AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

 Comme de l'amour dans l'air (Liberty)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Étudiant en graphisme, travaille au cinéma
|statut civil| : célibataire
|âge du perso| : 29

Lewis
|célébrité| : Miles Teller
|crédits| : avenged chain (site graphique)
|pseudo/prénom| : M-chantal
|dcs| : En construction
|nombre de messages| : 102


MessageSujet: Comme de l'amour dans l'air (Liberty)   Lun 11 Juil - 16:47

Patrick avait l'impression de nager en pleins cauchemar. Depuis quelques semaines, il ne comprenait plus rien. Lui qui avait cru, pendant longtemps, que Liberty aimait bien Marah, sa petite soeur, il se trompait. Il voulait se tromper sur beaucoup de choses, comme sur celle-là, mais tout ressemblait plus à une évidence. Liberty était de plus en plus distante, allant jusqu'à passer quelques jours sans lui donner de nouvelles. Depuis qu'il lui avait dit qu'il était prêt à l'accueillir chez lui, rien n'allait. Elle lui avait fait comprendre que Marah était de trop, que cette dernière serait mieux dans une place pour des gens comme elle, une sorte de maison d'aide avec des gens qui pourraient l'aider et la comprendre. Comme si lui, il n'était pas capable de prendre soin de sa petite soeur. Il l'aimait et était son tuteur légal depuis maintenant des années. Il ne comprenait donc pas pourquoi Liberty voulait s'en séparer. Il était vrai que Marah causait souvent des problèmes à leur couple, surtout lorsqu'elle décidait de partir sur un coup de tête et de ne plus donner signe de vie pendant des jours ensuite. Un peu comme Liberty. La dernière fois qu'il avait parlé avec elle, c'était il y avait des jours. Il avait essayé d'être plus direct avec elle, lui expliquant qu'elle ne pouvait rien faire, que Marah allait déménager avec eux et que c'était ça. Point barre sur le reste, pas question de revenir sur cette discussion. Liberty était partie, frustrée. Enfin, c'était ce que lui avait pensé. Peut-être n'était-elle pas si en colère, mais pour lui, c'était tout comme. Il avait l'impression d'avoir mal agis et de savoir Liberty dans ce genre d'état ne l'aidait pas. Il voulait pouvoir la prendre dans ses bras et lui expliquer que tout allait bien, qu'il était désolé et qu'à deux, ils allaient trouver une solution. Il avait donc envoyé un petit message à Liberty et, espérant que cette dernière puisse le lire et lui revenir, s'était dirigé vers le parc le plus proche de chez lui. Il devait faire vite pendant que Marah faisait une sieste. Lorsque cette dernière allait se réveiller et comprendre que son frère n'était plus à la maison, elle allait vouloir le retrouver et mettrait la maison en pagaille pour le retrouver. Elle allait ensuite se diriger dans tout Quertal à la recherche de son frangin. La dernière fois que quelque chose comme ça c'était passé, Patrick l'avait trouvé dans une grange d'un très, très loin voisin, pleurant à chaudes larmes. Elle avait cru que Patrick l'avait laissé toute seule, ne voulant plus d'elle. En fait, ce dernier avait simplement décidé de se rendre en ville pour acheter un repas. C'était tout. Si jamais elle ouvrait les yeux et comprenait qu'elle était maintenant seule, jamais elle n'allait s'en remettre.

Patrick espérait que Liberty puisse venir à sa rencontre, qu'elle ne décide pas de se sauver et de le laisser là pendant des heures. Il voulait vraiment la voir, vraiment lui parler. Il devait s'excuser pour son agissement des derniers jours car même si Liberty ne lui donnait aucunes nouvelles, c'était la même chose pour Patrick. Pas une seule fois il l'avait appelé. Pas une seule fois il ne lui avait écrit pour lui demander comment elle allait, lui disant qu'il l'aimait toujours aussi fort qu'avant. C'était vrai, mais les mots lui manquaient. Il ne savait juste pas comment lui prouver. Après autant d'années passées à ses côtés, il avait encore de la difficulté à lui montrer qu'il l'aimait, qu'elle était toujours sa Libby à lui. Il n'avait pas vécu d'autres relations amoureuses et ceci ne lui manquait pas du tout. Liberty avait toujours fait parti de sa vie ou presque, et la savoir loin de lui le rendait malade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Comme de l'amour dans l'air (Liberty)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» la surprise de l'amour (Ferdinand Poise)
» Comme les 5 doigts de la main
» Et la voix dans tout ça ?
» Je suis tombé en amour...
» danger a garder une guitare longtemps dans un case

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum