'est toi qui s'amuse à me pourrir la vie depuis ce matin. Ce serais le comble de me priver de la fête que TU as improvisé pour m'enfermer avec toi. Déjà que je ne voulais pas venir à cette fête, maintenant que j'y suis , je peux même pas y participer.  

Et à chaque fois que je prononce le mot ''toi'' je pose mon index sur son épaule que pour appuyer mon point. Alexis Thorens et ses petits tours. Lui et son esprit malin. Je penche la tête vers l'arrière exaspérée. Non , je ne veux pas rester ici jusqu'à ce que le pompiers arrive ou même .... Mourir ici avec Alexis Thorens. Je me serai jetée en bas de cette fenêtre bien avant ça. À cette pensée, je tourne la tête vers la fenêtre sans me rendre compte, qu'Alexis observait exactement la même chose que moi. « [...] Désolé, mais je ne couche pas avec des conasses... Ta mère a été une exception et je m'en veux un peu pour ça. » Mon regard se durcit. Je tourne les yeux vers lui. Je croyais qu'il avait compris tout à l'heure après qu'il ai parlé de mon frère. Il aurait dû comprendre que les attaques gratuites envers ma famille, je ne tolère pas. Vraiment pas. Et encore moins quand on traite ma sainte mère de connasse. Je me pince les lèvres et je ne peux pas m'empêcher de lui pincer le bras.

- Mais qu'est-ce que tu dis de ma mère toi ?

Et je le pousse juste pour l'éloigner de moi. Le plus loin possible avant que je ne lui arrache la tête. Je le regarde , en colère. Je lève le doigt en sa direction comme pour le prévenir.

- Ta grande gueule tu la ferme tu m'entends ? Sors encore une connerie gratuite sur ma mère et je te refais le portrait

Je ne le lâche pas des yeux. Il pouvait bien dire ce qu'il voulait de moi. Salir ma réputation, me frapper , m'insulter , comme ca lui plait, mais pas ma mère. Pas elle. Elle était pas comme moi , c'était une sainte. Une douce femme qui avait trop donné dans sa vie. Une malchanceuse tout simplement. Une victime de cette vie. Dure à croire que je puisse tenir quoi que ce soit d'elle quand on me connait. Je baisse doucement ma main continuant d'observer Alexis Thorens.

- Parle pas d'elle comme ça.

Finis-je par dire à voix basse. La colère s'était transformée. Ce n'était plus la rage qui le regardait mais désormais l'impuissance. C'était les yeux de l'esclave que j'étais. Esclave des gens que j'aime. Serviable au point de ne plus supporter la moindre attaque contre mes maitres. Les deux occupants de la petite pièce. Les deux qu'Alexis s'est amusé à insulter depuis ce matin.




Whatever it is
I've been ignoring this big lump in my throat I'm stronger now, or so I say, But something's missing And he just happened to come at the right time And I just wanna scream What now? I just can't figure it out What now? I guess I'll just wait it out
© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Derniène année en danse / Barman au Steak-Tease
|statut civil| : cogne plus fort, je suis sourd ♥
|âge du perso| : 25

I fell in love with you cause you made me feel I fell in love with you cause you kept it real Man, you done changed up on me, you changed your flow Now I been hating on you everywhere I go No, I ain't too flawless and no, I ain't the best And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect But I am the man, I am the man

Mes sujets:
Jackson Marya Mattou Marya+Jackson Noah Daniel
|célébrité| : Josh HOTcherson
|crédits| : vercors + Prying.Monkey
|pseudo/prénom| : Moomins
|dcs| : Un imposant/Une timide/Un menteur (Stephan/Valéry/Lukas)
|nombre de messages| : 6633


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Lun 6 Juin - 2:46


Balance-moi un savon



Je voulais voir si elle m'écoutait et j'ai vite compris que c'était le cas. Marya se retourna lorsque j'ai fait mention des jolies filles. Je ne voulais pas dire elle, bien entendu. De bien jolies filles se trouvaient au premier étage. Des dizaines de jolies filles, toutes inaccessibles pour l'instant. Une porte et quelques marches me séparaient d'elles. Et aussi un petit quelque chose, quelque chose que j'avais décidé d'entreprendre, il y avait peu. - Parfait je note. La prochaine fois que je me retrouve en soutif , je me tiens loin de toi. - C'est pas comme si tu étais attirante, loin de là. J'en ai vu d'autre, ne t'inquiètes pas avec ça. - Mes paroles n'étaient que demi vérité pour l'instant. Mais tout ça, il n'était pas question pour elle de le savoir. Et savoir rien d'autre sur moi aussi. Je n'ai jamais été le mec très bavard, celui qui mentionne n'importe quoi à n'importe qui. Qui parle de sa vie, de Jackson ou de Margaux, de Thomas et de Coralyne. De ce qu'il aime faire ou non, de ce qu'il déteste dans la vie. De ses aventures, de ses amis et de ses cours. De ses voyages et de ses erreurs. Tout ça, ce n'était pour personne. Et encore moins pour une blondinette beaucoup trop curieuse qui voulait seulement faire souffrir les gens autour d'elle. Marya, je l'ai toujours vu ainsi. Cruelle avec les autres, toujours souriante avec son entourage, ne voulant pas détruire son image. Mais un jour, même les plus parfaites, enfin celles qui le croit, finissent par tomber. Un mauvais pas, juste un petit et terminer la jolie vie. J'aurais pu aider Marya a mettre un terme à son règne, mais quelque chose m'avait empêché de le faire. Je ne sais quoi encore, mais quelque chose.

Et soudainement, tout me parut beaucoup plus clair. Comme si je venais de mettre le doigt sur le problème. Marya était toujours là, je savais bien qu'elle m'écoutait. Elle voulait sortir aussi, mais pas tout de suite. J'avais besoin de lui parler, de lui expliquer quelque chose d'incroyable. Quelque chose que même moi, je n'étais pas certain de comprendre en ce moment même. C'était complètement absurde aussi. Comme si tout pouvait être vrai. - Marya, je... - Quelques coups donnés à la porte, Lou qui s’inquiétait. Refermant la bouche, je n'ai plus rien dit, ne voulant rien continuer. Marya passa près de moi, comme si je n'existais pas. C'était mieux ainsi après tout. De toute manière, jamais je n'aurais été capable de compléter ma phrase convenablement. C'était trop atroce. Et puis, les deux mots que je venais de lui dire avaient certainement été trop bas pour qu'elle puisse les comprendre. C'était mieux ainsi. Sinon, qu'aurais-je pu dire pour m'en sortir ensuite? Quelque chose comme l'histoire des fantasmes? - Me semble oui... - Quoi dire de plus? Rien du tout. J'avais peur de l'agissement de Marya, soudainement. Elle ne laissait pas sa place à la folie, celle-là. Lorsque quelque chose se passera entre nous, j'allais devoir user de stratégie pour qu'elle ne me rappelle plus. Tout cela allait être compliqué à faire. - Je ne veux rien faire dans ton fantasme, c'est pas la peine. Les payettes et les gougounes bleues à fleurs, ce n'est pas mon genre. - Et toi, tu es loin d'être le mien. Pas la peine d'expliquer mes pensées présentement. Même moi, je n'y voyais plus très clair. - T'as pas l'air de le comprendre, mais je te le répète, ce n'est pas moi. - En quelle langue Marya voulait-elle que je le lui répète? J'avais pensé être assez clair dans mes propos depuis le début avec elle, mais je voyais clairement que ce n'était pas le cas. Marya n'échappait pas à la règle, elle était blonde, ce n'était pas pour rien. - En Allemand, en Chinois, en Russe? - Peut-être n'allait-elle rien y comprendre mais moi, je me comprenais et ça, c'était ce qui était vraiment important dans la situation.

- Pas tuer quelqu'un... Tuer un homme. - Stacey le répéta, comme si tout était normal. Elle n'avait pas peur de ce que je pouvais lui faire subir ensuite, pour avoir parlé de ma vie privée. - Oui oui, un homme. - Elle était heureuse d'être le centre de l'attention en ce moment. Elle ne voulait rien montrer qui puisse l'affaiblir, la rendre faible aux yeux des autres. Lou paniquait, montrant un tout nouveau visage d'elle-même. Stacey l'avait toujours pris pour une femme forte, quelqu'un avec une tête sur les épaules, le contraire de Marya. Mais plus maintenant. Lorsqu'Andrew décida de renoncer et d'aller chercher les clés, Stacey soupira. Elle venait de perdre la gloire que je lui apportait depuis quelques minutes. Mais lorsqu'elle compris qu'Andrew n'aurait pas les clés, elle souria. Elle était heureuse, Stacey. Elle était fan de la situation. Une drôle d'histoire était entrain de se dessiner et un large sourire s'afficha sur son visage. Elle était beaucoup plus qu'heureuse, Stacey. - Comme je disais, il a tué un homme. Vous voulez savoir comment ça c'est arrivé? -

Pas question qu'elle ne m'approche, pas question qu'elle pose ses pattes sur moi. Il est hors de question qu'elle puisse avoir le dessus sur moi aussi. Aucunement question que je la laisse gagner cette partie. Je sais bien qu'un jour, quelque chose arrivera entre nous deux. Peut-être un meurtre aussi... c'est une activité à deux, ça aussi. Mais pour l'instant, j'essayais de partir, de me débarrasser d'elle. Pas question qu'elle me fasse les yeux doux. Aucunement question qu'elle reste près de moi, vêtue de cette façon. Je commençais à avoir des chaleurs, c'était l'enfer. Ne prenant même plus le temps de lui expliquer mes gestes, je me suis empressé d'essayer d'ouvrir la porte, voulant lui montrer que je n'étais pour rien dans cette histoire. Et puis quoi encore? Pourquoi vouloir rester avec elle, enfermé dans cette pièce? J'étais peut-être fou, mais pas à ce point! Comme si je souhaitais être dans une chambre à coucher avec elle. SEUL AVEC ELLE! C'était n'importe quoi! Du grand n'importe quoi! Aucune chance pour que la porte ne s'ouvre de cette manière. Marya essaya à son tour, comme s'il fallait qu'elle soit bien certaine que je ne lui mente pas. J'avais seulement d'autres idées en tête que de lui mentir en ce moment. Je voulais qu'elle puisse me comprendre comme il le fallait, qu'elle puisse comprendre que je n'y étais pour rien. Et que elle, elle y était pour quelque chose. Son amie et elle avaient fermé toutes les portes. Je savais que c'était elle qui l'avait fait, j'en avais entendu parler tout à l'heure, par d'autres gens en bas. Certains s'en moquait, tandis que d'autres, se lamentait de ne pas pouvoir s'amuser librement. - Me semble que tu ne voulais pas venir à cette fête! À chaque fois qu'il y a moyen que tu puisses te faire voir, tu y es, crois-moi! En plus, je ne t'ai forcé à rien, tu es venue toute seule. Alors arrête de me dire des conneries, de faire comme si tu étais une pauvre victime et laisse moi tranquille. - Je voulais qu'elle puisse arrêter de me toucher. Toujours entrain d'essayer de poser ses doigts sur moi, quelque chose qui m'énerve largement. Je n'ai jamais été très touche à tout, très tactile. Mais elle, c'était bien le contraire. Elle aurait besoin d'un homme qui puisse s'occuper d'elle, la prendre en pitié aussi. Comme à chaque fois qu'elle voyait qu'elle avait tort.

Je tenais à remettre certaines choses clair entre elle et moi. Si c'était vraiment elle qui avait eut l'idée de m'enfermer ici, avec sa petite personne, je voulais lui faire comprendre qu'elle ne m'aurait pas aussi facilement. Je n'ai jamais été très difficile lorsqu'il était temps de me trouver un ou une partenaire, mais pas question de toucher à Marya. Elle était... Non merci. Trop compliqué et surtout, trop difficile pour moi. M'en prendre à sa famille, c'était la seule chose qui me restait. M'en prendre à elle, impossible. Je la connaissais un peu trop pour ça. Je savais qu'elle jouait un jeu, qu'elle n'était pas réellement elle-même lorsqu'elle était entourée de gens. Qu'elle devenait une autre personne avec moi. Comme si elle voulait me tuer ou quelque chose comme ça... - Je vais m'en prendre à qui je veux, c'est clair? ET LÂCHE MOI! - Cette fois-ci, après m'avoir fait pincer, il n'était pas question de rester tranquille et gentil. Sans grand ménagement, je l'ai poussé assez fortement, espérant qu'elle puisse comprendre le message. - Tes grands doigts, tu les gardes avec toi. Arrête de toujours vouloir me toucher et vouloir poser la main sur moi, je déteste ça. - Peut-être n'était-ce pas une bonne idée de le lui dire, mais peut importe. Je n'ai jamais été très attiré pour ce genre de situation, trop d'amour aussi. Pas pour moi. Maintenant, Marya était impuissante, comme si tout pouvait la toucher dorénavant. Avoir honte de mes paroles? Non, pas du tout. Pourquoi en aurais-je honte? Levant les yeux en l'air, je me suis retourné vers la porte, espérant que cette dernière puisse s'ouvrir toute seule. Chose qu'elle ne fit pas. - Ça se pourrait que ce soit Lou qui t'as joué un tour? Sinon, qui aurait pu faire ça? - Pas question de parler de sa mère ou de son frère. Pas question de m'excuser aussi pour mon agissement, pour la petite crise ou pour mes gestes. Ce n'est pas mon genre de m'excuser. La dernière fois que je l'ai fait? Euhhhhhhhhhh....



Just tell me you love me Even though you don't love me
Let me see you dance I love to watch you prance Take you down another level And get you dancing with the devil Take a shot of this But I'm warning you I'm on that sh*t that you can't smell baby So put down your perfume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Étudiante en danse/Dealeuse de drogue
|statut civil| : Quelqu'un cogne à la porte
|âge du perso| : 20

You terrify me, cause you're a man, you're not a boy You got some power, and I can't treat you like a toy You're the road less travelled by a little girl You disregard the mess while I try to control the world Don't leave me, stay here and frighten me Don't leave me, come now enlighten me So go and challenge me, take the reins and see
Watch me squirm baby, but you are just what I need And I've never played a fair game I've always had the upper hand But what good is intellect and airplay If I can't respect any man Oh I want to play a fair game You got too close and I pushed and pushed hoping you'd bite So I could run, run and that I did but through the dust You saw those teeth marks, they weren't all yours So go on shake me, shake until I give it up


If I got locked away And we lost it all today Tell me honestly Would you still love me the same? If I showed you my flaws If I couldn't be strong Tell me honestly Would you still love me the same?

As life goes on I'm starting to learn more and more about responsibility I realize everything I do is affecting the people around me So I want to take this time out to apologize for things that I've done And things that haven't occurred yet I'm sorry for the things that I did not say I understand that there are some problems And I am not too blind to know All the pain you kept inside you Even though you might not show I’m sorry that I grew up way too fast I wish I would’ve listened and not be so bad

I don't know how you convince them and get them, boy I don't know what you do, it's unbelievable I don't know how you get over, get over Someone as dangerous, tainted and flawed as you One for the money, and Two for the show You're screwed up and brilliant, You look like a million dollar man You got that world baby but at what price Something so strange, hard to define I'd follow you down down down


MES PETITS SUJETS ! MIAM !
ALEXIS DAVID STELLA DYLAN OLIVIER
ALEXIS-JACKSON SEAN
MORGANE STEPHAN SUJET COMMUN HANNAH
|célébrité| : Chloe Moretz
|crédits| : Carole71
|pseudo/prénom| : Mya
|dcs| : Le fou & La douce [Daniel , Taïla]
|nombre de messages| : 421


MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   Mar 7 Juin - 3:42


Balance-moi un savon




Mon défilé de mode continuait. Cette fois je met la main sur un veston noir et je l'enfile. Il était bien trop grand. Les manches étaient si longues qu'elles masquaient mes mains. Je me place devant le miroir , refermant le veston puis l'ouvrant subitement devant moi comme le ferait un exhibitionniste. Tant qu'à être prise dans cette chambre , autant mieux s'amuser. C'est alors que le commentaire d'Alexis percuta mon ouïe : « C'est pas comme si tu étais attirante, loin de là. J'en ai vu d'autre, ne t'inquiètes pas avec ça » Je tourne la tête vers lui d'un seul coup.

- Non tu te trompe

Je lui fais face tenant l'ouverture du vêtement à deux mains.

- Des jolies filles , tu vas en voir des tonnes, suffit d'ouvrir la télé, mais des filles comme moi ...

Et là je lui ai souris malignement. Dans la vie de tous les jours, j'étais une menteuse. Je mentais couramment au point où il en devenait presque difficile de différencier le vrai du faux. À Thorens, je mentais aussi. À lui comme au reste de la classe. J'étais quelqu'un d'autre pour eux. Je jouais un personnage et c'est comme ça que j'arrivais à faire ma place. Mais là tout de suite, je disais la vérité. Une timbrée comme moi , il n'en verra pas deux. J'avais marqué une pause sans finir ma phrase. Je ne voulais pas continuer et lui donner tout cru dans le bec ce que j'entendais par "des filles comme moi". Pour ma part, je jugeais avoir laissé un indice de trop.  Quand on ne veux pas se faire prendre, il vaut mieux ne pas laisser d'indice du tout. Mais avec lui , c'est autre chose. Je sentais qu'il avait déjà une petite idée de la personne que je suis. Il n'a peut-être pas encore tout pigé mais il doit être sur une piste. Ce doit être pour ça qu'il me déteste. Cette idée me plait. J'avais l'impression qu'il y avait quelqu'un dans la pièce qui me voyait réellement. Il fallait donc que je le surveille de près. Le jeu devenait appétissant. Alexis Thorens se méritais toute mon attention. Je me retourne de nouveau vers le garde-robe et je cherche des yeux quelque chose qui ne fera pas trop fou lorsque je sortirai. Si je sors un jour de cet endroit. Je poursuis ma phrase sans le regarder

- J'ai pas besoin d'être un top modèle pour réussir dans la vie Thorens.

Pour moi c'était clair. Je n'étais pas la fille canon du coin, loin de là. Je n'avais pas un physique de rêve non plus. Je m'entrainais beaucoup ce qui me donnait l'impression d'être un peu carré comparativement aux jolies prunelles fines et délicates. Rien à battre. Sachant que j'obtiens tout de même ce que je désire , je m'accepte pleinement. Mon corps n'est pas parfait mais il sait m'être utile alors je l'aime. Si Alexis Thorens avait essayé de me détruire par le complexe, c'était raté. Il allait lui en falloir plus que ça pour m'abattre.

Et je déniche un foulard que je tiens entre mes mains , je le balance dans les airs et je le contemple virevolter sous mes mouvements. Nous nous sommes mis à parler de fantasme ce qui ouvrait une porte sur le jeu. Je pose le foulard sur mes épaules et j'écoute attentivement Thorens qui lui , ne semble pas très convaincu. Il n'a pas l'air de vouloir jouer non plus. Alexis le grincheux. « Je ne veux rien faire dans ton fantasme, c'est pas la peine. Les payettes et les gougounes bleues à fleurs, ce n'est pas mon genre. » J'éclate de rire. Un rire sincère. Le premier depuis un moment. Je cache mon rire derrière le foulard que je soulève du bout de mes doigts. Je le regarde amusée puis je plisse les yeux , joueuse.

- Ah non ? Pas de payettes ?

Et d'un coup je retire mon foulard et je me déplace autours de lui pour l'enrouler à son cou. Tandis que j'enroule le foulard , j'attrape un chapeau de paille posé sur la commode et je le pose sur sa tête. Je m'arrête devant lui et j'échappe un petit rire que je cache d'une main.

- Ouuiiiii , là on y est. Manque plus que les bas dans les sandales et je craque

Et il m'a ouvert une porte. Une porte qu'il allait regretter d'avoir laissé entrouverte. Je voyais parfois le jeu là où il n'y en avais pas. Si je ne pouvais pas participer à la fête en bas , j'en créerais une ici avec Alexis le grincheux. Lui ne s'amusera peut-être pas mais moi , il ne m'en fallait pas beaucoup. « Et toi, tu es loin d'être le mien. » Les mots magiques. Pourquoi s'acharne t-il tant à me provoquer ? Il doit le savoir que j'aime ce genre de réplique. Je prend un air mystérieux et je lâche un petit " Hooouuuu " , un large sourire s'empare de mon visage.

- Non ? Et si je te disais ..... Ce que je te ferais Thorens si j'étais dans ton fantasme ?

Et je marche à travers la pièce n'ayant rien de mieux à faire de toute façon vu la situation. Je m'arrête devant une commode et j'ouvre les tiroir. Je me mord la lèvre inférieur lorsque je trouve une ceinture. Je la prend entre mes mains et je regarde ce pauvre garçon , enfermé avec moi , peut-être proche du suicide pour les minutes à venir.

-  Je t'attacherais peut-être .... Rien de méchant. Non , je ne serais pas méchante.

Et je le regarde du coin de l'oeil.

- Peut-être un peu.

Beaucoup de peut-être mais nous n'étions pas dans le concret. Je lui offrais un fantasme gratuit , comme ça. Il aura beau me trouver méchante, mais moi je lui concoctais de beaux rêves pour les jours à venir, ou de jolis cauchemars qui sait. Je passe la ceinture derrière mon cou et je la tiens avec mes mains reposée. Je me tourne complètement vers lui continuant mon jeu , lui parlant de là où j'étais sans bouger.

- Ou bien je te laisserais m'attacher. Marya Lambert , toute docile, toute fragile , sans défense. Je te laisserais faire ce que tu veux. Jusqu'à ce que tu me fasse crier ton nom

Et je parlais d'une petite voix , une bien étrange petite voix. Je regardais le plancher , songeuse. À mes derniers mots, je lève les yeux vers lui et j'échappe un rire qui mettait fin au jeu. Je lance la ceinture sur le lit et je retourne vers le garde-robe de manière lasse comme si j'avais donné ma part. Je ne le regarde pas.

- Je dis ça comme ça, je ne crois pas que tu puisse avoir ce genre de fantasme non.  

Et malgré mes provocations, je souris à moi-même , me disant que ce jeu ne serais pas désagréable non plus. Je l'attacherais et je lui poserais des questions , si la réponse me convient, je lui offre une douceur, si elle me déplait , une punition. Je souris au coin des lèvres. Voilà un bon moyen de lui faire cracher ses quatre vérités. Alexis Thorens m'intriguait , il y a quelque chose chez lui qui cloche. Quelque chose qui piquait ma curiosité et que j'aimerais bien découvrir un jour. Je savais que ce n'était pas de cette manière, avec mes jeux cruels que j'allais arriver à mes fins. Peut-être en le saoulant. Jamais l'idée d'être moi-même ne m'a traversée. Pour moi , à ce moment-là , le seul moyen d'atteindre le châtain , c'était par la force ou la tentation. Comme quoi , j'avais beau être brillante, j'étais aveugle sur beaucoup de choses. Je croyais que la vie n'avait aucune emprise sur moi. J'étais convaincue que je la dominais mais celle-ci n'avait pas dit son dernier mots. La vie cachait certains aspects que je ne comprenais pas encore. Comme Alexis. Je le comprend pas. Je ne le domine pas et ça me ronge de l'intérieur.

Et puis Alexis insistais tandis que je me battais avec la porte. J'étais déjà en colère d'être prise dans ce sale coup. Ça avait bien l'air de ça à vrai dire. Un sale coup. Les gens l'autre coté de la porte devaient tellement s'en mordre les doigts. Je n'osais pas imaginer ce qu'ils devaient tous se dire. Les idées qui traverserait cette maison. Nom d'un chien , je devais sortir au plus vite. Il faut que ça cesse , ma réputation était en jeu. « T'as pas l'air de le comprendre, mais je te le répète, ce n'est pas moi. » J'étais toujours embêtée. Par la porte, par les fantasme de Thorens , par cette chambre , par lui aussi. Et toujours pas content , il continue : « En Allemand, en Chinois, en Russe? » Je soulève mes mains de chaque cotés de ma tête comme pour mettre un stop.

- Okay Alex ! Je te crois ! C'est bon !

J'espère qu'il est content. Néanmoins, il n'aurait pas autant insisté si ça avait réellement été lui. Il avait l'air de vouloir s'assurer qu'il n'était pas le méchant de l'histoire. Pourquoi ? J'en sais rien. Comme si c'était important que je le vois comme innocent. Depuis quand il en a à battre de ce que je pense de lui au juste ? Ça doit être cette histoire de copine qui lui ronge l'esprit. Ça le change totalement, je le vois bien. Le pauvre il devient sensible à ce que les gens pense. Si il est rendu à s'inquiéter de ce que je pense de lui , c'est que son cas est grave. Il me remerciera plus tard d'avoir brisé son couple.

« Pas tuer quelqu'un... Tuer un homme. » Lou tourne la tête vers Stacey et lui offre un air dramatique. Andrew derrière elle lui fais signe de la main de se taire. Stacey est sans pitié et poursuit « Oui oui, un homme. » Andrew se massait les paupières avec ses doigts voyant que rien n'allait calmer Lou désormais. Il relève la tête avec un sourire décontracté et s'adresse à la petite blonde. « Allez Stacey , assez rigoler, tu met Lori dans tous ses états. » Lori empoigne le bras d'Andrew et lui parle à voix mi-basse « Et si c'était vrai ? Ne me fais pas croire que tu le connais comme le fond de ta poche. Alexis , c'est un type louche ! Ça parait ! Même Marya le dis ! Oui bon, je ne suis pas là pour défendre mon point de vue, je suis enfermée en haut. Je lui donnais raison quand elle me parlait de lui , mais bien souvent, je ne partageais pas son avis sur la question. J'approuve , je désapprouve mais ce que je pense vraiment , je ne le dis pas toujours. Andrew pour sa part restait sceptique. Il était le genre qui ne se fiait pas aux commérages. Lui , il devait le voir pour le croire. Il l'aurait cru si Alexis Thorens lui-même le lui aurait dit. Jusque là , il s'offrait le bénéfice du doute. Face aux inquiétude de la chanteuse, Andrew ne pu faire autrement que d'essayer de la calmer avec un sourire amusé. Il la rapprocha de lui en la prenant par les épaules. « Mais non , tu t'en fais pour rien » et de l'autre main , il empoigna Stacey pour qu'elle ne les suive histoire qu'elle ne reste pas toute seule non plus. Andrew n'était pas un sans coeur. Il ne voulait pas laisser la petite blonde aux griffes des filles de la classe. Sous l'influence de Marya, la gente féminine de leur cours avait perdu la raison. Une fois dehors, mes deux amis furent embêtés de constater que les vêtements avaient disparus , ce qui incluait les clés des chambres. Andrew le vivait mal car il n'allait pas avoir le choix de faire venir un serrurier lorsque la fête sera finie. Oui car si il l'appelait maintenant, tout le monde se jetterais dans les chambres évidemment et ce n'était pas le but souhaité. Lou ne pu faire autrement que de lever les yeux vers la fenêtre où se trouvait moi et Alexis. Alors qu'Andrew s'apprêtait à suivre son reflex, il s'arrêta en interceptant le sourire de Stacey. Il fronça les sourcils se demandant pourquoi elle souriait comme ça. Surtout après avoir annoncé fermement que Marya Lambert était peut-être enfermée avec un tueur. Andrew en vint à se demander si Stacey n'avait pas plutôt espoir qu'Alex ne tue Marya ce soir. Lui pour sa part, trouvait la situation tout aussi amusante qu'elle. Selon Andrew, on venait d'enfermer le lion et le loup dans une cage. Il y aurait du sang. Son plus grand regret dans cette affaire est qu'il n'ait pas une vue sur le spectacle. Continuant d'observer la petite blonde, il lui demanda sceptique : « Qu'est-ce qui t'amuse autant Stacey ? » Stacey la douce et innocente Stacey, peut-être n'était-elle pas ce que l'on croit finalement ? D'autant plus cruelle, celle-ci se permis d'amplifier l'angoisse de mon amie : «  Comme je disais, il a tué un homme. Vous voulez savoir comment ça c'est arrivé? » Andrew demeura de marbre. L'observant du coin de l'oeil , il répondit désinteressé : « Non » Lou tourne subitement la tête vers Stacey et fonce vers elle bousculant son ami au passage lui coupant même la parole. « Oui ! » Lori voulait désormais tout savoir.

« Me semble que tu ne voulais pas venir à cette fête! À chaque fois qu'il y a moyen que tu puisses te faire voir, tu y es, crois-moi! » Et je l'observe sans un mot. J'ai de la peine pour lui. Et voilà , un aveugle de plus. Marya Lambert, il ne la connait pas. Il ne la voit pas. Il ne pourrait pas la voir de toute façon, ce n'était pas comme si elle s'était déjà présentée devant lui. Elle n'était même pas dans cette pièce présentement. Il a raison , je ne manque pas une occasion de me faire voir. Il faut qu'on me voit. Il faut que je me bâtisse une réputation. Une image. J'en ai besoin. Ce personnage, il me le faut. C'est uniquement de cette façon que j'arrive à être libre. Libre de faire toutes les conneries que je veux sans qu'on ne me soupçonne. Et quand bien même que quelqu'un me voit, qui le croira ? Marya Lambert n'a pas besoin d'être entourée. Elle n'aime pas réellement les gens non plus, il est donc logique que leur compagnie ne l'attire pas vraiment. Marya Lambert , elle aime les endroits paisibles. Elle s'achèterait un chalet dans les bois si elle en avait les moyens. Elle irait chasser seule et ce serait merveilleux. Un petit moment , juste moi et Marya. À une époque mon merveilleux était différent. Il se composait de moi et Oli. Que moi et Oli. Quelque part , sans personne. Et j'aurais été bien. Mais la vie a pris le dessus et Oli devait vivre la sienne. Je respecte ça. Jamais je ne l'empêcherais de faire quoi que ce soit, ni de vivre ses amours, ni ses trahisons. J'adore être avec lui. Il est mon frère, mon héro , le meilleur mais il a fallu que j'apprenne à vivre sans lui. Oli est en appartement avec Stella maintenant et j'ai fini par l'accepter. Il a fallu que je l'accepte , même si il n'est pas heureux comme ça. Je le ramènerais à la maison si ca pouvait l'aider. Si ça pouvait le rendre heureux mais ce n'est pas ça la solution à son problème. Son problème ? Il se déchire en mille morceaux pour ceux qu'il aime. Je ne peux faire autrement qu'être là pour lui. Et je le serai. Toujours.

Je donnais raison à Alexis avec un simple hochement de tête. Je le laissais croire à cette image de Marya Lambert , le centre du monde. C'était l'effet souhaité alors tant mieux si ça marche non ? Et pourtant, j'étais déçue. J'avais encore gagné. «  En plus, je ne t'ai forcé à rien, tu es venue toute seule. Alors arrête de me dire des conneries, de faire comme si tu étais une pauvre victime et laisse moi tranquille. » J'esquisse un petit sourire malin. Il m'amusais ce Thorens.  Il était un des rares qui me lâchait tout cru des insultes à ma personne. Et moi ça me faisait rire.

- Évidemment que je suis une victime. Être enfermé avec toi tu appelle ça comment ?

Lui dis-je sarcastiquement. Ça n'avait rien de méchant. Une petite joute entre moi et lui. Nous n'étions pas facile, ni l'un ni l'autre. Les gens ont du mal à nous endurer séparément alors les deux ensemble .... Ils s'enfuiraient en courant.

Et puis les choses se sont gâtés. Je me réjouissait que l'on soit encore en vie mais il me semblait que le sang n'allait plus tarder à arriver. Thorens devait le réclamer puisqu'il s'en est pris à ma mère. S'il l'a voyait une fois dans sa vie, il regretterait d'avoir pensé une seule méchanceté contre elle. Mais Alexis Thorens était un animal déchainé. Qu'est-ce qu'il ne ferait pas pour repousser les gens autours de lui. Il me pousse à son tour. J'étais près du mur alors ce fut d'une évidence que j'y atterrisse. Je me redresse un peu en posant mes mains sur le mur et je toise Thorens du regard : « Tes grands doigts, tu les gardes avec toi. Arrête de toujours vouloir me toucher et vouloir poser la main sur moi, je déteste ça » Je lève le menton silencieuse et je l'observe. Mon silence donnera l'impression que je jette les armes mais c'est tout faux. J'attends qu'il ne me regarde plus pour que d'un coup , je plonge ma main dans ses cheveux et je les ébouriffe. Je passe à coté de lui , l'ignorant maintenant, lui répondant simplement :

- Moi aussi je fais ce que je veux

Et pourtant , je comprenais une petite partie de lui. Celle qui ne veut pas qu'on le touche. Alex ne veut pas qu'on s'approche de lui. Il a peut-être peur d'apprécier le contact avec une personne. Alors que j'étais passée à coté de lui , je le regarde discrètement par-dessus mon épaule. Cette main dans ses cheveux, elle avait été violente. Mais si elle avait été douce .... Une main dans son dos. Un souffle chaud sur sa peau. Il n'aura pas détesté autant qu'il le prétend. Il ne peut pas détester. Moi , il peut me détester. Il peut détester mon contact aussi. Je n'ai été que violence avec lui. Et une étrange idée me traverse l'esprit. Et si tout n'était pas qu'une guerre entre nous ? Je plisse les yeux et je soupire. Sottise. Je retourne vers le garde-robe et j'en sort une chemise blanche d'homme. Je retire le grand veston noir de sur mes épaules pour le laisser tomber par terre. Alexis s'adresse à moi. « Ça se pourrait que ce soit Lou qui t'as joué un tour? Sinon, qui aurait pu faire ça? » J'échappe un soupire moqueur, amusée par ce qu'il me dit.

- Lou ? Elle se serait enfermée avec moi. Andrew lui , se serait enfermé avec toi.

J'enfile la chemise blanche tout en l'observant. Il appelle ça un tour , le fait qu'on soit enfermés tout les deux. Je penche un peu la tête tandis que je boutonne mon vêtement.

- Si tu te demande qui voudrait me faire un sale coup , la liste pourrait être longue mais si vraiment c'était le cas, ils auraient pu être plus cruel.

Je continue mon travail mais cette fois, je lève les yeux vers lui. Il faut dire que quand on ne regarde pas, il est beaucoup difficile d'attacher ses boutons mais ça ne fais rien.

- Être enfermée avec toi n'est pas la pire chose qui pourrait m'arriver.

Je m'arrête pour laisser retomber mes bras , je penche la tête pour le regarder.

- À moins que le sale coup , ce soit à toi qu'on le fait. Je suis une des rares filles que t'a pas sauté dans la classe alors ... La blague est toute faite

Et là je prend un sourire. Il le connait bien ce sourire. Un truc malsain. Je m'avance vers lui mais contrairement à ce que vous croyez, je ne le touche pas. Je passe à coté de lui pour aller coller mon oreille contre la porte. j'essayais d'entendre ce que les gens disait de l'autre coté. Je regarde vers l'arrière pour observer mon amant imaginaire.

- Et tu crois qu'ils s'imagine quoi eux ? Qui serait le plus tordus ? Toi ou moi ? Fouet ? Pas fouet ? Jeux de role ou pas ?





Whatever it is
I've been ignoring this big lump in my throat I'm stronger now, or so I say, But something's missing And he just happened to come at the right time And I just wanna scream What now? I just can't figure it out What now? I guess I'll just wait it out
© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Balance-moi un savon [Alexis]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Balance-moi un savon [Alexis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» alexis hk
» Alexis de Castillon
» Alexis de CASTILLON (1838-1873)
» Alexis Chauvet
» Alexis Dumesnil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum