AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

 Comme un air de déjà-vu — feat Olivier & Hanna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Photographe | Serveuse à la Pizzeria
|statut civil| : Playing with fire
|âge du perso| : 25

Sean #1 & Olivier & Daniel & Mia & Marya & Taïla

|célébrité| : Shelley Hennig
|crédits| : Signature : Endlesslove.
|pseudo/prénom| : ChocoPanda | Lisa
|dcs| : La douce Valhia
|nombre de messages| : 4210


MessageSujet: Comme un air de déjà-vu — feat Olivier & Hanna   Jeu 23 Juin - 22:33


Comme un air de déjà-vu



L’objectif de l’appareil photo traque les moindres mouvements de mes cibles. Comme un fauve prêt à bondir, les sens en alerte.
Je suis assise sur le bord de la fontaine, attentive au son pacifique de l’écoulement de l’eau derrière moi, et frissonnant lorsque des gouttes viennent éclabousser ma nuque. Autour de moi, les touristes s’activent, posent, observent, sourient, ou se plaignent d’une douleur aux pieds à force d’avoir trop marché. Certains font une pause au bord de la fontaine, d’autres se sont postés à l’autre bout de la place pour sortir un plan avec le plus de discrétion possible. Probablement envieux d’essayer de cacher qu’ils sont des touristes, sans se douter que les habitants de Quertal ne tomberont jamais dans le panneau. Les touristes, ça nous connait. La plupart du temps, ils agacent. Certains affirmeront parfois ne pas se préoccuper d’eux, et puis il y a moi. Je les trouve fascinants. Chacun a son histoire, et circulent devant mes yeux des centaines d’histoires que je ne connaitrai jamais. Alors je capture les émotions de leur visage, et je cherche à deviner la raison pour laquelle ils sont venus ici.
Le soleil a déjà commencé à décliner, et j’espère pouvoir observer son coucher d’ici une heure. Une scène attire mon attention, non loin de là. Un petit garçon vient de tomber de son vélo et c’est tout chagriné qu’il fond en larmes. A côté de lui, son papa a l’air embêté et ne parvient pas à calmer sa crise de larmes. Alors il se relève et se dirige vers un vendeur ambulant, puis revient vers son enfant avec une énorme barbe à papa. Le visage du petit garçon s’illumine, les joues encore baignées de larmes, et il décroche un sourire. Ce genre de sourire qui illustre parfaitement l’idée de l’arc-en-ciel après la tempête. Il ne me faut qu’une seconde pour choisir le bon cadrage et contrôler la luminosité. Je capture cet instant.  
Je serais déjà en train de chercher des réponses à mes questions et à philosopher sur le sens du bonheur, si je n’avais pas senti une main se poser sur ma cuisse.
« Hé mad’moiselle, ça t’dit pas un… »
« Non. »

Je prends un ton froid, dégage sa main et me décale de plusieurs mètres, toujours assise sur la fontaine. Je n’ai même pas envie d’entendre l’absurdité qu’il s’apprête à me sortir. Je me concentre de nouveau sur mon appareil photo, espérant très naïvement qu’il en restera là. Mais pour ça, il faudrait être un minimum humain.
« Hé fais pas ta timide, ça s’voit que t’es une coch-… »
Et je sais que si je ne fais rien, il continuera. Or, il est hors de question qu’il me pourrisse ma soirée, j’ai des clichés à prendre !
« T’as fini ? Garde tes distances, ferme-là, ou si t’en es pas capable, dégage de ma vue »

Un nouveau beuglement émane de l’énergumène à côté de moi. Il ne semble pas disposé à me foutre la paix. Je lève les yeux au ciel, cherchant de l’aide autour de moi, mais les gens semblent soit faire comme si de rien était, soit plus préoccupés par leurs douleurs aux pieds. Génial. S’il continue de m’insulter et de se rapprocher comme c’est actuellement le cas, je ne  pourrai pas me contenir de le pousser dans la fontaine. .






Girls just wanna have fun
"Ne soit pas triste, quelle que soit l’ampleur de l’épreuve ! Souviens toi que ce qui t’arrive est un décret et un destin qui doit se réaliser et que l’obscurité de la nuit fini toujours par céder à la lumière du jour. " #TeamFéeChelou ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Étudiant en droit, travaille comme serveur à La petite Crevette et effectue présentement un stage dans un cabinet de droit.
|statut civil| : L'amour est compliqué, surtout lorsqu'on est fiancé et amoureux d'une autre fille.
|âge du perso| : 26

If I lose you, I will be a ghost of someone I used to be floating in and out of darkness numbed to silence by the loss. Without you life would fade my days and endless haze and all I would crave is to hold you once again.
JULIEN - STELLA - MARYA - HANNA
|célébrité| : Tyler Posey
|crédits| : AVATAR:moi ; SIGN & PROFIL: tumblr et moi
|pseudo/prénom| : .burn@light
|dcs| : Matteo, Sonya et Victoria
|nombre de messages| : 673


MessageSujet: Re: Comme un air de déjà-vu — feat Olivier & Hanna   Mer 10 Aoû - 18:56


Comme un air de déjà-vu



Le travail, les cours, les études, le stage... toutes ces petites choses qui faisaient présentement de ma vie un enfer. Non seulement j'avais du mal à concilier le tout, mais j'avais également du mal à garder du temps pour Stella et Morgane. Bon, il faut dire que ma situation est quelque peu inhabituelle ou du moins, assez peu morale puisque Morgane est ma maitresse et Stella ma fiancée, mais c'est une longue histoire. Avec un peu de recul, j'ai l'impression que mon emploi du temps chargé me donne le temps de respirer un peu, de croire que ma vie est normale, que je ne suis pas tant un salop ou bien que je peux rectifier le tire sans faire de mal à personne. Je suis naïf, je le sais, mais mon intention n'est et n'a jamais été de blesser l'une d'elle. Mon manque de temps me donne donc l'occasion de me reculer un peu de toutes ces histoires. C'est la raison pour laquelle, une fois mon travail terminé, je ne suis pas directement rentré chez moi. Cahiers en main, j'étais entrain de marcher dans le parc de la commune, relisant mes notes de la veille. Tant par nécessité que par habitude. Pour devenir avocat, il faut étudier, mais également être parmi les meilleurs. Sans ça, on est rapidement évincés. Présentement en stage, je ne pouvais pas me permettre de laisser du lousse dans mes études et mes travaux, c'était plutôt le temps de redoubler d'ardeur pour réussir. C'était un peu source de dispute avec Stella justement, mais ça c'était une autre histoire. Elle voulait qu'on parte en voyage chez ses parents sous peu et j'avais légèrement peur que cela ne nuise à ma future carrière. Oui, je sais, c'est une excuse mais passons.

Un peu trop pris par mes notes, je me suis cogné contre un autre homme, qui m'a très poliment envoyé promené même après que je me sois excusé. Il y a de ces gens susceptibles incapables d'être sociables ou polis quelques instants. J'avais été distrait, ça peut arriver à tout le monde, mais apparemment, c'était un affront à sa personne. Je me suis donc éloigné de lui sans lui répondre, les yeux de nouveau rivés sur mon cahier lorsque j'ai entendu une voix familière. Elle semblait contrariée, ce qui m'extirpa de mes notes immédiatement. Il s'agissait d'Hanna, l'une de mes amies. Celui que j'avais bousculé quelques instants plus tôt semblait l'importuner ou du moins, lui faire du rentre dedans. Ça aurait pu sembler inoffensif, si ce n'est qu'elle n'était clairement pas intéressée et qu'il ne comprenait clairement pas l'évidence. Agacé, j'ai déposé mes livres sur le coin de la fontaine, la contournant pour me mêler de la discussion. J'allais faire quoi? Me battre? Non, j'allais plutôt faire exactement la même chose que j'avais fait lorsque j'avais rencontré Hanna. "Pardon chérie, je suis en retard. Ça va?" J'ai contourné le mec en question, entourant la taille d'Hanna avec mon bras. C'était assez pour lui faire comprendre que j'étais supposément en couple avec elle, du moins je l'espérais. Et dire que j'avais déjà deux femmes dans ma vie... si Julien passait par là, autant dire qu'il allait avoir ma peau en pensant que j'étais en couple avec trois femmes plutôt que deux... ''Je peux vous aider peut-être?'' Je m'adressais maintenant à l'homme, espérant vainement qu'il allait en rester là. Mais le problème avec les pots de colle, c'est qu'ils sont difficiles à faire décoller.







I'm not a perfect person. There's many things I wish I didn't do. But I continue learning. I never meant to do those things to you. And so I have to say before I go. That I just want you to know. I've found a reason for me. To change who I used to be. A reason to start over new and the reason is you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Comme un air de déjà-vu — feat Olivier & Hanna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Heureux qui comme Régis a fait un beau voyage.
» Je vous déteste - Fais comme tu veux
» La musique...comme torture!
» Jouer comme Rory !!!
» [VDS/ECH] FENDER Stratocaster US Deluxe comme neuve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum