AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

 I've made a decision and now I must face the consequences || Matteo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Livreur de pizza Chez Dora.
|statut civil| : En plein dilemne existentiel
|âge du perso| : 28

_______________________________
Clinging to me. Like a last breath you would breathe. You were like home to me. I don't recognize this street.Please don't close your eyes. Don't know where to look without them. Outside the cars speed by. I've never heard them until now. I know you care. I know it is always been there.
_______________________________
SALOMÉ (ma tite poule) - ALEXIS L'ATTARDÉ
|célébrité| : Sam Claflin
|crédits| : avatar: moi ; sign/profil: tumblr & moi
|pseudo/prénom| : .burn@light
|dcs| : Olivier, Victoria & Sonya
|nombre de messages| : 3263


MessageSujet: I've made a decision and now I must face the consequences || Matteo   Mer 1 Jan - 9:45


Feat; Sam Claflin // Crédits ici

Matteo Schreiber

NOM ♦ Schreiber PRÉNOM ♦ Matteo ÂGE ♦ 24ans DATE ET LIEU DE NAISSANCE ♦ 16 Mars 1989, à Vaud À QUERTAL DEPUIS ♦ Quelques jours à peine. MÉTIER/ÉTUDES ♦ Il est simple livreur, pas très doué d'ailleurs, dans une pizzeria de Bienne, mais il ne désire pas faire ce métier jusqu'à la fin de ses jours. Il rêve d'ouvrir son propre dojo. STATUT CIVIL ♦ Célibataire ... c'est sûrement mieux ainsi. ORIENTATION SEXUELLE ♦ Pourquoi tu veux savoir ça toi? QUARTIER D'HABITATION ♦ À voir avec bébé doudoune.

L'histoire, c'est la légende sans le merveilleux.

- AVEZ-VOUS DÉJÀ FAIT UN VŒUX? ♦ J'en ai fait plusieurs depuis quelques jours, mais je n'ai jamais lancé de pièce de monnaie, est-ce que ça compte? Mouais, sûrement pas puisque ça n'a pas fonctionné. Je devrais retenir la leçon la prochaine fois. Quelle genre de monnaie je dois utiliser dites? C'est important si c'est de l'argent américaine? Non parce que j'ai pas envie de jeter de la vraie argent à l'eau, littéralement parlant. Oh je sais, de l'argent monopoly? Ouais, je suis certain que ça pourrait faire l'affaire. C'est qu'une fontaine après tout, elle doit pas connaître la différence à mon avis. Si c'est un souhait super personnel et que je ne veux pas que les curieux autour de moi l'entendent? Et si jamais je ne formule pas mon souhait à haute voix, est-ce qu'il va quand même se réaliser ou bien c'est considéré comme de la triche? Pourquoi c'est aussi compliqué aussi? Bon à dire vrai, peut-être bien que j'essaierai de faire un vœu, mais de plusieurs manières. Comme ça, je serai sûr de ne pas me tromper.

- QUE PENSEZ-VOUS DE LA FONTAINE AUX SOUHAITS? SUPERSTITION IDIOTE OU FAITS RÉELS? ♦ Quelle légende? Le fait qu'elle exauce les souhaits ou bien qu'elle soit maudite à cause d'une vieille folle qui est morte dans la fontaine? On raconte tellement de trucs que je ne sais plus ce qui est vrai ou ce qui ne l'est pas. Je ne sais pas, c'est que je n'y porte pas une grande importance je crois. Des fois j'ai l'impression que ce que l'on dit à son sujet est vrai et d'autres jours, j'ai l'impression qu'on essaie de me raconter des bobards. Quoi qu'il en soit, c'est plutôt impressionnant de voir à quel point on peut créer autant d'histoires autour d'une si petite chose. Vous croyez que les gens m'en voudraient si jamais j'allais voler l'argent qu'ils ont lancé dans l'eau? C'est qu'elle sert pas à grand chose là où elle est, alors que moi, je pourrais la dépenser de manière intelligente et responsable. Comme pour faire un souhait à mon tour peut-être ....

- LE RÉCENT TOURISME ENGENDRÉ PAR LA FONTAINE AUX SOUHAITS VOUS DÉRANGE OU VOUS INDIFFÈRE? ♦ À mon arrivée à Quertal, j'ai été abordé par un touriste qui m'a demandé des indications. Je pense que je l'ai envoyé se balader dans la vallée, mais je ne suis pas sûr. Il n'est toujours pas revenu. Tant que je ne vois pas sa photo sur un arbre avec inscrit en gros: DISPARU, tout va bien. Mais ça va encore, ça pourrait être pire. Quoi que si ça continue, je pourrais bien perdre une petite centaine de touristes un peu partout, puisque moi et le sens de l'orientation ça fait deux. Mais si on continue sur cette voie, je suis moi-même un espèce de touriste non? Je ne suis là que depuis quelques jours après tout. C'est peut-être l'une des raisons pour lesquelles j'ai de la difficulté à me retrouver dans une si petite ville, mais aussi pourquoi on me regarde ainsi. J'ai l'impression d'être un espèce de lépreux.

- DORINE ÉTAIT UNE FEMME ACARIÂTRE. L'AVEZ-VOUS DÉJÀ CROISÉ ET QUE PENSEZ-VOUS DE SA RÉCENTE MORT? ♦ Je me souviens l'avoir croisé une fois. Il faisait tard et c'était un soir de pleine lune. Je suis passé devant sa maison et elle a sifflé bruyamment pour attirer mon attention, avant de me lancer l'un de ses chats et de me dire, d'une voix suave et faussement sensuelle: Tiens, un cadeau mon beau. Quoi, comment ça je ne peux pas la connaître puisqu'elle est morte depuis plus d'un an? Ouais bon d'accord, c'est peut-être arrivé à quelqu'un d'autre alors. Je ne la connaissais pas en réalité, mais je trouve dommage que tous les habitants s'amusent à salir sa mémoire. Ce n'était peut-être pas une femme très amicale, d'après ce que j'en entend, mais c'est triste de voir que personne ne l'aimait réellement. Je me demande ce qu'il est advenu de ses chats dont on parle tout le temps n'empêche.


Le visage change, l'identité est fragile

VOTRE PSEUDO/PRÉNOM ♦ Moi c'est Rachelle, koukou SCÉNARIO/PRÉDÉFINI OU INVENTÉ? ♦ Inventé! COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM? ♦ Je sais pas, il est apparu dans mes favoris comme par magie, il faut croire que c'est le meilleur rpg au monde et que même mon pc le savait UN PETIT MOT? ♦ Wah un sushi qui gambade *out*
Code:
Sam Claflin [color=#993366]❥[/color] Matteo Schreiber


They say we are what we are. But we don’t have to be. I’m bad behavior but I do it in the best way. I’ll be the watcher of the eternal flame. I’ll be the guard dog of all your fever dreams. I’ll try to picture me without you but I can’t. 'Cause we could be immortals. Just not for long, for long. And if we meet forever now, pull the blackout curtains down. Sometimes the only payoff for having any faith. Is when it’s tested again and again everyday. I’m still comparing your past to my future. It might be your wound, but they’re my sutures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN À HARCELER SI BESOIN

avatar

|métier| : Livreur de pizza Chez Dora.
|statut civil| : En plein dilemne existentiel
|âge du perso| : 28

_______________________________
Clinging to me. Like a last breath you would breathe. You were like home to me. I don't recognize this street.Please don't close your eyes. Don't know where to look without them. Outside the cars speed by. I've never heard them until now. I know you care. I know it is always been there.
_______________________________
SALOMÉ (ma tite poule) - ALEXIS L'ATTARDÉ
|célébrité| : Sam Claflin
|crédits| : avatar: moi ; sign/profil: tumblr & moi
|pseudo/prénom| : .burn@light
|dcs| : Olivier, Victoria & Sonya
|nombre de messages| : 3263


MessageSujet: Re: I've made a decision and now I must face the consequences || Matteo   Mer 1 Jan - 9:46


Par une extravagance une autre est abolie : D’âge en âge on ne fait que changer de folie.

GÉNÉREUX - RÉSERVÉ - PATIENT - INFLUENÇABLE - PROTECTEUR - MALADROIT - ROMANTIQUE - JALOUX - SOCIABLE - IMMATURE - HUMAIN - FABULATEUR - COURAGEUX - FOLLET

"Mais qu'est-ce que ..." D'un long regard paniqué, Maria dévisageait les deux garçons avec interrogation et horreur. Analysant la situation une seconde, Matteo s'est rapidement aperçu que les apparences étaient contre eux. Il savait très bien que toutes les explications du monde ne chasseraient jamais cette image de son esprit, et c'est pourquoi il s'est simplement contenté d'hausser les épaules avec innocence et de lui répondre avec une touche d'indifférence. " Bah quoi? " Totalement paniquée, elle s'avança vers les jeunes hommes, les bras en haut du corps et battant leur plein dans les airs. C'était aussi évident qu'un éléphant se promenant dans un étroit couloir: elle allait leur piquer une crise phénoménale. Il n'eut le temps que de regarder dans les airs avec exaspération avant qu'elle ne décide de se ruer sur eux, les faisant sortir de la chambre de force. " Mais arrêtes! " Bien qu'il paressait passif, le beau blond était outré. De quel droit pensait-elle pouvoir intervenir dans ce genre de situation, et avec autant de dégoût de plus est? Maria n'était pas sa mère, ni même sa belle-mère dans le sens où on l'entend. Matteo n'avait à peine que 6 ans lorsque ses parents avaient décidé d'opter pour la séparation, son père ayant une aventure avec cette femme. Pas la peine de vous dire que depuis, il n'avait plus aucune nouvelle de sa véritable mère depuis que cet évènement était survenu. Monsieur Schreiber s'était alors engagé plus sérieusement avec sa maitresse, avant de décider qu'il était préférable pour eux de faire route à part, deux mois plus tard. Il avait donc déménagé, prenant sa fille avec lui et décidant de laisser son garçon en compagnie de Maria. Maintenant âgé de vingt ans, son père était revenu habiter avec eux, décidant de reprendre contact avec son ancienne maitresse. C'était à ne rien y comprendre. Pas que la présence de son père faisait une grande différence, puisqu'il était toujours absent, camionneur de métier. Non, c'est plutôt qu'il devait endurer sa soeur qu'il ne supportait pas pour quelques raisons obscures et que Maria s'en donnait à coeur joie pour toujours le suivre partout, question de démontrer qu'elle était une bonne mère de substitution. "Ah non... non non non! Je n'accepterai pas ce genre de comportement honteux sous mon toit!" Bien qu'il s'agissait du moment idéal pour lui faire comprendre ce que signifiait honteux, Matteo s'abstint de parler. Il n'y pouvait rien, cela faisait partie intégrante de son caractère. Il ne s'insurgeait que très rarement, et jamais le premier. Puisque son compagnon gardait le silence, il faisait de même. Pas la peine d'en rajouter une couche, on ne change pas les moeurs d'une femme de cet âge en un claquement de doigts et quelques prières. Avec assurance, elle poussa l'intrus sur la balcon de l'entrée, tout en le jaugeant de la tête aux pieds. "C'est pas la peine de me demander ton pantalon ou ton chandail! C'était à toi d'y songer avant de le retirer devant mon fils, sale pervers!" Elle referma ensuite la porte au nez d'Alexis, son ami d'enfance. Fière d'elle, elle se retourna ensuite, semblant le prendre de haut. " Je ne suis pas ton fils... " Tout aussi fier de sa remarque, le jeune homme s'était ensuite lentement dirigé vers sa chambre, abasourdi par la scène qui venait de se dérouler. Pour être tout a fait sincère, ce n'était pas tant le fait qu'elle venait de jeter son ami dehors, sans vêtements pour se couvrir alors qu'il faisait moins 30 degrés Celsius. C'était l'impressionnante homophobie dont elle faisait sans cesse preuve à son égard. Ce qui se passait dans sa chambre à coucher, restait dans sa chambre à coucher, point barre.




Le fuseau de lumière faisant miroiter le bleu de ses pupilles fixes, le blondinet restait immobile, tout en contemplant attentivement le plafond, comme s'il s'agissait là de la plus belle activité au monde. Après quelques minutes de contemplation intensive, il se décida enfin à refermer les yeux, pensif. Cela ne faisait que trois jours qu'il pouvait clamer haut et fort d'être en liberté. Bon d'accord, peut-être n'avait-il pas le droit de conduire durant les deux prochaines années, mais cette histoire était enfin derrière lui. Ce n'était plus qu'un lourd secret qui appartenait au passé et qu'il pouvait désormais jeter aux oubliettes. Machinalement, il se dirigea ensuite vers la porte de la chambre, désirant se dégourdir un peu les jambes. Lorsqu'on passe plus de deux ans dans une minuscule cellule, on déteste rester enfermé, c'est logique. À peine avait-il fait quelques pas hors du motel qu'un homme d'une cinquante d'années s'arrêtait à son niveau, lui souriant à pleines dents et lui bloquant le chemin intentionnellement. "Dis-moi, tu ne saurais pas quelle est la direction à prendre pour rejoindre Bienne mon garçon? Je crois que j'ai fait un peu trop de zèle en jouant au touriste. " S'il savait par où aller? Pas du tout, puisqu'il était fraichement débarqué de la grande ville, ne connaissant Quertal que depuis une demi-journée. Bien qu'il s'agissait de la plus petite commune de Suisse, il ne pouvoir évidemment pas connaître les environs. Par contre, un élan de compassion ou d'ennui en entraînant un autre... "Euh ouais, bien sûr. Vous désirez vous rendre à Bienne c'est bien ça? Vous prenez à droite à la prochaine intersection, puis encore à droite, ensuite à gauche.... et euh.... non non c'est bien ça, vous continuez tout droit ensuite. " Apercevant le sourire radieux du touriste, Matteo ne pu s'empêcher de le lui rendre, bien qu'il n'avait aucune idée de l'endroit qu'il venait tout juste de lui indiquer si méticuleusement. Mais alors que la politesse aurait exigée que l'homme le remercie avant d'emprunter le chemin guidé, il sembla peser la valeur de ses mots avant de lui poser une nouvelle question, qu'il devait considéré comme étant délicate. "Je me demandais... Tu sais la fontaine au centre de la grande place... on m'a raconté quelques histoires à son sujet ..... " Ne connaissant que très peu les légendes liées à cette dernière, le jeune homme resta immobile quelques instants, avant de se décider à fabuler, comme il le faisait si bien. "Oh oui, la fontaine maudite! À chaque année, une famille y meure. L'année dernière, c'était les Anderson. Le père y a emmené toute sa famille, leur a tiré dessus à bout portant avant de retourner l'arme contre lui. L'année précédente, c'était les Beaulieu. Un gentil couple... le mari l'a étranglé devant la moitié de la ville et personne n'a bougé. On dit qu'elle l'avait trompé. " Sans parler et bouche-bée, le touriste se contenta de lui faire un signe de tête avant de tourner les talons, traumatisé par ce qu'il venait d'entendre. Bien entendu, il ne savait pas que ce n'était que foutaises inventées par un garçon qui connaissait à peine la fontaine dont il était question. Mais bon.... des familles ou une vieille femme qui s'y fait tuer, quelle différence ça peut bien faire?




Pourquoi diantre Alexis était-il toujours en retard? Peut-être bien parce qu'il était légèrement égoïste... Après tout, n'avait-il pas tout fait pour ne venir que rarement le voir en prison ces derniers mois? Il n'allait certainement pas changer parce que Matteo était maintenant libre de ses mouvements. Bien entendu, certains pourraient dire que c'était de la culpabilité, mais le jeune homme était persuadé qu'il s'agissait plutôt du fait que son ami trouvait ces endroits ennuyeux. Mais bon, lorsque la majorité de vos connaissances vous tourne le dos, vous ne faites pas la fine bouche sur ceux qui essaient de garder un minimum de contact. Évidemment, Maria ne lui adressait plus la parole. Par contre, et contre toute attente, sa soeur Annabeth tentait de renouer contact avec lui depuis quelques jours. Il n'avait toujours pas retourné ses appels téléphoniques cela dit. Mis à part cette insupportable gamine, il n'y avait qu'Alexis qui ne le boudait pas. Cela dit, il ne pouvait être rancunier envers ceux qui ne désiraient plus le fréquenter, puisqu'il ne les comprenait que trop bien. Qui avait envie de garder le nom d'un garçon qui avait renverser un piéton en pleine nuit et avait fuit sans arrêter le moteur de sa voiture, dans son carnet d'adresse? Apparemment, personne.

Fatigué d'attendre debout devant la porte d'entrée, il pris place sur le rebord des escaliers, croisant les bras devant lui en dévisageant les habitants qui passaient à proximité de sa personne. Heureusement pour lui, la patience n'était pas une vertu qui lui faisait défaut, bien qu'il possédait plusieurs autres travers. Tout d'abord, il ne savait pas choisir ses fréquentations. Sachez bien qu'au départ, Alexis et Matteo n'étaient pas amis, loin de là. Le jeune homme faisait plutôt parti des connaissances du frère de ce dernier, maintenant en thérapie pour vaincre ses propres démons. Peu à peu, trouvant ce garçon un peu trop trash, il s'était rapproché d'Alexis, devenu maintenant son meilleur ami malgré leur légère écart d'âge. Malgré tout, ils étaient bien différents. Alors que l'un était un dragueur insouciant, attiré par les femmes et un petit fouteur de trouble, l'autre était réservé, attiré par les hommes et romantique. Comme on dit, les contraire s'attirent. Cela ne les empêchaient pas de s'apprécier, malgré qu'ils se nuisaient continuellement l'un l'autre. Quoi qu'il en soit, ils savaient très bien que leurs secrets étaient en lieu sûrs puisque n'étant connus que d'eux. " Ah et pis merde à la fin! " Oui, Matteo était patient, mais toute patience avait ses limites. Après tout, il attend ce petit débraillé depuis plus de deux heures. Cherchant à proximité, question de trouver une clé supplémentaire pour entrer dans l'appartement de "MONSIEUR", il ne remarqua pas que ce dernier arrivait lentement derrière lui, la démarche assurée. Se retournant, remarquant une présence dans son dos, il tomba nez à nez avec ce dernier et sa nouvelle conquête d'un soir, avant de grogner. Ça s'annonçait être une partie de plaisir, vraiment! Dire qu'il venait d'accepter de cohabiter avec lui ....


They say we are what we are. But we don’t have to be. I’m bad behavior but I do it in the best way. I’ll be the watcher of the eternal flame. I’ll be the guard dog of all your fever dreams. I’ll try to picture me without you but I can’t. 'Cause we could be immortals. Just not for long, for long. And if we meet forever now, pull the blackout curtains down. Sometimes the only payoff for having any faith. Is when it’s tested again and again everyday. I’m still comparing your past to my future. It might be your wound, but they’re my sutures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I've made a decision and now I must face the consequences || Matteo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» tribo-tone home made
» Custom Made "Hi Def" Nouvel album sortie le 9 novembre
» Une weissenborn en carbone, made in Norway
» lefunk made in brazil
» Type N Lyonnais en route vers l'atelier "made in Vichy"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum