AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

 Une réponse qui se fait attendre < Corina >

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Tu étudies pour devenir pâtissière et tu travailles à la boulangerie Julliard
|statut civil| : Tu es célibataire, tu as trop peur de lui dire, d'essuyer un refus.
|âge du perso| : 23

SUJETS: Corina
|célébrité| : Sophie Turner
|crédits| : tearsflight/avatar & tumblr/gifs
|pseudo/prénom| : Wendy
|dcs| : Noah Reyneau
|nombre de messages| : 99


MessageSujet: Une réponse qui se fait attendre < Corina >   Jeu 5 Mar - 8:41

Tu regardais le mur du salon depuis plusieurs minutes, tu ne savais pas quoi faire de tes dix doigts. Corina et toi avez convenues de vous retrouvez au salon de thé, mais tu es un peu en avance. Tu avais trop hâte de la voir, mais maintenant tu ressens de la crainte. Tu sais qu'elle va t'offrir une réponse, te dire si elle accepte la proposition que tu lui as fait et à laquelle elle devait réfléchir. Cette proposition, c'était de cohabiter avec toi, pour se débarrasser de son infâme demi-soeur. Tu lui as vendu l'idée comme du rêve, ne lui relatant que le positif avec l'espoir qu'elle accepterait, mais elle t'a demandé de lui laisser du temps pour y penser. Tu as maintenant peur qu'elle ai fait son choix et te dise non. Avec elle, les choses sont différente. Elle est telle une obsession pour toi, un besoin vital, un moyen de respirer. Quand tu es avec elle, tu es transportée au septième ciel et que vous vous entendez comme larrons en foire en dit long sur votre complicité naturelle. Vous ne vous forcez pas à vous apprécier, ni à vous faire des cachoteries. C'est ta meilleure amie, mais bien plus encore et faute de pouvoir lui avouer, tu aimerais la voir plus souvent. Vivre avec elle semble être un moyen de franchir des étapes, mais aussi de vous rapprocher, de voir si elle ressent la même chose pour tout, ou au moins de savoir si elle a une orientation sexuelle différente de la tienne. Mais plus que tout, tu sais qu'elle a besoin de changer d'air. Casanière, Corina n'aime pas le changement, n'aime pas voyager et sûrement pas déménager. C'est pour cela que sa réticence ne t'a pas insulté. Tu sais que tu n'es pas la cause de cette attente de réponse, qu'elle veut juste se convaincre que déménager est pour le mieux et l'empêcherait de s'arracher les cheveux de la tête. Tu voudrais l'aider à surmonter ses soucis, à devenir plus aventurière même si tu es charmée par son côté plus conservateur. Tu aimerais qu'elle voit les choses sous ton point de vue, juste une fois. Qu'elle accepte de franchir ce pas pour te permettre de lui en faire franchir un autre et de l'inventer à Bienne, dans ta famille. Pas en tant que couple, tu t'es résolue à ne pas penser de cette façon même si l'envie d'être plus que son amie ne disparait pas. Tu ne veux pas brûler d'étapes et perdre son amitié. Tu veux juste te rapprocher, la comprendre.

Tu te tournes les pouces quand tu la vois arriver. Un sourire se dessine immédiatement sur tes lèvres. Comme une gamine, tu te lèves pour lui faire un signe de la main, comme si elle ne te voyait pas alors que l'endroit est vide. Ce n'est pas gigantesque, c'est minuscule et tu étais la seule cliente avant son arrivée. C'était plus fort que toi, comme un besoin de lui montrer que tu étais heureuse de la voir. Tu te rassois en voyant que tu as l'air stupide, croise les mains sur la table et attend qu'elle vienne te rejoindre dans l'appréhension. Tu ne sais toujours pas si elle a pris une décision et si oui, de laquelle il s'agit. Tu te sens idiote de ne penser qu'à cela, mais tu ne peux contrôler tes pensées et ton esprit. Tu es trop impliquée dans la réponse.



When the days are cold. And the cards all fold. And the saints we see. Are all made of gold. When your dreams all fail. And the ones we hail. Are the worst of all. I wanna hide the truth. I wanna shelter you. But with the beast inside. There’s nowhere we can hide. No matter what we breed. We still are made of greed. This is my kingdom come. Look into my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Serveuse
|statut civil| : Célibataire
|âge du perso| : 24
Caroline
|célébrité| : Demi Lovato
|crédits| : sleepwalking
|pseudo/prénom| : REDTwins (Diane)
|dcs| : Neal
|nombre de messages| : 895


MessageSujet: Re: Une réponse qui se fait attendre < Corina >   Sam 21 Mar - 16:14

Dans ton salon, tu passes ton temps à regarder ta montre. Tu es réveillée depuis une bonne quinzaine de minutes et tu attends, le regard perdu sur l'horloge accrochée à ton bras, regardant les minutes défiler devant tes yeux. Tu as hâte d'aller la retrouver même si la réponse que tu vas lui dire n'est certainement pas celle qu'elle aimerait entendre. Tu vas devoir refuser son invitation, tu ne peux pas vivre avec elle. Tu aimerais que tout soit autrement, que tu puisses lui parler calmement et lui faire comprendre ton point de vue mais tu sais que c'est impossible. Caroline est ta meilleure amie, la seule qui te connaisses aussi bien et tu as peur de lui dévoiler tes sentiments. Elle est belle, tu en es amoureuse depuis des semaines mais ta tête te dis sans cesse de la laisser aller, qu'elle n'est pas intéressée. Ce n'est pas facile, c'est très compliqué à comprendre. Tu aimerais qu'elle puisse te sourire et t'aimer d'un amour impossible. La vie n'est pas une partie de plaisir et un jeu. Maintenant tu le sais. Tu sautes de ton sofa, directement ta penderie pour prendre une veste, il est l'heure d'aller la rejoindre. Tu trembles un peu tandis que tu vêtis cette veste de couleur sable. Tu as peur de sa réaction lorsque tu lui diras que son idée n'est pas si bonne et que tu ne sais pas pourquoi tu devrais aller la rejoindre. Tu as un gros problème avec ta demi soeur, c'est une personne cruelle et sans sentiments. Mais tu ne peux pas faire autrement que la regarder, lorsqu'elle te parle, désirant plus que tout d'aller vivre avec elle même si tu sais que c'est perdu d'avance. Tu as peur de tes paroles et de tes gestes, si tu passes autant de temps avec elle. Rien ne sera pareil, tout sera changé et tu as peur de le regretter. Caroline est une fille bien et intéressante et tu ne veux pas créer un tas de problèmes avec elle. Ce ne serait pas correct envers toute votre amitié.

Tu te dépêches, courant sous la pluie qui commence a tomber même s'il annonçait soleil sur la commune de Quertal. Tu n'as jamais aimé être trempé. Tes cheveux frises, tes joues deviennent facilement rouges et tu as froid sans cesse. Tu te mets même souvent à trembler de tout ton corps. Mais tu espères que cette fois-ci, ce ne sera pas le cas. Tu veux montrer le plus beau de toi et embrasser la vie ensuite. Tu as envie de tout lui dévoiler mais tu sais que tu vas devoir attendre, surtout si tu es trempée. Tu ouvres la porte du café, voit Caroline qui t'envoie la main. Le local est désert, personne d'autre n'est présent dans la pièce, vous êtes les seules clientes. Tu es vraiment déçue de cette situation. Tu as peur que Caroline puisse s'énerver à tes mots, puisque personne ne pourra l'entendre. Même si elle est une jeune femme douce et tranquille, tu ne souhaites pas avoir de problèmes avec elle. Tu l'aimes, malgré tout. « hey! » Tu te rapproches d'elle tandis qu'elle s’assoit à la table. Tu as le coeur léger en sa présence et tu penses sérieusement à ce que Patrick t'as dit au sujet de cette histoire. Te vider le coeur allait te faire du bien, tu ne peux pas faire autrement. « Tu as goûté à la pluie toi aussi ou tu es arrivée avant? » Tu prends place, à ton tour, à la table, affichant un beau sourire tandis que tu enlèves ta veste. Le regard dirigée vers Caroline, tu continues de sourire. Elle est belle, très belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Tu étudies pour devenir pâtissière et tu travailles à la boulangerie Julliard
|statut civil| : Tu es célibataire, tu as trop peur de lui dire, d'essuyer un refus.
|âge du perso| : 23

SUJETS: Corina
|célébrité| : Sophie Turner
|crédits| : tearsflight/avatar & tumblr/gifs
|pseudo/prénom| : Wendy
|dcs| : Noah Reyneau
|nombre de messages| : 99


MessageSujet: Re: Une réponse qui se fait attendre < Corina >   Mar 31 Mar - 13:42

Tu attendais tellement son arrivée que tu es encore passée pour une écervelée devant elle. C'est plus fort que toi, il te faut toujours faire preuve de trop d'enthousiasme quand tu la vois. Elle est un peu comme le soleil de ta journée, celle sans qui se lever est un fardeau. C'est intimidant, mais ce l'est d'autant plus que tu ne connais pas ses sentiments à ton égard. Tu aimerais lui dire que tu ne ressens pas que de l'amitié envers elle, mais un rien te bloque, t'empêche de dévoiler tes sentiments pour elle. C'est le fait que tu ne connais pas ses propres attentes futures, ses propres émotions pour toi. Elle se dirige vers toi, les cheveux et vêtements souillés par la pluie. Tu ne lui admettras pas, mais ça lui donne un certain charme, montrant une facette plus vulnérable de sa personne. Tu as hâte de connaître sa réponse, mais en même temps, tu as peur. Les banalités d'usages sont donc un bon préliminaire. Quand elle ouvre la bouche pour te saluer, tes lèvres n'écoutent plus ta raison et tu te remets à sourire comme une vraie dinde. Elle te rejoins enfin, s’assied devant toi en te parlant météo. C'est une discussion en vogue chez les êtres humains, tu l'as déjà remarqué. Parler température brise la glace, donne un sujet de conversation auquel il est difficile de ne pas se sentir concerné. Tu lui étais reconnaissante de commencer par un sujet léger, sans entrer directement dans le vif du sujet. Ça prouvait qu'elle n'avait pas une dent contre toi, que même si la réponse était négative, ce n'était pas parce que tu étais trop envahissante, enfin tu l'espérais. ''Non, ça n'arrive qu'à toi ça. '' Tu trouvais justement sa malchance adorable. Elle sortait et il commençait à pleuvoir. Elle rentrait et le beau temps revenait à la seconde même. Si tu pensais que la poisse te suivait partout avant de la rencontrer, tu sais maintenant qu'elle est bien moins chanceuse que toi dans son quotidien. Un jour tu allais devoir l'emmener avec toi dans les pays chaud, juste pour voir si elle n'emmenait pas la neige avec elle. ''Ta demi-soeur ne t'a pas fait trop de misère?'' Tu lances le sujet anodinement, mais tu sais qu'il bifurquera sur le sujet de votre rencontre. Tu veux juste lui rappeler qu'elle ne peux pas rester avec sa demi-soeur éternellement si elle ne veut pas tomber en dépression. Si tu as un intérêt certain à déménager avec elle, tu lui as surtout proposé pour lui venir en aide. Tu ne veux pas que cette pimbêche réussisse à lui effacer ce sourire que tu aimes tant. Chaque fois que vous vous voyez Corina et toi, elle a de nouvelles choses à t'apprendre sur elle et sur ses mauvais coups. Pourtant, vous vous voyez régulièrement, presque chaque jour. ''Tiens!'' Tu lui tends ta veste puisqu'elle est trempée. Toi, tu n'en as pas besoin, tu es bien au chaud, pas elle.



When the days are cold. And the cards all fold. And the saints we see. Are all made of gold. When your dreams all fail. And the ones we hail. Are the worst of all. I wanna hide the truth. I wanna shelter you. But with the beast inside. There’s nowhere we can hide. No matter what we breed. We still are made of greed. This is my kingdom come. Look into my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Serveuse
|statut civil| : Célibataire
|âge du perso| : 24
Caroline
|célébrité| : Demi Lovato
|crédits| : sleepwalking
|pseudo/prénom| : REDTwins (Diane)
|dcs| : Neal
|nombre de messages| : 895


MessageSujet: Re: Une réponse qui se fait attendre < Corina >   Mar 14 Avr - 13:04

Elle est belle, très belle. Elle est même trop belle pour toi, tu t'en ais déjà aperçu, mais tu ne souhaitais pas y croire. Elle a les yeux d'un ange, le regard souriant et elle est trop bien pour toi. Tu aurais aimé être quelqu'un d'autre, pouvoir lui parler pleinement de ce que tu ressens mais c'est impossible. Elle est trop belle et toi, trop naïve. Tu regrettes souvent de ne pas pouvoir lui avoir dit ce que tu ressentais pour elle mais c'est chose du passé. Tu ne peux pas revenir en arrière, tu ne peux rien faire pour te venir en aide. Même avec des valises, un retour en arrière ou un peu plus de courage, jamais tu ne pourras faire ce que tu désires. Ton coeur balance entre deux, ne sachant pas si tu dois lui dire la vérité ou faire semblant, comme depuis des mois. Lorsque ton regard croise le sien, tu baisses toujours la tête, espérant que Caroline ne puisse pas voir tes yeux briller. Tu n'as jamais ressentis quelque chose d'aussi fort pour une femme ni pour quelqu'un et cela te fait peur. Tu n'as jamais pensé pouvoir donner pleinement ta confiance en quelqu'un, de toujours regarder cette personne avec l'espoir au coeur qu'un jour, tu pourras tout lui avouer. Tu ne comprends pas pleinement ce qui t'arrive et cela te fait peur. Est-ce toujours de cette manière lorsqu'on aime quelqu'un? Est-ce que ça fait toujours aussi mal en dedans? Tu ne saurais dire, tu n'as jamais été dans cet état avant aujourd'hui. Mais lorsque tu arrives à sa hauteur, tu commences à lui parler de la température comme si ce petit moment était banal. C'est une manière pour toi de t'évader et d'espérer ne pas parler immédiatement de ce que Caroline souhaite savoir. Tu sais qu'elle aimerait que tu puisses aller vivre chez elle mais c'est impossible. Et tu sais pourquoi. Tu as peur de trop parler et elle, qu'elle puisse te tendre un piège. Selon un ami commun, tes regards vers ta meilleure amie en disent long. Et un peu trop. Ce dernier t'en as même glissé un mot il y a quelques jours, ne sachant pas réellement comment aborder ce sujet avec toi. Il avait fait attention, Patrick, il avait bien pris son temps. Et toi, naïve comme jamais, tu lui avais parlé de tout. D'elle, de toi, de tes sentiments et de la peur qui te menaçait sans cesse. Tu ne savais pas trop comment agir et ton ami t'avais dit de faire attention. Les sentiments que tu avais n'était peut-être pas réciproque. Et c'est ce qui te faisais peur présentement. Toujours avec le regard vers la table, tremblante un peu, tu as décidé de commencer à prendre place à la table, toi aussi. Mais avant même que tu ne puisses poser tes fesses sur la chaise, Caroline te demande des nouvelles de ta demi-sœur. Pas directement mais c'était comme une demande. Une sorte de rappel à l'ordre. C'était triste, toi qui adorait parler météo. « Elle a fait une crise pour quelques gouttes de lait, hier soir. Elle a vidé ma bouteille de shampooing, elle a saccagé ma veste préférée avec ses faux seins et elle m'a sermonné pour ne pas avoir sorti les ordures. C'est un monstre, une folle, une ... » Mais ta phrase, tu ne la finiras jamais. Caroline décide de te prêter son blouson, que tu acceptes sans aucun problème. Une chance pour elle et pour toi que tu ne lui a pas dit la vérité. Ta demi-sœur a brisé bien plus que ta veste. Elle a aussi pris ton jeans. Peut-être que si tu lui aurais parlé de cette fameuse paire de pantalon, elle aurait décidé de te prêter les siens? Tu regrettais tes dernières pensées tandis que tu revêtais son bien, te sentais bien plus en sécurité ainsi. Mais elle, elle n'allait pas geler tout à l'heure? Depuis qu'elle t'avait prêté sa veste, tu te sentais mieux. Impossible pour toi de le lui rendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Tu étudies pour devenir pâtissière et tu travailles à la boulangerie Julliard
|statut civil| : Tu es célibataire, tu as trop peur de lui dire, d'essuyer un refus.
|âge du perso| : 23

SUJETS: Corina
|célébrité| : Sophie Turner
|crédits| : tearsflight/avatar & tumblr/gifs
|pseudo/prénom| : Wendy
|dcs| : Noah Reyneau
|nombre de messages| : 99


MessageSujet: Re: Une réponse qui se fait attendre < Corina >   Jeu 28 Mai - 2:14

Tu lui tends la veste, mais tu fais bien attention de ne pas trop en faire, de ne pas avoir l'air désespérée ou harcelante. Tu fais bien gaffe de ne pas te lever pour l'aider à l'enfiler, tu sais que tu aurais l'air d'une grosse obsédée et tu ne veux pas lui faire peur. Tu la connais trop bien. Corina est une fille réservée, contrairement à toi. Tu n'as jamais eu peur de faire part de tes sentiments aux autres, mais avec elle, c'est différent. Elle t'intimide et tu as surtout peur de la faire fuir avec tes fantasmes d'adolescente. Tu ne sais trop comment tu vivrais en sachant qu'elle ne veut plus te parler, plus te voir. Juste lui parler te fait du bien, mais encore plus la voir et passer du temps avec elle. Les mots ne sont pas utiles, sa simple présente suffit. Tu n'as pas besoin de t’épancher sur tes sentiments en te vidant le coeur devant elle pour être heureuse en sa compagnie et si le prix à payer est de te taire sur tes sentiments, tu te sacrifies. Tu n'as pas trop le choix non plus! Tu la vois mal t'avouer qu'elle éprouve la même chose pour toi, tu crois le tout impossible. C'est plutôt elle qui se vide le coeur et tu sais qu'elle en avait besoin. Sa demi-soeur, c'est une vraie garce. Elle fait tout pour se faire détester et tu as du mal à comprendre pourquoi elle donne tant d'énergie à gâcher la vie de Corina. ''L'idée de te venger, ça ne te dit pas? Je pourrais t'aider si ça te traversait l'esprit. Elle mériterait une bonne leçon cette chipie!'' Corina a eut la politesse de laisser sa phrase en suspension pour ne pas dire de gros mots, mais toi, tu n'as pas envie de mettre des gants blancs. Juste avec son comportement, cette fille, tu la détestes. Tu te penches pour lui parler, mais ta voix porte plus fort que prévu.''On pourrait même lui raser les cheveux à la tondeuse.'' Tu as déjà plusieurs idées machiavéliques en tête, mais les énoncer à haute voix t'es impossible vu le regard que te porte la serveuse qui te fixe derrière son comptoir. Tu ne veux pas passer pour une sadique alors tu serres tes lèvres en essayant de ne pas pouffer de rire de cette tête qu'elle te fait. Elle te regarde comme si tu étais une psychopathe tueuse de bébés. Mais la situation n'est pas si drôle. La demi-soeur de Corina est le noeud du problème. Celle qui te sert d'excuse pour qu'elle déménage avec toi même si tu sais que la réponse sera négative. ''Ou la droguer et l'emmener chez le tatoueur à son insu... et faire inscrire grosse connasse sur son front.'' L'occasion était trop belle, tu ne pouvais pas t'en empêcher, mais ton propre langage te gêne au point de mettre ta main devant ta bouche. Tu n'es pas vulgaire, mais cette fille te fait sortir de tes gonds. Tu n'aimes pas qu'elle pourrisse la vie de la seule personne qui compte plus que tout à tes yeux.



When the days are cold. And the cards all fold. And the saints we see. Are all made of gold. When your dreams all fail. And the ones we hail. Are the worst of all. I wanna hide the truth. I wanna shelter you. But with the beast inside. There’s nowhere we can hide. No matter what we breed. We still are made of greed. This is my kingdom come. Look into my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Serveuse
|statut civil| : Célibataire
|âge du perso| : 24
Caroline
|célébrité| : Demi Lovato
|crédits| : sleepwalking
|pseudo/prénom| : REDTwins (Diane)
|dcs| : Neal
|nombre de messages| : 895


MessageSujet: Re: Une réponse qui se fait attendre < Corina >   Lun 15 Juin - 13:16

Impossible pour toi de le lui rendre. Ce n'était pas ton genre de te pavaner avec la veste sur ton dos mais tu n'allais jamais la laver. Cette veste était imprégnée de l'odeur de ta meilleure amie et de son parfum envoûtant. Jamais tu n'allais l'enlever. Tu t'imaginais déjà dormir avec ce précieux cadeau, les joues en feu, ne sachant pas si un jour ou l'autre, Caroline allait te demander de la lui rendre. Tu espérais que non, tu voulais conserver ce présent pour toi. Tu as donc commencé à lui parler de ta demi soeur, ne voulant pas trop partir sur tes fantasmes. Fantasmer sur ta meilleure amie est une chose mais fantasmer sur la veste de cette dernière, ça en est une autre. Les paroles de Caroline te font sourire plus que raison. Elle a toujours eu l'esprit dérangé mais pas à ce point. Te venger? Et pourquoi ferais-tu une chose pareil? Tu n'as jamais été méchante avec ton prochain, préférant aller te cacher dans ta chambre au lieu d'affronter ta demi soeur. Tu n'as jamais voulu son malheur même si elle croit le contraire. Dernièrement, elle a perdu son petit ami et elle croit que c'est de ta faute. Tu n'as pourtant rien fait. Ou presque rien. Tu as bien une poupée vaudou de ta demi soeur mais jamais tu ne lui a voulu du mal. Hier soir, tu as fait un peu de sorcellerie sur celle-ci mais jamais tu n'as voulu lui faire autant de mal. Un mal de ventre, un mal de tête, se faire frapper par une voiture mais survivre tout de même, ça tu le lui a souhaité souvent. « Lui raser la tête? » Tu n'en reviens pas et jamais tu ne vas réaliser complètement ce que ta meilleure amie venait de te dire. Tu as toujours cru que Caroline était une charmante jeune femme polie et tu venais de comprendre le contraire. Tu avais tellement parlé contre ta demi soeur que ton amie avait changé sa vision des choses. Elle était contre ta demi, même si tu ne lui avais jamais présenté. Jamais tu n'allais la lui présenter, c'était décidé. Une guerre effroyable pouvait éclater et finir en bain de sang. Et voir Caroline blessée ou morte, ce n'était pas quelque chose que tu pouvais envisager. Elle était ton bien, ton tout, ton amoureuse en d'autres mots. Tu ne pouvais pas la voir risquer sa vie pour toi. Et tu allais devoir tuer ta demi soeur ensuite si elle osait faire du mal à ta meilleure amie. Tu n'as jamais été d'accord pour la violence mais il y avait toujours un début à tout. Ton regard se dirigeait sans cesse vers ton amie, tu lui souriais bien plus qu'à l'habitude. Avec elle, tu te sentais bien. Tu te sentais femme et belle. Il y avait un petit quelque chose dans le regard de Caroline qui te faisais sentir importante. Jamais beaucoup mais quand même un peu. Tu rêvais tout bas qu'elle puisse t'enlever et réussir à te convaincre de déménager avec elle mais tu ne le pouvais pas. Que pourrais-tu faire si vous vous retrouviez trop souvent dans la même pièce, seules, à vous regarder pendant des heures. Tes sentiments allaient pouvoir exploser et être découverts au grand jour. Tu ne le voulais pas, tu ne le pouvais pas. Tu allais donc attendre qu'elle te parle de cette aventure car tu savais qu'elle allait le faire encore aujourd'hui, pour essayer de changer de discussion ensuite. Peut-être allais-tu te lever et décider d'aller chercher quelque chose à boire ou à manger uniquement dans le but de ne pas poursuivre cette discussion. Tu le pouvais, tu l'avais déjà fait quelques fois pour ne parler de choses importantes avec un autre ami. Tu avais déserté dès que tu ne voulais plus parler, revenant ensuite quelques minutes pour quitter la pièce encore et encore. « Je ne crois pas que ce soit une bonne idée. Molly est beaucoup plus qu'une peste mais elle ne mérite pas qu'on lui porte autant d'attention, crois-moi. » Tu as alors repris place sur ta chaise, ton regard toujours dirigé vers Caroline. Molly était ta demi-soeur depuis longtemps et tu la détestais, tu ne voulais pas faire autrement. Tout était de ta faute, toujours entrain de se fâcher contre toi. Une vengeance aurait pu t'aider mais tu avais peur de la suite. Elle était timbrée, cette Molly. Timbrée et dangereuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Tu étudies pour devenir pâtissière et tu travailles à la boulangerie Julliard
|statut civil| : Tu es célibataire, tu as trop peur de lui dire, d'essuyer un refus.
|âge du perso| : 23

SUJETS: Corina
|célébrité| : Sophie Turner
|crédits| : tearsflight/avatar & tumblr/gifs
|pseudo/prénom| : Wendy
|dcs| : Noah Reyneau
|nombre de messages| : 99


MessageSujet: Re: Une réponse qui se fait attendre < Corina >   Mar 18 Aoû - 16:00

La méchanceté ne faisait pas partie de ton être, mais c'était plus fort que toi, comme si une fore maléfique te contrôlait. Impossible de pardonner à cette fille alors qu'elle faisait du mal à ta meilleure amie, à ta meilleure moitié. Tu sentais que si elle avait été à tes côtés, tu lui aurais dévissé la tête. Quelle genre de personne horrible pouvait-elle bien être pour te faire sortir de tes gonds, alors que tu ne la connaissais même pas! ''Lui raser la tête oui. Lui faire un espèce de Mohak et lui teindre en vert tendre.'' Comme tu l'imaginais bien avec cette petite ligne de pelouse sur le crâne, malgré que tu ne l'avais jamais vu et ne pouvais te donner une idée de son visage. Même si tu aurais pu regretter tes paroles, dire que tu t'en voulais de souhaiter tant de malheurs à une inconnue, tu ne regrettais pas un mot. Ou bien tu regrettais de n'avoir si peu d'imagination pour inventer des tourments à cette peste. Des sauterelles dans son lit, des morpions dans sa commode... mais vu qu'elle ''empruntait'' toujours les vêtements de Corina, tu doutais que le tout fonctionne comme prévu. La coupe de cheveux était toute désignée alors! Mais tes espoirs se perdirent dans un abysse lointain lorsque ta meilleure moitié pris la parole en déclinant ton offre d'aide à la vengeance. Elle disait qu'elle ne méritait pas tant d'attention, mais tu en doutais. Elle méritait cette petite attention toute spéciale à son égard.

Si Corina te disait non, c'était non. Tu essayais de la faire changer d'idée sur bien des choses, mais ce qui touchait à sa demi-soeur, tu ne voulais pas ambitionner. C'était sa décision après tout, même si tu étais déçue par son manque de besoin de vengeance. Tu aurais eu une plaisir fou à gâcher la vie de cette fille. Mais c'était sûrement un bien pour un mal. Tu savais que tu n'aurais pas aimé que Corina voit une facette de toi aussi sadique. La situation avait quand même un bon côté, tu pouvais parler de la discussion qui te brûlait les lèvres, même si tu redoutais aussi cette réponse. Après t'être raclé la gorge, tu pris une petit voix sans même le savoir, une voix qui se voulait tâter un chemin miné. ''Si tu n'habitais plus avec elle, le problème serait réglé pacifiquement par exemple.'' Tu ne comprenais toujours pas son hésitation à déménager avec toi et si elle te disait non, tu allais demander des explications, pour comprendre ce qui clochait. Tu te cala dans ton siège, te faisant toute petite en attendant sa réaction. La subtilité, ce n'était pas vraiment ton fort.



When the days are cold. And the cards all fold. And the saints we see. Are all made of gold. When your dreams all fail. And the ones we hail. Are the worst of all. I wanna hide the truth. I wanna shelter you. But with the beast inside. There’s nowhere we can hide. No matter what we breed. We still are made of greed. This is my kingdom come. Look into my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Serveuse
|statut civil| : Célibataire
|âge du perso| : 24
Caroline
|célébrité| : Demi Lovato
|crédits| : sleepwalking
|pseudo/prénom| : REDTwins (Diane)
|dcs| : Neal
|nombre de messages| : 895


MessageSujet: Re: Une réponse qui se fait attendre < Corina >   Ven 11 Sep - 15:21

Timbrée et dangereuse. Mais beaucoup moins que ta meilleure amie, lorsque cette dernière te révélais tout ce qu'elle avait en tête pour faire enrager ta demi-soeur. Un grand et long frisson te parcourras, ne sachant pas si ce dernier était pour le froid ou pour les paroles de Caroline. Peut-être était-ce un peu pour les deux, au fond. Cette fille, Caroline, si elle n'était pas ta meilleure amie, tu aurais pu la prendre pour une vraie folle. Elle paraissait au bord de l'extase, tellement elle voulait que ses idées te plaises. C'était drôle de la voir ainsi pour les gens autour de vous mais pour toi, fille si fragile, c'était le contraire. Elle commençait tranquillement à te donner la chair de poule. Une chance pour toi, Caroline n'avait jamais rencontré Molly. C'était aussi une chance pour ta demi-soeur. Que serait-elle capable de lui faire, si elle tombait face à face avec elle ? Ceci n'aurait pas été une grosse perte, tu aurais même souri pendant un long moment, mais tes parents n'auraient pas apprécié ce geste de la part de Caroline. Et ensuite, tu aurais tout fait pour que tes parents puissent l'apprécier encore plus qu'à l'ordinaire. Mais tu savais bien que ce ne serait pas possible, tout aurait changé entre eux. Mais pas pour toi, tu l'aurais même aimé beaucoup plus qu'à l'ordinaire. Elle était ton âme soeur, après tout. Mais tu préférais quand même refuser son offre, ne voulant pas rendre ta demi-soeur encore plus indésirable qu'avant. Tu n'avais pas peur d'elle, bien entendu, mais tu ne voulais pas non plus avoir des problèmes avec ses amies ou avec les parents. C'était ça, ta plus grande peur. Tu ne voulais pas avoir de problèmes avec la famille et devenir la risée des autres. Par contre, tu aurais bien aimé voir Molly avec les cheveux verts. Elle qui voulait toujours être bien mise, toujours souriante pour les autres et belle à regarder. L'image te fis tout de même sourire un long moment, tu aimais tellement l'idée de Caroline.

Même si Caroline aurait aimé que tu puisses devenir une peste toi aussi et faire de la vie de ta demi-soeur une vraie torture, tu ne voulais pas jouer sur ce terrain. Tu ne voulais pas devenir mauvaise et montrer à Caroline une nature que même toi, tu ne connaissais pas. Grogner, rager, devenir un monstre, ce n'était pas toi. Et jamais tu n'allais te rabaisser au niveau de Molly, surtout dans le but de devenir aussi mauvaise qu'elle. Caroline blaguait, tu l'espérais. Tu ne voulais pas que cette dernière puisse se faire détester par tes parents et tes autres amis, comme Patrick. Ce dernier l'aimait beaucoup, pas la peine de se la mettre du mauvais côté. Les paroles suivantes de Caroline ne te fit pas sursauter. Tu attendais cette question depuis longtemps et tu ne savais toujours pas comment refuser son offre. Elle était gentille et polie, rien de mal placé, tout en douceur. Pourtant, tu ne voulais pas commencer comme ça avec elle. Tu ne voulais pas devenir dépendante de Caroline, autant qu'à l'habitude. Et tu te voyais mal habiter avec elle tandis que tes sentiments pour cette fille continuait de grandir en toi. Tu ne lui as pas répondu, tu as préféré regarder derrière toi, espérant qu'elle puisse changer de discussion, elle aussi. « Il y a de merveilleuses brioches à la cannelle. Tu en veux une ? » Tu voulais qu'elle te dises oui, pour changer de sujet encore une fois. Tu ne voulais pas parler déménagement avec elle et refuser son offre, encore. Si c'était le cas, elle allait certainement te poser des questions et souhaiterait avoir des explications. Tu te voyais mal lui expliquer. Tout pour ne pas entrer dans cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Tu étudies pour devenir pâtissière et tu travailles à la boulangerie Julliard
|statut civil| : Tu es célibataire, tu as trop peur de lui dire, d'essuyer un refus.
|âge du perso| : 23

SUJETS: Corina
|célébrité| : Sophie Turner
|crédits| : tearsflight/avatar & tumblr/gifs
|pseudo/prénom| : Wendy
|dcs| : Noah Reyneau
|nombre de messages| : 99


MessageSujet: Re: Une réponse qui se fait attendre < Corina >   Lun 8 Fév - 7:06

Tu n'étais pas de nature violente, pas même le genre de fille à vouloir se venger à tout prix lorsqu'on lui faisait un coup bas. Tu n'aimais pas te battre, mais tu n'étais pas non plus du genre à te laisser frapper en tendant l'autre joue. Tu trouvais que Corina ne ripostait pas suffisamment concernant le comportement de sa demi-soeur. Elle ne se laissait pas directement marcher sur les pieds, mais elle n'était pas assez stricte envers elle. Tu avais souvent l'impression qu'elle était trop douce avec ses oppresseurs. Et cette petite peste, elle ne perdait rien pour attendre si jamais elle croisait ton chemin, ça, tu pouvais le jurer sur ta vie. Tu voyais bien que tes propos avaient surpris Corina et tu espérais surtout qu'elle ne te prenne pas pour une espèce de cinglée violente, en quête d'une vendetta. Mais son sourire te rassura quelque peu, lorsqu'elle sembla songer à ton idée de teindre les cheveux de sa demi-soeur. Tu aurais pu continuer sur le sujet un long moment, mais tu étais persuadée qu'il valait mieux changer de sujet avant de paraitre trop étrange, et surtout sadique. Tu savais bien que ta meilleure amie ne se laisserait jamais aller à l'idée de riposter contre celle qui la charriait sans cesse, et tu ne pouvais pas la forcer. C'est qu'elle pouvait être bornée des fois, mais c'est aussi ce qui faisait son charme.

Tu t'es donc mise à changer de sujet, parlant de celui pour lequel vous vous étiez donné rendez-vous aujourd'hui, à cette heure précise. Tu avais peur de demander, mais tu voulais une réponse, être fixée. Cette réponse, tu l’eus, mais elle ne plu pas vraiment. Corina éludait le sujet et cela n'augurait rien de bon. Tu ne savais pas pourquoi elle faisait tant de manières et préfèrais retarder sa réponse. Tu n'allais pas te jeter à sa gorge si elle refusait de déménager avec toi, même cela te blesserait considérablement. Tu lui avais peut-être fait peur avec tes propos précédents sur sa demi-soeur et peut-être avait-elle peur d'être ta prochaine cible. ''Je n'ai pas faim. Mais tu n'as pas répondu à ma question.'' Directe, c'est ainsi que tu étais. Tu avais voulu retarder la question plus tôt, mais qu'elle la retarde à son tour ne te plaisait pas. Cela te faisait peur et tu imaginais le pire, soit qu'elle ne veuille plus te parler. Tu ne comprenais pas pourquoi elle préférait rester avec cette folle plutôt qu'habiter avec toi. ''Tu sais, je ne vais pas t'en vouloir si tu ne veux pas partager un appartement avec moi. Je ne vais pas te renier ou te teindre les cheveux en vert.'' Tu préférais spécifier au cas où c'était ce qui lui traversait l'esprit. Elle était plus que ta meilleure amie, elle était ta confiante, mais aussi celle que tu aimais secrètement et tu ne voulais pas gâcher votre amitié pour une histoire pareille.



When the days are cold. And the cards all fold. And the saints we see. Are all made of gold. When your dreams all fail. And the ones we hail. Are the worst of all. I wanna hide the truth. I wanna shelter you. But with the beast inside. There’s nowhere we can hide. No matter what we breed. We still are made of greed. This is my kingdom come. Look into my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Serveuse
|statut civil| : Célibataire
|âge du perso| : 24
Caroline
|célébrité| : Demi Lovato
|crédits| : sleepwalking
|pseudo/prénom| : REDTwins (Diane)
|dcs| : Neal
|nombre de messages| : 895


MessageSujet: Re: Une réponse qui se fait attendre < Corina >   Sam 12 Mar - 15:56

Tout pour ne pas entrer dans cette histoire. Et dans les autres, d'ailleurs. Tu n'avais pas envie de t'amouracher encore d'une histoire perdue d'avance, une histoire qui allait finir par te ruiner l'existence. Une histoire d'amour, de tendresse, mais uniquement de ton côté. Peur de tout lui avouer, tu n'avais jamais fait les premiers pas, décidant de mettre un frein à ton expérience. Qui dit qu'elle pourrait t'aimer en retour ? Qui dit qu'elle pourrait te comprendre, simplement ? Ce n'est pas tout les jours que l'on tombe amoureuse de sa meilleure amie et que l'on ne sait pas comment le lui dire. Par contre, toi, c'était depuis des mois, que tu avais des sentiments pour elle. Ne sachant pas comment le lui dire et le lui faire comprendre ensuite, tu avais décidé de garder le silence et le garder aussi lorsqu'il était question de déménagement. Caroline a toujours été une bonne amie, une personne ouverte d'esprit. Tu n'avais pas peur pour elle, elle était bien. C'était pour toi. Tu avais peur de souffrir atrocement lorsque ton amie aurait tout compris. La solitude allait te poser problème et devenir quelque chose de pesant à la longue. Et parler de tout ça, comme d'un futur logement, tu ne le pouvais pas. C'était trop dure en encaisser. Parler nourriture, ça, tu le pouvais. Ce n'était pas un sujet trop direct, tu pouvais prendre ton temps pour trouver tes mots et lorsque tu auras la bouche pleine, plus besoin de penser et de parler. Tu ne le pourrais plus.

Une question, une simple et petite question dans sa direction. Et elle aussi, une autre question. Pourquoi toujours et toujours des questions ? Pourquoi ne pas décider de ne jamais en poser ? La vie serait plus simple, plus jolie aussi, surement. Mais non, tu étais prise pour parler de tout avec Caroline, de répondre à ses questions aussi. Tandis que tu cherchais quoi lui dire, ton regard se dirigeait sans cesse vers les brioches. Tu n'avais pas faim. Même que depuis que tu avais envoyé cette invitation à Caroline, tu n'avais plus faim. Tu n'avais même rien avalé. Tu ne voulais pas arriver là avec un fort mal de coeur. Mais ce que tu ignorais, c'était ton mal de tête, à force du stress. Tu espérais que ce dernier puisse disparaitre et ne jamais revenir. Tu cherchais tes mots, ne sachant pas comment tout lui expliquer sans devenir méchante ou paraitre pour une fille sans coeur. Ce que tu n'étais pas. La bouche ouverte pendant un petit moment, tu ne savais pas quoi lui répondre plus. Lui faire de la peine, c'est ce que tu allais certainement faire. Et ce n'était pas ce que tu voulais. Tu voulais lui faire comprendre que tu l'aimais, mais qu'il était impossible pour toi de vivre avec elle. À cause de beaucoup de choses, trop de points en commun, mettons. Comme ta demi-soeur que tu détestais tant. « Ce n'est pas une question de teinture, mais plutôt.. » Quoi ajouter ? C'était vrai, tu n'avais pas peur de ses goûts de teintures étranges. Tu avais plutôt peur de toi et de ce que tu pourrais faire avec le temps. Le simple fait de penser à vous deux, te mettais mal à l'aise. Tu avais peine à respirer. « ..Une question de teinture. » Comment lui expliquer le tout ? Comment lui faire comprendre tes mots, toi qui ne comprenait que la moitié de ce que tu venais de lui dire ? « Je préfère largement le bleu ou même le rose pour les cheveux. » Comment lui dire que tu détestes la teinture et que jamais, tu ne vas teindre tes cheveux ? « Si tu veux, tu pourrais même me faire une teinture ! » Qu'avais-tu en tête, à ce moment là ? Malade, tu étais. Malade pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Tu étudies pour devenir pâtissière et tu travailles à la boulangerie Julliard
|statut civil| : Tu es célibataire, tu as trop peur de lui dire, d'essuyer un refus.
|âge du perso| : 23

SUJETS: Corina
|célébrité| : Sophie Turner
|crédits| : tearsflight/avatar & tumblr/gifs
|pseudo/prénom| : Wendy
|dcs| : Noah Reyneau
|nombre de messages| : 99


MessageSujet: Re: Une réponse qui se fait attendre < Corina >   Ven 8 Avr - 18:41

Tu ne voulais pas vraiment entendre cette réponse. Une petite voix te disait qu'elle n'allait pas te plaire, qu'elle ne serait pas positive. Qu'elle te ferait plus de mal que de bien, mais tu voulais être fixée. Tu ne pouvais pas laisser cette discussion sans réponse, ne pas savoir et te faire du sang d'encre ainsi que des idées plus longtemps. Au début tu pensais qu'elle avait eu autre chose à penser, ensuite qu'elle avait oublié de te donner une réponse, mais depuis une semaine, tu te doutais que quelque chose n'allait pas. Elle ne voulait pas te répondre. Elle ne voulait pas déménager avec toi et ne savait pas comme t'en faire part. Elle ne t'appréciait peut-être pas? Elle voulait arrêter de te parler? Tu t'étais fait plein de films noirs dans ta tête et tu voulait qu'ils disparaissent au moins les vérifier. Elle te parlait toujours comme si tu étais sa meilleure amie, ça n'avait pas changé, mais quelque chose la tracassait et tu avais peur que ce soit ta faute. Elle a commencé à se confier à toi, t'avouant que ce n'était pas une question de teinture, mais qu'elle laisse sa phrase en suspend continue à faire grandir tes craintes. Elle ne veut pas te blesser, mais tu as dû dire ou faire quelque chose de mal. Tu as trop lancé de signaux dans sa direction peut-être? Tu as été trop entreprenante? Elle s'est fait un petit ami et ne t'en as pas encore parlé?

La suite de sa réponse te laisse perplexe. Elle parle de bleu et de rose. Puis elle dis que tu pourras lui teindre les cheveux, de manière un peu trop enthousiasme. Tu flaires le danger, mais tu embarques quand même dans le jeu, changeant de sujet momentanément pour lui laisser un moment de répit. Et puis tu n'as jamais pu te teindre les cheveux, puisque ton roux naturel, tu le perdrais à jamais et tu ne le veux pas. Imaginer ce que toi, en apprentie coiffeuse, pourrait donner, c'est désastreux. "Tu veux une teinture? Tu as déjà pensé au blond? Ou aux mèches caramel? Ce serait magnifique sur toi." Tu préfères lui donner raison, ne pas insister tout de suite et la relancer durant la conversation. Un jour elle n'aura pas le choix de te répondre, de te dire ce qu'elle veut. Tu as peine à garder le contrôle de tes paroles par exemple, et c'est évident car tu recommences les sous entendus. ''Si jamais on habitait ensemble, j'aurais le temps de te faire toutes les teintures que tu veux.'' Et voilà, tu n'as pas pu t'en empêcher et tu te mords les lèvres, tu te maudit intérieurement. Tu ressens soudainement le besoin de toi même changer de sujet. Mais celui que tu lances n'est pas mieux, il est tout aussi catastrophique. ''Le serveur te regardes depuis tout à l'heure, je crois qu'il en pince pour toi.'' Tu n'aurais pas dû aborder ce sujet là non plus, qui te met immédiatement mal à l'aise. Si jamais elle commente sur lui, dit qu'il est mignon ou bien va vers lui, tu aurais envie de le tuer, et de te tuer ensuite. Pour être aussi idiote.



When the days are cold. And the cards all fold. And the saints we see. Are all made of gold. When your dreams all fail. And the ones we hail. Are the worst of all. I wanna hide the truth. I wanna shelter you. But with the beast inside. There’s nowhere we can hide. No matter what we breed. We still are made of greed. This is my kingdom come. Look into my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Serveuse
|statut civil| : Célibataire
|âge du perso| : 24
Caroline
|célébrité| : Demi Lovato
|crédits| : sleepwalking
|pseudo/prénom| : REDTwins (Diane)
|dcs| : Neal
|nombre de messages| : 895


MessageSujet: Re: Une réponse qui se fait attendre < Corina >   Mar 19 Avr - 17:54

Malade pour elle. La tête complètement bourrée de choses inutiles, le regard dans le vide, des signes de détresses à la place des yeux. Tandis que Caroline te regardes avec un regard voulant en dire long, tu préfères diriger le tiens vers un autre endroit de la pièce, espérant te faire oublier tranquillement. Tu as peur de l'interdit, peur d'un refus de sa part. Peur de ce que cette fille est capable de te faire faire. Depuis que tu l'as rencontré, tu n'es plus la même. Ta mère t'as même fait cette mention, la semaine passée, cherchant sa fille chérie des yeux. Tu deviens plus suspecte, plus réservée. Tu t'enfermes des heures durant chez toi, refusant de donner signe de vie à quelqu'un d'autre qu'à ta meilleure amie. Encore hier, tu as refusé un contrat de décoration, voulant rester le plus longtemps auprès de Caroline. Ne pas avoir de projet, au cas où cette dernière peut t'offrir de passer un peu de temps avec elle, tu le fais depuis des semaines. Tu n'as pas envie de lui dire non, ne serait-ce que pour aller chercher un peu de lait à la supérette du coin. Tu as le bon vouloir de te garder un peu de temps pour cette femme qui est la lumière au bout de ton tunnel si sombre. Une lumière blanche et éclairante qui désire te faire un peu de place chez elle, t'invitant à t'y installer. Et parler coiffure, teinture et de bleutée peut certainement t'aider à te sortir de se problème. Tu rêves de t'installer avec elle, tout de suite, mais pas comme ça. Pas de cette manière aussi brusque. Que quelques mots et des mal entendus gros comme le monde. Ce n'est pas ce que tu recherches. Tu désires prendre le temps de peser le pour et le contre. De lui dire ce que tu ressens pour elle car tu sais que dès le jour où elle comprendra ce détail, elle partira. Les gens sont cons, des fois. Ils ne peuvent comprendre ce que les gens autour d'eux peuvent ressentir pour quelqu'un. Tu le sais, c'est déjà arrivé avec toi. Un homme, attachant et aimable. Un gentil garçon. Refusant ses avances, il avait comprit. Et créant un doute dans ton esprit, il avait décidé de sortir avec ta demi-soeur, prouvant ainsi qu'il n'était qu'un homme comme les autres. Un homme sans coeur et d'aucun jugement.

Tu n'as jamais pensé au blond, aux mèches caramel, ni même à te raser la tête. Tes cheveux, tu les aimes comme ça. Par contre, si c'est pour aider la conversation à bifurquer, tu parleras coiffure pendant des heures et prendra rendez-vous par la suite. Tu n'as envie de changer de sujet, préférant paraitre assez grossière ce matin, au lieu d'avoir de sérieux problème avec un autre refus de ta part. Cette demande de déménagement ne fait pas ton bonheur. C'est même un peu trop évident avec le temps. Tu essaies toujours de passer par-dessus, préférant sourire au lieu de t'aventurer sur ça. Tu détestes jouer sur cette pente, mais tu le dois. Pour le bien de Caroline, pour le tiens aussi. Et tu crois tenir bon pendant un moment, puisqu'elle te regardes attentivement les cheveux, cherchant peut-être une couleur à y apporter. Et la suite de ses mots te glace le sang. Tu ne souhaites pas en parler, tu préfères fermer les yeux une seconde, cherchant autre chose à lui ajouter. Toi qui croyais avoir eut raison de tout ça, tu es déçue un moment, voyant que Caroline revient au galop avec son histoire de déménagement. Elle a raison sur la chose, par contre. Ce serait tellement plus simple pour la teinture et pour beaucoup de chose aussi. Mais il est bien possible pour toi d'aller lui rendre visite, de passer quelques heures chez elle et de retourner chez toi ensuite. Tu n'as pas envie d'y passer la nuit, ceci peut te déprimer encore plus. Prendre possession d'un lit qui n'est pas le tiens pendant une nuit, de voir Caroline si près de toi et de ne pas pouvoir poser tes doigts sur sa peau. Ses mots continue de s'écouler tranquillement, tandis que tu tournes la tête pour regarder le serveur en question. C'est vrai, Caroline a raison. Ce dernier vous regarde avec insistance depuis un moment. Et toi, tu n'oses pas le regarder. Pas par gênes, mais bien par refus. Tu ne veux pas lui faire de faux espoirs ou lui donner raison de continuer de la sorte. « Qui te dit que c'est moi qu'il regarde comme ça ? Il regarde par ici et non moi en particulier. Il a peut-être envie que tu ailles lui parler ? » Tu espères que ton amie restera sagement ici, assise avec toi. Tu n'as pas envie de devoir partir de cet endroit, comprenant que tu venais de former un couple solide. Mariage et enfants en vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Tu étudies pour devenir pâtissière et tu travailles à la boulangerie Julliard
|statut civil| : Tu es célibataire, tu as trop peur de lui dire, d'essuyer un refus.
|âge du perso| : 23

SUJETS: Corina
|célébrité| : Sophie Turner
|crédits| : tearsflight/avatar & tumblr/gifs
|pseudo/prénom| : Wendy
|dcs| : Noah Reyneau
|nombre de messages| : 99


MessageSujet: Re: Une réponse qui se fait attendre < Corina >   Mer 4 Mai - 1:58

Tu ne sais plus comment aborder le sujet avec elle. Tu commences à penser qu'il serait plus sage d'éviter le sujet. Si tu avais une lueur d'espoir au début de votre conversation, une toute petite, elle a disparu. Telle une étoile filante qui disparait avant qu'on ai pu formuler le moindre vœu. Vous êtes arrivée depuis plusieurs bonnes minutes et elle évite le sujet depuis ce temps. Depuis plus longtemps encore. C'est maintenant évident pour toi, elle ne veut pas déménager chez toi. Les raisons sont obscures, mais tu souhaites secrètement qu'elle ne soit pas au courant de ton secret. De ton attirance pour elle. Si jamais elle venait à te renier pour cela, tu ne saurais pas quoi faire. Ton orientation sexuelle, tu ne la caches à personne, mais tu ne t'en vantes pas plus. C'est personnel. C'est ta vie, tes sentiments. Et tu as peur que ces derniers ne te détruisent si elle apprenait la vérité. Tu ne sais trop comment elle réagirait mais tu sais aussi que tu es égoïste. Oui, tu lui as proposé de déménager en ta compagnie pour qu'elle ai la paix de sa demi-soeur. Mais ce n'est pas la seule raison. Pas la raison principal. C'est parce que tu veux être plus souvent avec elle. C'est pas égoïsme pur et simple. Et tu t'en veux pour ça. Pour ça et pour continuer de faire des allusions à la grande question. Si bien que tu changes de sujet et ne trouvant rien ne mieux à mettre sur le tapis, tu parles du serveur qui la regarde depuis son arrivée. Tu n'aurais pas dû. Tu ne sais trop quoi faire si jamais elle semble intéressée. Tu irais probablement te réfugier dans la salle de bain pour te mettre la tête dans une cuvette. C'est tout ce que tu mériterais.

"Ce n'est pas moi qu'il regarde. La femme fatale de la table, c'est toi."
Ces mots, ils t'ont échappé. Tu te sens idiote dès que tu les prononces et ta gêne te fait rougir de honte. Tu essais donc de rattraper le tir, mais tu empires la situation. "Puis il n'est pas mon genre. Il lui manque un petit quelque chose pour m'intéresser." Tu ne t'es jamais sentie aussi nulle. Maintenant si elle te questionne, tu ne sauras pas quoi dire, pas quoi faire. Tu te mets aussitôt à gigoter sur ton siège, le trouvant maintenant inconfortable. Vivement que tu puisses trouver un autre sujet de conversation. "Pourquoi, tu me conseillerais d'aller lui parler?" Et vlan, tu as ajouté la bêtise de trop. Si elle te dit non, tu ne sauras pas si c'est parce qu'elle a des vues sur lui ou parce qu'elle tient à toi. Si elle te dit oui, tu partiras immédiatement à pleurnicher comme une gamine. Si elle te dit que c'est à toi de voir, tu prendras le tout pour de l'indifférence et cela te blessera. Il n'y a aucune bonne réponse à cette question et puisque tu ne veux pas qu'elle y réponde, tu reprends aussitôt la parole. "Je préfères de loin rester avec toi." C'est déjà mieux. Enfin, tu crois. Tu n'en es pas sûre. Tu as dit tellement de conneries que tu ne sais juste plus sur quel pied danser et quoi dire. "T'as pas envie de déménager avec moi c'est ça?" Aussi bien changer de sujet et crever l'abcès. Tu préfères le sujet qui fâche au sujet qui te donne envie de te suicider.



When the days are cold. And the cards all fold. And the saints we see. Are all made of gold. When your dreams all fail. And the ones we hail. Are the worst of all. I wanna hide the truth. I wanna shelter you. But with the beast inside. There’s nowhere we can hide. No matter what we breed. We still are made of greed. This is my kingdom come. Look into my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Serveuse
|statut civil| : Célibataire
|âge du perso| : 24
Caroline
|célébrité| : Demi Lovato
|crédits| : sleepwalking
|pseudo/prénom| : REDTwins (Diane)
|dcs| : Neal
|nombre de messages| : 895


MessageSujet: Re: Une réponse qui se fait attendre < Corina >   Jeu 23 Juin - 12:32

Mariage et enfants en vue. Peut-être même vont-ils te nommer marraine de leur premier enfant? Tandis que tu penses à tout cela, tu as envie de pleurer. Mais qu'as-tu fais, au juste? Ta meilleure amie, la prunelle de tes yeux, la fille qui te fais chavirer depuis des années et toi, tu la balance au premier venu, un homme que personne ne connais. Tu t'en veux aussi, de toujours penser à toi avant. Peut-être que Caroline sera heureuse avec cet homme et toi, tu ne penses qu'à ton petit bonheur personnel, espérant ne pas avoir formé le couple de l'heure. Tu t'en veux beaucoup, tu as tellement de choses à te reprocher maintenant. Comme cette idiote histoire de déménagement. Tu n'as pas envie d'en parler d'avantage mais c'est réellement le dernier cadet de tes soucis. « Moi, femme fatale? » Sans le vouloir, tu laisse échapper un petit rire. Tu n'as jamais pensé à ça, surtout venant de Caroline. Elle, elle fait tourner les têtes, les hommes la regarde. À ses côtés, tu te trouves affreuse. Tu portes toujours le même style vestimentaire, tu n'as pas de trait particulier et tu travailles dans un domaine où tu ne peux pas beaucoup rencontrer de gens différents. Tu as même peur de quitter Quertal pour de nouvelles aventures. Caroline, elle, elle a sa personnalité, elle n'est pas gênée de dire ce qu'elle pense aux autres. Elle travaille dans une boulangerie, elle côtoie des tonnes de gens différents à tout les jours. La plupart des personnes qu'elle croise lui souries. Elle se fait remarquer, ce qui n'est pas ton cas. « Comme quoi? Ne me dis pas que tu l'aurais préféré avec plus d'argent? » Jamais tu n'avais pensé ça de Caroline, mais c'est possible. Peut-être serait-elle amoureuse de cet homme si ce dernier était avocat ou médecin? « Même s'il travaille ici, il est peut-être charmant! » Tu espères ne pas te tromper sur le compte de cet homme. Si tu es pour pousser Caro dans ses bras, tu espères sincèrement que c'est un type bien sinon, tu vas le regretter pour le restant de ta vie. « Et bien, parce qu'il a l'air d'un type bien. » Tu ne sais que répondre à toutes ses questions pour l'instant. Et pour l'instant, tu te sens de plus en plus idiote sur le sujet de la conversation. Comme si le fait de vouloir rendre ton amie heureuse te fait regretter beaucoup de choses. C'est le cas? Oui, c'est le cas. Et tandis que tu termines ta phrase, Caroline te coupe la parole pour recommencer à parler, comme si elle s'en veux de l'avoir fait quelques secondes auparavant. Jamais tu ne l'as vu comme ça et ça commence à te faire un peu peur. « Je vois. Il t'intimide? » Tu n'as aucune raison pour le lui demander, ceci ne te regardes pas non plus. Tu n'y peu rien cependant, c'est la curiosité qui a pris le dessus. Et tandis que Caroline gigote sur sa chaise, tu te sens mal pour elle. Toutes tes questions sont un peu de trop. Tu as envie de t'excuser, mais tu préfères attendre le bon moment pour le faire.

Tu préfères continuer de parler d'un sujet délicat pour elle, que pour toi. Ce n'est plus le cas, par contre. Caroline revient au galop, comme si le fait de parler d'elle peut lui causer du tort. Tu restes sans voix pendant quelques secondes, le regard dans le sien, essayant de visualiser ce que tu peux lui dire sans lui faire de peine. Tu as très envie de déménager avec elle, ce n'est pas là le problème. C'est la suite des évènements qui te pousses à te laisser croire que la meilleure des choses est de rester chez toi et d'arrêter de tourner autour du pot, lui laissant croire à quelque chose. « Et si cet homme là décidait d'aller vivre chez toi ensuite, tu ne crois pas que je serait de trop? » C'est le seul moyen qui te vient à l'esprit. Tu ne veux devoir reprendre ce sujet de conversation, mais tu n'as pas le choix. Tu le dois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Tu étudies pour devenir pâtissière et tu travailles à la boulangerie Julliard
|statut civil| : Tu es célibataire, tu as trop peur de lui dire, d'essuyer un refus.
|âge du perso| : 23

SUJETS: Corina
|célébrité| : Sophie Turner
|crédits| : tearsflight/avatar & tumblr/gifs
|pseudo/prénom| : Wendy
|dcs| : Noah Reyneau
|nombre de messages| : 99


MessageSujet: Re: Une réponse qui se fait attendre < Corina >   Mar 5 Juil - 3:33

Tu n'es pas le genre de fille à te cacher ou à tourner autour du pot en temps normal, mais lorsque le sujet de l'homme qui regarde à votre table depuis le départ commence à prendre de l'ampleur, tu te rends compte que tu aurais préféré être ailleurs. Tu n'as pas pour habitude d'être gênée lors des conversations, mais en ce moment précis, tu l'es. Tu aurais préféré être ailleurs, loin de toutes ces questions. Tu as peur de trop parler, de laisser entrevoir ton attirance pour ta meilleure amie et que votre relation ne se brise en un millions de morceaux irréparables. Ton orientation sexuelle n'est pas un secret, tu ne t'en es jamais caché, mais tu n'en fais pas étalage. C'est privé, c'est ta vie et tes histoires de coeur. Le sujet n'a donc jamais été abordé devant Corina et tu as peur de sa réaction. Tu te doutes qu'elle n'est pas de ces idiots qui croient que c'est contre nature d'aimer une personne du même sexe que soit, mais tu ne sais pas si elle serait dégoûtée par l'idée de toi, qui éprouve des sentiments pour elle. Il y a certaines personnes qui ne sont pas du tout homophobe, mais qui ne supportent pas l'idée qu'un ou une amie puisse avoir un béguin pour eux. Ça les effraie, ça les dégoûte ou ils sentent que vous leur avez menti et ne veulent plus jamais vous adresser la parole. Elle se met même à rire lorsque tu insinues qu'elle est une femme fatale. C'est une information qui t'a échappé, que tu ne voulais pas dire tout haut, mais elle ne semble pas avoir mal pris la remarque. Elle semble plutôt trouver l'idée drôle et ça te laisse perplexe. Tu ne veux pas insister même si ça te semble juste. Corina, elle est magnifique mais ne se rend pas compte de son charme. Elle n'a absolument rien de commun. Elle a son propre style, des cheveux qui sentent les fruits et un regard de braise. Elle est la définition idéale de la femme fatale, ne lui en déplaise. Mais tu ne veux pas t'étaler sur le sujet. Tu ne veux pas en faire un débat sinon tu risques de trop parler, à nouveau. C'est devenu une habitude durant cette conversation.

''Non, je ne suis pas une fille à l'argent. Je ne sais pas, il a ... Je ne sais pas.'' Tu es de plus en plus mal à l'aise, car tu ne sais pas comment expliquer le tout sans trop en dévoiler. ''Peut-être qu'il est charmant oui.'' Tu ne te supportes plus, tu baisses alors les yeux sur la surface froide de la table. Tu te résous peu à peu à faire comme si le mec pouvait t'intéresser, c'est beaucoup moins embarrassant que d'avouer la vérité. Tu t'en veux car tu as l'impression de mentir et ça ne te ressemble tellement pas. Mais même les personnes les plus directes ont leurs peurs et la tienne se tient face à toi, te questionnant sur tes goûts amoureux. Tu voudrais une corde pour te pendre sur le champs. ''Non il n'a pas du genre à m'intimider. Très peu de personnes le peuvent.'' Et tu te mords les lèvres pour ne pas ajouter qu'elle fait partie de ce cercle privilégié, en ce moment. Normalement tu es très à l'aise avec elle, mais pas de ce genre de situations. Tu te sent vraiment petite dans ton siège, te calant encore plus contre ce dernier, comme s'il pouvait te protéger de dire des âneries. Tu finis par relever les yeux vers ses pupilles noisettes et tu restes là silencieuse. Elle aussi. Tu sais bien qu'elle va refuser et que ça fera mal, mais tu préfères le savoir tout de suite plutôt que d'avoir de faux espoirs. Mais elle élude la question en remettant l'homme sur le tapis. Elle ne l'élude pas totalement, c'est injuste, mais elle fait un lien entre les deux sujets et ça tu aurais préféré qu'elle ne le fasse pas. ''Non, c'est lui qui serait de trop.'' Voilà, tu fais une folle de toi, et tu te sent maintenant obligée de t'expliquer, de trouver les mots justes pour ne pas tout dévoiler, ne pas la faire fuir, mais ne pas non plus lui mentir. C'est compliqué. ''Jamais il ne ferait parti de ma vie parce que... parce que c'est un homme. Et je ne suis pas intéressée par les hommes, juste par les femmes.'' Tu restes silencieuse, attendant sa réaction, mais tu reprends bien vite la parole pour que tes mots ne soient pas mal interprétés. Tu as chaud soudainement et tu te demandes si tu ne devrais pas aller à la salle de bain te rafraichir un peu. ''Non non je ne veux pas dire ... Je ne suis pas entrain de te draguer. Je ne veux pas qu'il y ai de malaise entre nous. Si c'est un frein pour habiter en colocation avec moi, je comprendrai.'' Tu ne la dragues pas, mais tu aimerais. Seulement voilà, tu viens déjà de lâcher une assez grosse pépite comme ça.



When the days are cold. And the cards all fold. And the saints we see. Are all made of gold. When your dreams all fail. And the ones we hail. Are the worst of all. I wanna hide the truth. I wanna shelter you. But with the beast inside. There’s nowhere we can hide. No matter what we breed. We still are made of greed. This is my kingdom come. Look into my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Serveuse
|statut civil| : Célibataire
|âge du perso| : 24
Caroline
|célébrité| : Demi Lovato
|crédits| : sleepwalking
|pseudo/prénom| : REDTwins (Diane)
|dcs| : Neal
|nombre de messages| : 895


MessageSujet: Re: Une réponse qui se fait attendre < Corina >   Lun 18 Juil - 15:32

Tu le dois. Tu n'as pas le choix non plus, c'est même d'une évidence trop cruelle. Tu ne veux pas regretter tes mots et devoir expliquer ensuite beaucoup trop de choses, mais tu le dois. Tes mots t'ont échappé et d'un petit sourire, tu espères que ces derniers puissent être bien pris par ton amie. Jamais tu n'admettras ceci, mais si Caroline vient à partir et décide de ne plus t'adresser la parole, ton coeur deviendra des miettes. Tu as tellement mis d'espoir dans cette relation, tellement de toi dans cette amitié que tu ne veux pas voir cette dernière partir en fumée. Le regard rempli d'espoir, tu espères tout bas que Caroline puisse changer de sujet à nouveau et essayer de détendre l'atmosphère. Depuis l'arrivée de ce serveur, les choses vont mal. Très mal pour toi et pour ton amie. Tes paroles sont un peu blessantes et tu ne sais pas comment réparer tes profondes erreurs. On dirait que dès que tu ouvres la bouche, c'est pour blesser quelqu'un. En occurrence Caroline, puisque c'est elle qui se trouve devant toi en ce moment. Les paroles de Caroline te blesses en pleins coeur tandis que tu espères qu'elle en restera là. Le serveur est charmant, ce sont ses mots. Comment les oublier maintenant ? Ton coeur est entrain d'éclater, jamais tu n'aurais dut penser qu'entre toi et ton amie, certaines auraient pu changer avec les mois à venir. Tu entretiens une bonne relation avec elle, de l'amitié pure et simple et les choses ne changeront jamais. Au moins, tu peux toujours la garder comme amie car ta gêne est toujours bien présente et jamais tu n'as osé lui parler de tes sentiments. C'est bien mieux ainsi, surtout si tu n'es pas prête à la voir en couple avec le serveur. Et non, tu n'es pas prête. Jamais tu ne le seras. Tu n'as pas envie de voir ton amie heureuse et amoureuse dans les bras de quelqu'un d'autre, de la voir heureuse lorsqu'elle te parlera de son couple. Tu veux la voir heureuse, toujours souriante, mais pas ainsi. Tu aurais tout fait pour qu'elle puisse l'être près de toi, mais c'est terminé maintenant. Tu es maintenant prête à remettre les armes et faire semblant que tout va bien. Continuer de sourire malgré le mal qui te ronge l'intérieur dorénavant. Faire semblant d'être heureuse et de voir la vie sur tout les bons côtés. Les choses ne peuvent plus s'arranger, tu viens d'avoir ta réponse.

Au moins, tu n'as pas ouvert ta grande bouche, révélant une grande partie de toi que tout le monde ignore. Tu n'as pas envie de le dire aux autres et encore moins à Caroline. C'est devenue une promesse pour toi, ne pas lui parler de ton orientation, de peur que celle-ci puisse faire fuir ta meilleure amie. Au jour, peut-être, trouveras-tu ton bonheur avec quelqu'un d'autre ? Tu es certaine que non, mais tu devras essayer. Pour ne rien révéler, cette personne devra être un homme. Un gentil garçon qui te respecteras. Tout ça pour ne pas perdre l'amitié de Caroline. Tu ne sais pas comment cette dernière pourrait réagir et ça te fais un peu peur. Tu ne veux pas avoir d'ennuis, devoir t'expliquer à ton entourage et à la sienne. Tu as terriblement peur de la voir partir, tourner les talons et ne plus jamais vouloir te parler. Tu peux en mourir pour moins. Tu essaies tout de même d'être souriante et tandis que ton regard essaie de se perdre à quelque part en arrière de Caroline, tes pensées ne voulant pas quitter ton amie et ce que seras dorénavant sa vie, tu n'entends pas clairement ses paroles. Tu sais qu'elle te parle, mais elle doit te parler mariage et enfants. Peut-être s'imagine t-elle une vie bien remplie d'amour avec cet homme, un déménagement prochainement et des tonnes d'enfants dans un avenir beaucoup plus proche que tu ne pourras l'admettre. Les tout derniers mots de Caroline, tu les comprends bien. Elle s'imagine certainement que tu essaies de la fuir encore, peut-être à cause de ce serveur et de l'amour qu'ils se portent tout les deux. Ce n'est pas ça le problème, mais comment le lui dire ? « Tu te trompes, ce n'est pas ça le problème. Comment voudrais-tu que ça puisse me mettre un frein sur une co-habitation, puisque je ne le savais même pas, il y a quelques secondes avant ? » Tu espères que c'est assez pour lui faire comprendre que tu ne veux plus revenir sur ce sujet. Tu veux changer les choses, aller au cinéma. À cet endroit, c'est silence total. Comme ça, personne ne pourra parler et toi, tu pourras penser calmement à tout ce qui vient d'arriver. L'amour de ce serveur, Caroline qui croit que c'est ceci le problème. Si elle savait, la pauvre fille. Pas elle, mais toi. Si tu savais ce qui se passe présentement juste devant toi, si tu aurais fait un peu attention aux paroles de ta meilleure amie, les choses seraient beaucoup plus simple pour vous deux. Tu ne veux juste pas le croire, préférant te voiler la face au lieu de prendre le taureau par les cornes. C'est plus facile pour toi, pour elle et certainement pour ce serveur qui s'approche de votre table. Il a peut-être l'intention d'inviter Caroline à sortir et si c'est bien le cas, tu ne pourras rien faire d'autre que de te mettre à crier. C'est comme ça la vie. Tu n'y peux rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Tu étudies pour devenir pâtissière et tu travailles à la boulangerie Julliard
|statut civil| : Tu es célibataire, tu as trop peur de lui dire, d'essuyer un refus.
|âge du perso| : 23

SUJETS: Corina
|célébrité| : Sophie Turner
|crédits| : tearsflight/avatar & tumblr/gifs
|pseudo/prénom| : Wendy
|dcs| : Noah Reyneau
|nombre de messages| : 99


MessageSujet: Re: Une réponse qui se fait attendre < Corina >   Mer 9 Nov - 1:30

Tu ne sais plus trop où donner de la tête. Ce refus, tu t'y attendais. Toutes tes tripes te mettaient en garde de bien faire attention, de ne pas trop t'emballer, de ne pas trop espérer. Et tu as écouté cette petite voix, seulement voilà, tu te devais de tout de même essayer, de tenter le coup. Tu t'en serais voulu toute ta vie si tu n'avais pas demandé, pas insisté un peu. Tu commences à croire qu'elle sait tout, qu'elle a compris que tu avais le béguin pour elle et manifestement, tu parles trop, tu te dis que tu dois lui dire la vérité, savoir si cela pourrait mettre un frein à votre amitié. Mais tu es plus maladroite que tu ne l'espérerais. Tu as l'impression que tes mots pourraient être mal interprétés, dits de la sorte. On dirait presque tu la dragues. Ce n'est pas totalement faux, enfin non. Tu as vraiment le béguin pour cette fille, mais jamais tu ne te risquerais à entacher votre amitié en lui faisant du rentre dedans et tu tentes de le lui expliquer, de lui faire comprendre que la révélation de ce secret n'est pas synonyme de changements entre vous. Tu veux qu'elle le comprenne, que tu ne te fais pas d'espoir à ce niveau. Elle doit savoir que jamais tu ne voudrais la mettre mal à l'aise, même si le fait de lui demander de déménager avec toi a manifestement créé ce dit malaise. Mais ce n'est pas intentionnel. Tu ne veux rien gâcher entre vous. Surtout pas comme ça, surtout pas pour ça. Heureusement, elle prend la parole, pour te rassurer. Même si tu n'es pas certaine de ce qu'elle va répondre, tu tends l'oreille, espérant qu'elle ne va pas te cracher à la figure que tu es un être abjecte et qu'elle ne veut plus jamais t'adresser la parole. Ça, tu ne le supporterais pas. Mais non, ce n'est pas le cas. Ses paroles résonnent légèrement en toi et tu tentes de faire le point. D'accord, ton orientation n'est pas un problème pour elle. En fait, elle semble s'en contreficher, ce qui brime légèrement tes espoirs. Pas que tu aurais cru qu'elle ai pu comprendre ou bien être également attirée par les femmes, mais maintenant, c'est clair, net et vérifié. Plus besoin de rêver de cet avenir à deux que tu aurais tant voulu, que tout ton corps réclame. ''Je ne comprends pas, alors qu'est-ce qui...'' Tes paroles sont immédiatement interrompues par le serveur, qui se racle la gorge à vos côtés. Tu le dévisages, pour lui faire comprendre qu'il dérange, mais rien à faire, il ne semble pas prêt de partir. Il se tourne finalement vers Corina, sourire aux lèvres. ''Désolé, je ne voulais pas interrompre votre conversation mais...'' C'est plus fort que toi, tu grognes, loin d'être heureuse de cette intervention. ''Ouais et bien c'est quand même le cas...'' Ça t'a échappé, même si ça te fait paraître pour une malotrue. Il te lâche un regard de haine avant de s'adresser de nouveau à ta meilleure amie, à celle qui ne partage pas tes sentiments. ''Je me demandais si tu étais libre ce soir? Je n'arrête pas de détacher mes yeux de ta personne. Désolé si ça semble légèrement impoli, mais je me devais de te le demander.'' Ça y est, tu as maintenant envie de pleurer toutes les larmes de ton corps. Ce mec, il est canon. Même avec ton orientation, tu le sais très bien. Même son sourire est sans défaut avec ses magnifiques dents blanches bien alignées. Justement, tu regrettes présentement de ne pas t'avoir brossé les dents avant d'être venue à ton rendez-vous... Il manquerait juste qu'il se mette à citer Roméo et Juliette pour que tu lui tranche la gorge avec le couteau qui se trouve sur la table devant toi.



When the days are cold. And the cards all fold. And the saints we see. Are all made of gold. When your dreams all fail. And the ones we hail. Are the worst of all. I wanna hide the truth. I wanna shelter you. But with the beast inside. There’s nowhere we can hide. No matter what we breed. We still are made of greed. This is my kingdom come. Look into my eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MEMBRE SUPER CLASSE

avatar

|métier| : Serveuse
|statut civil| : Célibataire
|âge du perso| : 24
Caroline
|célébrité| : Demi Lovato
|crédits| : sleepwalking
|pseudo/prénom| : REDTwins (Diane)
|dcs| : Neal
|nombre de messages| : 895


MessageSujet: Re: Une réponse qui se fait attendre < Corina >   Lun 2 Jan - 21:38

Tu n'y peux rien. Tu aurais bien aimé pouvoir lui expliquer toutes les raisons de ton refus, lui faire comprendre que tu n'y peux rien. C'est trop compliqué pour toi, trop compliqué pour la petite fille que tu es. Prendre ton courage à deux mains pour lui faire comprendre tes intentions seraient beaucoup plus simple mais impossible dans ta situation. Caroline te l'as dit, elle a un faible pour les femmes. Pourtant, même si elle ne t'as pas dit qu'elle avait un faible pour toi, tu gardes une petite lueur d'espoir dans tes yeux. Peut-être qu'un jour, tu arriveras à lui expliquer ce qui dérange, ce qui ne va pas dans ton cas. Mais tu redoutes ce jour aussi. Au temps que tout peu prendre, ta meilleure amie peu très bien tomber amoureuse d'une autre, vivre sa vie, avoir des enfants et espérer se marier prochainement. Et toi, que seras-tu rendue ? Pas grand chose, si les choses continuent de cette façon. Tu as peur de t'aventurer sur des chemins inconnus, de voir ta vie changer, de déménager, de tomber amoureuse et enfin, de faire ta vie. Tu vis toujours au même endroit malgré ton âge et ce n'est pas demain que tu as l'intention de partir de là. Même si ta belle-soeur est une plaie. Tu la déteste, elle te déteste, c'est la guerre entre vous deux. Malgré son caractère détestable, tu ne veux pas partir. Pour aller où ? Tu n'es même pas capable de sortir de chez toi sans te mettre à trembler. Tu n'es jamais allée à Bienne alors, pourquoi partir et essayer de faire ta vie ? Peut-être parce que tu as honte. Peut-être parce que tu veux que Caroline puisse te voir autrement. Peut-être, peut-être, mais jamais d'assez bonnes raisons pour partir de chez toi et voir plus loin que le bout de ton nez.

Les paroles de Caroline recommencent et tu sais désormais qu'il sera impossible de lui expliquer ce que tu ressens. Compliqué, trop de peut-être qui ne sont pas réellement accessible encore une fois. Comment lui faire comprendre qu'elle ne se trompe pas ou bien, que c'est le contraire ? Tu ne sais pas exactement ce qu'elle a en tête et ceci te chagrine beaucoup. Tu as peur de ses paroles et de ce que tu devras lui révéler par la suite. Et lorsque tu vois que le serveur revient à la course pour faire parlotte, tu souris malgré toi. D'une certaine manière, il vient de te sauver la vie. Enfin, pas réellement la vie, mais il vient de t'aider à réfléchir sur la suite de tes paroles et de tes pensées. Sans ça, tu aurais mentionné n'importe quoi à Caroline et ce n'est pas ton intention. Tu veux rester cool et surtout, maître de toi-même. Pas question de dire la prochaine chose qui te viens à l'esprit, de peur d'être ridicule. Tu as tellement de choses en tête que tout se bouscule en même temps. Tellement, que tu réalises un peu trop tard que le serveur t'adresse la parole. Il veut quoi exactement ? Un rendez-vous ou bien, te demander de te présenter ici ce soir, espérant avoir de l'aide pour laver les tables sales et passer le balais dans le restaurant au complet ? Tu espères que la deuxième hypothèse est la bonne. Par contre, lorsque tu lèves les yeux vers Caroline, tu comprends que tu as tout faux. Elle, elle en rage. Probablement parce qu'elle aurait souhaité avoir un rendez-vous, elle aussi. Quelques minutes auparavant, tu aurais pensé qu'elle aurait pu être jalouse de ta personne et désirer un rendez-vous avec le serveur, mais plus maintenant. Pas avec ce qu'elle vient de te dire. Tu regardes le serveur quelques secondes, cherchant tes mots. Tu ne veux pas être déplacée, devenir méchante et ensuite, avoir des problèmes. Tu ne veux pas non plus accepter l'invitation. Quoi faire ? Croisant Caroline du regard, tu n'y vois qu'une seule solution. Tu espères cependant que ta meilleure amie ne puisse pas t'en vouloir. « Désolée, mais ma petite amie est très jalouse en ce moment. » D'un signe de la main, tu désignes Caroline. « Tu es très charmant, mais tu n'es réellement pas mon genre. » Ta voix est douce, pas méchante et tu espères que Caroline puisse comprendre l'histoire. Si tu as indiqué qu'elle était jalouse, c'est uniquement car tu sais bien qu'elle finira par repousser le serveur et lui indiquer qu'il est réellement de trop dans les parages. D'un simple geste, tu finis par prendre la main vacante de Caroline, celle qui est placée tout près du couteau en métal. Tout en caressant délicatement le dessus de la main de ta meilleure amie, c'est avec le rouge aux joues que tu lui souris. Espérant qu'elle puisse jouer le jeu un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une réponse qui se fait attendre < Corina >   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une réponse qui se fait attendre < Corina >

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Jeu] Histoire à choix de réponse (prise 2)
» Il fait chaud sur la plage.
» Oh Elijah ! Ca fait un bail qu'on t'avait pas vu !
» Heureux qui comme Régis a fait un beau voyage.
» comment sa se passe dans le parc quand il fait moche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum