AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

 Valhia ~ Ohana signifie famille. Personne ne doit être abandonné, ni oublié.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : 6e année de médecine, spécialisée en chirurgie cardio-thoracique
|statut civil| : En couple
|âge du perso| : 25



Marya + Noah & Valery & Victoria & You ?

|célébrité| : Ashley Benson
|crédits| : ironshy
|pseudo/prénom| : Chocopanda | Lisa
|dcs| : Hanna, l'artiste épanouie
|nombre de messages| : 40


MessageSujet: Valhia ~ Ohana signifie famille. Personne ne doit être abandonné, ni oublié.   Dim 26 Juin - 10:58


Lieu de naissance Quertal Origines Suisse À Quertal depuis sa naissance Orientation sexuelle Hétérosexuelle Situation maritale En couple Date de naissance 17/06/92 Métier/Études Etudes de médecine, 6e année, spécialisation en chirurgie cardio-thoracique Groupe Emmentaler feat; Ashley BensonCrédits Candy Apple + tumblr
Valhia Deshusses





AVEZ-VOUS DÉJÀ FAIT UN VOEU? QUE PENSEZ-VOUS DE LA FONTAINE À SOUHAITS? EST-CE UNE SUPERSTITION IDIOTE OU UN FAIT RÉEL? J’ai toujours aimé les histoires. La légende de la fontaine m’a toujours attirée, et je n’ai pas attendu bien longtemps pour y jeter une pièce. Je devais avoir six ans et j’avais fermé les yeux très fort en pensant à mon vœu, comme si cela allait aider à le réaliser. Ce jour-là, j’avais souhaité manger des cookies. C’est en rentrant, tandis que l’odeur alléchante de ces derniers embaumait notre maison, que j’ai cru encore plus profondément en cette histoire. Depuis, je suis retournée plusieurs fois faire des vœux. Certains se sont retournés contre moi, d’autres se sont réalisés… mais c’est bien une preuve de l’existence de cette magie, n’est-ce pas ? Moi, j’y crois. C’est pour cette raison que je comprends parfaitement toutes ces personnes qui viennent pour admirer notre fontaine. Je partage leur enthousiasme à son égard ; de plus, Quertal est un lieu magnifique. Je n’envisage pas de déménager, j’aime l’endroit où j’ai grandit. Mais l’obligation de rester dans la maison familiale me donne parfois – si ce n’est constamment – des envies de voyage. C’est donc un plaisir pour moi de voir des gens du monde entier ; ça me fait voyager, dans un sens.


Parce qu'il m'arrive des choses à moi aussi: Rêve de voyage Possède une ambition prométhéenne, qui forme un grand clivage entre elle et les convictions de sa famille Se méfie souvent des gens et a du mal à se défaire des premières impressions Ferait n’importe quoi pour sa famille, y comprit mentir sur ses véritables rêves et envies Rétablirait la paix dans le monde si elle le pouvait, et a choisit la voie de la médecine dans le but de sauver des vies Elle a choisi la spécialisation en chirurgie cardio-thoracique Adore Vicky, le chien de la famille Est en couple depuis 2 ans mais cache sa relation à sa famille à l’exception de Valery, qui n’a cependant toujours pas vu le garçon en question Est l’incarnation de la douceur Aime beaucoup la littérature britannique N’est pas attirée par le domaine de l’art, elle n’y comprend rien Elle dort toujours les fenêtres ouvertes, même en hiver, elle rajoute seulement des couvertures quand il fait trop froid N’est pas du genre à se démonter lorsqu’elle veut quelque chose, mais fait en sorte de l’obtenir de façon détournée N’aime pas les disputes, et fait de son mieux pour les éviter Elle prend un grand plaisir à être gentille avec tout le monde Elle a peur de l’orage même si elle prétend le contraire Elle aime beaucoup les cookies, c’est une excellente façon de l’amadouer Elle n’a définitivement aucun esprit de leadership Elle sort en douce pour faire des promenades nocturnes, c’est une façon de s’évader Le climat dans lequel elle a grandit a fait naître en elle une opinion féministe Elle a tendance à fuir ses responsabilités si elles sont synonymes de confrontation Elle est plutôt satisfaite de sa vie et ne changerait que peu de choses, finalement Elle fait de son mieux pour rester optimiste mais est bien consciente que dans la vie, rien n’est tout noir ou tout blanc.


Cette belle histoire qui est nôtre
Pseudo/Prénom; ChocoPanda | Lisa Comment avez-vous découvert le forum? Je ne me souviens plus, c’était il y a 2 ans    Votre perso est-il inventé, un pv ou un scénario? Scénarioooo ! Un petit mot de la fin? Ça vous fait une double ration de Panda journalière, maintenant !

Petit code à remplir pour le bottin
Code:
[color=#993C5F]Ashley Benson[/color]♦ Valhia Deshusses




Et ce n’est pas si important qu’on vive heureux pour toujours, ce qui compte, c’est être heureux maintenant. De temps en temps, même si c’est rare, les gens vous surprennent. Et une fois de temps en temps, certaines personnes peuvent vous couper le souffle.

(c) acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : 6e année de médecine, spécialisée en chirurgie cardio-thoracique
|statut civil| : En couple
|âge du perso| : 25



Marya + Noah & Valery & Victoria & You ?

|célébrité| : Ashley Benson
|crédits| : ironshy
|pseudo/prénom| : Chocopanda | Lisa
|dcs| : Hanna, l'artiste épanouie
|nombre de messages| : 40


MessageSujet: Re: Valhia ~ Ohana signifie famille. Personne ne doit être abandonné, ni oublié.   Dim 26 Juin - 10:59


Have I told you who I am?



GOOD GIRLS ARE BAD GIRLS THAT HAVEN’T BEEN CAUGHT

J’ai dix-huit ans.
Je serre la pièce ronde et brillante dans ma main, et je regarde la fontaine. Je ne me sens pas encore prête à la lancer, je ne me sens pas encore prête à faire un choix. Aujourd’hui est le jour où tout commence. Ou plutôt, le jour où tout pourrait commencer. Pour cela, un choix. Mon choix, c’est d’accepter ou non de ne pas avoir le choix.
Si j’accepte, j’accepte aussi avec fatalité de devoir me marier avec un Victor ou un Valentin qui gagnera bien sa vie. J’accepterais d’attendre le mariage pour faire ce que de nombreuses filles de mon âge ont déjà fait, j’accepterais de vivre dans la maison familiale pendant tout ce temps, j’accepterais de ne vivre aucune histoire d’amour… Je vivrais en intégrale dépendance de quelqu’un d’autre. Au final, que me resterait-il ? Une vie à m’occuper des enfants que j’aurais eus avec un mari que je n’aimerais que pour son initiale. Est-ce vraiment ce que je veux ? Suis-je prête à tirer un trait sur tout cela, juste pour ne pas voir de déception dans les yeux de mes parents ? Où est la liberté, dans tout ça ?

Mais si je refuse… J’ai trop peur des conséquences. La famille est sacrée à mes yeux, et je ne supporterais de perdre personne. Et si, en acceptant de me conformer à celle qu’on veut que je sois, je me perdais… moi ? J’ai des envies. J’ai des rêves, et j’ai peur de les perdre, eux-aussi.
Finalement, est-ce réellement nécessaire de faire un choix ? Je n’ai pas le cran de Victoria, et je n’ai pas la patience de Valery. A la place, j’ai hérité d’une grande ambition. Bien trop grande pour être contenue, mais qui n’aide en rien à faire ce choix.

Un jour, dans un livre, je suis tombée sur un proverbe chinois. Il disait : « La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne. ». Et je ne veux pas rester au pied de la montagne à attendre que ma vie commence, parce que personne ne l’amorcera à ma place.

A cet instant, je sais. Je rêve de faire médecine. Je rêve de devenir un grand chirurgien. Et même si je prétends le contraire, je rêve aussi d’amour et de voyages, de liberté. A cet instant précis, je décide que je continuerai mes études quelles que soient les conséquences. Je décide que je vivrai une double vie. Que je continuerai de sortir par la fenêtre, que je ne me laisserai pas guider par les convictions de quelqu’un d’autre que les miennes. La seule chose que j’aurai à faire, c’est prétendre être celle que mes parents veulent que je sois. Parce que je n’ai ni la patience, ni l’audace de mes sœurs. La boule au ventre, mais le cœur léger, je lance la pièce.

Je fais le vœu de ne pas me faire prendre.



J’ai 22 ans.
Mon père n’a jamais accepté que je continue les études, mais tout s’est mieux passé que je ne le pensais. Bien sûr, nous évitons d’aborder ce sujet, et je mens sur le programme de médecine, supposant qu’il n’aurait pas été ravi d’apprendre certaines pratiques nous permettant de nous exercer. J’ai aussi menti sur mes gardes rémunérées. Je prétends passer mes soirées à aider à l’Eglise. En soit, je pense qu’il fait de son mieux pour oublier que je l’ai déçu, parce que je suis irréprochable sur tout le reste. Enfin, ça, c’est ce que je lui fais croire, parce que la vérité est toute autre. J’ai mon petit rituel : le soir, je sors par la fenêtre, et je rejoins mes amis ou mon petit-ami. J’ai un avantage dans cette histoire, c’est que depuis toute petite, je dors la fenêtre ouverte. Automne, Eté, Printemps, comme Hiver. J’aime me réveiller avec le chant des oiseaux, le soleil, et l’odeur du vent matinal. Bien sûr, c’est bien moins drôle quand je fais la grasse matinée et que je suis réveillée par l’odeur du barbecue que préparent les voisins. Mais c’est bien mieux qu’un réveil digne de Victoria, faisant irruption dans ma chambre et fouillant dans mon armoire – avec le plus de bruit possible, s’il-vous-plaît ! Bref, le réveil « naturel » comme je l’appelle me fait me sentir comme une princesse Disney. J’ai beau n’avoir en commun avec Cendrillon que la couleur de cheveux, ces réveils me mettent de bonne humeur.

« Eh, Barbie ! Amène-moi le dossier de ce patient »

Me tirant de mes pensées, un de mes gorilles de supérieur m’interpelle. A première vue, personne ne pensait que j’étais réellement une étudiante en médecine. Blonde, les yeux bleus, et un air un peu trop doux pour avoir le culot d’être médecin. Mon regard s’attarde sur la pendule accrochée sur le mur de l’accueil. 01h42. Cette nuit, je suis de garde. En quatrième année de médecine en suisse, on commence ce que l’on appelle les « années cliniques ». C’est ce qui fait de moi un nouveau visage pour l’équipe médicale, et c’est également ce qui me place à peine au-dessus des meubles dans la hiérarchie. Mais je sais que j’y arriverais, et j’aime ce que je fais. J’ai l’appui de mes amis et de certains membres de ma famille, je n’attends rien de plus puisque c’est largement suffisant à mes yeux. J’ai pour la première fois la réelle impression de faire ce que je veux. J’ai cette impression d’invincibilité, comme si rien ne pouvait m’arrêter. Je suis satisfaite de ma vie, et malgré tout, je ne changerais rien même si je le pouvais. Je prends les dossiers contre moi, ne manquant pas de lever les yeux au ciel, avant de me diriger vers cet abruti de médecin, redouté de tout le service. C’est un sexagénaire refusant de partir à la retraite, brillant certes, mais rabat-joie et complètement sénile.

« Moi, c’est Valhia Deshusses, monsieur. », lui dis-je en lui tendant les dossiers, un sourire sur les lèvres.

Je sais qu’il s’apprête à me répliquer qu’il s’en fiche, alors j’enchaîne sur une explication détaillée et précise du cas du patient. Je ne me formalise pas le moins du monde de ce qu’il peut penser. La vérité, c’est qu’il est déjà mort de trente façons différentes dans ma tête, et que pendant qu’il me regarde avec cet air supérieur, je l’imagine sur un plat de frites avec une pomme dans la bouche. Mon petit-ami, que je ne côtoie que depuis quelques mois, est lui-même doté d’une grande ambition. C’est lui qui m’encourage et qui sait quoi dire pour me remotiver. Je pense avoir trouvé quelqu’un de vraiment bien. En fait, je pense n’avoir jamais rencontré quelqu’un comme lui auparavant. Il me fait oublier que son prénom ne possède la lettre « V » qu’en deuxième position, que notre relation doit être cachée de mes parents, et que mon père s’est mis en tête de choisir nos futurs maris, à mes sœurs et à moi. Il comprend tout ça. Evan me comprend, et c’est le principal.

« Vous avez encore besoin de moi, monsieur ? », je demande, d’une voix intelligible et habituellement douce.

Il me dévisage. Il faut dire que je viens de lui réciter le dossier, y compris les résultats des examens, et que j’ai même proposé un diagnostic. Diagnostic qui s’est avéré correct, même s’il a eu du mal à l’admettre. Pas mal pour une blonde, hein ? Il grommelle quelque chose et m’envoie m’occuper d’un autre patient. Je lui souris à pleines dents et tourne les talons. Un jour, ils sauront. Ils se rendront compte que Valhia Deshusses elle aussi, est brillante, et ne se limitera pas à une simple femme dépendante de son mari. J’ai toujours voulu être plus que ce qu’on m’a destiné à devenir. Et je serai plus que ça.



J’ai 23 ans.
Allongée sur mon lit, je suis plongée une nouvelle fois dans ma lecture. Bougainville dans Voyage au tour du monde m’emmène avec lui. Je souris, m’imaginant ce que ce serait, de quitter la Suisse. Je pourrais en parler à mes sœurs, leur demander si elles seraient partantes pour un … road trip aux Etats-Unis, ou encore pour un safari en Afrique. J’ai des étoiles plein les yeux rien que d’y penser. Cependant, je ne peux pas ignorer la partie de moi qui se doute que Valery, Victoria et moi collées 24h/24 pendant plusieurs semaines ferait des étincelles. Voire quelque chose à peu près aussi impressionnant que… le Big Bang. Ce serait très sûrement une mauvaise idée… alors pourquoi est-ce que je trouve l’idée si attirante ? Un rapide coup d’œil autour de moi me donne la réponse. Je n’en peux plus d’être enfermée entre ces murs. J’ai besoin de liberté. Et si par liberté, je dois entendre « batailles de noix de coco entre sœur, la première évanouie a perdu », je ne peux qu’être partante ! Mais je sais que notre père ne verrait pas cette échappatoire d’un bon œil. Eh oui, qui s’occuperait de la maison, si nous n’étions plus là ? Enfin, ce n’est certainement pas Vic’ qui manquerait le plus dans les tâches ménagères…
On toque à ma porte. Je me redresse en entendant la voix de mon père, jette mon précieux livre sous le lit et en attrape la bible. Je l’ouvre à un endroit totalement aléatoire tout en l’autorisant à rentrer, faisant mine d’être plongée dans ma lecture. L’espace d’une seconde, on peut lire du soulagement sur mon visage : Ouf, je ne tiens pas la bible à l’envers ! Il s’avance et je le vois sourire, ravi. C’est ce sourire qui me donne la motivation de lui mentir. Je ne parviens pas à être la fille dont il rêve, et je ne fais rien pour l’être… alors je peux au moins prétendre, n’est-ce pas ? Enfin, ce n’est pas non plus comme si je m’étais fait tatouer un gros diable sur la poitrine, et que je m’étais adonnée au sado-masochisme !Je me demande ce que serait sa réaction, et j’ai du mal à réprimer un sourire. Il serait capable de s’en prendre au tatoueur lui-même… peut être même le transformer en kebab, ou le faire cuire sur le barbecue des voisins…

« Excuse-moi de te déranger en si bonne lecture, Vahlia. Mais il faudrait que tu ailles aider à l’Eglise, demain. Un mariage va être organisé, et ils ont besoin d’aide pour placer toutes les décorations. J’ai déjà dit que tu iras, ça ne te dérange pas ? »

Et je sais que je n’ai pas le choix, et que la seule réponse correcte est négative. Alors je souris et prétend que ça me fait même plaisir. Bah tiens. Il est enchanté et commence à me raconter à quel point il espère un beau mariage pour chacune de ses filles. Il m’assure qu’il choisira un bon mari pour nous, mais qu’il n’a simplement pas encore trouvé. Chose qui ne saurait tarder, ajoute-t-il. Je me fais violence pour ne pas lever les yeux au ciel. Bien sûr qu’il n’a pas trouvé, les prénoms en V ça ne court pas les rues. Et heureusement, d’ailleurs ! De nos jours, les gens donnent des noms de fleurs ou d’animaux à leurs enfants. Vous imaginez, vous, qu’une camarade de classe de votre enfant s’appelle « Vachette » ? Manquerait plus que ça. Dans un tel contexte, je pourrais aussi bien me retrouver avec un mari du nom de Victor, qu’avec le nom de Violon, Volet, ou… Ventilateur. Ouais, on est d’accord, c’est pas fameux. Pendant que je divague, mon père, lui, est tout enthousiaste avec ses idées de mariage. Et pourtant, je ne peux m’empêcher d’être attendrie devant son air enjoué. Pourquoi ne comprend-il pas que ce qu’il veut est bien différent de nos désirs à nous ? Il m’embrasse sur le front avant de partir. Je soupire longuement avant de récupérer mon livre. Je reprends ma lecture, rêvant plus que jamais de m’enfuir dans un pays lointain, ne serait-ce que pour quelques heures.



J’ai 24 ans.
Chez Evan, c’est un petit peu comme notre jardin secret. Personne pour nous voir, personne pour raconter quoi que ce soit à mes parents. Aucune sœur dans les parages. Aujourd’hui, cela fait deux ans que l’on est ensembles, et nous avons prévu de profiter de notre soirée. C’est parti d’un défi, et puis nous nous sommes retrouvés à tenter de cuisiner le repas de ce soir. Je suis en train de couper poivrons et oignons, et lui est chargé de faire la sauce. Ce serait un euphémisme que de dire que c’est laborieux. La cuisine, ce n’est pas vraiment son talent caché, apparemment. Il y a de la farine partout et plus d'ingrédients sur son tablier qu’ailleurs. Je ris en me moquant de lui et de sa façon de casser les œufs, une dizaine de centimètres au-dessus du récipient. Je poursuis ensuite, amusée, en lui racontant une anecdote : la fois où j’avais essayé d’apprendre à mon père à cuisiner. Catastrophique. Je lui lance un regard et le vois rire doucement. Il continue de remuer ce qui ressemble plus ou moins à une sauce, et prend la parole. Je comprends alors qu’il riait jaune.

« Oui, d’ailleurs, comment il se porte, ton père ? Ça fait un moment que je ne l’ai pas vu. Depuis… jamais, en fait. », Lâche-t-il, soudainement sarcastique.

Je me retourne, agacée. Je sais où il veut en venir. Je sais ce qu’il essaie de me dire, puisque c’est ce qu’il fait depuis des mois maintenant. Et des mois que je lui réponds :

« Evan, tu sais que ce n’est pas si facile. »

Il lâche ses ustensiles de cuisine et se retourne vers moi. Je lis une émotion d’exaspération sur son visage. Peut être même d’impatience, et de lassitude. Je lâche moi aussi mon couteau et m’appuie contre le plan de travail.

« C’est toi qui rend tout difficile, Valhia ! Ça fait deux ans qu’on est ensemble, et je croise tes sœurs sans pouvoir leur dire qui je suis. Je n’ai jamais rencontré ta famille alors que tu connais parfaitement la mienne. J’aimerais faire partie de ta vie, tu sais ? »

Je passe une main sur mon visage. Nous y revoilà. Je soupire et cherche une échappatoire à cette dispute qui ressemble comme deux gouttes d’eau à toutes les autres, mais n’en vois aucune. J’ai également la désagréable impression que cette fois, il ne me laissera pas fuir. Je tente toutefois, sans grand optimisme.

« Je n’ai pas envie d’en parler, ça ne servirait à rien de toute façon, le sujet est clos. Et puis, on a un dîner à préparer. »

Il fait un pas vers moi sans me quitter des yeux. J’essaie de prendre un air déterminé, mais mon regard fuyant ne démontre aucune assurance. Je fixe le parquet, appréhendant ses prochaines paroles.

« Tu n’as jamais envie d’en parler. Jamais. Tu clos toujours la conversation, mais ça n’efface en rien le problème. » Il laisse le silence planer pendant quelques secondes. « Tu vas finir par clore notre relation ».

Je relève les yeux vers lui, refusant de voir où il veut en venir. Et pourtant… pourtant je lis dans son regard toute l’assurance que j’ai perdue en abordant ce sujet. Je voudrais riposter mais j’en suis incapable, parce que je sais qu’il a raison. Je vais clore cette relation, simplement pour une histoire de prénom. Pour une question de choix que je n’ai jamais véritablement fait. J’ai envie de lui demander encore un peu de temps, mais c’est ce que je fais depuis trop longtemps déjà. Je vais devoir faire un choix : l’amour, ou la reconnaissance de ma famille ? Il passe une main dans ma chevelure blonde et dépose un baiser sur mon front.

« S’il te plait… »

Son ton est doux. Son ton est toujours doux. Je m’en veux de ne pas pouvoir lui donner la vie dont il rêve. Mon regard se pose sur un livre encore à moitié recouvert de papier cadeau. La description du monde, de Marco Polo. Un livre sur le voyage, parce qu’il sait que je rêve de voyager, et qu’il a jugé que ce serait un cadeau parfait pour moi. Il avait pensé que l’on pourrait partir quelques jours dans un autre pays, mais j’ai refusé, n’ayant pas le courage d’affronter mon père pour le lui demander. Parce que pour le lui demander, il aurait fallu qu’il connaisse l’existence d’Evan. Et comme toujours, je ne me sentais pas prête. Je ferme les yeux et prend une grande inspiration.

« Je vais essayer ».

Ça sort sans que je ne l’aie décidé, parce que je refuse de le perdre. Dire que je vais essayer, c’est bien plus que ce que j’ai pu dire jusqu’à maintenant. Ça sonne comme un « oui », à côté de tous les « non » catégoriques que j’ai prononcé. La panique m’a fait prendre un engagement que je ne suis même pas sûre de pouvoir tenir. J’aimais bien ma vie, comme ça, malgré les petits désagréments qu’elle peut parfois avoir. Mais maintenant, une chose est sûre.

Je vais devoir faire un choix.



Et ce n’est pas si important qu’on vive heureux pour toujours, ce qui compte, c’est être heureux maintenant. De temps en temps, même si c’est rare, les gens vous surprennent. Et une fois de temps en temps, certaines personnes peuvent vous couper le souffle.

(c) acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : photographe
|statut civil| : célibataire
|âge du perso| : 30

LET'S PAINT A PICTURE OF A PERFECT PLACE. THEY'LL BE THE KING OF HEARTS AND YOU'RE THE QUEEN OF SPADES. AND WE'LL FIGHT FOR YOU LIKE WE WERE YOUR SOLDIERS. BEFORE ANYBODY'S KNOWING OUR NAME

|célébrité| : richard madden
|crédits| : avatar, tearsflight. gif, tumblr. sign, anaëlle.
|pseudo/prénom| : pop'n gum
|dcs| : no one
|nombre de messages| : 383


MessageSujet: Re: Valhia ~ Ohana signifie famille. Personne ne doit être abandonné, ni oublié.   Dim 26 Juin - 12:22

rebienvenue


Take me down to the river bend. Take me down to the fighting end. Wash the poison from off my skin. Bring me home in blinding dream through the secrets that I have seen. Wash the sorrow from off my skin and show me how to be whole again. Fly me up on a silver wing. Past the black where the siren sing. Cause I'm only a crack in this castle of glass. Hardly anything there for you to see.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Derniène année en danse / Barman au Steak-Tease
|statut civil| : cogne plus fort, je suis sourd ♥
|âge du perso| : 25

I fell in love with you cause you made me feel I fell in love with you cause you kept it real Man, you done changed up on me, you changed your flow Now I been hating on you everywhere I go No, I ain't too flawless and no, I ain't the best And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect But I am the man, I am the man

Mes sujets:
Jackson Marya Mattou Marya+Jackson Noah Daniel
|célébrité| : Josh HOTcherson
|crédits| : vercors + Prying.Monkey
|pseudo/prénom| : Moomins
|dcs| : Un imposant/Une timide/Un menteur (Stephan/Valéry/Lukas)
|nombre de messages| : 6633


MessageSujet: Re: Valhia ~ Ohana signifie famille. Personne ne doit être abandonné, ni oublié.   Dim 26 Juin - 13:36

VIVE LES PANDAS ::120:: (dans le chocolat, bien entendu )

Bonne chance pour ta fiche ma poulette et je suis terriblement contente de te voir avec ce personnage.


Just tell me you love me Even though you don't love me
Let me see you dance I love to watch you prance Take you down another level And get you dancing with the devil Take a shot of this But I'm warning you I'm on that sh*t that you can't smell baby So put down your perfume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Sans emploi, je me laisse vivre comme on dit
|statut civil| : Célibataire, tu veux m'inviter?
|âge du perso| : 23

VALÉRY - RICK
|célébrité| : Suki Waterhouse
|crédits| : moi, tumblr
|pseudo/prénom| : .burn@light
|dcs| : Sonya, Olivier et Matteo
|nombre de messages| : 380


MessageSujet: Re: Valhia ~ Ohana signifie famille. Personne ne doit être abandonné, ni oublié.   Dim 26 Juin - 16:26

Hey la soeurette

Bienvenue



Some saw the sun. Some saw the smoke. Some heard the gun. Some bent the bow. Sometimes the wire must tense for the note. Caught in the fire, say oh. We're about to explode. Some far away. Some search for gold. Some dragon to slay. Heaven we hope is just up the road. Show me the way, lord because I am about to explode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : 6e année de médecine, spécialisée en chirurgie cardio-thoracique
|statut civil| : En couple
|âge du perso| : 25



Marya + Noah & Valery & Victoria & You ?

|célébrité| : Ashley Benson
|crédits| : ironshy
|pseudo/prénom| : Chocopanda | Lisa
|dcs| : Hanna, l'artiste épanouie
|nombre de messages| : 40


MessageSujet: Re: Valhia ~ Ohana signifie famille. Personne ne doit être abandonné, ni oublié.   Dim 26 Juin - 18:10

@Luke Merciii

@Alexis Oooooooh c'est adorable merci !

@Victoria Merci merci !


Et ce n’est pas si important qu’on vive heureux pour toujours, ce qui compte, c’est être heureux maintenant. De temps en temps, même si c’est rare, les gens vous surprennent. Et une fois de temps en temps, certaines personnes peuvent vous couper le souffle.

(c) acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Secrétaire médicale à Bienne.
|statut civil| : Célibataire, mais ...
|âge du perso| : 25

NOBODY SAID IT WAS EASY

|célébrité| : Emma Watson, la parfaite.
|crédits| : timeless (avatar), imaginarium (signature).
|pseudo/prénom| : Schizophrenic (Emilie).
|dcs| : No oooone.
|nombre de messages| : 6491


MessageSujet: Re: Valhia ~ Ohana signifie famille. Personne ne doit être abandonné, ni oublié.   Dim 26 Juin - 19:02

ENCORE UNE DESHUSSES ?
rebienvenue


    3 words, 8 letters ; say it, and I'm yours
    Remember those walls I built? Well, Baby they're tumbling down and they didn't even put up a fight, they didn't even make a sound. I found a way to let you in but I never really had a doubt. It's like I've been awakened, every rule I had you breaking. It's the risk that I'm taking.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Valhia ~ Ohana signifie famille. Personne ne doit être abandonné, ni oublié.   Lun 27 Juin - 8:59

(reuh)Bienvenue par ici la miss !! excellent choix
Bon courage pour la suite de ta fichette
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Psychologue
|statut civil| : Divorcé
|âge du perso| : 42
MES SUJETS DE L'HEURE
VALERY HANNAH
ALEXIS MIA SALOMÉ NOÉMI



|célébrité| : Leonardo Dicaprio
|crédits| : carole71
|pseudo/prénom| : Mya
|dcs| : Le diable & L'ange [Marya & Taïla]
|nombre de messages| : 75


MessageSujet: Re: Valhia ~ Ohana signifie famille. Personne ne doit être abandonné, ni oublié.   Lun 27 Juin - 13:15

La famille Deshusse contre attaque !

Excellent choix de scénario ma chérie Amuse toi bien avec ce personnage




well hello you crazy bastard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Tu étudies pour devenir pâtissière et tu travailles à la boulangerie Julliard
|statut civil| : Tu es célibataire, tu as trop peur de lui dire, d'essuyer un refus.
|âge du perso| : 23

SUJETS: Corina
|célébrité| : Sophie Turner
|crédits| : tearsflight/avatar & tumblr/gifs
|pseudo/prénom| : Wendy
|dcs| : Noah Reyneau
|nombre de messages| : 99


MessageSujet: Re: Valhia ~ Ohana signifie famille. Personne ne doit être abandonné, ni oublié.   Lun 27 Juin - 18:21

re Bienvenue sur le forum



When the days are cold. And the cards all fold. And the saints we see. Are all made of gold. When your dreams all fail. And the ones we hail. Are the worst of all. I wanna hide the truth. I wanna shelter you. But with the beast inside. There’s nowhere we can hide. No matter what we breed. We still are made of greed. This is my kingdom come. Look into my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : 6e année de médecine, spécialisée en chirurgie cardio-thoracique
|statut civil| : En couple
|âge du perso| : 25



Marya + Noah & Valery & Victoria & You ?

|célébrité| : Ashley Benson
|crédits| : ironshy
|pseudo/prénom| : Chocopanda | Lisa
|dcs| : Hanna, l'artiste épanouie
|nombre de messages| : 40


MessageSujet: Re: Valhia ~ Ohana signifie famille. Personne ne doit être abandonné, ni oublié.   Lun 27 Juin - 21:03

Eh oui, les Deshusses domineront le monde !

Merci mes amours


Et ce n’est pas si important qu’on vive heureux pour toujours, ce qui compte, c’est être heureux maintenant. De temps en temps, même si c’est rare, les gens vous surprennent. Et une fois de temps en temps, certaines personnes peuvent vous couper le souffle.

(c) acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Derniène année en danse / Barman au Steak-Tease
|statut civil| : cogne plus fort, je suis sourd ♥
|âge du perso| : 25

I fell in love with you cause you made me feel I fell in love with you cause you kept it real Man, you done changed up on me, you changed your flow Now I been hating on you everywhere I go No, I ain't too flawless and no, I ain't the best And no, I don't say sorry and no, I ain't perfect But I am the man, I am the man

Mes sujets:
Jackson Marya Mattou Marya+Jackson Noah Daniel
|célébrité| : Josh HOTcherson
|crédits| : vercors + Prying.Monkey
|pseudo/prénom| : Moomins
|dcs| : Un imposant/Une timide/Un menteur (Stephan/Valéry/Lukas)
|nombre de messages| : 6633


MessageSujet: Re: Valhia ~ Ohana signifie famille. Personne ne doit être abandonné, ni oublié.   Mar 28 Juin - 2:59


Sors le champagne, tu es validé(e)! ;)


Un double petit panda Valéry m'a dit que je pouvais te valider, mais uniquement si je ne te touchais pas avec mes mains. *pose son pied sur elle* Bon jeu

C'était pas si dure, pas vrai? Maintenant que tu fais officiellement partie de Quertal, tu peux te rendre ici pour recenser ton logement et ici pour ton métier. Si jamais tu es décidée à faire un vœux, tu peux toujours jeter une pièce dans la fontaine, mais c'est à tes risques et périls! Si jamais tu as l'impression de n'avoir aucun ami, tu peux toujours aller faire un tour parmi les fiches de liens se trouvant par là ou bien inventer des connaissances en créant des scénarios ici. Pour finir, n'hésite pas à lâcher un WAAAAAKKKKK si jamais tu as des questions ou si tu veux que le révérend te fasse un strip-tease, ça va lui faire plaisir.




Just tell me you love me Even though you don't love me
Let me see you dance I love to watch you prance Take you down another level And get you dancing with the devil Take a shot of this But I'm warning you I'm on that sh*t that you can't smell baby So put down your perfume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Valhia ~ Ohana signifie famille. Personne ne doit être abandonné, ni oublié.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Valhia ~ Ohana signifie famille. Personne ne doit être abandonné, ni oublié.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Juillet 2012] Interview Missy - Portrait Magazine
» Pourquoi n'y a-t-il jamais personne sur le Tchat ?
» Mon hommage à Michael.
» paul personne
» famille Lacaille et Bob brozman en juin à Paris???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum