AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

 Taïla | Take a sad song and make it better

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Étudiante en cinéma | Assistante technique sur un plateau de tournage
|statut civil| : Do you remember me like i remember you ?
|âge du perso| : 27

Seems like everybody's got a price I wonder how they sleep at night. When the sale comes first And the truth comes second Just stop, for a minute and Smile Why is everybody so serious! Acting so damn mysterious You got your shades on your eyes And your heels so high That you can't even have a good time. Everybody look to their left Everybody look to their right Can you feel that Well pay them with love tonight... It's not about the money, money, money We don't need your money, money, money We just wanna make the world dance Forget about the Price Tag

Hands Put your empty hands in mine And scars Show me all the scars you hide And hey, if your wings are broken Please take mine so yours can open too Cause I'm gonna stand by you Oh, tears make kaleidoscopes in your eyes And hurt, I know you're hurting, but so am I And love, if your wings are broken Borrow mine so yours can open too Cause I'm gonna stand by you Even if we're breaking down, we can find a way to break through Even if we can't find heaven, I'll walk through hell with you Love, you're not alone, cause I'm gonna stand by you


MES SUJETS GNIAHAHAH

HANNAH STEPHAN MIA
|célébrité| : Gabriella Wilde
|crédits| : schizophrenic
|pseudo/prénom| : Mya
|dcs| : Marya & Daniel
|nombre de messages| : 38


MessageSujet: Taïla | Take a sad song and make it better    Ven 15 Juil - 0:36


Lieu de naissance Scarborough, Angleterre À Quertal depuis Aujourd'hui Orientation sexuelle Hétérosexuelle Situation maritale Célibataire Date de naissance 16 mai 1990 Métier/Études  Termine ses études en cinéma  Groupe Emmentalerfeat; Garbiella Wilde Crédits fassylover
Prénom P², Nom





AVEZ-VOUS DÉJÀ FAIT UN VOEU? QUE PENSEZ-VOUS DE LA FONTAINE À SOUHAITS? EST-CE UNE SUPERSTITION IDIOTE OU UN FAIT RÉEL?  Des voeux , j'en fais des dizaines , sans caprice , sans gêne. Je souhaite beaucoup de choses à beaucoup de monde à tout les jours, à chaque minutes de ma vie. Un peu plus de sourires autours de moi , un peu plus de joie. Un voeu , ça ne coûte rien. C'est facile à faire et je crois que dans la vie, tout commence par un voeu. Pour avancer , il faut savoir où aller et pour le savoir, il faut le vouloir ...... Et quand je ne sais pas ce que je veux , je ferme les yeux et je formule un voeu. Un voeu grand comme le monde ou petit comme une souris. Avancer c'est bien mais à quoi bon toujours courir derrière de nouvelles ambitions ? Prendre le temps de s'arrêter et apprécier les petites choses de la vie, c'est bien. La simplicité , c'est juste parfait. Un souhait tout simple. Aussi simple qu'un chocolat chaud un matin d'hiver ou qu'une limonade en été. Cette simplicité futile , c'est Mia qui me l'a apprise. Pourquoi chercher plus ? Pourquoi vouloir d'autres amis , pourquoi chercher à se faire aimer quand on a une complice qui nous sied autant ? Dans un cas comme celui-là , souhaiter n'est pas nécessaire. Sur beaucoup de points , les voeux ne me sont d'aucune aide. J'ai déjà tout ce qu'il me faut

Parce qu'il m'arrive des choses à moi aussi: Être friande de café et de thé. Passe la plupart de son temps dans des petits cafés. Préfère sortir qu'être cloitrée chez elle , quand elle y est, on va souvent la voir au bord d'une fenêtre ou sur le balcon. Elle est attirée par l'extérieur. Va parfois dans les parcs publics pour jouer un peu de guitare , comme ça , sans gêne devant tout le monde. L'argent que les passants lui donne, elle le remet toujours à un enfant pour qu'il s'achète des bonbons ou à un mendiant. S'inscris toujours à des clubs de poésie et n'a pas peur de dire qu'elle aime ça. S'implique beaucoup socialement. Elle adore les enfants et  compte animer une activité de théatre dans une école secondaire Fais beaucoup de sport. Pratique le même trajet de course à tout les matins Compte s'inscrire dans une équipe de soccer Dans les moments difficiles , elle épelle toujours à vive voix les mots qui lui sont trop difficile à exprimer. Adore l'odeur de la vanille , ne résiste jamais à une bougie, crème ou nettoyant qui sens la vanille
Cette belle histoire qui est nôtre
Pseudo/Prénom; Mya Comment avez-vous découvert le forum? J'y suis déjà avec deux microbes    Votre perso est-il inventé, un pv ou un scénario? Je suis un scénario de Mia Benson    Un petit mot de la fin? Je collectionne les blonds    
Petit code à remplir pour le bottin
Code:
[color=#993C5F]Gabriella Wilde[/color]♦ Taïla Rotz


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Étudiante en cinéma | Assistante technique sur un plateau de tournage
|statut civil| : Do you remember me like i remember you ?
|âge du perso| : 27

Seems like everybody's got a price I wonder how they sleep at night. When the sale comes first And the truth comes second Just stop, for a minute and Smile Why is everybody so serious! Acting so damn mysterious You got your shades on your eyes And your heels so high That you can't even have a good time. Everybody look to their left Everybody look to their right Can you feel that Well pay them with love tonight... It's not about the money, money, money We don't need your money, money, money We just wanna make the world dance Forget about the Price Tag

Hands Put your empty hands in mine And scars Show me all the scars you hide And hey, if your wings are broken Please take mine so yours can open too Cause I'm gonna stand by you Oh, tears make kaleidoscopes in your eyes And hurt, I know you're hurting, but so am I And love, if your wings are broken Borrow mine so yours can open too Cause I'm gonna stand by you Even if we're breaking down, we can find a way to break through Even if we can't find heaven, I'll walk through hell with you Love, you're not alone, cause I'm gonna stand by you


MES SUJETS GNIAHAHAH

HANNAH STEPHAN MIA
|célébrité| : Gabriella Wilde
|crédits| : schizophrenic
|pseudo/prénom| : Mya
|dcs| : Marya & Daniel
|nombre de messages| : 38


MessageSujet: Re: Taïla | Take a sad song and make it better    Ven 15 Juil - 0:37


Have I told you who I am?



De la terre sur mes mains. Une pousse verte à mes pieds. Ma première séance de jardinage avec mon père. Papa dit que si je prends soin de cette plante, elle nous donnera des cerises à chaque été. Pour l'instant , ce n'est qu'une pousse verte. Toute petite, toute fragile. Je lève les yeux. Une chevelure rousse de l'autre coté , dans la cour voisine. Elle m'observe aussi. Soudain , la fillette m'envoi la main. Je lui souris. « Tu ne lui dis pas bonjour Taï ? Allez, dis-lui bonjour » et toute gênée, je lui renvoi son salue avec ma main encore pleine de terre. Un salue de la main , c'est tout ce qu'il m'a fallu pour me lier à cette fille formidable. Ma soeur, ma chandelle , ma moitié tout simplement. Il y a des jours où je me demande ce qu'aurait été ma vie si je ne lui avais pas envoyé la main ce jour-là.

Un matin d'école , en sortant de la voiture de mon père, j'admire mon reflet dans la vitre. Aussitôt, je me dépêche de retirer les élastiques de mes cheveux et de les ébouriffer. Mon père s'arrête à coté de moi  « Qu'est-ce qui se passe princesse ?  » « Mes cheveux , ils sont horribles papa » les caprices d'une enfant de huit ans. Mon père place ses mains sur les miennes pour que j'arrête d'emmêler ma tignasse. Patiemment, il prend mon ruban et entreprend de me faire une queue de cheval. Tel un sage, il resserre la chevelure blonde de sa fille sous une belle boucle rouge. Puis il retire les épinglettes et les replace gentiment pour qu'il n'y ai pas de petites mèches rebelles. Je lui souris. Papa pigeait toujours tout. Il me sourit à son tour. Un parent qui revenait de la garderie passe à coté de nous. Il ralentit le pas en voyant ce père attentionné pour la chevelure de sa fille. Alors que je croyais être seule au monde avec mon père, un sourire moqueur le dérange. Puis ce fut un mot que je ne comprenais pas très bien. « Femmelette ! » mon père , il a l'air d'une grande brute quand on le regarde mais en vérité, c'est l'homme le plus gentil que je connaisse.  Ce qu'il faut savoir de papa par contre c'est qu'il s'énerve parfois avec les autres personnes autours. C'est rare , très rare même mais ça arrive et là ... Je vous dis pas. D'ailleurs ce jour-là , il s'est retourné « Quoi ?! Ça vous pose problème un père qui s'occupe de sa petite fille ?! Reviens ici bâtard ! Reviens me dire ça pour voir ! » Mon papa , c'est le plus gentil je vous dis mais quand il est comme ça, je ne le reconnais pas. Il est comme à son travail. Il est boxeur. Dure à croire venant de quelqu'un comme lui. En le voyant dans cet état, j'ai fais ce qu'il m'a appris. Moi quand je suis triste ou en colère, il me prend dans ses bras. C'est tout ce qu'il fait mais ça me calme à chaque fois. J'ai appliqué la solution miracle. Je me suis jetée sur lui pour le serrer contre moi. « Papa , c'est quoi une fem .... Ça s'épelle comment d'abord ? P-H-A-I .....» Quand il a sentit cette petite boule blonde contre lui , il s'est tut aussitôt et s'est retourné vers sa petite fille. Il était abasourdi et il réalisa à cet instant qu'il s'était énervé pour rien. Il échappa un rire moqueur en me voyant essayer d'épeler un mot aussi déroutant. Le jeune boxeur posa ses mains sur mes épaules pour me faire reculer et glissa sa main dans la mienne. Marchant en direction de l'école, il répondit à ma fameuse question. « Ça ne s'épelle pas princesse. Ça ne devrais pas exister non plus »

Je cours derrière le ballon. Une esquive , une passe à ma collègue. Je me repositionne plus loin, près des buts. Je lui fais signe de m'envoyer la balle et quand elle le fait enfin, je tire un coup et c'est le but. Je marque le point finale. J'accours vers les membres de mon équipe et elles m'entoure pour me féliciter chacune à leur tour. Un regard par-dessus mon épaule. Les parents de notre camp sont tous euphoriques. On ne gagnait pas toujours mais quand on y arrivait, c'était la fête. Parmi ces gens festif se trouve mon père qui tient Mia sur ses épaules.  Je ne voulais pas être ailleurs. Pour rien au monde. Ce souvenir-là , je le garde précieusement. Après la partie , papa nous a emmenées manger une glace pour fêter l'occasion. On emmenait souvent Mia avec nous. Elle était toujours la bienvenue chez nous. Papa l'aime beaucoup. Elle est presque comme sa seconde fille, son autre princesse. Pour lui , j'étais Raiponce et Mia , c'était Ariel la petite sirène mais il ne l'appelait jamais comme ça devant elle car pour une raison qu'il ignore, ma rousse favorite déteste les princesses de conte de fées. Papa a beau me dire qu'une sirène c'est pas une princesse, je lui interdit quand même le surnom. C'est notre secret à tout les deux : Mia c'est Ariel. Après être allés porter ma meilleure amie chez elle, Papa et moi , on s'en va faire un tour avec le chien de madame Wallace, elle était partie en vacance et nous on le gardait. Tandis que je me baladais en essayant de retenir la grosse peluche au bout de la laisse, je lance comme ça :  « Papa , on fais comment pour avoir une maman ? » mon pauvre papa, je lui en lançait des bonnes parfois. Il tourne la tête vers moi , un peu perdu. Il examine mon air un moment mais il dû se rendre à l'évidence : mon sérieux était indéniable. Il regarde alors vers l'avant et pousse un long soupire qui en disait long. « Hé bien, techniquement , si tu nais , tu as automatiquement une maman » « C'est la même chose pour les papas ? » « Euuhh ... Mais oui. » « Ok alors pourquoi Mia a pas de papa et nous on a pas de maman ? » Cette conversation là , papa ne l'avait pas vu venir. Il avait mis du temps à répondre , les yeux plissés, il exprima une drôle de grimace cherchant les raisons de son châtiment. Papa n'était pas non plus très doué pour les mensonges et les histoires. Il choisit donc de ne pas me mentir sur la question. Il ne l'a jamais fait. Le regard au loin , il m'a répondu mais c'était comme s'il se parlait à lui-même. « Est-ce que tu porte les mêmes vêtements que tout le monde toi ? » « Non , le rapport il est où ? » « C'est pas tout le monde qui doit avoir la même vie Taï , toi t'as un papa qui t'aime mais t'a pas de maman c'est tout. Si tes camarades de classe ont les deux , hé bien c'est juste qu'ils ont pas réussit à copier ta vie. Une vie c'est comme un examen, tu met les réponses que tu crois bonnes mais jamais , tu ne peux copier sur ton voisin parce que ses réponses à lui ne sont peut-être pas les bonnes. Je n'ai pas compris ce qu'il m'expliquais ce jour-là. je ne voyais pas pourquoi il emmenait l'école dans la conversation mais plus tard, j'en ai tenu une belle leçon et c'est d'ailleurs de cette façon que j'ai géré ma vie.

Une droite en plein visage, la foule s'agite. Mia a coté de moi , sa main dans la mienne. Sa paume que je serre sous mes doigts , nerveuse. Papa m'emmène parfois à ses matchs. Maintenant que j'ai treize ans, il me crois capable de supporter son gagne-pain mais il a tort. Je viens quand même pour lui donner courage mais à chaque fois, je tremble pour lui. C'est toujours pareil. Il a beau me dire qu'il est un professionnel et que son corps s'habitue aux coups ça ne change rien  , ça ne me fais pas sentir mieux. Le voir arriver à la maison, le visage presque déformé sous les pansements , c'est dure à chaque fois. Même si il gagne, qu'est-ce que ça change ? Rien du tout. Mon beau papa se fait démolir pour de l'argent. Mon papa qui plait tellement. Celui qui s'habille bien , celui qui fais tourner les têtes. Mon papa, le plus beau. Une esquive , il martèle son concurrent. Il prend l'avantage. Louis , son ami , me sourit confiant. Il a l'air de dire que c'est dans la poche. Il pose une main rassurante sur mon épaule. Louis fais presque partie de la famille, il vient me chercher à l'école quand papa doit s'entrainer ou lorsqu'il a un match. Un journaliste s'approche de la scène et prend une photo. Il a oublié de retirer le flash. Une distraction de trop. Papa perd le jeu et son adversaire lui assène un violent coup en plein visage. Papa est aveuglé , il est étourdi. Il a beau se protéger le visage avec ses poings , son adversaire, plus jeune que lui , le martèle avec une rage bestiale. Papa n'arrive pas à voir ce qui se passe. Il recule , il se retrouve dans un coin. Louis lui cris des conseils. Papa libère sa défense pour tenter une attaque. Un autre coup en plein visage. Il s'écroule contre les cordes du ring. Je me lève instantanément de ma chaise, inquiète. Nous nous échangeons un regard. Papa , laisse tomber, tu vas être payé même si tu perds. Couche-toi papa, silteplait. Regarde-toi mon beau papa , de quoi tu as l'air. Ces discours, je lui répète souvent. Je suis certaine qu'il les connait par coeur. Mais il ne m'écoute pas. Dans une pointe énergique, il revient vers son concurrent et tente une charge. Il fut accueillit par un croche pied et un coup de plus qui accentua sa chute. Il n'y a plus aucun son autours de moi. Plus rien n'existe. Je n'entends plus rien. Je me précipite alors sur le ring, je dévie deux garde comme je le faisais au soccer et je me glisse entre deux cordes pour monter sur le ring. Je me poste devant mon père , faisant face à son adversaire. Inébranlable, l'air suppliant , je pose mes deux mains devant moi pour lui faire signe d'arrêter. « Arrêtez , monsieur silvouplait ....... Silvouplait .....  » La foule émettait de drôles de sons. Tout d'abord un bruit grave , un long écho parcourut la salle. Des plaintes , de l'incompréhension. Ce géant devant moi , que je suppliais , les joues rouges et le regard noyés dans mes larmes. L'adversaire m'exprima un respectueux hochement de tête avant de me tourner le dos et d'aller vers l'arbitre. Lentement, je me tourne vers mon père, l'observant par-dessus mon épaule. Je l'entends murmurer quelque chose. « Taï , qu'est-ce que tu as fait ? Tu viens de tout gâcher » Je m'abaisse à son niveau et je lui passe un bras autours de mes épaules pour l'aider à marcher. « Je m'en fou papa .... Je m'en fou » La gorge nouée , ma voix s'étouffais entre mes sanglots. Louis est venu nous rejoindre et il m'a proposé de transporter mon père à ma place.  Je le laisse faire et je marche derrière eux, aux cotés de Mia. C'est alors que quelque chose d'improbable se produisit. Un clappement , puis deux , puis dix et bientôt ce fut toute la salle qui battait des mains en choeur devant le courage de cette petite fille. Je freine le pas et je regarde derrière moi. Une chaleur m'envahit devant la reconnaissance de ces gens envers mon geste.  Mia dit toujours que je suis courageuse. Parfois , j'ai l'impression que ce courage n'est que de la naïveté. Je ne réfléchis pas. Je fonce sans trop savoir ce que je fais. Ça m'arrive parfois, lorsque je crois que ce que je fais est juste. C'est passé à la télé cette histoire. Ça a semé la controverse. Beaucoup était contre, beaucoup était pour. Ce n'était pas du jeu, je suis d'accord mais c'était pour une bonne cause. Un soir , nous étions sur le canapé du salon à regarder l'évènement aux nouvelles du soir. Papa avait encore son visage dissimulé sous des tonnes de bandages. Et moi j'étais blottie contre lui. « Tu est encore en colère ? » « Non princesse , je suis content de t'avoir. Je suis fier de toi. » Il posa un baiser contre ma chevelure claire et accota son menton sur ma tête. Moi je resserre un peu plus mon étreinte sur son bras avec un sourire apaisé.

« Madame je suis désolée, elle est entrée comme ça , sans prévenir !» « Ça suffit ! Laissez-nous » Une grande femme , mince et délicate se lève de sa chaise. Elle m'observe jusqu'aux moindre petits détails. Elle contourne lentement son grand bureau blanc, envahit par l'espace. Elle s'arrête juste devant moi. « Tu sais qui je suis n'est-ce pas ? »  Lui dis-je simplement. J'essayais d'être forte, de retenir l'émoi que j'avais à la rencontrer. Cette femme, c'est ma mère. Elle est PDG d'une ligne de vêtement. Son visage n'avait aucune expression mais je devinais un certain bonheur qu'elle avait. Et pour tout gâcher, elle a simplement répondu. « Je n'étais pas certaine de ce à quoi tu ressemblais, c'est une chance que tu ne sois pas laide. Ça aurait été embarrassant » elle avait dit cela dans un sérieux glacial. Papa m'a expliqué qu'elle avait eu une opportunité de carrière ahurissante et qu'elle voulait vivre ses rêves. Alors elle est partie. Iris Jenner de son nom n'avait jamais été une femme très maternelle. À ma naissance, elle était incapable de me tenir dans ses bras ni de s'occuper de moi , que papa disait. Voler vers sa carrière a été son moyen de fuir ses responsabilités et ses peurs. Et depuis, elle n'a jamais eu la force de revenir, trop apeurée par le refus. Mais je ne suis pas comme ça. J'ai passé tout l'été avec elle à Paris, au meilleur de mes capacités. J'ai essayé de la connaitre, de la comprendre mais décidément, c'était difficile. Elle était tellement froide, tellement sérieuse. Je la suivais comme une petite marionnette sans cesse. Et un beau matin, j'ai fais mes valises. « Taïla ? Tu quitte sans prévenir ? » « Oui , je retourne chez moi. Iris ....  » Je me retourne vers elle. « J'ai vraiment essayée mais ... J'en ai marre de faire semblant. Tu essaie de me forcer à être la fille que tu aurais voulu et moi de même. Je crois qu'on devrais prendre le temps de s'accepter toute les deux mais pas ici, pas comme ça. J'ai parlé avec papa, tu viendras nous voir pour Noël. » Ce n'était pas moi d'être aussi cruelle mais rencontrer Iris, ça avait été un couteau dans le coeur. Ne pas savoir quoi lui dire , ne rien aimer d'elle et sentir qu'elle n'aime rien de vous non plus. Papa me l'avait dit. Il n'avait pas mentit. Il n'a jamais mentit. Papa m'a donné tout les renseignements qu'il avait en sa possession mais lorsqu'il m'a tendu le papier , il l'a accompagné d'un : « Tu n'aimeras pas ce que tu vas trouver Taï » Je ne l'avais pas écouté. J'aurais dû.

« C'est petit chez toi » Je lève la tête vers lui. Je l'observe à partir de la cuisine tout en découpant sagement quelques légumes. Il était habitué au grand luxe. Ethan avait toujours été riche. Les espaces confinés, il n'avait pas l'habitude.  Il était acteur quand il était petit , il avait joué dans une petite série télévisée. Maintenant , il cherchait des contrats. Il ne savait pas trop quoi faire de sa vie et moi non plus. Ça a commencé par un amour d'été puis on s'est revu et ça a duré. Il était snob, j'étais simple. Il avait toujours tout eu , je n'ai jamais demandé plus. Deux mondes différents et pourtant, on s'entendait bien. Je me trouvais tellement banale et pour lui , j'étais si différente. Dans son milieu , les gens veulent tellement impressionner , ils veulent tellement réussir que tout est permis sans cesse. Il faut toujours être plus malin, plus hypocrite , meilleur menteur aussi. Être quelqu'un d'autre , porter un masque, des faux sourire et tout les artifices qui vienne avec. Moi j'étais là , devant lui , je n'avais que moi et rien d'autre. Je ne savais pas mentir, je ne savais pas être quelqu'un d'autre que moi. Il n'avait pas à se méfier , j'étais transparente pour lui et je crois que c'était ce qui le faisais sentir en paix. Mia ne l'aime pas tellement , elle le trouve vantard , menteur , hypocrite , manipulateur ... Elle a raison. Mais moi je sais , je sais que c'est juste le milieu où il a grandi qui l'a rendu comme ça. Quand il est chez moi , il est en sécurité, il n'a pas à être quelqu'un d'autre. Personne ne va le blesser. Papa a fini par l'accepter. Cet été-là a été magnifique. Un été paisible , sans problèmes, sans soucis. Et puis j'ai rencontré sa mère. La mère d'Ethan est veuve depuis toujours. Son défunt père était un grand réalisateur. Ils ont vécu sur l'héritage pendant les premières années d'Ethan puis, sa mère lui a fait faire des auditions et depuis, il fait vivre la famille avec son métier. Elle lui met constamment la pression pour qu'il se trouve de nouveaux contrats , ça le rend complètement malade parce que .... Parce qu'il ne veut pas retourner à cette vie. Il veut rester ici , avec moi. Il ne sait pas encore ce qu'il veut faire mais il veut rester.
Mais il ne le pouvait pas.

« Ta copine elle fait quoi encore Ethan ? » Je goûte à chaque entrée sur la table. Il y a une trempette, j'y glisse discrètement un doigt et je le tend à mon petit ami pour qu'il goûte. Il lève le nez gêné et fait semblant de ne pas m'avoir vu. Je lui fais honte devant ses amis, sa mère et son agent. Je suis de trop , je le sais bien. Et il ne se passe rien. Je tapote alors la table avec mes doigts pour fait un petit rythme. Je me penche vers Ethan pour lui chanter une chanson qu'on connait bien tout les deux. Il me sourit et mime les paroles avec moi. Sa mère se racle bruyamment la gorge, quand je tourne la tête vers elle, je la vois qui me toise sévèrement. Son fils pose ses mains sur les miennes pour m'empêcher de continuer de faire du bruit. Je ne dévie pas le regard de sa mère. Elle me déteste, je le sais. Je suis une menace pour elle. Depuis qu'Ethan lui a avoué vouloir quitter le milieu du cinéma , elle s'est mise en tête de me faire disparaitre. Je mettais en péril le revenu familiale. Cette soirée a été horrible. J'ai finis par rester dans mon coin à attendre que tout se termine. Lorsque nous sommes enfin sortis , nous nous dirigeons vers la limousine qui nous attendais. Je m'arrête alors en voyant une dame à l'arrêt d'autobus qui se frotte les bras tremblante. Je me dirige vers elle et je retire mon manteau pour lui offrir. Ce n'était pas une mendiante mais il n'empêche qu'elle avait froid et un autobus à attendre. Moi j'ai une limousine chauffée juste là. Ethan agrippe alors mon bras et me tire vers lui. « Taïla mais qu'est-ce que tu fais ? C'est le manteau que je t'ai offert, il m'a coûté une fortune ! « J'ai déjà deux manteaux chez moi que j'aime bien » « Tu aime pas celui que je t'ai acheté ? C'est un Brunello ! « C'est quoi un Brun .... Ok , on arrête. » Et je le contourne pour aller à la limousine m'y enfouir sous le regard des personnes présentes. Je ne voulais pas me disputer avec lui. Je ne voulais pas que sa mère nous voit. Elle s'en délecterais avec plaisir , je le sais bien. Quelques semaines plus tard , elle m'annonce fièrement qu'Ethan s'est dégoté un contrat comme animateur dans une émission américaine. Je lui annonce alors que j'allais le suivre , ce qui a manqué lui faire un arrêt cardiaque. Malheureusement, je n'ai pas suivis Ethan. Je n'en pouvais tout simplement plus. Je ne me voyais pas m'enchainée à ce monde-là. Le monde qui était le sien. Ce monde dans lequel il n'était même pas heureux lui-même. J'aurais voulu le garder avec moi , je sais qu'il était bien. Les choses ne fonctionnent pas toujours comme on le souhaite. C'est comme ça.

« Et maintenant tu vas faire quoi princesse ? » « Je vais rejoindre Mia » « Comment va ta sirène ? »« Pas trop mal j'espère. Elle a peut-être besoin de moi ..... Moi j'ai besoin d'elle. » Mia me manquait terriblement. Je ne savais plus trop où je m'en allais. Je pensais à Ethan constamment et puis j'ai débutée des études en cinéma. Je ne sais pas ce qui m'a dirigée dans ce domaine. Peut-être que je le sais. C'est ma façon à moi de le rejoindre. D'être près de lui. À tout les soirs , je vais dans un bar, gratter ma guitare et chanter quelques chansons. À chaque fois, j'espère le voir au fond de la salle , m'envoyer un salue de la main. Il aimait m'entendre jouer , il aimait m'entendre chanter le matin. Le réveiller avec quelques paroles, une voix douce , paisible. Il aimait tout ça. Et maintenant il s'enchaine à un milieu qu'il déteste. Je pense à lui quand je chante. J'espère qu'il a trouvé le bonheur malgré tout. Moi pour ma part, j'aimerais l'oublier mais comment le puis-je ? Il a sortit un album. Il s'est lancé dans la musique. Peut-être sa façon à lui de me rejoindre. Depuis, il est partout. Les filles sont folles de lui. Il apparait sur les magazines, ses chansons joues à la radio. Ethan est partout. Il ne me laisse pas l'oublier. Ça me rend complètement folle. J'ai besoin de trouver un peu d'amour ailleurs. L'amour de ma meilleure amie me fera du bien. Comme toujours.

J'entre dans le train qui m'emmène vers Quertal. Rencontrant quelques personnes, ce ne fut pas long que j'ai sympathisé avec eux. J'ai sortis ma guitare et j'ai chanté quelques airs connus entrainant le groupe avec moi. Le voyage s'est fait rapidement. Une petite secousse , nous sommes arrivés. Je salue mes compagnons par une bise amicale et je prend mon chemin. Soudainement je m'arrête devant une boutique qui affiche une page de magazine dans sa vitrine. Je me rapproche. Encore et encore, juste pour être certaine d'avoir bien vu. Mais oui , c'est lui. C'est Ethan. Il est avec quelqu'un sur la couverture. C'est une photographie prise par un paparrazzi. Le titre choc annonce une liaison avec une actrice bien connue. Une fille magnifique. Mes joues deviennent roses. Je suis toute renversée. Je me sens à l'envers. Je ne sais pas pourquoi je suis comme ça. Je sais pas à quoi je m'attendais. Je resserre un peu la ganse de mon étui à guitare sur mon épaule et je reprend mon chemin vers le domicile de ma meilleure amie. J'avais hâte de la revoir. Hâte de retrouver notre vie , de retrouver du bonheur en canne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Taïla | Take a sad song and make it better    Ven 15 Juil - 7:29




Je t'aime je t'aime je t'aime ::120::
Super début, je veux tellement voir ce que tu vas en faire 104

Tu viens de refaire ma matinée
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Taïla | Take a sad song and make it better    Ven 15 Juil - 9:07

(reuh)Bienvenue toi excellent choix de scénario
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Secrétaire médicale à Bienne.
|statut civil| : Célibataire, mais ...
|âge du perso| : 25

NOBODY SAID IT WAS EASY

|célébrité| : Emma Watson, la parfaite.
|crédits| : timeless (avatar), imaginarium (signature).
|pseudo/prénom| : Schizophrenic (Emilie).
|dcs| : No oooone.
|nombre de messages| : 6491


MessageSujet: Re: Taïla | Take a sad song and make it better    Ven 15 Juil - 10:40

Gabriella
Rebienvenue ici


    3 words, 8 letters ; say it, and I'm yours
    Remember those walls I built? Well, Baby they're tumbling down and they didn't even put up a fight, they didn't even make a sound. I found a way to let you in but I never really had a doubt. It's like I've been awakened, every rule I had you breaking. It's the risk that I'm taking.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Étudiante en cinéma | Assistante technique sur un plateau de tournage
|statut civil| : Do you remember me like i remember you ?
|âge du perso| : 27

Seems like everybody's got a price I wonder how they sleep at night. When the sale comes first And the truth comes second Just stop, for a minute and Smile Why is everybody so serious! Acting so damn mysterious You got your shades on your eyes And your heels so high That you can't even have a good time. Everybody look to their left Everybody look to their right Can you feel that Well pay them with love tonight... It's not about the money, money, money We don't need your money, money, money We just wanna make the world dance Forget about the Price Tag

Hands Put your empty hands in mine And scars Show me all the scars you hide And hey, if your wings are broken Please take mine so yours can open too Cause I'm gonna stand by you Oh, tears make kaleidoscopes in your eyes And hurt, I know you're hurting, but so am I And love, if your wings are broken Borrow mine so yours can open too Cause I'm gonna stand by you Even if we're breaking down, we can find a way to break through Even if we can't find heaven, I'll walk through hell with you Love, you're not alone, cause I'm gonna stand by you


MES SUJETS GNIAHAHAH

HANNAH STEPHAN MIA
|célébrité| : Gabriella Wilde
|crédits| : schizophrenic
|pseudo/prénom| : Mya
|dcs| : Marya & Daniel
|nombre de messages| : 38


MessageSujet: Re: Taïla | Take a sad song and make it better    Sam 16 Juil - 3:23

Merciiiiiiii mes petites langoustes au caramel

Je vous aimes mooooiiiiiiiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Photographe | Serveuse à la Pizzeria
|statut civil| : Playing with fire
|âge du perso| : 25

Sean #1 & Olivier & Daniel & Mia & Marya & Taïla

|célébrité| : Shelley Hennig
|crédits| : Signature : Endlesslove.
|pseudo/prénom| : ChocoPanda | Lisa
|dcs| : La douce Valhia
|nombre de messages| : 4210


MessageSujet: Re: Taïla | Take a sad song and make it better    Sam 16 Juil - 7:56

Re-bienvenue à toi !
Eheheheh ça nous fait un lien de plus d'emblée ! On t'expliquera tout ça




Girls just wanna have fun
"Ne soit pas triste, quelle que soit l’ampleur de l’épreuve ! Souviens toi que ce qui t’arrive est un décret et un destin qui doit se réaliser et que l’obscurité de la nuit fini toujours par céder à la lumière du jour. " #TeamFéeChelou ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Livreur de pizza Chez Dora.
|statut civil| : En plein dilemne existentiel
|âge du perso| : 28

_______________________________
Clinging to me. Like a last breath you would breathe. You were like home to me. I don't recognize this street.Please don't close your eyes. Don't know where to look without them. Outside the cars speed by. I've never heard them until now. I know you care. I know it is always been there.
_______________________________
SALOMÉ (ma tite poule) - ALEXIS L'ATTARDÉ
|célébrité| : Sam Claflin
|crédits| : avatar: moi ; sign/profil: tumblr & moi
|pseudo/prénom| : .burn@light
|dcs| : Olivier, Victoria & Sonya
|nombre de messages| : 3263


MessageSujet: Re: Taïla | Take a sad song and make it better    Sam 16 Juil - 11:56

Re bienvenue ma petite chèvre des iles mouquemouques


They say we are what we are. But we don’t have to be. I’m bad behavior but I do it in the best way. I’ll be the watcher of the eternal flame. I’ll be the guard dog of all your fever dreams. I’ll try to picture me without you but I can’t. 'Cause we could be immortals. Just not for long, for long. And if we meet forever now, pull the blackout curtains down. Sometimes the only payoff for having any faith. Is when it’s tested again and again everyday. I’m still comparing your past to my future. It might be your wound, but they’re my sutures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Taïla | Take a sad song and make it better    Sam 16 Juil - 13:33

J'annonce d'avance : POUR MOI ELLE EST PARFAITE
Revenir en haut Aller en bas

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Livreur de pizza Chez Dora.
|statut civil| : En plein dilemne existentiel
|âge du perso| : 28

_______________________________
Clinging to me. Like a last breath you would breathe. You were like home to me. I don't recognize this street.Please don't close your eyes. Don't know where to look without them. Outside the cars speed by. I've never heard them until now. I know you care. I know it is always been there.
_______________________________
SALOMÉ (ma tite poule) - ALEXIS L'ATTARDÉ
|célébrité| : Sam Claflin
|crédits| : avatar: moi ; sign/profil: tumblr & moi
|pseudo/prénom| : .burn@light
|dcs| : Olivier, Victoria & Sonya
|nombre de messages| : 3263


MessageSujet: Re: Taïla | Take a sad song and make it better    Jeu 21 Juil - 16:33


Sors le champagne, tu es validé(e)! ;)


Mille fois pardon, Alexis croyait que j'avais validé la fiche et je croyais qu'il l'avait validé

C'était pas si dure, pas vrai? Maintenant que tu fais officiellement partie de Quertal, tu peux te rendre ici pour recenser ton logement et ici pour ton métier. Si jamais tu es décidée à faire un vœux, tu peux toujours jeter une pièce dans la fontaine, mais c'est à tes risques et périls! Si jamais tu as l'impression de n'avoir aucun ami, tu peux toujours aller faire un tour parmi les fiches de liens se trouvant par là ou bien inventer des connaissances en créant des scénarios ici. Pour finir, n'hésite pas à lâcher un WAAAAAKKKKK si jamais tu as des questions ou si tu veux que le révérend te fasse un strip-tease, ça va lui faire plaisir.




They say we are what we are. But we don’t have to be. I’m bad behavior but I do it in the best way. I’ll be the watcher of the eternal flame. I’ll be the guard dog of all your fever dreams. I’ll try to picture me without you but I can’t. 'Cause we could be immortals. Just not for long, for long. And if we meet forever now, pull the blackout curtains down. Sometimes the only payoff for having any faith. Is when it’s tested again and again everyday. I’m still comparing your past to my future. It might be your wound, but they’re my sutures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Étudiante en cinéma | Assistante technique sur un plateau de tournage
|statut civil| : Do you remember me like i remember you ?
|âge du perso| : 27

Seems like everybody's got a price I wonder how they sleep at night. When the sale comes first And the truth comes second Just stop, for a minute and Smile Why is everybody so serious! Acting so damn mysterious You got your shades on your eyes And your heels so high That you can't even have a good time. Everybody look to their left Everybody look to their right Can you feel that Well pay them with love tonight... It's not about the money, money, money We don't need your money, money, money We just wanna make the world dance Forget about the Price Tag

Hands Put your empty hands in mine And scars Show me all the scars you hide And hey, if your wings are broken Please take mine so yours can open too Cause I'm gonna stand by you Oh, tears make kaleidoscopes in your eyes And hurt, I know you're hurting, but so am I And love, if your wings are broken Borrow mine so yours can open too Cause I'm gonna stand by you Even if we're breaking down, we can find a way to break through Even if we can't find heaven, I'll walk through hell with you Love, you're not alone, cause I'm gonna stand by you


MES SUJETS GNIAHAHAH

HANNAH STEPHAN MIA
|célébrité| : Gabriella Wilde
|crédits| : schizophrenic
|pseudo/prénom| : Mya
|dcs| : Marya & Daniel
|nombre de messages| : 38


MessageSujet: Re: Taïla | Take a sad song and make it better    Jeu 21 Juil - 17:12

Ohhhhh ca ne fais rien mes petites chéries d'amour

On m'a tenu occupée avec mes deux autres microbes alors j'ai pas trop réalisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Taïla | Take a sad song and make it better    

Revenir en haut Aller en bas
 

Taïla | Take a sad song and make it better

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Make a little space...
» "Sing a Simple Song" ou le riff magique
» With such confusions don’t it make you wanna scream
» Song For Carole Guitare, Weissenborn et HARMONICA
» bt song for jeff!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum