AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

 Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Étudiant en droit, travaille comme serveur à La petite Crevette et effectue présentement un stage dans un cabinet de droit.
|statut civil| : L'amour est compliqué, surtout lorsqu'on est fiancé et amoureux d'une autre fille.
|âge du perso| : 27

If I lose you, I will be a ghost of someone I used to be floating in and out of darkness numbed to silence by the loss. Without you life would fade my days and endless haze and all I would crave is to hold you once again.
JULIEN - STELLA - MARYA - HANNA
|célébrité| : Tyler Posey
|crédits| : AVATAR:moi ; SIGN & PROFIL: tumblr et moi
|pseudo/prénom| : .burn@light
|dcs| : Matteo, Sonya et Victoria
|nombre de messages| : 673


MessageSujet: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Lun 27 Jan - 6:29

Olivier Lambert
Tyler Posey // Crédits ici

NOM ♦️ Lambert PRÉNOM ♦️ Olivier ÂGE ♦️ 23 ans DATE ET LIEU DE NAISSANCE ♦️ 19/09, à Bienne À QUERTAL DEPUIS ♦️ trois semaines MÉTIER/ÉTUDES ♦️  Étudiant en droit et travaille comme serveur à "La petite Crevette" STATUT CIVIL ♦️ Fiancé, mais c'est très compliqué. Mieux vaut ne pas poser de questions. ORIENTATION SEXUELLE ♦️ Hétérosexuelle QUARTIER D'HABITATION ♦️ Route des oliviers

L'histoire, c'est la légende sans le merveilleux.

- AVEZ-VOUS DÉJÀ FAIT UN VŒUX? ♦️ Non, je ne suis pas le genre d'homme qui rêve secrètement que ses voeux puissent se réaliser, simplement parce qu'il en a fait le souhait. Mais en fait, non, j'ai l'impression de vous mentir en ce moment. J'ai bel et bien formulé un souhait, lorsque j'étais très jeune. J'ai souhaité avoir un frère et j'ai eu une soeur. Non pas que ce soit le genre de demande qui change votre vie, mais c'est la preuve que nos demandes ne sont pas souvent exaucées, voir pas du tout. Mais même si j'avais demandé à avoir un frère, cela ne signifie en rien que je n'aime pas Mélissa, loin de là.

Je sais très bien que lorsque l'on veut réellement quelque chose, il faut simplement se donner un bon coup de pied dans l'arrière train et se motiver pour y arriver. Mais je suis également conscient qu'on ne peut pas toujours avoir l'objet de notre désir et c'est ce qui m'effraie en ce moment. Ce n'est pas parce que je m'évertuerais à prier pour obtenir ce que je veux que quelqu'un réaliserait mes moindres demandes. J'ai peur de ne pas réussir à voir ce que je désir le plus au monde: une fin heureuse avec une femme que j'aime et non pas une vie barbante avec une femme qui m'indiffère totalement. Mais j'ai beau retourner la situation dans ma tête, je ne vois aucune fin heureuse pour moi et celle qui fait battre mon coeur. Je dois épouser une autre femme et elle est mariée à un autre homme. Il n'y a aucune échappatoire, même si cela ne m'empêche pas d'espérer.

   - QUE PENSEZ-VOUS DE LA FONTAINE AUX SOUHAITS? SUPERSTITION IDIOTE OU FAITS RÉELS? ♦️ Je ne connais pas du tout la légende entourant cette fontaine. Peut-être qu'un jour Céline m'en soufflera un mot, mais pour l'instant, je suis complètement dans le noir lorsqu'on en fait mention. Il faut dire que je ne suis arrivé à Quertal que depuis trois semaines, étant originaire de Bienne. Il y a bien quelques fontaines aux souhaits en Suisse, mais jamais aucune n'a suscité autant d'intérêt que cette dernière, ce que je trouve étrange. Mais elle ne m'intéresse pas outre mesure. Ce n'est qu'une magnifique sculpture qu'on a construite dans le but d'orner la grande place et rien d'autre. Les on-dits, vous savez ce que c'est. On raconte une histoire abracadabrante à une personne, cette dernière déforme ensuite nos propos et la raconte à une autre qui est bourrée d'imagination..., enfin bref, c'est probablement ce qui s'est passé avec cette fontaine et cette légende. Une histoire déformée avec les années. Mais comme je l'ai dit, je ne connais pas assez son histoire pour m'en faire une idée précise.

   - LE RÉCENT TOURISME ENGENDRÉ PAR LA FONTAINE AUX SOUHAITS VOUS DÉRANGE OU VOUS INDIFFÈRE? ♦️ Pas du tout! Il est vrai que je n'ai jamais connu la commune lorsqu'elle était calme et paisible, mais étant habitué à la population, le tourisme ne me dérange pas vraiment. Qu'une personne marche à côté de moi ou non, je continue à marcher, alors qu'est-ce que ça peut bien faire? Je comprends que cela ne plaise pas à tout le monde, cela dit. Après tout, les gens s’immiscent un peu dans leurs quartiers en leur posant des questions idiotes, en criant et en colorant les rues habituellement calmes. Mais tant qu'on ne me dérange pas ou qu'on ne commence pas à faire du grabuge, ça me passe six pied au-dessus de la tête. Il faut être habitué au chahut de Bienne pour comprendre la raison pour laquelle le bruit et les nouveaux venus ne m'atteignent pas. Lorsqu'on a grandi dans une ville de plusieurs milliers d'habitants, survivre à une centaine de touristes est un jeu d'enfants, surtout dans une ville de moins de sept cent habitants. Peut-être que dans quelques moins, je changerai d'idée cela dit, à cause de nouvelles habitudes que j'aurai prises. Mais tant qu'on ne tente pas de fouiner dans ma vie privée, tout va bien.

   - DORINE ÉTAIT UNE FEMME ACARIÂTRE. L'AVEZ-VOUS DÉJÀ CROISÉ ET QUE PENSEZ-VOUS DE SA RÉCENTE MORT?  ♦️ Je ne l'ai jamais croisé, puisque je ne suis pas originaire de Quertal. Par contre, j'ai souvent entendu parler d'elle autour de moi. Les gens la décrivaient comme étant complètement folle et dangereuse. Je ne sais pas s'il s'agit d'exagérations ou de la vérité, mais il est vrai que son ancienne maison donne froid dans le dos. Mais ce n'est rien à côté des miaulements incessant qu'on entend une fois la nuit tombée, à proximité de la demeure. Comme si ses anciens chats répétaient une hymne à sa mémoire ou un truc dans ce goût. Je ne suis pas d'un naturel peureux, mais il faut dire que je n'aimerait pas m'y aventurer lorsque le soleil est couché... ou même lorsqu'il ne l'est pas. Quoi qu'il en soit, on m'a raconté qu'elle avait tenté de tuer quelques personnes, qu'elle lançait ses chats sur d'autres et qu'elle terrorisait les enfants en leur criant dessus. Je serais curieux de savoir si ce ne sont que des racontars ou si bel et bien arrivé. Il faut dire que les péripéties l'entourant se comptent par centaines.
   

Le visage change, l'identité est fragile

VOTRE PSEUDO/PRÉNOM ♦️ Si je dis que c'est un secret, c'est subtile ou pas? SCÉNARIO/PRÉDÉFINI OU INVENTÉ? ♦️ Scénario de ma petite cocotte d'amour    COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM? ♦️     mystère mdr UN PETIT MOT? ♦️ C'est un changement de perso pour ceux qui ne l'auraient pas compris    J'avais de la difficulté à trouver des liens variés avec Christian.
   
Code:
Tyler Posey [color=#993366]❥[/color] Olivier Lambert



I'm not a perfect person. There's many things I wish I didn't do. But I continue learning. I never meant to do those things to you. And so I have to say before I go. That I just want you to know. I've found a reason for me. To change who I used to be. A reason to start over new and the reason is you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Étudiant en droit, travaille comme serveur à La petite Crevette et effectue présentement un stage dans un cabinet de droit.
|statut civil| : L'amour est compliqué, surtout lorsqu'on est fiancé et amoureux d'une autre fille.
|âge du perso| : 27

If I lose you, I will be a ghost of someone I used to be floating in and out of darkness numbed to silence by the loss. Without you life would fade my days and endless haze and all I would crave is to hold you once again.
JULIEN - STELLA - MARYA - HANNA
|célébrité| : Tyler Posey
|crédits| : AVATAR:moi ; SIGN & PROFIL: tumblr et moi
|pseudo/prénom| : .burn@light
|dcs| : Matteo, Sonya et Victoria
|nombre de messages| : 673


MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Lun 27 Jan - 6:29

SEPTIQUE - PESSIMISTE - AIMABLE - ROMANTIQUE - ATTENTIONNÉ - AMBITIEUX - INFLUENÇABLE - PROTECTEUR - ENVIEUX - JALOUX
---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------
Life can only be understood backwards; but it must be lived forwards.

Accourant vers la chambre de son frère ainé, la jeune fille ouvrit la porte en la laissant voler contre le mur avec fracas. Elle n'était pas douce, elle n'aimait pas faire attention à ses moindres faits et gestes, elle était jeune et hyperactive. Normal, puisqu'elle n'avait que 3 ans. Sans faire de manière, elle monta agilement sur le lit qu'elle convoitait tant, avant d'y sautiller à plusieurs reprises, riant avec éclat. '' Olivier, réveille-toi, réveille-toi, RÉVEILLE-TOI!'' Apposant la paume de ses mains sur ses tempes avant de jeter son oreiller sur son visage pour faire taire le bruit ambiant, le jeune garçon se contenta de grommeler, ne répondant pas aux supplications de sa jeune sœur. Elle recommença donc de plus belle, décidée à avoir le dernier mot. Jamais oh grand jamais elle ne lui laissait le dernier mot. '' TU M'AVAIS PROMIS!'' Soupirant d'exaspération, Olivier poussa son oreiller, sans délicatesse aucune, avant d'ouvrir péniblement les yeux pour regarder son insupportable sœur. Cinq ans les séparaient. Bien que cela ne l'avait pas du tout dérangé lorsqu'elle était née et avait rejoint la famille pour la compléter, leur différence d'âge commençait à influencer un peu leur relation. Oh ils s'entendaient très bien, ne vous imaginez pas le contraire... c'est juste qu'elle avait tendance à taper sur les nerfs de son frère, qui était maintenant âgé de 8 ans et aimait bien dormir lorsqu'il était cinq heures du matin. Obéissant, il se leva enfin, après avoir pris le temps de se réveiller. '' C'est bon c'est bon, arrête de crier....'' Impatiente, la jeune enfant s'empara du bras de son frère pour le forcer à quitter son lit plus rapidement, le trainant jusqu'à l'extérieur de sa chambre malgré que sa grandeur la désavantageait. Lorsqu'elle voulait obtenir quelque chose, elle savait comment y parvenir. Une fois les escaliers descendus, elle lâcha son emprise, courant vers le salon sans l'attendre. Il n'était pas encore arrivé jusqu'à elle qu'il entendait déjà le bruit du papier froissé se déchirer. Vraiment, elle était d'une impatience... tout le contraire de son ainé. Plutôt obéissant et droit, il attendait toujours la permission de leur parent avant de faire quoi que se soit. '' Tu devrais au moins attendre qu'ils se lèvent. '' Il savait que cette remarque était inutile, mais le jeune garçon ne pouvait s'empêcher de tout de même la prononcer à voix haute. Il pris donc place à la droite de Maylia, la regardant ouvrir ses présents sans broncher, n'ayant qu'une envie: celle d'aller se recoucher. Mais une promesse est une promesse et il lui avait certifié qu'il se lèverait pour qu'elle puisse déballer ses présents. Et c'est ce qu'elle faisait, à l'aurore. Il faut croire qu'elle avait pris ses dires au pied de la lettre. Pour elle, Noël était une fête sacrée. Une journée synonyme de joie et de magnifiques cadeaux emballés avec soin. Pour lui, c'était la définition d'un sommeil léger et de temps passé en famille. Retournant la tête en entendant le bruit de pantoufles se trainant sur le sol, il répondit au large sourire que lui offrait leur mère alors que sa sœur s'évertuait à ouvrir la boite étiquetée à son nom. Ils ne se doutaient pas qu'ils ne la verraient plus sourire de la sorte avant des années.

---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------


Trois mois s'étaient écoulés suite à ce Noël blanc et heureux. Trois mois et les choses n'étaient plus comme elles étaient auparavant. Plus de sourires, plus de rires, plus de hâte pour descendre au petit matin. Que le silence et le bruit d'un verre qu'on prend et qu'on pause sur la table du salon. Antoine, le père de famille, avait appris la perte de son emploi une semaine après son congé autorisé pour les fêtes, la compagnie pour lequel il était comptable agréé ayant fait faillite. Le lendemain, il jurait à sa femme que tout allait s'arranger et qu'il retrouvait rapidement un emploi. Deux jours plus tard, il criait sur sa famille en leur reprochant d'avoir gâché sa vie à travailler, et qu'il ne ferait plus jamais la même erreur. Une mois après cette petite crise existentielle, il commençait à boire, charmé pour le goût exquis du Whisky pure malt. Plusieurs jours après y être devenu accro, il frappait la mère de ses enfants, cette dernière ayant refusé de lui servir un autre verre, telle une esclave. Leur vie familiale s'en était retrouvée bousculée, les deux enfants préférant chercher refuge dans leur chambre plutôt qu'affronter les sautes d'humeurs de leur père et la mère devant concilier son travail de secrétaire à l'éducation de ses enfants. Cet homme, autrefois travaillant et souriant était devenu paresseux, violent et égoïste. Une simple perte d'emploi qui allait changer plusieurs vies et en détruire plus d'une.

Alors que Maylia était couchée dans sa chambre, Olivier s'était enfermé dans la salle de bain située à l'étage, contemplant son reflet dans le miroir. Il n'était que dix-sept heure et déjà, la maison était aussi silencieuse qu'une tombe. Mouillant un linge avec lassitude, le garçon de huit ans l'apposa ensuite sur son œil, espérant que le coup qu'il avait reçu plus tôt n'allait pas être apparent le lendemain. Tous les soirs, c'était la même chose. Il rentraient de l'école et devait préparer le repas de sa soeur, avant de servir une nouvelle bière à son père qui criait pour qu'on le resserve. Il se disputait ensuite avec son géniteur, qui poussait sa soeur ou l'insultait, avant de se faire éduquer, comme cet alcoolique le disait si bien. Le plus triste était que malgré qu'il s'interposait, sa soeur avait toujours droit à quelques gifles avant qu'elle n'aillent se réfugier dans sa chambre à coucher. Olivier rejoignaient ensuite la sienne, jusqu'à ce que leur mère ne revienne du travail et qu'ils n'entendent leurs parents crier et les coups voler au premier étage.

---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------
Sooner or later we've all got to let go of our past.

Il a onze ans et elle n'en a que six. Il est devenu autoritaire alors qu'elle a perdu la faculté de rêver. Leur mère, trop occupée et ne voyant plus de porte de sortie vint d'être hospitalisée. Le médecin les a informé qu'elle faisait une dépression et avait besoin de repos. Son mari ne s'est même pas levé du divan pour aller la visiter dans sa chambre d'hospitalisation. Sans revenus, ils sont voués à mourir de faim, leur père ne se préoccupant pas de les nourrir. La solution? Trouver un moyen d'obtenir de l'argent par leur propre moyen. Maylia est encore trop jeune pour comprendre l'importance de l'économie et n'a aucune idée du pétrin dans lequel ils se retrouvent. Elle sait juste que leur mère est malade et que l'homme de la maison est une personne méchante à éviter. Elle se tourne donc tout naturellement vers son frère lorsqu'elle veut parler, se pose des questions sur la vie ou a besoin d'une aide quelconque.  

'' Tiens manges. '' Habitué à voir la moue mécontente de sa sœur lorsqu'il cuisine pour elle, il croise les bras en la fixant. '' Si tu fais la fine bouche, tu n'auras pas de surprise. '' Il avait prononcé les mots magiques. En moins de dix minutes, l'assiette était vide et Maylia le regardait avec impatience. Lui souriant avec affection, il lui tend donc une boite en carton de taille moyenne, qu'elle s'empresse d'ouvrir sans même lui demander ce qu'elle contient. Une fois le contenu découvert, elle écarquille les yeux de joie. '' Comme c'est beau! Mais... c'est quoi? '' Riant doucement, il s'approche alors d'elle, avant de lui donner une simple consigne. '' Ouvre le couvercle et tu le sauras. '' Elle s'exécute donc sans attendre, toujours aussi impatiente. Trois années et elle avait à peine changé. Émerveillée, elle posa l'objet sur la table, laissant la musique qui en sortait jouer sans interruption. Une fois cette dernière terminée, elle la referma avant de l'ouvrir à nouveau, pour réécouter cette mélodie qui serait dès à présent son réconfort lors d'évènements troubles. Une simple petite boite à musique qui avait une si grande signification: Son frère serait toujours là pour la protéger.  Comment l'avait-il obtenu? En entrant par effraction dans la demeure de leur voisine. Enfin.... effraction... disons qu'il avait appris à mémoriser quels étaient les habitants du quartier qui ne verrouillaient pas leur porte d'entrée, trop confiants. Il en profitait pour y prendre quelques objets qu'il pouvait ensuite revendre grâce à un site d'enchères trouvé sur l'internet. Mais cet objet... il était différent. Dès qu'il avait posé les yeux sur lui, il avait su qu'il ne pourrait pas le vendre, qu'il n'en aurait jamais le courage. Il était destiné à faire sourire sa soeur, à lui rendre un peu de joie de vivre dans cette vie de violence.

---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------


Le médecin leur avait dit qu'elle avait besoin de repos, et elle s'était effectivement reposée.... longtemps. Très longtemps. Elle avait fait une pause de plusieurs mois, pour être exact. Son fils est donc âgé de treize ans et approche de ses quatorze ans, alors que sa fille a un sept ans bien entamé. Une fois de retour chez elle, elle comprend qu'elle ne peut continuer ainsi. Le jour même de son retour, elle surprend son mari frapper sa fille. C'est la goutte qui fera déborder le vase et elle le forcera à quitter les lieux, demandant le divorce le lendemain. Il ne veut pas la garde de ses enfants et n'a que faire des biens matériels. Il veut seulement avoir la collection de bouteilles qui traine au sous-sol. Elle lui donne donc sans rechigner, gardant la maison et les enfants, même si elle sait qu'elle croule sous les factures. Désespérée, elle ira formuler un vœu à la fontaine de Quertal, petite commune située à proximité de sa ville d'habitation, Bienne. Ce qu'elle souhaite? Avoir la possibilité de tout reconstruire. Son vœu semble s'exaucer, puisqu'elle se fera remarquer par un brillant homme d'affaire et ira travailler pour lui, ce dernier doublant son salaire initial.  Ce n'est qu'un an plus tard que la petite famille apprendra la mort de celui qui les aura terrorisé durant plusieurs années. Il n'y aura aucun service funèbre. Il sera enterré sans même la présence de son ex femme et de ses enfants. Ils sont passés à autre chose, il n'est qu'un mauvais souvenir et sa mort ne réussi même pas à les atteindre. Apparemment, il se serait littéralement noyé dans l'alcool, après plusieurs jours sans se nourrir. Sans personne pour le servir, il n'aura finalement pas su comment prendre soin de lui.

---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------
Don't look back and stay calm.


Ils ne sont pas riches, mais ils peuvent subvenir à leur besoin en toute légalité et ils n'ont plus à avoir peur de rentrer chez eux. Ce lieu autrefois synonyme de terreur est maintenant un endroit de réconfort et d'amour. Maylia a treize ans et connait son premier coup de foudre alors qu'Olivier à dix-huit ans et vient d'obtenir un emploi dans un magasin d'articles de sport, pour aider sa mère à payer ses études. Ambitieux et très bon élève, il veut devenir juge. Pourquoi? Parce qu'il a envie de faire respecter la loi, trop bien conscient de la chance qu'il a eut de ne jamais finir dans un centre pour jeune délinquant. Il désire être respecté et ne plus être associé à cet homme qui lui servait de père. Malheureusement, son rêve devra attendre, puisque sa mère perd son emploi, son employeur ayant décidé de donner son travail à sa propre femme. Deux semaines passent et elle n'a toujours pas retrouvé chaussure à son pied. Les employeurs la trouvent trop vieilles, ne croient pas la raison de son licenciement ou préfèrent donner la chance aux nouvelles diplômées en secrétariat. Son expérience ne sert donc à rien et elle se retrouve vite sur la paille. Le cercle vicieux semble recommencer, l'alcool en moins. Olivier a peur que sa mère ne sombre à nouveau dans la dépression alors que la plus jeune de la famille n'a pas encore les moyens de travailler pour aider, même si elle le souhaiterait ardemment. Mais dans chaque ombre, il y a une parcelle de lumière.

''Tu as besoin d'aide pour étudier?'' Cette lumière si portait le nom de Léa. Très banal, si ce n'est pas en dessous des critères de beauté, elle est intelligente mais peu aimé de la gente masculine. Même si elle est riche, elle n'est pas matérialiste et préfère s'habiller de manière quelconque. Le fait qu'elle a également les coiffeuses en horreur et qu'elle n'a pas été gâtée par la nature question hormones féminines ne l'aident en rien. On la surnomme la planche à repasser. '' Comment pourrais-je refuser quelque chose à un aussi beau sourire? '' Il profite de son besoin d'aimer et il se dégoute, mais il n'a pas le choix. Sa mère a besoin d'argent et il ne peut le renier. Rapidement, il réussi à la draguer et elle n'y voit que du feu. Il est très romantique, charismatique et intelligent. Il lui plait immédiatement et jamais elle ne songe au fait qu'il puisse s'intéresser à elle uniquement pour son argent. Il est beaucoup trop aimable pour ce faire et ils ont une complicité parfaitement inébranlable. Enfin, c'est ce qu'elle croit. Lui n'est pas du tout attiré par elle, il a seulement peur que le manque d'argent ne rende sa mère malade de nouveau. Olivier aura bien tenté de lui faire comprendre qu'il pouvait quitter ses cours, mais elle n'a rien voulu entendre. Résultat? Il aura été obligé de trouver un autre moyen de trouver de l'argent, comme dans son jeune temps. Léa est une fille gentille et très attentionnée, mais il ne ressent strictement rien pour elle. Jamais il n'est tombé amoureux, il ne croit donc pas passer à côté de quoi que se soit.

---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------
Keep the eyes wide open before marriage and half shut afterwards.


'' J'aime bien Léa. Tu sais, les choses seraient tellement plus simples pour nous si tu te décidais enfin à l'épouser.'' C'est cette phrase qui déclencha tout. Une simple remarque, ou plutôt un reproche que la mère d'Olivier lui offrira en guise de salutations un beau matin. Il a vingt deux ans et il est en couple avec Léa depuis trois ans. C'est une vraie perle. Lorsqu'elle a su que la mère de l'amour de sa vie était au chômage, elle n'a pas hésité à en glisser deux mots à son père, qui s'est empressé de signer un chèque pour l'aider à vivre honorablement et payer une partie des études de ses enfants. Il faut dire que des cours de droit et des cours de danse, ce n'est pas gratuit. Maylia a seize ans et elle sait déjà qu'elle veut devenir une danseuse étoile. Elle est également la seule à savoir que son frère n'est pas amoureux de sa présente petite amie. Malgré qu'elle lui a fait remarqué à plusieurs reprises qu'il allait gâcher sa vie et briser la cœur d'une jeune fille pourtant charmante, il ne l'écoute pas. Tout ce qui importe, c'est que sa mère ne retourne pas à l’hôpital suite à une nouvelle dépression. Oh cette mère se doute bien que son fils n'embrasse et ne sort avec cette fille que pour l'argent, mais elle est un brin égoïste après toutes ces années de dure labeur. Elle veut vivre en paix et est rassurée de savoir que ses enfants pourront réaliser leurs rêves. C'est donc tout naturellement qu'elle pousse son fils à épouser Léa, pour que cette dernière ne se lasse pas et ne s’aperçoive pas qu'il joue la comédie en sa présence.

'' Je ne peux pas imaginer ma vie sans toi Léa. Veux-tu m'épouser? '' Les larmes perlent dans les yeux de la jeune fille, qui attendait ce moment depuis quelques mois déjà. Elle sait qu'ils sont jeunes pour s'investir à un autre niveau de leur relation, mais elle sait également qu'il est son âme sœur. ''Oui... évidemment que je le veux!'' Ce qu'elle ne sait pas, c'est qu'en acceptant cette demande, elle est la seule à se réjouir de leur union. Même s'il lui sourit lorsqu'elle le prend dans ses bras pour sceller cet arrangement, il ne ressent aucune joie, qu'une légère impression d'être le diable en personne pour la demander en mariage alors qu'il n'est toujours pas amoureux d'elle. Si bien qu'ils n'ont toujours pas passé une seule nuit ensemble. Plusieurs années à se côtoyer et pas une seule pulsion charnelle assouvie. Ce n'est pas qu'elle n'a pas déjà tenté le diable, mais il l'a gentiment repoussé à chaque reprise, après lui avoir fait comprendre qu'il n'avait jamais passé à l'acte. Il veut attendre au mariage? Aucun problème pour elle, elle sait attendre. Comme on dit, l'amour rend aveugle. Ce n'est qu'après que Léa ai acceptée de l'épouser qu'il comprend qu'il s'apprête à passer sa vie aux côtés d'une amie plutôt qu'avec la femme de sa vie.... et qu'il a l'impression de retourner au point de départ. Tomber bien bas, simplement pour subvenir aux besoins de ceux qu'il aime. Un sale opportuniste.

---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------
The first stab of love is like a sunset, a blaze of color -- oranges, pearly pinks, vibrant purples...


Il s'apprêtait à vivre une vie sans avoir eu la chance de connaître un seul coup de foudre, mais elle est apparue dans sa vie tel un ange tombé du ciel. Il est au centre commercial, cherchant un cadeau à offrir à sa mère pour son anniversaire alors que son regard bifurque sur une magnifique blonde. Habillée d'une magnifique robe azur qui lui scie à merveille, elle contemple son reflet dans le miroir se trouvant devant elle, manifestement peu emballée par ce qu'elle y voit. Ne voit-elle pas le même reflet que lui? Elle est pourtant d'une beauté à vous couper le souffle et pour cause... c'est exactement ce qui se produit lorsqu'elle se retourne pour le dévisager, se sentait probablement observée par lui. Intimidé, il ne sait plus où se mettre et détourne le regard, se maudissant intérieurement d'être aussi idiot. Un simple regard lui suffit à constater qu'elle sort du magasin pour aller à sa rencontre, ce qui le cloue sur place quelques instants. Ne sachant pas comment réagir, il pivote, prêt à prendre ses jambes à son cou pour ne pas croiser les yeux bleus de la demoiselle. Il n'a pas envie d'être scotché à son regard lorsqu'elle le sermonnera en lui expliquant que c'est impoli d'observer les gens ainsi. Peut-être est-ce la gêne ou la peur de se faire rembarrer, mais il n'entend pas la sirène d'alarme qui retentit bruyamment. Il ne sent que la pression exercée par la main de la magnifique blonde lorsqu'elle se posa sur son épaule. Il se retourne donc à contre-cœur, sans dire un mot. Il l'observe, baisser les yeux, mais les remettre pour ne pas avoir l'air d'un gros pervers obsédé par le décolleté plongeant que lui confère cette robe.... cette robe qu'elle n'a pas payé avant de quitter les lieux pour aller à sa rencontre.

'' Je vais payer et on reste là d'accord? '' C'est totalement déplacé.... le voilà qui paie avec l'argent de sa future femme, pour sauver la peau à une parfaite inconnue dont il est certain d'être tombé amoureux au premier regard. Elle a pourtant une bague au doigt, tout comme lui. Mais sans trop savoir pourquoi, il l'a suivi alors qu'elle se faisait escorter à l'arrière boutique par la sécurité, pour avoir tenté de voler une robe. Peut-être est-ce parce qu'il se sentait coupable de ce malentendu, ou bien parce qu'il avait envie d'être près d'elle encore un peu. Elle s'est défendue lorsqu'on l'a traité de voleuse, essayant de leur faire comprendre qu'elle voulait simplement rattraper quelqu'un. Qui? Lui? Peut-être bien.... assurément. Elle parlait de lui. Étrangement, il en est flatté et rougi comme un imbécile prépubaire. Il est fiancé et il trouve quand même le moyen d'être touché par une phrase aussi simple: je voulais le rattraper. Heureusement pour eux, on les relâche rapidement, le magasin ne désirant qu'avoir son argent.

''Je m'appelle Céline.'' C'est cette voix qui le fit sourire sincèrement pour la première fois depuis des années. Un bien joli nom pour une bien jolie fille. Ils firent connaissance au café du coin, une heure après cette mésaventure inoubliable. Il apprécie sa présence... et va même jusqu'à croire qu'il est dommage de s'être engagé aussi rapidement avec Léa. Au fil de la discussion, ils commencent alors à se confier, parlant de leur mariage respectif. Alors que lui est fiancé à une femme qu'il n'aime pas, elle est mariée à un homme dont elle n'est pas non plus amoureuse. Ils échangent des anecdotes, rient et se regardent en chiens de faïence. L'amour, le vrai... c'est ainsi qu'on le reconnait. Lorsqu'on se raconte tout en un simple regard. Lorsqu'on voit l'étincelle briller dans les yeux de l'être aimé.

---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------¤---------
Keep love in your heart. A life without it is like a sunless garden when the flowers are dead.


''J’en ai marre de me cacher ! On ne peut pas continuer comme ça !'' Durant un instant, il a la peur au ventre. Il a peur de la perdre, qu'elle ne décide de se détacher de lui en choisissant ses obligations familiales. C'est idiot car il la connait, il sait qu'elle serait incapable de laisser ces moments passés ensemble derrière elle pour se consacrer à son mari, mais il ne peut s'empêcher d'appréhender le moment où leurs sorties nocturnes pour se retrouver dans la forêt ou au lac seront découvertes. Mais voyant son regard rempli de douceur et de tendresse, il comprend que tout comme lui, elle veut vivre cet amour au grand jour et non pas se cacher devant les autres, simplement pour bien paraître. '' On devrait mettre Léa dans les pattes d’Emmanuel ! Peut-être qu’il tombera amoureux d’elle … '' C'est une idée idiote, mais il ne peut s'empêcher de la formuler à voix haute. Il a l'impression qu'ils feraient une belle paire tous les deux. Ce n'est qu'après un petit moment qu'elle approuva son idée, lui confirmant avoir pensé exactement la même chose. Le hic, c'est qu'ils jouent à un jeu dangereux et qu'ils peuvent se brûler les ailes à n'importe quel moment. Comment faire pour pousser les deux amants mal aimés à tomber amoureux l'un de l'autre? Allez savoir... pour l'instant, leurs plans bien échafaudés comportent toujours un bémol les empêchant d'essayer de les réaliser. Mais avec un peu acharnement, surement trouveront-ils l'idée du siècle. Cette dernière fonctionnera-t-elle? Ça, ce n'est pas sûr par contre.



I'm not a perfect person. There's many things I wish I didn't do. But I continue learning. I never meant to do those things to you. And so I have to say before I go. That I just want you to know. I've found a reason for me. To change who I used to be. A reason to start over new and the reason is you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Lun 27 Jan - 6:31

Non t'es pas subtil mon Mattou   MOUAHHAH JOTEM rebienvenue x)
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Étudiant en droit, travaille comme serveur à La petite Crevette et effectue présentement un stage dans un cabinet de droit.
|statut civil| : L'amour est compliqué, surtout lorsqu'on est fiancé et amoureux d'une autre fille.
|âge du perso| : 27

If I lose you, I will be a ghost of someone I used to be floating in and out of darkness numbed to silence by the loss. Without you life would fade my days and endless haze and all I would crave is to hold you once again.
JULIEN - STELLA - MARYA - HANNA
|célébrité| : Tyler Posey
|crédits| : AVATAR:moi ; SIGN & PROFIL: tumblr et moi
|pseudo/prénom| : .burn@light
|dcs| : Matteo, Sonya et Victoria
|nombre de messages| : 673


MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Lun 27 Jan - 6:31

  Moi qui pensais que ça passerait inaperçu, gosh la vie est trop injuste!   

MOI AUSSI ZE T'AIME   



I'm not a perfect person. There's many things I wish I didn't do. But I continue learning. I never meant to do those things to you. And so I have to say before I go. That I just want you to know. I've found a reason for me. To change who I used to be. A reason to start over new and the reason is you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Derniène année en danse / Barman au Steak-Tease
|statut civil| : cogne plus fort, je suis sourd ♥
|âge du perso| : 25

I fell in love with you cause you made me feel I fell in love with you cause you kept it real Man, you done changed up on me, you changed your flow Now I been hating on you everywhere I go No, I ain't too flawless and no, I ain't the best And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect But I am the man, I am the man

Mes sujets:
Jackson Marya Mattou Marya+Jackson Noah Daniel
|célébrité| : Josh HOTcherson
|crédits| : vercors + Prying.Monkey
|pseudo/prénom| : Moomins
|dcs| : Un imposant/Une timide/Un menteur (Stephan/Valéry/Lukas)
|nombre de messages| : 6633


MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Lun 27 Jan - 6:32

Citation :
C'est un changement de perso pour ceux qui ne l'auraient pas compris
*Se gratte la tête*
J'ai pas compris, tu peux m'expliquer?


Just tell me you love me Even though you don't love me
Let me see you dance I love to watch you prance Take you down another level And get you dancing with the devil Take a shot of this But I'm warning you I'm on that sh*t that you can't smell baby So put down your perfume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Étudiant en droit, travaille comme serveur à La petite Crevette et effectue présentement un stage dans un cabinet de droit.
|statut civil| : L'amour est compliqué, surtout lorsqu'on est fiancé et amoureux d'une autre fille.
|âge du perso| : 27

If I lose you, I will be a ghost of someone I used to be floating in and out of darkness numbed to silence by the loss. Without you life would fade my days and endless haze and all I would crave is to hold you once again.
JULIEN - STELLA - MARYA - HANNA
|célébrité| : Tyler Posey
|crédits| : AVATAR:moi ; SIGN & PROFIL: tumblr et moi
|pseudo/prénom| : .burn@light
|dcs| : Matteo, Sonya et Victoria
|nombre de messages| : 673


MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Lun 27 Jan - 6:34

Oui cliques sur le spoiler et tu vas comprendre:

Spoiler:
 



I'm not a perfect person. There's many things I wish I didn't do. But I continue learning. I never meant to do those things to you. And so I have to say before I go. That I just want you to know. I've found a reason for me. To change who I used to be. A reason to start over new and the reason is you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Derniène année en danse / Barman au Steak-Tease
|statut civil| : cogne plus fort, je suis sourd ♥
|âge du perso| : 25

I fell in love with you cause you made me feel I fell in love with you cause you kept it real Man, you done changed up on me, you changed your flow Now I been hating on you everywhere I go No, I ain't too flawless and no, I ain't the best And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect But I am the man, I am the man

Mes sujets:
Jackson Marya Mattou Marya+Jackson Noah Daniel
|célébrité| : Josh HOTcherson
|crédits| : vercors + Prying.Monkey
|pseudo/prénom| : Moomins
|dcs| : Un imposant/Une timide/Un menteur (Stephan/Valéry/Lukas)
|nombre de messages| : 6633


MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Lun 27 Jan - 6:36


Comprend pas toujours


Just tell me you love me Even though you don't love me
Let me see you dance I love to watch you prance Take you down another level And get you dancing with the devil Take a shot of this But I'm warning you I'm on that sh*t that you can't smell baby So put down your perfume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Étudiant en droit, travaille comme serveur à La petite Crevette et effectue présentement un stage dans un cabinet de droit.
|statut civil| : L'amour est compliqué, surtout lorsqu'on est fiancé et amoureux d'une autre fille.
|âge du perso| : 27

If I lose you, I will be a ghost of someone I used to be floating in and out of darkness numbed to silence by the loss. Without you life would fade my days and endless haze and all I would crave is to hold you once again.
JULIEN - STELLA - MARYA - HANNA
|célébrité| : Tyler Posey
|crédits| : AVATAR:moi ; SIGN & PROFIL: tumblr et moi
|pseudo/prénom| : .burn@light
|dcs| : Matteo, Sonya et Victoria
|nombre de messages| : 673


MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Lun 27 Jan - 6:39

Alors cliques sur celui-là:
Spoiler:
 



I'm not a perfect person. There's many things I wish I didn't do. But I continue learning. I never meant to do those things to you. And so I have to say before I go. That I just want you to know. I've found a reason for me. To change who I used to be. A reason to start over new and the reason is you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Derniène année en danse / Barman au Steak-Tease
|statut civil| : cogne plus fort, je suis sourd ♥
|âge du perso| : 25

I fell in love with you cause you made me feel I fell in love with you cause you kept it real Man, you done changed up on me, you changed your flow Now I been hating on you everywhere I go No, I ain't too flawless and no, I ain't the best And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect But I am the man, I am the man

Mes sujets:
Jackson Marya Mattou Marya+Jackson Noah Daniel
|célébrité| : Josh HOTcherson
|crédits| : vercors + Prying.Monkey
|pseudo/prénom| : Moomins
|dcs| : Un imposant/Une timide/Un menteur (Stephan/Valéry/Lukas)
|nombre de messages| : 6633


MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Lun 27 Jan - 6:41

Merci de parler mon langage. Maintenant, je comprend mieux ^^

Rebienvenue par-ici, beauté fatale!


Just tell me you love me Even though you don't love me
Let me see you dance I love to watch you prance Take you down another level And get you dancing with the devil Take a shot of this But I'm warning you I'm on that sh*t that you can't smell baby So put down your perfume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Lun 27 Jan - 6:54

Vous êtes aussi débiles l'un que l'autre MOUAHHAHAHA je vous fais des bébés chastes pour la peine XD
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Étudiant en droit, travaille comme serveur à La petite Crevette et effectue présentement un stage dans un cabinet de droit.
|statut civil| : L'amour est compliqué, surtout lorsqu'on est fiancé et amoureux d'une autre fille.
|âge du perso| : 27

If I lose you, I will be a ghost of someone I used to be floating in and out of darkness numbed to silence by the loss. Without you life would fade my days and endless haze and all I would crave is to hold you once again.
JULIEN - STELLA - MARYA - HANNA
|célébrité| : Tyler Posey
|crédits| : AVATAR:moi ; SIGN & PROFIL: tumblr et moi
|pseudo/prénom| : .burn@light
|dcs| : Matteo, Sonya et Victoria
|nombre de messages| : 673


MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Lun 27 Jan - 7:08

What? Débiles nous? Mais non mais JAMAIS   
Mais puisque tu me fais des bébés je te pardonne... sauf que Céline sera jalouse   



I'm not a perfect person. There's many things I wish I didn't do. But I continue learning. I never meant to do those things to you. And so I have to say before I go. That I just want you to know. I've found a reason for me. To change who I used to be. A reason to start over new and the reason is you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Lun 27 Jan - 8:14

Je vais faire comme is j'avais rien vu ... Au et puis zut ! C'est à moi que tu fais des bébés   
En tout cas, re-bienvenue mon chou et ... ah lala, c'que t'es beau    

Bon, je prépare la lingerie fine et j'arrive !

  
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Lun 27 Jan - 18:15

Super choix de scéna   
Re Bienvenue ici   
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Lun 27 Jan - 20:36

OH CON YE TE FAIS L'AMOUR DOUBLE DE MATOU OK OK OK OK ?
Re bienvenue **
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Mar 28 Jan - 9:30

PUTAIN T'AS PRIS ANTON YELCHIN !! j'avais même pas capté !! tu m'envoie du rêve tu sais !!   
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Mar 28 Jan - 9:55

    re Bienvenue sur lose your way  
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Mar 28 Jan - 12:42

Rebienvenue Mattou   
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Étudiant en droit, travaille comme serveur à La petite Crevette et effectue présentement un stage dans un cabinet de droit.
|statut civil| : L'amour est compliqué, surtout lorsqu'on est fiancé et amoureux d'une autre fille.
|âge du perso| : 27

If I lose you, I will be a ghost of someone I used to be floating in and out of darkness numbed to silence by the loss. Without you life would fade my days and endless haze and all I would crave is to hold you once again.
JULIEN - STELLA - MARYA - HANNA
|célébrité| : Tyler Posey
|crédits| : AVATAR:moi ; SIGN & PROFIL: tumblr et moi
|pseudo/prénom| : .burn@light
|dcs| : Matteo, Sonya et Victoria
|nombre de messages| : 673


MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Ven 31 Jan - 7:01

Oups, apparemment j'ai oublié de répondre ici....   

Céline : oui plein de bébés innocents comme nous mdr
Samuel : Merci mon chou  *-*
Liz : Tu me fais peur, mais merci xD
Santiago : Ouais je sais, je m'envoie du rêve aussi  
Easton : Merci mon ange   
Théodore : Merci monsieur moumoute   



I'm not a perfect person. There's many things I wish I didn't do. But I continue learning. I never meant to do those things to you. And so I have to say before I go. That I just want you to know. I've found a reason for me. To change who I used to be. A reason to start over new and the reason is you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Ven 31 Jan - 7:45

Innocents, innocents, ... Plus pour longtemps   
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Ven 31 Jan - 8:52

Rebienvenue à toi !   
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Ven 31 Jan - 17:44

REBIENVENUEEEEEEEEEEEEEE JOTEM ** JOTEM MON NEM, JOTEM MON POULET   
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Sam 1 Fév - 18:31

Re mon petit diamant   
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Dim 2 Fév - 2:58

REE
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   Dim 9 Fév - 11:24


Bienvenue à
Quertal !

«                            109    117 
C'est pas dans l'ordre, mais j'te laisse reconstitué tout ça mon chéri d'amour ! J'te lèche la poir et je te valide très chastement ! »

Félicitations, te voilà maintenant validé(e)! Tu vois, ce n'était pas si difficile! La première étape passée, nous t'invitons à lire les différentes annexes afin de connaître les habitudes et coutumes suisses, et si ce n'est pas déjà fait, rends-toi vite ici, afin de t'imprégner des règles de notre communauté. Tu fais parti des Sbrinz et ton personnage demeure à 67 Routes des Oliviers ... en attendant de pouvoir enménager avec moi   . Si cette adresse ne te convient pas, viens faire une demande ici. C'est également ici qu'il te faudra recenser le métier de ton personnage. Pense également à créer ta fiche de liens et si tu as besoin d'un ou plusieurs scénarios, c'est par ici! Pour terminer, n'hésite pas à te rendre à la fontaine aux souhaits pour y faire un voeu, lorsque ton personnage y sera prêt!

Au plaisir de te lire et si tu as la moindre question, n'oublie pas que le staff est à ton entière disposition.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Never push the limit, and don't play with fire (u.c.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PEABO BRYSON - Don't Play With Fire (LP)
» blues play back en G
» Shadow Play (Photo-Finish + Stage Struck)
» NIGHTWISH - Dark Passion Play
» Plug'n Play ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum