AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

 Entre les couches et les biberons | Riley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Escorte
|statut civil| : Célibataire. Enfin, si on peut dire.
|âge du perso| : 28

|célébrité| : Jack Falahee
|crédits| : tearsflight - tumblr
|pseudo/prénom| : Breadfish
|dcs| : Le père indigne & le bénévole forcé
|nombre de messages| : 51


MessageSujet: Entre les couches et les biberons | Riley   Lun 2 Jan - 4:14


Entre les couches et les biberons



feat Riley Williams
Un regard vers les coussins moeilleux lui suffit pour avoir une envie irrésistible d'y enfoncer la tête pour y piquer un somme. Mais en tant de guerre, on ne peut réaliser toutes nos envies et ça, Lewis le sait mieux que personne. Il écoute d'une oreille distraite les deux femmes discuter, très peu intéressé par la discussion en cours. - Alors, le futur papa désire des informations sur la sécurité du bébé? - La vendeuse lui montre un siège d'auto du regard. La journée se présente mal. Il a l'impression d'être enfermé dans une prison sans issue. Malgré les apparences, il n'a pas mis une femme enceinte. Il n'est pas toujours prudent, mais la chance est encore de son côté au niveau couches et pleures de poupons. Il s'agit de sa nouvelle cliente. Une femme riche, résidant à Bienne. Lors de leur rendez-vous, elle lui a signalé que son mari s'était poussé avec sa secrétaire. Cliché. Étant enceinte et ne voulant pas se rendre aux événements mondains sur les accouchements et faire ses courses pour le futur petit être humain poussant dans son ventre seule, elle a donc fait appel à lui. Ça lui évite de compter des mensonges sur le fait que le père de l'enfant n'est pas présent aux échographies ou bien lorsque vient la décision de choisir des vêtements pour bébé. Même si Lewis ne comprend pas l'utilité puisqu'elle doit mentir à son sujet en signalant à tout le monde qu'il est son fiancé et le père de l'enfant. - Il doit bien y avoir un livre d'instructions, je le lirai. - La vendeuse lui lance un regard réprobateur, ainsi que sa cliente, avant de recommencer à discuter avec la future maman de prix et de biberons. En tant normal, il est bien plus enclin à entrer dans le jeu, à faire semblant. Il est payé pour ça, pour inventer. Mais lorsqu'il est question de bébés et de discussions sur les caches-couches et pyjamas, il n'y peut rien, ça le rend absolument de mauvaise humeur. De plus, sa cliente est absolument insupportable. Elle n'arrête pas de se coller à lui. Pas qu'il n'en ai pas l'habitude, mais pour une raison obscure, avec elle, ça l'irrite et le met de mauvais poil.

Profitant de ce léger moment de répis, il s'éclipse, regardant ici et là les étagères du magasin. Veilleuses de nuit, peluches et objets divers dont il ne comprend même pas l'utilité. Les gens se cassent trop la tête, ne vont pas assez à l'essentiel. À quoi sert d'acheter une multitude de gadgets alors que la plupart de ces choses n'existaient même pas il y a de cela quelques années? Ça en dit long sur leur utilité. Passant près des landeaux, c'est en jetant un coup d'oeil par la grande baie vitrée du devant qu'il fige, croisant la regard d'une jeune femme aux longs cheveux bruns. Il la connait. Et ce n'est pas du tout le moment de discuter avec elle. Il fait donc de gros yeux, puis se retourne pour retrouver sa cliente, toujours silencieux et priant pour que la demoiselle n'entre pas dans la boutique pour faire un brin de causette. Ce n'est pas comme s'ils s'adressaient normalement la parole, mais l'escorte le sait bien, c'est toujours lorsqu'on ne veut pas parler à une personne qu'elle vient vers vous. Et cette brunette, c'est la fille d'un autre client. Un client régulier qu'il apprécie bien, et qu'il n'a pas envie de perdre. Ce client en question lui a aussi fait promettre de ne rien révéler de leur relation à sa fille, à celle dont il vient de croiser le regard. Elle sait simplement que son père passe la majeure partie de son temps avec lui, et qu'il dort régulièrement chez ce dernier. Probablement qu'elle pense qu'ils sont en couple. Ou dans une espèce de relation amicale avec bénéfices. Il ne sait trop ce qu'elle pense en fait. Mais il n'a pas envie qu'elle le questionne sur ce qu'il fait dans une boutique de maternité avec une femme enceinte qui le présente comme étant son fiancé. S'ils se croisent régulièrement dans la cuisine du très fortuné papa de mademoiselle, Lewis étant incapable de dormir plus de quelques minutes avec ses clients avant d'avoir besoin de changer un peu de décor, ils ne se sont jamais adressé la parole. JAMAIS. Et il compte bien continuer ainsi, si dieu le veut.



A Rush of Blood to the Head

honey, all the movements you're starting to make. see me crumble and fall on my face. and I know the mistakes that I've made. see it all disappear without trace. and they call as they beckon you on. they say start as you need to go on © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Barmaid
|statut civil| : Célibataire
|âge du perso| : 25

|célébrité| : Phoebe Tonkin
|crédits| : BALACLAVA
|pseudo/prénom| : Halstud / Laurie
|dcs| : Le flic sans peurs et sans reproches (Jayden)
|nombre de messages| : 7


MessageSujet: Re: Entre les couches et les biberons | Riley   Sam 14 Jan - 0:35


Son sac sur l'épaule,  Riley observait la grande baie vitrée du magasin pour bébé, un sourire aux lèvres. Elle résiste à l'irrésistible envie de faire chauffer sa carte bleue pour rhabiller sa filleule de deux ans.  Sa présence n'a aucun rapport avec une possible grossesse, loin de là. Sa vie sentimentale en est par ailleurs au point mort, voire même super mort. La jeune femme butine d'homme en homme, à chaque soirée, chaque fête où elle se rend. Parce que oui, sa dernière relation a été un pur désastre et elle ne souhaite absolument pas revivre ce qu'elle a vécu. L'attachement ? Ce n'est pas plus pour elle. Non. Elle souhaite désormais profiter de la vie pleinement. Elle est clairement déçue de la gente masculine et a par ailleurs perdu toute confiance en elle. Les hommes lui avaient suffisamment prouvé à quel point l'amour pouvait la rendre incroyablement naïve au point de passer à côté du fait que son petit ami se tapait sa coloc. Finalement, la jolie brune s'était laissée aller à une petite vengeance personnelle. Elle s'était fait un plaisir de bruler toutes les magnifiques robes de sa colocataires ainsi que les fringues de son petit ami, un large sourire aux lèvres. Depuis, ni l'un ni l'autre n'étaient venus lui demander des comptes. Non, sa présence dans ce magasin, était simplement synonyme d'une naissance prochaine dans son entourage, à savoir sa cousine. La jeune femme étant proche de cette dernière, Riley n'avait pas hésité une seconde à mettre le prix pour un beau cadeau. La jolie brune observait la vitrine avec attention, lorsque son regard croisait celui d'un beau brun. Elle le connaissait, ce beau brun. Du moins, il ressemblait étrangement à quelqu'un qu'elle avait déjà vu quelque part, et pas n'importe ou. Sa curiosité l'entrainait finalement dans le magasin. Enfin sa curiosité mais aussi sa recherche de cadeau. Elle parcourait alors les rayons à la recherche du cadeau parfait, tout en gardant en tête le visage qu'elle venait de voir à la vitre. Elle n'avait pas rêvé. C'était lui. Le couple présent non loin de là attirait son regard. Elle cherchait le regard de ce jeune homme qu'elle croisait finalement alors qu'elle  observait les pyjamas terriblement doux qu'elle tenait entre ses mains tout en avançant dans le magasin.  Elle finit par reconnaitre ce garçon une fois qu'elle l'eut approché. Lewis. Ce garçon plutôt mystérieux et terriblement sexy qu'elle croisait dans la cuisine de son père en pleine nuit. Oui, c'était plutôt bizarre comme rencontre nocturne ... Depuis son retour chez son père, la jeune femme avait découvert qu'il s'offrait les services d'un homme de main. Du moins à ce que son père disait. Elle avait appris  son homosexualité depuis longtemps déjà. Alors ce n'était pas étonnant que son père s'offrir les service d'un homme sexy. Cependant, Riley ne savait pas du tout qu'il allait être papa. Cela semblait d'ailleurs confirmer les dires de son père. Elle fit mine de rien et poursuivait ses achats avant de le retrouver dans un rayon, désormais seul, sa compagne étant occupée dans le rayon poussette. - Je ne savais pas que tu allais être papa ... - Lâchait elle avant de le surprendre en souriant. Elle le regardait, un doux sourire suspendu aux lèvres. - Ta compagne ne dit rien lorsque tu ne rentres pas la nuit ?! - Demandait elle surprise. D'ailleurs, quel travail faisait il en pleine nuit ?! La jeune femme chassait légèrement cette pensée de sa tête. Elle profitait allègrement pour se souvenir de son corps torse nu lorsqu'ils avaient partagé un bon café la dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Entre les couches et les biberons | Riley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petits suicides entre amis. Arto Paasolina.
» Quel est le point commun entre Neil Young et Rod Stewart?
» Terry Riley
» [Événement] Le Noël du forum 2010 - soirées entre membre pour Noël !
» Teddy Riley: "Michael Jackson était pour moi à la fois un mentor et un professeur"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum